Après la CGT, c’est la CFDT qui prend ses adhérents pour des malcomprenants

Publié le 27 juin 2011 - par - 1 055 vues
Share

Sur le blog du Figaro « Les dessous du social » de Marc Landré – toujours très instructif et documenté –, on en apprend une bien bonne sur la centrale syndicale de François Chérèque dans un article intitulé « La CFDT et le faux « nouveau FN » » :

« Après la CGT qui, en avril, avait publié un fascicule de 11 pages pour dénoncer l’imposture sociale du Front national, c’est aujourd’hui au tour de la CFDT de se prendre de face le parti dirigé par Marine Le Pen. Dans un argumentaire de 8 pages envoyé à ses militants, intitulé « Le faux nouveau FN » et que dévoilent « Les dessous du social », la centrale de Belleville entend « sensibiliser les salariés dans les entreprises aux régressions concrètes, en matière de liberté et de droits sociaux, qu’entraînerait l’application du programme proposé par le FN. » »

Le fait que CGT puis la CFDT envoient à TOUS leurs adhérents (et ça fait quand même du monde…) un fascicule « anti-FN » de 11 ou 8 pages, c’est tout simplement un double aveu d’échec !

1. Ça veut dire que les sympathisants voire les adhérents « frontistes » ou « marinistes » ne sont pas marginaux dans ces deux syndicats, contrairement à ce que nous font croire Thibault, Chérèque, Mélenchon et compagnie, et ce disent nombre de « politologues » autoproclamés dans les médias pour qui des « cas » comme celui de notre ami Fabien Engelmann seraient « rarissimes ».

2. Ça veut dire que ces « militants » syndicaux, frontistes ou non, sont quand même considérés par leurs chefs comme très « malcomprenants » (et je reste poli) s’il faut une tartine d’une dizaine de pages pour leur dire que le FN c’est toujours la bêbête immonde et qu’il ne faut pas voter pour lui. N’importe quel rédacteur de Riposte laïque vous expliquerait en une ou deux pages pourquoi il ne faut pas voter UMP ou PS, ou pourquoi la CGT et la CFDT sont les alliés du grand patronat multinational dans la mondialisation.

Ils doivent avoir de bien mauvais « communicants », ces syndicats ! Un proche de ma famille,  ex-militant et cadre PCF et SNES  était chargé de faire des tracts ou des affiches et il m’expliquait qu’un tract c’est 1 page (éventuellement recto verso), 1 seul mot d’ordre (ici : « ne pas voter FN et encore moins y adhérer »), soutenu par 1 slogan, 3 à 5 arguments en gros caractères, et chaque argument expliqué en 1 à 3 courtes phrases. Pas plus. C’est l’adage « ce qui se conçoit aisément s’énonce clairement » et surtout simplement donc d’une manière concise.

Un laïus de 8 ou 11 pages, ça me rappelle les « fatwas » de Qaradawi des Frères musulmans et gourou de l’UOIF, qu’on peut lire à foison sur des sites islamiques. Pour justifier par exemple que les musulmans ne doivent surtout pas se faire des amis juifs ou chrétiens, il en écrivait des pages et des pages. Et si on tentait d’extraire le véritable argument de son exposé, c’est que ces chrétiens et ces juifs risquaient fort de convertir les musulmans à leurs religions impies. Idem pour justifier la peine de mort pour l’apostat : le problème n’est pas l’apostat en soi mais que l’apostasie est contagieuse. Sans doute autant que le « marinisme » vu par la CGT, la CFDT et Force Ouvrière, qui par leurs méthodes montrent qu’ils ont aussi peu confiance en leur propre force de conviction que l’islamiste Qaradawi…

En plus comme la CFDT prétend que le FN est « un parti antidémocratique et liberticide, raciste et xénophobe », elle risque un procès en diffamation ou en injure publique puisque Marine Le Pen s’en fait désormais une spécialité à tous ceux qui traitent le FN ou ses dirigeants de « racistes ». C’était LE mot à éviter, et la CFDT tombe dans le panneau ! Et ce n’est pas très sympa pour les « camarades » de syndicat qui sont sympathisants voire adhérents FN. Ce n’est pas en les traitants de « racistes » qu’on va les convaincre…

Les quelques autres « arguments » cités par le blogueur du Figaro valent aussi le pesant d’aveu d’échec de la CFDT.

