Après “Envoyé spécial”, petit message aux lectrices et lecteurs de Riposte Laique

Publié le 13 février 2012 - par - 2 158 vues

Je voudrais vous remercier pour votre soutien et votre gratitude, chaque fois renouvelés. Particulièrement après notre procès, où vous êtes venus nombreux, où je vous ai vus serrer les poings d’indignation devant les propos indignes de l’accusation. Et puis il y a eu l’émission « Envoyé Spécial », qui vous a révoltés.
Vous êtes des milliers, anonymes, à lire nos articles, à nous encourager à poursuivre dans la voie de la recherche difficile de la vérité. Diabolisés, caricaturés, ignorés ou vilipendés, on nous a assignés le rôle du méchant dans la grande farce humaine. Nous sommes la relève de tous ceux à qui depuis toujours, ont fait endosser la défroque du proscrit. Sorcières, pionniers, inventeurs, rebelles, nous nous inscrivons dans la longue liste . La société humaine se constitue toujours autour d’un bouc émissaire.
Je sais que beaucoup d’entre vous enragent dans leur coin et voudraient aller au-delà de la dénonciation. Vous voudriez agir. Vous en avez les moyens. N’attendez pas tout de nous. Vous êtes chacun/e une grenade. Il suffit de la dégoupiller. Alors je vous propose des moyens d’action. Simples et à la portée de tous. Écrire pour protester. Les lobbys ne font pas autrement, ils inondent les rédactions de leurs lettres. Exemple immédiat. Écrire aux rédactrices en chef d’Envoyé Spécial pour dénoncer le traitement infligé à Myriam et moi, pour s’indigner que le nom de Riposte Laïque n’apparaisse jamais dans le reportage. Savez qu’une lettre de protestation vaut 100 lettres ? Faites vous-mêmes le calcul. C’est déjà un début. On peut aller plus loin. Internet nous offre des moyens qui n’existaient pas du temps des Sorcières. A vous d’imaginer des moyens coordonnés de vous exprimer, de réagir à l’inadmissible pouvoir des médias. Ils sont une poignée à faire l’opinion, mais nous sommes cette opinion tronquée, faussée.
Rétablissons la vérité, reprenons leur ce pouvoir qu’ils s’arrogent.

Anne Zelensky

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi