Aphatie ne peut plus sentir le peuple français

Aphatie pue des pieds ! On peut s’amuser comme dans une cour de récréation et lui rétorquer que c’est celui qui le dit qui l’est !

En effet, Aphatie sur le plateau de LCI a déclaré devant une Priscat Thévenot, la porte-parole LREM, hilare, que « les électeurs de Zemmour  puent un peu des pieds. »

Certains de mes compagnons à Reconquête ont décidé de lui envoyer leur paire de chaussettes, pour que le journaliste de Gooooche démente sa fake news

Personnellement, je ne crois pas qu’il  faille prendre son expression au pied de la lettre.  Cessons de renifler les basses odeurs comme lui, prenons de la hauteur et essayons de comprendre.

Puer des pieds ! Que voulait-il dire, Aphatie ? Que les électeurs de Zemmour sont des bouseux ? Qu’ils ont les pieds dans la fange ? Des ploucs ? Des sans-dents ?  Qui puent aussi de la gueule ? Ah ! la gauche olfactive est de retour, elle est si délicate quand il s’agit d’humer les classes populaires ! Mais pour humer sa propre merde, on ne l’entend jamais ! Un vent de rose, peut-être ?

Que ce journaliste qui se disait de gauche, admirant Jaurès et Blum, encarté au PS, fils d’une femme de ménage, puisse balancer ce type de propos puant et vomitif, et s’étonne par la suite que les classes populaires, avec des haut-le-cœur, en se pinçant le nez, se détournent des socialistes ou de Macron !

Mais qu’est-ce qu’un journaliste de gauche ? Yvan Rioufol l’a rappelé sur CNews, c’est un journaliste « du côté du manche » , qui attend des « promotions ». Là pour lécher le manche vérolé du pouvoir, notre Aphatie fait moins le délicat ! Oui, combien de fois nous l’avons vu voler au secours de l’Exécutif ?

Aphatie est le journaliste qui est allé défendre Jérôme Cahuzac, ce ministre du Budget qui fraudait le fisc ! La presse accusait ce ministre de Hollande de détenir un compte en Suisse. Aphatie s’était élevé, dans une grandiloquence factice, au nom de la présomption d’innocence, que c’était une campagne orchestrée, qu’il n’y avait pas de sources. Une dégueulasserie, avait-il dit en prenant à témoin l’assemblée du plateau de Canal +

Sauf que deux jours plus tard, Cahuzac avouait au juge d’instruction qu’il avait bien un compte en Suisse… C’est depuis cette affaire qu’il a hérité du surnom « Jean-Michel Aplati », tant il s’est fait concasser pour sa veulerie par les critiques.

Dans ans un tweet du 6 mars 2019, il compare Michelle Bachelet, la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, à une  « sous-secrétaire désœuvrée », après que celle-ci a demandé à la France une enquête sur « l’usage excessif de la force » par la police française durant les manifestations organisés dans le cadre du mouvement des Gilets jaunes. Des manifestants arrêtés, gazés, aux mains arrachées et aux yeux crevés par les tirs des Flash-Ball ne  touchent pas le Apathique, pas plus que la détresse des Français qui n’arrivent plus à boucler leur fins de mois. C’est que le Aphatie a travaillé à Canal + de la grande époque, pognon de dingue, cocaïne et petites pépés et il a fréquenté les stars internationales… Alors les Français de province… Pouah ! Le vieil apathique a oublié qu’il a été un pauvre jeune journaliste crasseux, barbu dans sa jeunesse, et idéaliste, fils d’une femme de ménage… Il est de la haute, désormais.

Quand les journalistes décomptaient encore les morts de l’attentat islamiste de la préfecture, Aphatie écrivait : « Intégrer l’islam à la République est une nécessité. Cela doit nous conduire à réformer profondément la loi de 1905 ». Oui, il demandait de faire sauter nos principes laïques pour que les associations salafistes aient pignon sur rue ! Cette position lui valut d’être qualifié « d’islamo-collabo » par les défenseurs de la laïcité, de la droite patriote… jusqu’à  Zohra Bitan ! C’est dire !  Se baisser pour baiser les babouches des barbus ne le dégoûte pas trop, manifestement !

On l’a bien compris, ce peuple, Aphatie ne peut plus le sentir ;  il l’exècre au point qu’il « s’interroge quelquefois sur le suffrage universel ».  Il veut priver les classes populaires de vote, car elles votent comme un pied, et il veut même leur interdire de mettre un pied à Versailles, qu’il aimerait raser ! La grandeur, cela dépasse Aphatie, lui qui n’a fait toute sa vie que de se baisser pour ramasser les promotions ; c’est peut-être dans ces circonstances qu’il est devenu un expert d’odeur de pied !

Nous savons  que ces élites prétendument de gauche sont des hypocrites, qui n’ont choisi l’ascenseur PS que pour s’élever à la fortune. Aphatie touche 400 000 euros par an pour le prix de ses bassesses, on se souvient que son salaire à Canal était de 21 000 euros par mois et qu’il était aussi directeur adjoint d’une grande radio où il percevait 250 000 euros par an… Eh oui, l’argent n’a pas d’odeur, Aphatie… Il n’empuantit que l’âme !

Il est donc le représentant d’une certaine anti-France, celle du mépris de caste pour les petites gens et il vomit Zemmour, leur défenseur,  pour cette raison !

Bref, je ne sais pas réellement si Aphatie pue des pieds mais qu’il pue de la gueule à force de lécher le manche du pouvoir, c’est certain !

Marquis de Dreslincourt

image_pdfimage_print
18

8 Commentaires

  1. jolie photo , il lui manque les cornes pour faire un sacré diable , la preuve en enfer la température est très élevée vu sa rougeur .

  2. Le peuple français il faudra d abord en préciser le contenu… Pas très reluisant les collabos, les immigrés de plusieurs générations, la racaille, les migrants, les français.

  3. Aplati, c’est Pol Pot en version européenne ! Prêt à liquider de façon brutale et sadique au moins la moitié du peuple français qui ose ne pas penser comme lui, et prêt à détruire nos plus beaux monuments, comme le château de Versailles où Notre Dame !
    Un dégénéré absolu qui a table ouverte dans les médias puisque ceux-ci sont de goooche et partagent ses valeurs : le dogmatisme, l’intolérance, le racisme, la pedophilie.

  4. Vous essuyer les pieds sur un paillasson est une perte de temps, surtout quand ce paillasson miteux est tapi à l’entrée du pouvoir pourri qui nous gouverne. Ses qualités morales ne l’empêcheront pas de tourner casaque si le vent politique forcit dans le sens contraire à ses « engagements » d’aujourd’hui. Mercenaire un jour, mercenaire toujours. Le problème de ce type n’est pas l’inintelligence, mais la grossièreté et l’inculture des indigents intellectuels qui ont fait de l’arrivisme leur raison d’être. L’évoquer est salir votre propos. M. Apathie est un salaud sartrien. Il sait très bien ce qu’il fait, car il attend le « Canigou » du bon maître. Qui l’a déjà bien nourri. En terme vulgaire, on pourrait dire que c’est un connard. Mais je ne me le permettrai pas. Savoir garder sa dignité n’est pas donné à tout le monde.

  5. Pauvre Aphatie ! Lui il pue de la gueule et aussi des pieds. Encore un triste sire qui n’a pas peur de montrer ouvertement ce qu’il est.

Les commentaires sont fermés.