Après deux mois d’absence, j’étais à la manif parisienne des GJ…

Publié le 4 août 2019 - par - 18 commentaires - 1 279 vues
Share

Après deux mois d’absence salutaire, je m’en suis retourné du côté des Gilets jaunes de Paris, histoire de prendre ce qu’il est convenu d’appeler la température.

Et, de fait, il faisait chaud sur le bitume de la capitale, parmi les voix en colère – une juste colère, selon moi, même si je sais pertinemment que Steve et moi nous nous serions entendus comme l’huile et l’eau ! La faute, certainement, à une éducation idéologique savamment orchestrée par une société ouverte à l’Autre mais pas à ses origines, rendues honteuses par des décennies de mensonges…
Toutefois, et je tiens à saluer ici l’efficacité du service de sécurité des Gilets jaunes – composé notamment d’anciens militaires – qui a su, ce jour-là, calmer les ardeurs des uns et des autres et donner à cette manifestation du 3 août un caractère digne, sauf çà et là quelques débordements de l’ultragauche, dont quelques membres anticapitalistes seront l’élite ultralibérale de demain : Romain Goupil et Daniel Cohn-Bendit sont là pour l’attester.

Mais avant de faire le compte rendu de la journée, je tiens à rapporter un incident qui en dit long sur l’état de notre France martyrisée par l’immigration et qui s’est déroulé aux environs de 13 heures sur la place de Clichy, point de départ du cortège.

Un gros bonhomme, de type balkanique et à la barbe islamique, était résolu à forcer le passage, menaçant au possible. Constatant qu’il allait nous foncer dessus, nous avons rameuté d’autres Gilets jaunes pour neutraliser sa rage. Soudain, il est sorti de sa voiture, exhibant son ventre gras et couvert de cicatrices – vraisemblablement des blessures à l’arme blanche –, hurlant qu’il n’avait peur de personne et nous tuerait tous, mimant avec ses mains et sa voix le bruit d’une arme d’assaut. Cela dit, nous étions assez nombreux pour lui flanquer une trempe, ce qu’il a compris en rasseyant sa carcasse immonde sur son siège, continuant de brailler.

Nous étions à Paris où, quatre ans plus tôt environ, des dizaines d’hommes et de femmes avaient été assassinés par des fidèles de sa religion. On a rapporté les faits à un groupe de CRS venus s’enquérir de la situation, mais le type est reparti tranquille comme un djihadiste chez lui ! Qui sait, ce « prix Nobel de médecine » en puissance nous montrera-t-il un jour ses talents dans une foule paisible… ce qui fera exploser la vente de peluches !

Pour ce qui est de la manifestation proprement dite, on aurait pu croire qu’elle allait rapidement dégénérer, une bande d’ultragauche scandant les habituels « Police nationale : milice du capital ! », « Tout le monde déteste la police ! », etc., en se frottant dangereusement à un cordon de CRS. Vraisemblablement, des ordres avaient été donnés pour temporiser car il ne s’est rien produit de fâcheux. Et seule la BAC, honnie de tous, a essuyé jets de projectiles et démonstrations de haine. À celles et ceux que ça défrise, j’ai vu assez d’exactions perpétrées par ses membres que j’avoue n’avoir plus trop d’empathie à leur égard…

https://www.youtube.com/watch?v=3ZNpy_-ubHg&feature=youtu.be

Mélange des genres oblige, au mépris de ce qu’étaient à l’origine les Gilets jaunes – un mouvement du peuple réel de France –, certains réclamaient justice pour Adama Traoré. Faites excuse mes agneaux, mais ledit Traoré souffrait d’une malformation cardiaque et n’a pas été tué par les gendarmes, contrairement à la légende répandue. Par ailleurs, et cela a son importance, « cet homme de 24 ans, déjà bien connu des services de police, s’enfuit pour esquiver un contrôle d’identité lors de l’arrestation de son frère, dans le cadre d’une enquête sur une extorsion de fonds ».

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/08/02/31001-20160802ARTFIG00201-affaire-traoreinversion-accusatoire-et-manipulation-victimaire.php

Dans tous les cas, je me félicite d’avoir vu autour de nombreux cous chapelets et pendentifs signifiant clairement à la face de tous que le Dieu chrétien est encore dans la place. Dans le même ordre d’idées, sur les réseaux sociaux on peut désormais lire la lassitude, voire le rejet, des Blacks Blocs, accusés – souvent à raison – de se servir des Gilets jaunes comme boucliers, un peu à la manière du Hamas ; ce qui est raccord puisque les pro-Palestiniens sont comme des coqs en pâte parmi l’ultragauche. Donc, les Gilets jaunes ne sont pas tous prêts à vendre leur âme aux extrémistes rouges.

Pour le reste, il y avait parfois de petites provocations, comme ce Gilet jaune sifflant dans les oreilles des CRS un peu agacés, mais toujours contenues. Cependant, le LBD était bien en vue dans les pognes policières, au cas où les jaunes séditieux seraient tentés de kidnapper Coin-Coin – le petit nom que je donne à Emmanuel Macron, qui joue les tigres avec une voix de canard !

Les gendarmes, de leur côté, ont fait montre d’un indéniable contrôle sur eux-mêmes, particulièrement lorsque des manifestants ont voulu interrompre la circulation place de La République, en fin de manifestation. Ils ont été sans doute envoyés au contact car ce sont les moins détestés de tous. D’ailleurs, au palmarès des bavures, ils restent très loin derrière leurs collègues policiers – fatigués ce samedi et pas toujours d’accord pour courir après les manifestants, ce qui sent la dissidence à plein nez –, auxquels je rappelle une énième fois que nous sommes nombreux à les appeler au ralliement et pas au suicide…

Il serait temps qu’ils comprennent que seuls les anarchistes fanatiques souhaitent leur mort. Du côté des authentiques Gilets jaunes, il y a une rancœur légitime, certes, au regard des mutilations, humiliations, arrestations arbitraires, et j’en passe. Oui, chacun devra répondre de ses actes, mais nous savons tous qui est responsable de cette révolte populaire et de sa répression ; osant même parler d’attentats à propos de permanences de députés dégradées lorsque notre pays vit dans l’angoisse d’un réveil terroriste islamique.

Et de quoi ont massivement parlé les médias boursouflés de soumission à l’État ? Mais de Nantes, bien entendu, là où ça sentait le soufre qui les excite tant !

Charles Demassieux

(Photo et vidéo : Charles Demassieux pour Riposte laïque)

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Elie

L’analogie entre la lâcheté infinie du Hamas et celle des Blacks Blocks est très juste…

alceste

Mouvement d’un crétinisme sans nom, d’une nullité politique rare, qui depuis des mois fait de l’Actor’s studio devant les cameras et n’a rien obtenu sinon à faciliter la tâche des Blacks blocs quand il ne s’allie pas avec eux. Et voilà que les mêmes qui trouvaient la police trop clémente viennent chouiner et jouer aux révolutionnaires d’opérette et scander des slogans anti-policier comme les gauchos.

Fleur de Lys

📽🇫🇷 #Nantes : Un caméraman interpellé comme un terroriste après avoir reçu un tir de flashball, tu protestes on te casse le cou !!signé LA BAC 🤔 Allo BFM tu peux diffuser ça!! (VIDEO)
http://by-jipp.blogspot.com/2019/08/les-racailles-de-la-bac-font-le-job.html

Fleur de Lys

La BAC et la BRI, ce sont des voyous (VIDEO)

« La BAC et la BRI, ce sont des voyous! » Didier Maïsto, président de Sud Radio, raconte sur notre plateau comment l’attitude des policiers envers les Gilets jaunes a modifié radicalement sa façon de voir le pouvoir.
http://by-jipp.blogspot.com/2019/08/la-bac-et-la-bri-ce-sont-des-voyous.html

Jonathan

« On a rapporté les faits à un groupe de CRS venus s’enquérir de la situation, mais le type est reparti tranquille comme un djihadiste chez lui ! »… Je crois que tout est dit.

Fleur de Lys

L’urgence de couper les têtes pourries de la Police nationale
Aucune révolution possible si l’on ne neutralise pas la police du régime renversé
En bref, la police est une institution répressive au service d’un pouvoir en place.
http://by-jipp.blogspot.com/2019/08/lurgence-de-couper-les-tetes-pourries.html
Nantes: Les putes à macron, les racailles de la bac copieusement huées (VIDEO)
http://by-jipp.blogspot.com/2019/08/nantes-les-putes-macron-les-racailles.html

alceste

Quand je disais que c’était un mouvement gauchiste.

Pierre-Jean

Vous êtes khon par atavisme ou par choix personnel assumé ?

patphil

ne pas confondre policiers (qui risquent leurs vies en nous défendant) et crs, milicien moderne qui est payé pour tabasser des gens malpensants

Jordi

Toujours aussi bouché a ce que je voit:les Crs ne représentent que 10% des effectifs lors des manifs ,le reste ce sont les cies d’intervention des gendarmes mobiles etc…et tes policiers du quotidien Bac et Bri!
Demassieux redige ses articles en Français non,? Il suffit de savoir llire!!!

Vent d'Est, Vent d'Ouest

« (…) certains réclamaient justice pour Adama Traoré. » : c’est certainement à la suite de l’appel de soutien de la prétendue GJ Priscilla Quelque Chose qui amalgame tout, c’est d’ailleurs ce qui discrédite son mouvement mais elle a la comprenette difficile.

Natou

Charles cela fait plaisir à nouveau de lire vos reportages sur les GJ .
Je pense qu’a la rentrée Macron a du souci à se faire …

Jonathan

On disait la même chose avant les élections européennes… macron n’a aucun souci à se faire et d’ailleurs ne s’en fait pas.
Les Gilets Jaunes lui ont juste fait perdre un peu de temps, et son seul problème est d’avoir bouclé son programme (la feuille de route remise par le Bilderberg) à l’issue de son DEUXIEME MANDAT.

alceste

GJ = gauchistes.

patphil

ah bon! me voilà donc obligé de féliciter des gauchistes! quelle ironie!

alceste

Vous les félicitez de quoi? C’est aux fruits qu’on juge l’arbre.

Patapon

Alceste,vos commentaires désobligeants n’entament pas la valeur de nos G.J qui,avec nos paysans,et quelques autres de bonne volonté,feront de la rentrée un festival populaire de belle tenue,son et lumière garantis pure France.

alceste

J’attends de voir la gueule du festival populaire et surtout, j’attends de voir les résultats.