Appelée « Madame le ministre », Pompili disjoncte !

Alors que nous en sommes toujours à regretter Sandrine Rousseau, pour nous consoler Barbara Pompili vient de nous offrir un mémorable numéro de féminisme outragé à l’Assemblée nationale. À se demander pourquoi elle milite avant tout ?

Par inadvertance ou habitude, s’adressant à elle, Julien Aubert, député LR, a osé dire « Madame le ministre »… Révoltée par cette offense à sa féminité, la ministre de la Transition écologique a menacé de l’appeler « Monsieur la rapporteure », puis est passée à l’acte, dans un numéro digne d’une cour de récré et totalement indigne de ses fonctions. Mais en Macronie, plus rien ne surprend… sauf l’élégance et la subtilité.

L’adepte des éoliennes a donc réitéré jusqu’à se faire interrompre par la vice-présidente de l’Assemblée, Annie Genevard : « Madame la ministre s’il vous plaît, permettez-moi de vous dire que lorsque monsieur Aubert dit « Madame le président », on peut en penser ce qu’on veut mais c’est conforme à la langue française. Lorsque vous dites « Monsieur la rapporteure », c’est une provocation et je ne veux pas la laisser passer » a-t-elle déclaré, lui rappelant que l’utilisation de « Madame le ministre » est validée par l’Académie française.

En 2014, le député du Vaucluse, lors de l’examen du projet de loi de transition énergétique, s’adressant à la présidente de la séance, Sandrine Mazetier (PS),  avait débuté son intervention par  par « Madame le président ». Celle-ci lui demande alors d’utiliser le féminin comme le recommande le règlement de l’Assemblée nationale. Ce qui est faux… Ce règlement n’impose pas de féminiser le titre de la présidente de séance (le règlement lui-même, d’ailleurs, n’évoque que « le président », au masculin). Une instruction du bureau souligne toutefois que « les fonctions exercées au sein de l’Assemblée sont mentionnées avec la marque du genre commandé par la personne concernée ». Mais cette règle s’applique aux comptes rendus écrits de séance, pas aux interventions des députés.

« Moi j’applique les règles de l’Académie française » avait alors rétorqué le député, continuant de l’appeler « Madame le président ». « Soit vous respectez la présidence de séance, soit il y a un problème. C’est Madame la présidente ou il y a un rappel à l’ordre » avait averti Sandrine Mazetier. C’est ainsi qu’il écopa de la privation d’un quart de son indemnité mensuelle, soit 1400 euros…

Cette séance de jeudi dernier sur le développement des éoliennes, que de nombreux élus de droite veulent freiner, fut un peu tumultueuse.

Madame Genevard a ainsi vertement à nouveau interpellé la ministre après une longue prise de parole : « vous êtes dotée d’un organe vocal, ma foi, supérieur à bien d’autres, ce n’est pas une raison pour en user et en abuser ». Ce à quoi madame Pompili a répondu en ironisant : « je ne ferai aucune remarque sur les gens qui veulent se servir de leurs organes, et qui parfois ont des ambitions qui vont au-delà de leurs possibilités, ça peut arriver ». Et de conclure  « je vais essayer de rester sérieuse », parce qu’avec les éoliennes « on est sur un sujet sérieux »… Effectivement, beaucoup trop sérieux pour elle !

Si Barbara Pompili est devenue verte de rage de ces rappels au bon sens, l’on peut penser que Julien Aubert voit rouge quand une féministe lui parle d’écologie.

Vexée par cet échange animé avec le député, elle a réagi sur Twitter : « C’est trop demander en 2021 d’être appelée madame la ministre et non le ministre lorsqu’on est une femme ? »

Ce qui est de trop c’est d’avoir des ministresses aussi stupides !

Daphné Rigobert

image_pdf
0
0

58 Commentaires

  1. Macron est un champion, il sait les choisir ses ministres : « qui se ressemble s’assemble » dit l’adage…

  2. Pompili bénéficie, comme la Schiappa, d’un emploi de ministre fictif (démagogie socialiste + quotas obligent).
    Elle le sait, ce pourquoi elle tente de faire accroire qu’elle sert à quelque chose en prétendant défendre le « droit des femmes »via des sorties grotesques.

  3. Si elle aime tant les éoliennes, ce que je comprends, il serait très judicieux d’en installer quelques unes devant son domicile, juste comme çà. Pourquoi c’est toujours les gueux, les sans dents qui se payent la vue et le bruit des éoliennes devant leur domicile. C’est un peu facile tout çà! On nous prends pour des poires.

  4. Est-ce que l’on doit dire « Monsieur le sage-femme » et « Madame la pompière » ?

  5. Quand les français arrêteront de mettre au pouvoir des traîtres qui s’entourent de tocards…
    Mais apparemment c’est mal parti.

  6. Tout ce cinéma pour perdre du temps et se débrouiller pour qu’on ne s’aperçoive pas qu’on n’a pas préparé ses dossiers .
    Si elles s’imaginent qu’on est dupe !

  7. Porter des guignols pareils en politique et au pouvoir, c’est de la folie pure.
    Hormis le fait qu’elle est détraquée, complètement à coté de la plaque donc potentiellement dangereuse pour ce pays et ses peuplades, et surtout imbue d’elle même au point de sortir n’importe qu’elle c0nnerie.
    On voit mal comment de tels baltringues, à des années lumières de nos réalités quotidiennes, pourraient solutionner les problèmes nombreux et explosifs de ce pays ou tout n’est que chaos avec pour toute ambition, un comportement de pétasse prépubère sortie de la cuisse de jupiter !

  8. Madame Le ministre ou la ministre….d’aucuns discutaient du sexe des anges, nous on discute du sexe des ministres….même résultat à prévoir….

  9. stupide, indigente, dangereuse la dame, et surtout il faut en finir avec ce ministère de l’écologie plus rouge que vert, qui est aussi inutile que néfaste et nous ramène au moyen âge – à balayer d’urgence

  10. Elle devrait aller au bout de sa logique et se faire appeler Pompila et non pompili

  11. Bientôt il faudra dire « UN asile de fous » et « UNE asile de folles. »

  12. Manquait les folles dingues vaginacrates, feministes hystériques, dans la merde dans laquelle nous nous trouvons.

  13. cette femme n’a d’autres idées que de taxer les français au nom de l’écologie

  14. L’égalité homme /femme, quelle mascarade…. Qui ramasse les poubelles, qui sont sur les chantiers par tous les temps à bâtir nos maisons, qui sont nos livreurs, qui sont nos électriciens, plombiers, etc, etc…
    L’homme est plus fort que la femme physiquement c’est un fait.

  15. et encore pompili a de la chance, elle a une féminité indiscutable visuellement..
    on peut imaginer la réaction d’autres dames, moins bien pourvues par la nature (rire)

  16. heureusement qu’il y a « encore des personnes » qui connaissent la langue Française qui est-elle pour se comporter de la sorte

  17. celle-ci n’ a pas inventé « l’eau chaude » comme l’on dit, il est vrai que, soi-disant, le ridicule ne tue pas,

    • Hélas ! marre de sa tronche à cette morue ! qui plus est ne sert strictement à rien ! à par déconstruire et son « escrologie » seulement les raclures de « chiottes » publiques y adhèrent !

  18. « Un beau visage est très souvent l’écrin d’une cervelle démontée » ou ne serais-je pas dire « déconstruite » pour pigousser la disjonctée Sardine Ruisseau

  19. Ces femmes qui veulent « l’égalité » et « être reconnues » deviennent d’une stupidité sans nom. Lorsque j’ai débuté ma carrière dans la finance, nous attachions une importance à ce que le titre de nos fonctions restent tels qu’ils étaient à savoir : directeur des engagements (banque), directeur financier, directeur des services comptables.

  20. Ma petite dame, il faut vous calmer ou vous allez péter un câble si ce n’est pas déjà fait. Par contre madame le ministre, vous avez déjà pompé toute l’assemblée.

  21. Nous aussi soyons machistes et fiers de l’être.On ne compte plus les affiches les campagnes de pub accordant la priorité exclusive aux femelles.On ne compte plus les métiers où les femelles sont surreprésentées, ou, désormais interdits aux mecs par exemple infirmier ( sous entendu les mecs seraient subitement devenus cons ce qui est donc un préjugé sexiste , raciste et subjectif ).On ne compte plus les offenses sournoises et mesquines ,de ces femelles féministes hystériques vomissant la haine lesquelles parlent toutes de l’égalité , mais à leurs avantages exclusifs.Réveillez vous les mecs sinons vous allez crever socialement comme les non vax.

