Après le 24 avril : comprendre avant d’agir !

Il faut analyser avec lucidité  le scrutin présidentiel qui vient d’avoir lieu les 10 et 24 avril 2022 et tenter  de comprendre l’image politique nouvelle qu’il donne de l’électorat de notre pays.

Cela demanderait, sans doute,  un peu plus  de recul, mais, aujourd’hui, en première approche, on peut dégager quatre axes dominant le nouveau  paysage politique français.

Tout d’abord, l’agonie totale des anciens partis majeurs, qui ont gouverné la société française depuis 50 ans (au moins) et qui se retrouvent (PCF, PS, LR-UMP ) à l’état de dinosaures haletant  sous assistance respiratoire . Le clivage « gauche-droite » qui a scandé la vie politique depuis la Libération est terminé !

C’est la confirmation d’une  analyse que nous avons déjà faite ici, même si nous savons que, du fait de l’inertie « politique », de leur enracinement dans les territoires, de leur existence historique, ces partis vont encore avoir une certaine influence, surtout pour continuer à agir contre le « mouvement populiste » et enfumer une partie non négligeable de l’électorat français.

Ensuite, la reconduction de l’ OPA  mondialiste des « oligarchies financières apatrides » sur notre pays et notre Nation,  portée par leur serviteur  Macron, initiée partiellement en 2017,et  consistant à construire une « grande force centriste majoritaire » incluant l’ancien Centre, une (grande)  partie du PS, une majorité des LR-UMP, et des écolos-bobos avides de places.

Avec ses 27,8% au premier tour, Macron (piloté par ses maîtres de La City et de Davos et Young Leader de la French American Foundation) n’a pas totalement réussi son opération, d’où sa volonté actuelle d’élargir sa clientèle et de gratter sur « toutes les terres » pour assurer son second mandat.

Puis,  la polarisation autour de Mélenchon de plusieurs électorats, polarisation qui aurait pu lui assurer le succès si le « camp populiste » s’était plus fortement cassé comme l’espéraient beaucoup qui prétendaient en être.

 C’est que Mélenchon  est un triple soutien de Macron  et, s’il a proposé ses services à ce dernier, c’est qu’il sait que lui, Mélenchon, bloque un vrai électorat populaire (ouvriers, employés, couches moyennes,  artisans et entrepreneurs, fonctionnaires et employés des services publics) afin de l’empêcher de rejoindre Marine Le Pen qui est la vraie – et la seule – représentante réelle de cet électorat.

C’est qu’il sait aussi qu’il pilote un électorat « bobo de gauche » représentant l’aspect libertaire, communautariste, multiculturaliste, climato-idiot, « woke », de la Mondialisation, qui  n’ira jamais renforcer le camp populiste parce que cet électorat, idéologiquement « américanisé » est un soutien objectif de la Mondialisation globale à laquelle il apporte une caractéristique sociétale, culturelle, idéologique, notamment en prônant l’immigration à outrance, en institutionnalisant le communautarisme et le vote communautaire, en déstructurant la langue française, essence de notre identité.

Il sait enfin qu’il a avec lui, majoritairement, l’électorat d’origine immigrée, de quelque génération que ce soit, qui a transformé l’ancienne « ceinture rouge de Paris » en « ceinture vert-islam », qui s’entasse dans les banlieues et cités des grandes et moyennes villes,  et qui veut imposer ses lois religieuses et civiles face aux lois laïques de la République.

Ce sont les générations (une, deux, trois,) immigrées « francisées », qui vivent des « miettes de la mondialisation » ( économie illégale et assistanat social), qui servent de « valets » aux couches sociales supérieures,  qui sont protégées par les « élites », dont elles assurent les « différents services » : cet électorat, souvent analphabète et propice aux pires tricheries électorales in situ,  est un danger réel pour l’avenir de notre pays, de notre peuple.

Mélenchon sert Macron, objectivement et subjectivement, mais une grosse partie de son électorat, trompée depuis des années, peut ouvrir les yeux. si nous savons la déterminer, nous  adresser franchement à elle et l’éclairer.

Enfin, il y a le « camp populiste » (mot que j’emploie pour désigner les patriotes-souverainistes-identitaires-sociaux) que Macron n’a pas réussi à éliminer en 5 ans de gestion et que les sondages de juin 2021 portaient à 32/ 33% (en moyenne) avant que n’apparaisse le Zemmour qui n’a rien apporté à ce camp , sinon la zizanie née des ses certitudes imbéciles : je suis le seul à rassembler la droite, je suis le seul capable de battre Macron, je suis le seul capable de régler les problèmes de notre pays, Marine Le Pen est une « loser » et une incompétente… et autres inepties !

