Après l’arrestation de futurs Merah, Valls peut-il interdire la manifestation du 10 novembre ?

Les animateurs de Résistance républicaine, en lançant un projet de marche contre le fascisme islamiste, le 10 novembre prochain, à Paris, ne pensaient certainement pas que l’actualité allait leur donner raison aussi vite, en mettant en lumière ce que les autorités de ce pays veulent cacher à nos compatriotes : l’existence, sur le territoire national, de réseaux terroristes et de milliers de Merah en puissance qui rêvent de massacrer un maximum de juifs, et d’imposer l’islam à l’ensemble de notre pays. Pourtant, au lieu de se féliciter de cette initiative, qui pourrait permettre un sursaut démocratique contre le pire fascisme, le Préfet de Paris, nommé par Valls, paraît chercher tous les moyens pour l’interdire, utilisant les faux-fuyant habituels. Les animateurs de Résistance républicaine auraient-ils mis le doigt là où cela fait mal ?

Depuis plus de trente ans, nos compatriotes subissent un double matraquage idéologique, de la part de ceux qui ont pris le contrôle de l’information, sur le racisme et sur le fascisme. Notre pays serait peuplé de méchants gaulois blancs, nostalgiques des années Pétain et de celles de la colonisation, qui persécuteraient les pauvres juifs et surtout les innocents noirs et arabes. On ne dit d’ailleurs plus noir ou arabe, il paraît que ce serait une autre preuve de racisme, mais on dit black et beur, ce qui fait beaucoup plus anglo-saxon et mondialiste, donc tendance et moderne.

Pourtant, cette belle histoire commence à ne plus marcher aussi bien, l’édifice se fissure, cela craque même de partout. Il a suffi que Jean-François Copé (surnommé copé-coller), en pleine campagne pour prendre la tête de l’UMP, évoque le terme de racisme anti-blanc pour que toute la bien-pensance s’affole et lance contre lui ces procès en sorcellerie qui font partie de son charme. Il faut se rappeler que les associations dites anti-racistes, dont principalement Sos Racisme, ont théorisé un concept ahurissant, selon lequel le racisme anti-blanc ne pouvait exister, puisque le fait de dominés contre des dominants. Avec cette logique pavlovienne, reprise par les racialistes Indigènes de la République, le terme « Sale noir » est bien évidemment raciste, mais « Sale blanc » est un acte de résistance des opprimés contre les oppresseurs, comme l’explique dans cette vidéo le musulman militant Omar Djellil !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=MX8SljhtqI4[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=MX8SljhtqI4

Pendant trente ans, les malheureux qui osaient signaler ces fréquentes injures raciales, « sale blanc » « sale français », sale cefran » « face de craie », mais aussi « sale juif » étaient, tout comme Copé aujourd’hui, accusés de véhiculer l’idéologie du Front national. Le problème n’était pas que les faits soient justes ou pas. La vérité devait être niée, pour combattre au mieux « la bête immonde ». Bien planqués dans leurs beaux quartiers, bobos de gauche et bobos de droite, aidés par des journalistes souvent logés par la Mairie de Paris et les sociologues gauchistes, insultaient quotidiennement notre peuple, accusé de mal voter, et de ne pas comprendre que les racailles étaient des victimes, et que les victimes étaient coupables des fautes présumées de leurs ancêtres.

Aujourd’hui, cela se fissure sévèrement, même chez certains fidèles du système. Ainsi, un parrain de Sos Racisme, Jean-François Derec, se voit-il poursuivi devant les tribunaux, et condamné, pour « racisme ». Il découvre que ceux qu’il a protégés pendant des années ont compris la combine : accuser de racisme un Européen d’origine, et déposer plainte contre lui, en France, cela ne coûte rien, et peut rapporter gros. De même que le président de la Licra, Alain Jakubowicz, qui a déposé plainte contre Eric Zemmour, mais aussi Pascal Hilout et Pierre Cassen, découvre-t-il que la totalité des agressions antisémites vient des jeunes d’origine arabo-musulmans… alors qu’il a traîné devant les tribunaux des patriotes à qui il a reproché de stigmatiser des populations en raison de leur origine ! Bref, selon les principes Jucubowicz, dire que la majorité des agressions contre les juifs viennent des musulmans, c’est permis. Mais dire que la majorité des délinquants et traficants sont noirs et arabes, c’est interdit ! Pire, le Mrap lui-même évoque le racisme anti-blanc, et se voit rappelé à l’ordre par les Indigènes de la République, tandis que Jakubowicz trouve légitime le droit à l’islamophobie, et se fait tancer par le Mrap !

Manuel Valls a beau, la bouche tordue de haine, accuser le député Bompard, à l’Assemblée nationale, de monter les Français les uns contre les autres, pour avoir évoqué le racisme anti-blancs (aurait-il répondu ainsi si un député, au lendemain d’agressions antisémites, avait évoqué la montée du racisme anti-juif ?), la violence des agressions des jeunes racailles, souvent teintées de racisme et de haine contre nos compatriotes, ou contre d’autres jeunes, comme à Echirolles, est devenue trop importante, et trop fréquente, pour que la carapace du politiquement correct ne vole en éclat, provoquant la panique du système et de ses vopo anti-racistes.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xh0xj0_melecnhon-il-n-y-a-pas-de-probleme-avec-l-islam_news[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/xh0xj0_melecnhon-il-n-y-a-pas-de-probleme-avec-l-islam_news

Depuis plus de trente ans, il paraîtrait que nous serions menacés par un terrible fascisme, résurgence de la bête immonde, constitué par la montée du Front national, et de ses idées jugées nauséeuses, qui rappelleraient les heures les plus sombres de notre Histoire. Les nostalgiques d’Hitler seraient à nos portes ! Certes, à son origine, il y a maintenant quarante ans, ce parti était constitué par des fondateurs dont certains avaient collaboré sous le régime de Vichy… mais on taisait qu’il était constitué aussi d’authentiques résistants…  De même qu’on évitait de dire, il y a 30 ans, que le président de la République, prétendument socialiste, avait été décoré de l’ordre de la francisque sous Vichy, et que le secrétaire du Parti communiste, à cette époque, avait été travailleur volontaire (STO)  en Allemagne, ce qui faisait désordre pour un parti qui se disait celui des fusillés, voulant ainsi faire oublier sa défense du pacte germano-soviétique.

Lors de la dernière campagne électorale, on a vu effectivement des méthodes de fascistes… Celles d’organisations d’extrême gauche, d’imposteurs de l’anti-racisme, de racailles islamisés et des troupes de Mélenchon nostalgiques de Staline qui n’hésitaient pas à user de la violence contre un « fascisme » qui n’existe pas : agressionss contre des distributeurs de tracts ou contre des colleurs d’affiches, opération commando pour empêcher Marine Le Pen de prendre la parole à l’université de Dauphine. On a même vu un disciple antillais de Mélenchon, sur un marché, qualifier de « Sales Blancs » les militants du Front national, sans que cela n’émeuve le moindre du monde Mrap-LDH-Licra-Sos Racisme.

L’imposture de la menace fasciste, version gôche, commence à apparaître au grand jour, elle aussi. Certes, quelques années après le 21 avril 2002, Lionel Jospin lui-même avait lancé une pierre dans la mare en qualifiant de « théâtre » les combats contre une menace fasciste qui, selon lui, n’avait jamais existé en France. L’avocat Gilles-Willam Goldnadel rappelait, au lendemain des assassinats de Merah, qu’à chaque fois que des violences antisémites étaient commises en France, on commençait systématiquement par monter une campagne de presse, avant de découvrir  que les coupables se situaient ailleurs, et presque toujours dans le camp des défenseurs de la Palestine, ce qui fut confirmé dans les actes barbares d’un Fofana ou d’un Merah. Bref, la gôche nous fait régulièrement le « coup du fascisme », mais est absente du combat contre le vrai fascisme, comme le démontrait férocement dans cette vidéo Pierre Cassen, à la veille du congrès de l’UOIF.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=G9XZTY9b_YI&feature=plcp[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=G9XZTY9b_YI&feature=plcp

L’arrestation, ce week-end, dans différentes villes de France, de dizaines de militants radicaux islamistes, puissamment armés, qui se préparaient à passer à l’action – il a fallu abattre l’un d’entre eux à Strasbourg – essentiellement contre les juifs, montre la gravité de la situation, et où est le véritable péril fasciste en France : du côté de l’islam !

Dans une interview accordée à Christine Tasin, Bat Ye’Or explique le concept d’Eurabia, et pourquoi les dirigeants européens acceptent, sur leur propre sol, depuis bientôt quarante ans, la venue de millions de musulmans qu’aucune réalité économique ne justifie.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=8if4NyKKc9Y[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=8if4NyKKc9Y

Mais les faits sont têtus, et le déni de réalité a ses limites. Les Français, frappés douloureusement dans leur quotidien, découvrent, certes encore bien trop lentement, mais de manière irréversible, l’ampleur du mensonge de ceux qui, depuis trente ans, qu’ils soient UMP ou Modem, PS, Verts, communistes-Mélenchon ou trotskistes, leur expliquent que l’islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour, et que l’immigration est une chance pour la France. La victoire de François Hollande a été comprise par les islamistes et les racailles comme leur victoire, puisqu’ils ont été décisifs dans cette élection. Nous assistons donc de plus en plus, sur notre territoire à une lutte entre deux logiques incompatibles : celle de l’islam, et celle de la République.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=gJZF-Vvv3wg[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=gJZF-Vvv3wg

Sans un mot de condamnation de la part des forces dites de progrès, en plein Paris, pour la deuxième fois en quelques mois, une vidéo de notre ami Guy Sauvage porte à la connaissance du monde entier, des propos appelant à la violence contre les juifs. De véritables fascistes religieux affirment clairement qu’ils veulent que leurs lois barbares et moyen-âgeuses remplacent celles de la République, et s’appliquent à tous.

Dans le monde entier, et même à Sydney, les disciples de Tariq Ramadan manifestent avec violence et fanatisme, et ne cachent plus leur haine de l’occident et de ses valeurs démocratiques. Il n’y a que des candides ou des collabos qui mélangent encore islamisme radical et islam. Les fanatiques mènent le jihad quotidiennement, comme le Coran demande de le faire à tous les musulmans. En France, après avoir imposé le voile dans la rue, puis à l’école, puis le voile intégral, puis le halal, puis le ramadan, puis les prénoms non français, puis le refus de la mixité, puis les prières de rue, puis les mosquées, où on apprend aux musulmans à refuser de s’intégrer, puis les écoles coraniques où on formate les gamins dans les concepts idéologiques du prophète, ils essaient à présent de relayer l’offensive internationale de l’OCI, en interdisant toute critique de l’islam, considérée comme du racisme, bien évidemment. Ils bénéficient pour cela, sur notre sol, de la complicité des islamo-collabo, qu’ils soient politiciens, journalistes, sociologues ou chercheurs.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Q6zIX29HkSo&feature=player_embedded[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=Q6zIX29HkSo&feature=player_embedded

La menace devient tellement visible que même Richard Prasquier, président du Crif, qui avait participé à la mise à l’écart, l’an passé, de Pierre Cassen et Christine Tasin du salon littéraire du Bnai Brith, sur injonction du stalino-mélenchonien Corbière, paraît enfin se réveiller. En sortant de l’Elysée, il a osé comparer l’islam radical au nazisme. Après Jakubowicz qui reconnaît le racisme anti-blanc, et admet que la presque totalité des agressions antisémites vient des musulmans, cela commence à faire beaucoup… S’ils étaient cohérents, ce dernier retirerait sa plainte contre Pascal Hilout et Pierre Cassen, et appellerait, au nom de la Licra, avec Richard Prasquier, au nom du Crif, à manifester le 10 novembre prochain, puisqu’ils reconnaissent enfin ce que les organisateurs disent depuis des années ! C’est ainsi qu’ils défendraient la République de tous, donc les intérêts des français juifs ! Qu’ils arrêtent de fricoter sans arrêt avec Moussaoui, et prennent enfin leurs responsabilités, comme Résistance républicaine l’a fait !