Par exemple quand elle parle des « causes profondes qui nourrissent l’influence et le développement de l’extrême-droite : chômage, exclusion, sentiment d’abandon social… » C’est bizarre que ces « causes profondes » ne « nourrissent » pas la CFDT et plus généralement les syndicats,  mais au contraire le Front national !

« L’extrême-droite française, restée jusque-là caricaturale, amorce elle aussi son virage. » Hé bien tant mieux si cette « extrême-droite » fait un « virage » vers la défense du social ! La CFDT craint-elle la concurrence ? Je croyais qu’elle devait ne pas interférer dans le domaine politique…

« Le FN fait croire que les étrangers ont plus de droits que les Français, ce qui est strictement faux ». Et alors ? En quoi est-ce anormal qu’il y ait des différences de statut, donc de droits, entre Français et étrangers ? Je ne savais pas entrer dans les détails de l’AME, l’ATA et compagnie, mais le simple fait qu’un étranger bénéficierait en toute chose des mêmes « droits » qu’un Français, cela veut déjà dire qu’il a plus de « droits » que lui parce que la réciprocité n’est pas assurée pour le Français dans les pays d’où viennent les étrangers. C’est en quelque sorte la même « inégalité » que dénoncent actuellement le FN (et même l’UMP) pour les « double-nationaux » !

« Quant à la sortie de l’euro, « le FN feint d’ignorer que revenir au franc nécessiterait de dévaluer de 20% le franc par rapport à l’euro, que les produits importés coûteraient 20% de plus, que les produits pétroliers augmenteraient encore plus de 20%, explique la CFDT. Les plus modestes comme les classes moyennes seraient touchés par ces pertes importantes de pouvoir d’achat, et dans des proportions encore plus importantes que la hausse modérée des prix qui avait eu lieu lors du changement de monnaie. » »

Argument fallacieux (et c’est le même utilisé par l’UMP !), puisqu’il faut le mettre en balance avec la compétitivité que cela amènerait aux entreprises françaises, d’où emploi et cotisations sociales et relocalisation et… pouvoir d’achat ! C’est la fameuse « courbe en J » de n’importe quelle politique de dévaluation et elle a été confirmée par l’expérience. Et tout ça peut se chiffrer, mais évidemment ça doit être trop compliqué pour les adhérents « malcomprenants » de la CFDT… à moins que ce soit les dirigeants de la CFDT qui manquent d’objectivité ou de calculettes.

Et c’est marrant de voir que la CFDT se préoccupe surtout de l’achat par les Français de « produits importés », alors qu’elle devrait le combattre ou du moins chercher à le diminuer au profit des produits fabriqués par des travailleurs français. Il est étrange que la CFDT soutienne une mondialisation heureuse où l’on vend à des chômeurs français des produits fabriqués par des esclaves chinois !

Quant aux « produits pétroliers », ils n’augmenteraient pas de 20% (si la dévaluation est de 20%) puisque le prix de ces produits c’est essentiellement des taxes (la fameuse TIPP) et il suffit de conserver une TIPP fixe et non indexée sur le prix d’achat du pétrole… (Je me demande d’ailleurs pourquoi Marine Le Pen préfère l’argument de taxer les profits des pétroliers, ce qui est complexe pour des multinationales, au lieu de cette idée d’une TIPP basée sur le volume et non le prix du pétrole.)

Au fait, pourquoi ni la CGT ni la CFDT n’ont-ils évoqué cette idée d’une TIPP fixe alors que les prix de l’essence flambent pour les travailleurs ? Mais il est vrai que le tract de 8 pages de la CFDT contient un autre aveu : seulement 3/4 de ses « revenus » officiels proviendraient des cotisations volontaires des adhérents…

Je vous invite également à lire les commentaires des internautes à l’article qui nous apprend ce « scoop » d’une CFDT qui pond 8 pages à 800.000 exemplaires pour nous dire finalement que le « nouveau FN », c’est pas bien même quand il montre l’intention de défendre le social, le pouvoir d’achat, et, in fine, les travailleurs français. Je ne sais pas si la CFDT convaincra ses adhérents, mais en tout cas elle ne convainc guère les internautes…

Roger Heurtebise

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.