Après la victoire de Callac, gagner à Saint-Brevin et partout ailleurs

Victoire2.jpg

Cela a été un des événements forts de la semaine, même si les médias de propagande ont tout fait pour ne pas trop en parler, et surtout pour calomnier les organisateurs de la grande victoire de Callac. Si on écoute les collaborateurs de l’invasion migratoire, les malheureux élus de la ville auraient été victimes de graves intimidations, voire de menaces de mort, la population aurait été manipulée par l’extrême droite, qui aurait proféré de nombreux mensonges, et l’abandon du projet serait une défaite grave de la démocratie.

Pourtant, quand on écoute Bernard Germain, un des principaux organisateurs de la révolte de Callac, interrogé sur Radio Courtoisie, les choses ne se sont pas du tout passées ainsi.

Comment peut-on expliquer aux Français des campagnes qu’il n’y a pas d’argent pour eux, quand des millions d’euros sont disponibles pour installer des nouveaux venus d’Afrique ? Comment expliquer que d’un seul coup, 80 emplois seraient disponibles pour des migrants venus d’ailleurs, dans une ville qui compte 18 % de chômeurs. Comment expliquer que dans la France de Macron, à Ploërmel, il y a une famille avec quatre enfants qui dort dans une caravane, sur un terrain insalubre, quand tous les jours on installe dans clandestins africains dans des hôtels ?

Comment les prétendus démocrates de gauche peuvent-ils expliquer que quand 80 % des habitants de Callac sont hostiles au projet Horizon – c’est le maire lui-même qui l’a avoué – ce serait parce qu’ils sont soit stupides, soit désinformés, soit racistes, soit xénophobes, soit islamophobes, soit fascistes ? Comment peuvent-ils expliquer qu’ils sont tellement démocrates et progressistes qu’ils refusent de donner la parole au peuple qui, paraît-il, serait souverain ? Vincent Lapierre, présent lors du rassemblement du 5 novembre, avait fait un reportage exceptionnel qui traduisait remarquablement l’état d’esprit de la population locale.

La victoire de Callac est une énorme défaite pour la gauche immigrationniste. Elle montre que les Français ne baissent pas les bras. Quand ils s’organisent, quand ils informent la population, quand ils font signer des pétitions, quand ils organisent des manifestations, quand ils répondent aux insultes des collabos par des articles qui montrent ce que sont réellement les donneurs de leçons de l’immigrationnisme, quand ils rendent coup pour coup, cela marche et ils peuvent gagner.

Jusqu’à ce jour, à chaque fois que des migrants devaient s’installer dans un village, il y avait le Rassemblement national qui organisait un rassemblement, et bien sûr les gauchistes qui contre-manifestaient, pour terroriser les populations, en criant que « le fascisme ne passerait pas ». Et donc les habitants du village ne participaient pas à ces initiatives, de peur de se faire classer à l’extrême droite, voire de se faire agresser ensuite. À Callac, même si ce n’était pas encore assez spectaculaire, cette digue a sauté, et des habitants de la ville sont sortis dans la rue, à deux reprises, aux côtés des centaines de Bretons venus de toute la région. Et Reconquête a remplacé, dans la mobilisation, le Rassemblement national, dont la direction, par sectarisme, a interdit à ses militants de venir manifester à Callac, ce qui n’a pas empêché Gilles Pennelle, responsable national du RN et chef de la Bretagne, de s’attribuer, de manière peu élégante, la victoire.

Un autre combat attend les patriotes, c’est celui de Saint-Brevin-les-Pins. Il se trouve, dans cette ville de Loire-Atlantique, un maire, Yannick Morez, qui ne voit aucun inconvénient à construire un Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile (CADA) avec 120 migrants, juste à côté d’une école maternelle. Comme à Callac, on trouve des budgets étonnants pour financer de tels projets, puisque 3,7 millions sont mis sur la table pour transformer un centre de vacances EDF en centre d’accueil de clandestins. Comme à Callac, un tel projet ne figurait pas dans le programme du maire élu. Comme à Callac, l’équipe municipale refuse toute idée de référendum. Comme à Callac, la gauche donneuse de leçons insulte grossièrement les habitants qui refusent le village multiculturel que les autorités veulent leur soumettre. Comme à Callac, il y a la gauche collabo, souvent formée de vieux prétendus humanistes dégénérés comme ce Philippe Croze ou ce Yannick Josselin, président et militant du « Collectif des Brévinois attentifs et solidaires », qui n’a aucun problème de conscience à mettre en danger, par son idéologie mondialiste, les paisibles habitants de Saint-Brevin, les femmes et surtout leurs enfants. Signalons que ces donneurs de leçons étaient sur la liste des Verts aux dernières élections municipales.

André Bercoff avait interrogé l’animatrice du combat, Elsa Caduc, qui avait expliqué les raisons de son investissement.

La très touchante lettre écrite par le « Collectif de Défense de la Pierre Attelée » au préfet laisse ces idéologues indifférents. Il peut y avoir en France 120 coups de couteau par jour, 400 viols, des agressions de plus en plus violentes, toujours avec les mêmes coupables et les mêmes victimes, ils s’en foutent, seul leur catéchisme migratoire compte, et le dogme doit l’emporter sur le réel.

https://ripostelaique.com/saint-brevin-m-le-prefet-martin-protegez-nos-enfants-des-migrants-du-maire-morez.html

Galvanisés par la victoire de Callac, les habitants de Saint-Brevin qui veulent se battre avaient organisé une première manifestation, le 5 décembre dernier. Fait notable, cette fois, le RN était présent, aux côtés des manifestants, dont ceux de Reconquête, et Gautier Bouchet avait prononcé un remarquable discours.

