Après le burkini dans les piscines, le voile dans les stades ?

Publié le 20 février 2008 - par

Il y a du progrès pour les femmes musulmanes, elles vont enfin pouvoir se baigner en respectant les diktats de leurs seigneurs et maîtres, de leurs imams, d’une société qui leur refuse le droit d’exister et de leur conscience d’animal asservi. Elles ont enfin (sic!) leur maillot de bain, le burkini, constitué d’une tunique et d’un pantalon larges, non moulants, surmontés d’un hijab en caoutchouc, qui fait office de bonnet de bain. On ne voit de la baigneuse que son visage, ses mains et ses pieds.

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes islamiques. En effet, une entreprise australienne vient de commercialiser un maillot-burka destiné aux femmes musulmanes. La créatrice, une australienne d’origine libanaise, musulmane pratiquante, a imaginé cet uniforme pour les femmes désirant participer aux jeux asiatiques de Doha, au Qatar, en décembre 2006 ; depuis, il fait fureur en Australie, les femmes désireuses de devenir sauveteurs sur les plages de Sydney ont d’abord profité de l’occasion, puis les autres s’y sont mises, 9000 exemplaires vendus depuis sa sortie début 2007.

L’entreprise ne perdant pas le nord, elle propose une vente en ligne et une livraison partout dans le monde! gageons que nos piscines et nos plages vont bientôt être occupées par ces corbeaux moyenâgeux.. Déjà , la polémique fait rage aux Pays-Bas où une jeune fille a obtenu et utilisé le droit d’utiliser le burkini pour se baigner dans une piscine municipale, au grand dam des autres nageurs. Le “Parti de la Liberté” dénonce une islamisation du sport quand la secrétaire d’Etat aux sports, membre du Parti Travailliste, se félicite de ce qu’elle considère comme un élément favorable à l’intégration des musulmanes !

On voit poindre à nouveau les arguments utilisés en 2004 par les partisans du voile à l’école, qui dénonçaient une loi qui allait mettre à l’écart des milliers de jeunes filles. Quatre ans près, le résultat est là , l’immense majorité des filles musulmanes va à l’école sans voile, participe aux activités mixtes et aux cours de sciences naturelles ! et s’intègrent, voire s’assimilent d’autant mieux. Or, le sport, élevé à l’état d’activité indispensable pour la santé et l’épanouissement de l’individu par nos sociétés modernes va, lui aussi, servir d’alibi à l’islamisation de la société.

Le voile, jusqu’à présent, était incompatible avec la pratique du sport, on décrétait donc que les femmes ne devaient ou ne pouvaient pas se livrer à des activités sportives mixtes, ce qui obligeait les sportives pratiquantes à oublier le port du voile et, surtout, permettait aux filles/femmes qui réussissaient à convaincre leur famille, d’avoir une vie normale. A présent, elles n’auront plus “d’excuse”, elles auront l’uniforme honteux de rigueur partout, même dans l’eau, sans que personne se pose la question du confort et de l’agrément de ces femmes !

Et nos démocraties vont laisser faire ça, voire l’encourager, comme elles encouragent les horaires spéciaux de piscine pour femme ou les repas sans porc à la cantine ???

Jusqu’où l’ignominie et la discrimination iront-elles ? Jusqu’à quand l’égalité républicaine sera-t-elle bafouée ?

Christine Tasin

http://christinetasin.over-blog.fr

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi