1

Apolline a repris de volée Moussa le Tripoteur

La nature a horreur du vide, c’est confirmé ! Depuis que la « Minute d’Irma » nous a rejoints, la place est vacante et Apo la Peste Brune après avoir sournoisement torpillé le couple infernal, le maître nageur Jiji Bourdin l’Amoroso et sa virago négrière Nivapas, vient de faire acte de candidature.

Elle a prononcé le mot de passe, la formule magique que les cagoles se transmettent les soirs de pleine lune de mère en fille, ou de cisgenre en transgenre…

« Je vous demande pardon ? »…

Elle a reçu sur Branques FM Moussa le Tripoteur et y a eu comme qui dirait de l’électricité, elle l’a pétrifié de son regard foudroyant. Pour expliquer son attitude, elle si déférente avec les représentants de Narcissius 1er Président-Maréchal-Docteur-Vie-Force-Santé, dans les coulisses peut-être a-t-il tenté une intrusion à la Haziza l’homme aux doigts d’or…

Ou alors y a un signal donné… un avertissement… un message non subliminal…

Voici l’objet du délit :

https://twitter.com/i/status/1490957758463623169

À la limite le sujet de la conversation en lui-même on s’en fout, c’est secondaire. Le pire étant que sur le coup elle a raison.

On peut retenir deux choses. La plus carnavalesque, c’est de saison, c’est l’énervement d’Apo qui nous la joue Irma outragée quand Moussa la compare à une « Carte de presse » de CNuls. On sent que c’est l’insulte suprême, qu’il a dérapé grave. Il l’aurait traitée de pute à migrants elle aurait trouvé ce compliment flatteur.

La plus intéressante est la non dite, l’attitude d’Apo envers Moussa. Je vous rappelle que nous sommes sur Branques FM, Radio Paris propriété du maréchal de La Faillite Drahi, propagandiste en chef de Narcissius 1er et une des principales voix de la station se permet de tirer sur le pianiste.

C’est un comportement inédit, en particulier en période électorale…

Soit c’est un signal de disgrâce du style Pravda années 30 à destination de Moussa, soit c’est La Faillite qui commence une retraite ordonnée sur des bases prévues à l’avance. Comme on dit, peut-être prépare-t-il ses arrières, en l’occurrence plutôt ses arriérés.

Ou Apo la Peste brune joue une carte perso, elle se dit qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver, après tout le château de papounet il faut des subventions pour l’entretenir et il vaut mieux ne pas froisser le futur occupant de l’Élysée.

En tout cas, ça donne une atmosphère particulière, une ambiance bizarre. On a l’impression que les mouches sont en train de changer d’âne. C’est juste une impression, affaire à suivre donc…

Perso, comme je vous l’ai déjà dit, cette élection je l’observe, elle me fait marrer et y a de bons spécimens ! Hier en fouinant j’ai trouvé un futur candidat qui peut rallier des suffrages, pas comme les zoophiles végans du parti animaliste qui sont sinistres comme une militante féministe aux cheveux gras lors d’une nuit de noces.

https://youtu.be/26fvuCrlkGg

Et pour une fois je m’auto-dédicace…

https://youtu.be/1g3e3cgktZU

Paul Le Poulpe