À Saint-Brevin, le RN et Reconquête enfin ensemble contre l’invasion

Galvanisés par la victoire de Callac, les animateurs du « Collectif de Défense de la Pierre Attelée » organiseront, le samedi 11 mars, un nouveau rassemblement, de 14 heures à 17 heures, devant la mairie. S’ils réussissent, cette fois, à être aussi nombreux qu’à Callac, nul doute que tout sera possible, dans un combat qui durera une bonne partie de l’année, puisque les travaux seront finis fin 2023.

La victoire de Callac doit donc aider Saint-Brevin à gagner, et surtout encourager tous les Français qui veulent que la France reste la France à se battre. Faute de quoi, ils laisseront leur village devenir l’Afrique.

image_pdfimage_print
32

20 Commentaires

  1. Bravo pour votre combat face à ces « Traîtres » à la FRANCE ; notamment à ces maires perfides et apparemment coutumiers de la forfaiture . Ces ordures doivent être démis de leurs mandats et bannis de la commune ,tout comme ceux qui ont validés cette ignominie .

  2. BRAVO A CALLAC !!! Belle victoire face aux envahisseurs, aux collabos et aux traîtres sauce macron le fossoyeur.
    Les FRANCAIS doivent se battre pour leur survie …

  3. enfin, la détermination prouve que la bataille des idées peut être gagnée

  4. Agressé à la débroussailleuse, un gendarme tue un homme sur une aire de camping-car en Normandie

    ​Samedi 14 janvier 2023, un gendarme a fait usage de son arme à feu et tiré sur un homme, qui est décédé des suites de ses blessures. Les gendarmes intervenaient pour un feu sur une aire de camping-car à Saint-Romain-de-Colbosc, près du Havre (Seine-Maritime).

    • n’est ce pas ce qui s’appelle de la légitime défense? le gendarme aurait il dû se laisser tronçonné?

  5. Je ne comprendrai jamais que des gens trouvent de l’argent (3,7 million une paille)pour financer un centre d’accueil de migrants, alors que des francais dorment dans des caravanes,dans leur voiture,galèrent pour vivre trouver un boulot .marre à la fin, LES NÔTRES AVANT LES AUTRES .De plus ,ils n’en ont pas assez d’entendre et de voir que tous ces clandos agressent,violent cambriolent,tuent des Français,ils n’ont pas encore compris que depuis que l’immigration explose ,tous ces actes explosent également, bande de nazes ouvrez les yeux bon sang .

  6. Le rêve de ces beaux penseurs, c’est de créer des blantoustans pour y reléguer tous les racistes structurels. Callac est certes une bonne nouvelle, mais ce n’est qu’une lueur d’espérance au fond des ténèbres

  7. Les Brévinois ne sont pas de paisibles habitants c’est une petite mafia locale de pouilleux qui va se faire dégager
    Et
    Si les migrants ça ne leur suffit pas on a autre chose en stock

  8. Surtout dépasser les problèmes de chapelles. Reconquète ! Le RN , doivent travailler la main dans la main, faire front ensemble face aux eacages migratoires et aux plans scélérats de la caste au pouvoir.

  9. si on ne les renvoie pas dans leur pays et si on les met ailleurs, je ne vois pas où est la victoire, surtout que les Bretons votent majoritairement gauchiasse et macron.

  10. Merci riposte laïc,,de porter notre voix au delà des limites départementales .Ces pseudos gauchos écolos,, n’ont qu’à accueillir chez eux ces soit disant migrants recueillis par les nouveaux négriers dixit Michel ONFRAY. C’est vous les traîtres à la Nation . Nous nous sommes réalistes.Des travailleurs dorment dans leur voiture et ça ne vous gênent pas gens de Gauches avec la main sur le cœur ???? Hypocrites ….

  11. Merci, 3 X merci aux résistants de Callac, aux relais comme vous et Bercoff, à vous, à reconquête et les autres d’avoir montré la voie.

  12. réactionnaires: quelques gens réagissent donc, ils refusent d’être menés comme un troupeau de mouton vers l’abattoir

  13. callac choisi au hasard, c’est quand même l’approbation des municipalités

  14. Et encore une propagande immigrationniste dans un film,
    dans les cinq dernières minutes du film sur TF1 ce soir, Les Tuches 3 !!!

    • @ »à la » poubelle !

      Dès le premier quart d’heure du film, quand il est question de se présenter à l’élection présidentielle et que le personnage principal rencontre un homme de « l’autre bord », comprenez RN, sur un marché.
      J’ai vu cette merde alors que nous étions attablés ; il y avait presque l’odeur qui passait à travers l’écran.
      À gerber. Boycott total du cinéma.

  15. le RN n’est pas le FN historique, on en a la preuve tous le jours. Notre Marion nationale a bien fait de déserter ce foutoir devenu gauchistolâtre à l’insu du patriote lambda. Gauthier avec nous!
    « donner la parole au peuple qui, paraît-il, serait souverain ? »
    Bien vu, il y a belle lurette que le peuple n’est plus souverain, chez lui !!
    Cap sur Saint-Brevin-les-Pins !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les commentaires sont fermés.