  22. Parler le français dans les règles de l’ art n’ est pas à la portée de tous, en voilà une preuve !!!

  23. La France coule et cette femme prend le temps de faire des manières!!

  24. Au passage j’adresse à tous les tocards qui vantent les éoliennes un message adressé par JEAN PIERRE PERNAULT lors de son passage aux GG il y a quelque temps, le calcul est très simple, la durée de vie d’une éolienne est de 20 ans, ça rapporte 20000€ par ans soit 120000€, le démantèlement coûte entre 3 à 400000€ à la charge du possesseur du terrain sur lequel elle est implantée, allo les verts, je vous cause.
    https://www.energieverite.com/post/le-d%C3%A9mant%C3%A8lement-des-%C3%A9oliennes-une-bombe-%C3%A0-retardement

  25. Après la séance à l’Assemblée elle est retournée au boulot dans la rue…

    • J’adore cette photo d’elle ou elle est très légèrement vètue d’une petite robe d’été jaune paille sous laquelle on la devine légèrement transpirante , elle y arbore un sourire discret, un tantinet coquin ….J’y ai rajouté des moustaches !

  26. Aussitôt qu’elle a la parole, Barbe à ras Pompe illico tout l’auditoire.

  27. c’est vrai qu’elle fait « cervelle de moineau »…physique avantageux…. les dents qui rayent le pârquet…..au fond c’est juste « une petite dame »

  28. À part ça vous signez vos articles sous un faux nom, vous n’avez même pas courage de vous présenter avec votre véritable identité et votre photo.
    De quoi avez-vous honte? De votre féminité?

  29. «Ce qui est de trop c’est d’avoir des ministresses aussi stupides»
    Si Barbara Pompili est stupide, vous, Daphné Rigobert, vous êtes quoi?
    Je le sais, mais j’ai pitié de vous.
    Pompili a tout à fait raison de demander à se faire appeler Madame la ministre.
    C’est quoi votre problème Rigobert?
    Vous voulez que les hommes restent supérieurs aux femmes, restent des dominateurs?
    Vous voulez que les femmes restent inférieures aux hommes, restent dominées par les hommes?
    Vous voulez que les femmes restent à la maison faire la cuisine, la vaisselle et le ménage?
    Dites-le que ça vous agace de voir des femmes réussir à devenir députées puis ministres.

    • Ce n’est pas une question de « féminisme » c’est juste le respect de la langue française que Mme Pompili (et bien dautres) sabotent et méprisent en permanence sous ce fallacieux prétexte de « féminisme »

    • @Lotus. « La femme sera réellement l’égale de l’homme le jour où elle acceptera d’être chauve. »

      • Bah !… On accepte déjà de porter la barbe en vieillissant, faut pas trop en demander non plus ! 😛

    • c’est peut être à cause de cela que la France est dans cet état!!!!! si les femmes étaient rester chez elles à bien élever leurs enfants nous n’en serions pas là !!!!!!!! c’est certain !!!!!! je suis une mamie de 80 ans et je sais de quoi je parle!!!!!

      • jeanne hachette je suis tout à fais d’accord avec vous à chacun sa place l’homme au boulot pour gagner des pepette et la femme à la maison et pour dépenser les pépettes que son adorable mari à gagner

    • « Je conviendrais volontiers que les femmes nous sont supérieures ,si cela pouvait les dissuader de se prétendre nos égales » Sacha Guitry
      Comme cela est. Bien dit et bien vrai!

  30. elle a de beaux seins cette pompili ; at aussi de belles cuisses fuselees affriolantes mais c est tout ! par contre c est UNE BLONDE et les blondes , c est lourd ; souvent un QI A 80 …

  31. Vous avez totalement raison : je dirais même qu’au voit les priorités de chacun !

    Il y a de plus de plus de pauvres, d’estomacs vides chez les jeunes ou les personnes âgées, de gens à la rue après une vie d’honnête citoyen, trop de migrants qui ont tous les droits, bref : il y a tant de choses importantes qui vont de travers dans ce pays, et cette conn….se ne pense qu’à la manière féminine ou masculine dont on se sert pour l’interpeler !
    Je me demande sincèrement qu’est-ce que cette pouff…..sse fout dans cette Assemblée à faire perdre du temps à tout le monde !
    Mme POMPILI, votre ventre et votre Q ne sont pas « le nombril du monde »… !!

    Parfois j’en arrive à penser que nos Anciens avaient bien raison d’écarter les femelles du monde politique, si elles y sont aussi ridicules.

    • Pardon, rectification : « on voit les priorités de chacun »…

  32. elle ne se sent plus pisser ! qu’elle profite encore des 200 jours qui lui reste a ce poste,en avril prochain ils/elles vont tous dégager.

  33. J’aime bien Aubert. Sans plus mais je l’aime bien.
    Et je n’envie pas sa position : étouffé dans un parti mourrant. Pas facile pour lui de le quitter pour l’inconnu…

Les commentaires sont fermés.