Je n’aurai pas la cruauté ici de me réjouir   des  « inconséquences révélées » de ce nouveau « docteur Coué »,  de m’esclaffer de ses rodomontades, ni même de m’attrister de son « opération division » qui a empêché Marine Le Pen d’arriver à 30%  (ou plus) des voix, ce qui aurait parfaitement changé la donne pour ce second tour. Et pourtant, l’examen des résultats du second tour montre que partout où Marine a atteint et dépassé les 30% au premier tour, elle a dépassé les 50% au second.

On ne peut se réjouir de l’échec patent de son opération politicienne dont, sans aucun doute, le financement et l’espace médiatique ont été réglés par une équipe de mondialistes du CAC 40 et de Davos….car ses 7% et le climat délétère qu’il a fait régner dans « le camp populiste » ont préparé le terrain à Macron, tout en ouvrant un espace au dangereux Mélenchon. Remarquons, toutefois, que, sous couvert d’union, il continue ses injures et dépréciations à l’encontre de MLP et du RN, essayant de faire oublier sa déroute électorale.

Mais l’essentiel est là : Marine Le Pen a résisté à toutes les tempêtes, venues des mondialistes ou de son propre camp (les plus dures, sans aucun doute), elle a conforté une position que d’aucuns croyaient inexistante, et ses 13,3 millions de voix portent  aujourd’hui l’espoir de notre peuple face aux « oligarchies financières apatrides » qui dirigent le « monde Occidental ».

Le paysage politique français est donc bien celui que la Mondialisation structure : un paysage urbain où dominent les « forces mondialistes » composées des «  vecteurs et gagnants » de la mondialisation : couches sociales « supérieures »,  moyennes « hautes », structures financières, économiques, commerciales,  culturelles, idéologiques,  médiatiques… bref, tous ceux qui font « la Mondialisation » et en vivent largement en s’abstrayant de ses contraintes (77% des « couches supérieures ont voté Macron, 70% des retraités aussi)… forces urbaines renforcées par les  banlieues et cités dominées par les différentes immigrations  de masse d’hier et d’aujourd’hui,  encadrées par les dominants islamiques, mafieux et politiciens en place, organisées en communautés, clans et tribus ethniques, linguistiques, religieuses.

Et, de fait, ces deux axes constituant la présence de la Mondialisation dans notre société se réalisent dans toutes les structures politiques, syndicales, culturelles, idéologiques qui la pilotent :

Ce n’est donc  pas un hasard si tous les syndicats, toutes les « familles de pensée », toutes les « églises » (catholique, protestantes, juive, musulmane et FM) ont agi contre la candidate MLP.

Ce n’est donc pas un hasard si « humanitaires », « sportifs », « artistes et comédiens », « élus » se sont mobilisés contre elle.

Ce n’est donc pas un hasard si l’unanimité des médias de toutes sortes s’est élevée  contre ce qu’elle représente.

Ce n’est donc pas un hasard si le pouvoir en place et les  « intellectuels » de la « doxa » dominante ont agité la peur,  la fibre « morale » et les « références historiques manipulées » pour la combattre au mépris de toute vérité.

Et ce qu’elle représente, face à tout cela, c’est justement « la périphérie », les couches laborieuses de notre Peuple et ses forces vives des 24 à 59 ans, les plus modestes et les plus humbles du peuple de France, les plus dignes aussi et les plus attachées à leur histoire et à leur pays.

 Ces forces sont majoritaires, c’est sûr : il faudra leur donner l’expression politique capable de les représenter dans leur totalité afin de construire la nouvelle majorité que les 13,3 millions de voix du 24 avril annoncent.

C’est cette tâche qui nous incombe aujourd’hui.

Jean des Entamures

 

 

 

 

image_pdfimage_print
5
1

22 Commentaires

  1. Enfin une analyse un peu plus fine que celle des lobotomisés qui ânonnent à longueur de temps le clivage gauche – droite ou l’union des droites. Je l’ai déjà dit. La grille d’analyse marxiste continue de fonctionner : bourgeoisie, peuple, immigration. Mais les immigrés d’origine africaine ou de culture musulmane ont leurs propres élites : les indigénistes. Ils connaissent cette grille d’analyse marxiste. Ils veulent fédérer les blocs populaires contre le bloc élitaire autochtone pour prendre sa place. Et cela passe par l’acculturation du bloc populaire autochtone, ce qu’ils appellent la décolonisation de la France. Leur plus grand ennemi est MLP qui, quoiqu’on en pense, est la seule qui a la légitimité pour rassembler le peuple en prônant l’assimilation totale. Mais bien entendu il faudra tôt ou tard s’adresser à la communauté qui a fait exception et a constitué la matrice du fractionnement de la France.

  2. un article lumineux et une analyse qui me semble tres juste . j ai vote Z car il me semblait qu on pourrait en finir plus vite et plus fort de cette lepre qui nous ronge ! mais peu ont suivi cet espoir par crainte de l inconnu et du train train . mais incontestablement , nous devons nous rallier a MLP ou a son successeur ; en tous cas au RN …10% DE PROGRESSION tous les 5 ANS . j estime que nous devons tous etre derriere lui et EMPECHER Z DE POURSUIVRE une croisade REJETEE par les FRANCAIS . mais il ne voudra pas en rester la , pousse MARION en avant alors qu il ferait mieux de se rallier au lieu d attiser les divisions et promouvoir des echecs a venir !

    • Encore un lepéniste qui a eu la peur de sa vie et croit raccoler pour la championne du troisième débat raté; Mais en 2062, hein, c’est sûr : c’est la bonne. En attendant, je dois donner à manger à mes cadres (7000 euros/mois). Continuez de veauter pour moi !

  3. Je me répète mais Zemmour n’a fait perdre aucune voix à MLP qui a amélioré son score au premier tour, au contraire Z lui a apporté 2 millions de voix au 2e tour ce qui explique son bond de près de 10 pts par rapport à son score de 2017.

    C’est Pécresse qui a pâti de la candidature de Zemmour puisqu’il a capté l’aile dure de LR, qui jusqu’à maintenant avait toujours hésité à voter RN, et il l’a livrée sur un plateau à MLP en appelant clairement et inconditionnellement à voter pour elle au soir du 1er tour.

    Ce serait bien de garder tous ces faits en tête avant d’accuser Zemmour de tout et n’importe quoi, car ses électeurs sont loin d’être acquis à MLP, mais le RN en aura besoin s’il espère enfin gagner des élections.

    • L.F.E., bien d’accord. 👍👍👍👍 Mais comme MLP ne cesse d’insulter Reconquête et ses partisans, j’arrête de lui apporter ma voix. TER MI NE !!!

      • Mais enfin, elle et ses séïdes considèrent que votre voix leur appartient de droit ! Regardez leurs messages sur ce forum même.

    • MLP étalonnée à 26/27 % en juin 2021 (avant Zemmour) et NDA à 4% ….Avec Zemmour, MLP %
      est à 23%, NDA à 1,5% et Z. à 7% : il a fait gagner quoi , le Zemmour?

      • Jean, Eric ZEMMOUR a déjà l’immense mérite d’avoir mis les « débats qui fâchent » sur le devant de la scène, ce que Marine le PEN n’a jamais vraiment réussi à faire….

        Le commentaire, ci-dessus, de La France Eternelle me semble bien plus factuel…même si une partie de tes analyses dans l’article sont intéressantes…

        Du reste, même si les sondages sont bidonnés, et ils le sont, mais souvent « à moitié » – une part de vérité s’y trouve, mais difficile de savoir dans quelle partie – on n’a pu que constater qu’une partie importante des Français partagaient, et les constats, et les solutions, prônées par Eric ZEMMOUR ; et ça, ce sont des faits !!! pas des supputations !!

    • Très bien remarqué, la France Eternelle, mais ça ne va pas plaire aux désespérés qui raccolent pour leurs députés.

  4. « les couches laborieuses de notre Peuple et ses forces vives des 24 à 59 ans, les plus modestes et les plus humbles du peuple de France, les plus dignes aussi et les plus attachées à leur histoire et à leur pays. »

    Exact et ces mêmes personnes sont les plus ponctionnées et les moins bien traitées par les sévices public. Quand il faut payer ils sont toujours là et pas moyen qu’ils en réchappent!

