1

Après avoir nié la culture française, Macron insulte la culture russe !

Décidément, Macron perd complètement les pédales. Quand ce n’est pas la culture française qu’il méprise, c’est la culture russe qu’il décide d’insulter.

Le boycott du pavillon russe au Salon du Livre Paris, “par solidarité avec nos amis britanniques”, explique notre Président, est une ignominie. J’en ai honte.

Comme si l’empoisonnement d’un ex-espion russe à Londres, avait un quelconque rapport avec le Salon du Livre Paris, la plus grande manifestation littéraire de France.

Comme s’il était besoin de mêler politique et culture, en humiliant nos amis russes, dont la culture slave nous a toujours enchantés. Quelle faute !

Qu’on est loin d’un de Gaulle clôturant un discours à Moscou, en 1966, par un « Vivent la Russie éternelle et la France éternelle ! », prononcé en russe.

Ce salon devait être la grande fête des lettres russes avec 38 auteurs venus de Russie, pays invité d’honneur. 50 pays y sont présents.

On comprend donc leur amertume et leur déception, puisque la visite de notre Président était vécue comme un grand honneur et le point fort de la manifestation.

C’est Natalia Soljenitsyne, la veuve du prix Nobel de littérature, pleine de sagesse, qui résume le mieux cette sinistre attitude présidentielle.

Elle s’est déclarée peinée.

“Emmanuel Macron n’a pas fait ce qu’il fallait et en premier lieu pour la France elle-même.”

“J’avais l’impression, au vu de ce qui s’était passé ces derniers mois, que le président Macron n’était pas le pire des amis de la Russie, qu’il était moins influencé par cette hystérie qui règne dans les medias occidentaux quand il s’agit de la Russie”, a t-elle déploré.

“Quand les diplomates ne savent plus se parler, ça devient encore plus important que se parlent les artistes et les gens de la culture et des arts”.

“Tourner le dos au dialogue avec des gens de la culture et des arts, c’est extrêmement étonnant et ne sied pas à un leader politique français”.

Macron vient d’humilier les Russes et nous fait honte.

Alors qu’il avait reçu Poutine avec faste à Versailles, créant un nouveau climat d’amitié avec la Russie, il vient de balayer d’un coup l’image du président ouvert, qui parle avec tous les dirigeants de ce monde.

La solidarité de la France avec nos amis britanniques, n’exigeait aucunement d’humilier nos amis russes.

Macron est un impulsif qui manque sacrément de jugement !

Cet épisode ne le grandit pas et ne grandit pas la France ! C’est lamentable.

Jacques Guillemain