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xu5s76_manuel-valls-ignorance-ou-alzheimer_news[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/xu5s76_manuel-valls-ignorance-ou-alzheimer_news

La menace islamiste est tellement sérieuse que même Manuel Valls, même en proférant des énormités, est obligé de reconnaître qu’il y a en France des centaines de Merah en puissance. Ce qui n’empêche pas cette grenouille de mosquée de militer pour davantage d’immigration venue d’Algérie et du Maroc… donc pour davantage de possibles nouveaux Merah !

Dans ce contexte, pour la première fois sur le territoire français, un appel à manifester contre le fascisme islamiste est adressé à nos compatriotes, mais aussi à tous les nés-musulmans comme nos amis Pascal Hilout, Hamdame Ammar, Ahmed Ghlamallah, Karim Ouchikh, Salem Benammar, Zorah Nedaa-Amal, Hamid Zanaz et bien d’autres qui refusent la dictature des imams dans leur quotidien. Si cette manifestation se tenait, en France, elle serait un signe d’espoir dans toute l’Europe, mais aussi de l’autre côté de la Méditerranée, pour tous ceux qui luttent contre la barbarie islamiste.

En lançant cet appel, Résistance républicaine, mais aussi les associations qui les soutiennent, ont pris leurs responsabilités. Ils font tomber les masques de ceux qui, largement subventionnés depuis trente ans, osent prétendre lutter contre le racisme et le fascisme, alors que, dans les faits ils soutiennent, en France,  les pires racistes antisémites et aux plus épouvantables fascistes qui menacent, au 21e siècle, nos sociétés démocratiques. Plus un kopek pour ces escrocs !

Les animateurs de Résistance républicaine ont donc raison, quoi qu’il arrive, de donner rendez-vous à Paris, le 10 novembre, à tous les patriotes et à tous les résistants, qui refusent l’offensive du fascisme islamiste contre nos valeurs démocratiques, et contre notre pays, la France.

Comment, après un tel week-end, Manuel Valls pourrait-il donner l’ordre à son Préfet d’interdire une initiative qui se révèle de salubrité publique ?

* Organisation, communiqué de Résistance républicaine : on va essayer d’organiser du co-voiturage, voire effectuer un ramassage en bus si c’est possible et s’il y a beaucoup de demandes (on va faire faire des devis). Ecrivez-nous pour dire si vous souhaitez conduire, être passager, où vous habitez, si vous pouvez vous déplacer de quelques dizaines de kilomètres pour rejoindre un point de départ collectif sur Paris…

– Pour la Bretagne uniquement, envoyer un courriel à

covoituragedesresistants@gmail.com   

– Pour le reste de la France         contactmarche10novembre@gmail.com

AGENDA RL

Vendredi 19 octobre

Banquet républicain à Nancy à 19h30, avec Christine Tasin et Pierre Cassen.

Pour réserver,  envoyer avant le 13 octobre un chèque de 25 euros à Résistance républicaine 101 Avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14 en donnant un courriel et un téléphone pour la communication du lieu et spécifiez si pour vous ce sera porc ou poisson (fidèles à notre mot d’ordre anti-halal, nous ne mangerons que de porc et du poisson tant qu’il n’y aura pas d’étiquetage qui nous permettra d’avoir la garantie de manger non halal.

Samedi 20 octobre, à Hayange (57), à partir de 18 h 30. A l’invitation de Résistance Républicaine Lorraine, Réunion publique, suivie d’un apéro saucisson-pinard, sur le thème : Tout ce qu’il faut savoir sur la viande halal, avec Christine Tasin et Pierre Cassen.

Café du Centre, 44, rue Foch 57 Hayange

(Participation aux frais 5 euros).

Place et rôle de la femme dans la société européenne

Samedi 27 octobre

de 9 h à 17 h en Petite Camargue

Place et rôle de la femme dans la société européenne

avec

Isabelle Turcam : la femme dans le monde gréco-romain

Christine Tasin : la femme et la religion

Sybil Vergnes, Olivia Pont de Serre, Jacqueline Quilès : la femme et la politique (table ronde)

Olivier Roudier : le rôle de la femme dans la société occitane au Moyen-Age

Philippe Lambertin : synthèse du colloque

Richard Roudier : la femme et l’esprit de résistance

Conclusion

Conférences, table Ronde, débats

Restauration rapide, buvette, stands

Garderie pour enfants

Droit d’entrée 5 E pour les jeunes, 10 E pour les adultes

Organisé par Entraide-Solidarité en participation avec la Ligue du Midi et Résistance Républicaine.

Le bénéfice de la journée ira à une femme actuellement emprisonnée, aidée par Entraide-Solidarité : Monique Guindon d’Aigues Mortes

Samedi 3 novembre

Maxime interviendra à Londres, à l’invitation de l’association « Passion for freedom ».

UNIT24 Gallery, 20 Great Guildford Street, London SE1 0FD. http://www.passionforfreedom.co.uk/

Dimanche 4 novembre

Pierre Cassen interviendra, lors de la convention du Bloc Identitaire, à Orange, à une table ronde sur le thème de l’islamisation de la France.

Samedi 10 novembre

14 heures, à Paris, place de la Concorde, marche contre le fascisme islamique, organisé par Résistance républicaine

Samedi 17 novembre

16 heures, à Toufflers (59) conférence de Pierre Cassen et Christine Tasin. Thème : Pourquoi le gouvernement Hollande accélère l’islamisation de la France ? Comment résister ?

On terminera par un apéro saucisson-pinard : participation 10 euros. S’inscrire en envoyant un chèque à Résistance républicaine, 101, avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14. Date limite : 12 novembre.

Samedi 1er décembre

Rendez-vous le premier décembre, à midi, à Châtenois, 67730.

Banquet républicain en Alsace, avec Pierre Cassen et Christine Tasin

Pour l’inscription, envoyer avant le 24 novembre  un chèque de 25 euros à Résistance républicaine,  101 Avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14, avant le 24 novembre. Précisez bien qu’l s’agit du banquet alsacien ainsi qu’un courriel et un numéro de téléphone pour communication de l’adresse.

Le thème sera celui de la mobilisation citoyenne et des réseaux de Résistants afin de construire un front des patriotes.

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Commande d’un exemplaire de La faute du bobo Jocelyn, 19 euros pour un exemplaire, 30 euros pour deux exemplaires, 50 euros pour 4 exemplaires, frais de port compris (pensez à vos cadeaux de Noël mais pensez aussi que c’est peut-être l’occasion ou jamais d’offrir autour de vous, à tous ceux qui n’ont pas encore compris ce qui se passait, un roman qui peut les éclairer en douceur, par le biais de la fiction).

Commande de notre dernier livre, Apéro saucisson-pinard (édition Xénia), 21 euros.

Découvrez également le site web dédié à cet ouvrage : http://www.saucisson-pinard.com Ainsi que la page Facebook : http://www.facebook.com/pages/Ap%C3%A9ro-Saucisson-Pinard/289441557769069

Autres ouvrages de Riposte Laïque : Les dessous du voile, La colère d’un Français, Résistance républicaine, Les Assises sur l’islamisation de nos pays : 10 € pour 1 livre, 16 € pour 2 livres, 20 € pour 3 livres (frais de port compris).

Autre ouvrage à vendre : Vérités sur l’islam, de David Vaucher, 19 euros, frais de port compris.

Le plus facile est de payer directement sur notre compte paypal (en haut à droite de notre site, cliquez sur « faire un don » et précisez la commande effectuée.).

Sinon, merci d’envoyer les commandes accompagnées des chèques correspondants libellés à l’ordre de Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Vous pouvez aussi les commander par Amazon :

http://www.amazon.fr/Faute-du-Bobo-Jocelyn/dp/2953604235

 

0
0
A propos Cyrano 1665 Articles
De Bergerac!