    C’est d’ailleurs pourquoi, lors de la crise des GJ, j’avais dénigré ces manifestations en proposant plutôt la « grève générale » de tout « ce peuple de cons méprisés » qui bossent tout le temps sans avoir un niveau de vie convenable !! j’avais chiffré le manque à gagner pour l’Etat de l’ordre de 15 milliards d’euros par mois pour une telle grève , de mémoire, (je n’ai pas le courage de refaire ce calcul)

  5. Bonjour,
    Je vais rester Zen….Pour une fois !
    Continuez à soutenir MLP, bec et ongles, et à c…r sur le Z…
    Juste une chose : aux Législatives c’est la grosse branlée d’office pour le RN ! Comme pour les Européennes ! Point Barre !
    Perso je continue à soutenir à fond Zemmour ! Il a surement commis des erreurs, mais c’est le seul, je dis bien le seul, qui se bat contre l’immigration/islamisation de notre France !
    Depuis que pour MLP « L’islam est compatible avec la République… », je n’ai plus aucune confiance !!!
    A+

    • Malheureux, vous voulez mettre en faillite une lucrative entreprise familiale ? c’est qu’ils en ont des bouches à 7000 euros à nourrir !

  6. le clivage gauche doite est toujours d’actualité, macron c’est l’extrême centre gauche, mélanchon c’est l’extême gauche , la droite LR, RN est assez bête pour rejeter reconquête , on va morfler

  7. L’analyse de ce texte aurait été bonne. Mais le parti-pris, car c’en est un, anti ZEMMOUR, gâche tout. Qualifier « d’inepties », le langage de vérité, que le « camp populiste » attendait, s’est tout simplement se tromper. Qualifier MLP de « seule vraie représentante », des travailleurs, etc. C’est une vue de l’esprit. Car que ce soit, dès l’origine jusqu’à présent, les électeurs FN/RN, votent, en principe, patriotes, d’abord.

    • quand vous aurez un peu de temps, vous prendrez connaissance des caractéristiques sociologiques de l’électorat de MLP (catégories professionnels et tranches d’âge) et vous les comparerez avec celles du poulain de Bolloré dont les meilleurs scores sont à Versailles et dans le 16ème parisien!

      • Eric ZEMMOUR est un intellectuel, avec une mémoire et une capacité oratoire exceptionnelle, cela explique sans aucun doute les scores chez les populations en question …Mais il n’a jamais été méprisant avec les classes populaires, qui, pour beaucoup, je parle de la France périphérique, et aussi la classe dite « moyenne », est en train de crever de la mondialisation, et ça, tu ne peux pas l’ignorer !!!

        Plutôt que de batailler, et là, une fois de plus, Eric ZEMMOUR a ouvert la voie, pourquoi ne pas se rassembler, tendre la main à l’autre camp Patriote, au lieu de faire ce que fait justement Marine le PEN, c’est à dire le repousser ?

        Ce me semble une très bonne question, que celle-là…

        Pour moi, peu importe dans quel camp souverainiste tu te situes, ce qui importe, c’est d’aller vers cet autre, se rassembler, voilà ce qui manque aujoud’hui…

        Le vieux dicton  » diviser pour régner  » est plus que jamais, d’actualité !!

  8. Ne jamais oublier le drapeau européen flottant, seul,sous l ‘Arc de Triomphe.
    Jamais.

  9. « son « opération division » qui a empêché Marine Le Pen d’arriver à 30% (ou plus) des voix »
    Les voix des électeurs en vous appartiennent pas, quoi que vous ayez l’air d’en penser.
    Et si vous être débarrasser du cauchemar zemmourien, les lepenistes, grâce à un système que vous faites semblant de critiquer et dont vous profitez à plein, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil. Combien d’adhérents réels avez-vous ? Vous comptez mêmes les « adhérents » qui n’ont plus versé de cotisation depuis deux ans. Je le sais, j’ai été militant; Ca n’est même pas un secret de polichinelle. Vosu traitee, bie nà l’abr ide l’anonymat, Zemmour d’imbécile. Vous ne tiendrez pas 1 minute en débat devant lui avant qu’il ne vous faites en charpie.

  10. le « camp populiste » (mot que j’emploie pour désigner les patriotes-souverainistes-identitaires-sociaux), c’est bien tout ce joli vocabulaire politiquement correct qui évite d’appeler un chat un chat. Les « sympathisants » d’Extrême-droite trouvent que ça leur va bien !

  11. Blablablabla etc…
    MLP ou pas, Z ou pas, la « f »rance est une dictature et la triche y est reine.
    J’ose même pas penser aux crétins qui peuplent maintenant cet ancien Eldorado !
    Bon courage à tous les raisonnements.

Les commentaires sont fermés.