Après le Ceta, l’accord Mercosur : la grande estafa, la grosse arnaque !

Publié le 31 juillet 2019 - par - 26 commentaires - 1 312 vues
Share

Amusante, la feuille de propagande pondue par LREM pour expliquer que le Ceta ne devait inspirer aucune crainte :

https://en-marche.fr/articles/actualites/trois-raisons-de-ratifier-le-ceta?fbclid=IwAR3RxJsP7adTXfpaNSOmDsb6gMas0FAgL1B98K5s8CNIGNqkqTqUGhy9-BM

En gros, les génies du mouvement présidentiel nous font savoir que la multiplication des échanges transatlantiques n’aura pas d’incidence sur l’émission de CO2 – sans doute envisagent-ils de remplacer les gros porte-conteneurs par des pigeons voyageurs – pas non plus sur l’importation sur notre sol de farines animales (pourquoi tu rigoles, toi là-bas au fond ?) ni sur la concurrence que devront affronter nos agriculteurs, surtout français, parce souvent petits exploitants, face au gigantisme des fermes industrielles canadiennes.
Tout cela sous l’œil aguerri du cerbère Macron. Si avec ça, vous n’êtes pas rassurés…
Cependant, la transparence toute relative dans laquelle ont été conclus les traités du Jeta avec le Japon, du fort heureusement défunt Tafta avec les US et maintenant du Ceta serait éventuellement à même de soulever quelques interrogations quant au fond et à la forme des négociations en vue de l’élaboration de l’accord UE-Mercosur.

Parce qu’à vrai dire, le Brésil et l’Argentine, c’est pas le Canada.
Pour commencer, c’est beaucoup plus loin. Ce qui implique un transport plus polluant.
Surtout : main-d’œuvre défrayée au tire-boulette, normes sanitaires irréelles, élites corrompues et corruptrices, difficile de ne pas avoir quelques craintes et doutes sur la loyauté des échanges.
Mais le plus intéressant – et dont au demeurant on parle fort peu – n’est pas là.
En effet, quel semblerait être le deal entre ces deux puissances économiques ?
Les Latinos nous vendent de la barbaque, et nous leur refilons bagnoles et machines-outils.
Ça coince léger.

Porque ? Et bien because les marchandises que nous leur envoyons entrent bien moins en compétition avec leur propre production que l’inverse.
Alors que nos éleveurs et leurs bestiaux pleurent misère, d’où la fronde légitime des exploitants LREM face au Ceta, alors que toute la galaxie Thunberg se mobilise contre les émissions de « mauvais » gaz, alors que la surconsommation de protéines carnées « c’est pas bon pour la planète », allons chercher dans l’autre hémisphère ce qu’on a sous la main. « Vachement » cohérent. Et sans aucune contradiction avec la « transition écologique » voulue par Emmanuel Premier.
Mais dans l’autre sens, comme nous le disions, les Sud-Américains ne risquent guère de voir péricliter leurs entreprises.
Nous leur vendrons des voitures ? Très bien. Un petit œil sur les modèles les plus achetés au Brésil :

https://g1.globo.com/carros/noticia/2019/05/02/veja-os-50-carros-mais-vendidos-em-abril-no-brasil.ghtml

Pour l’Argentine :

https://noticias.autocosmos.com.ar/2019/06/03/los-10-autos-mas-vendidos-en-argentina-en-mayo-de-2019

Ben voilà. Les deux mastodontes n’ont pas de constructeur. Seulement des chaînes de montage.
À ce sujet, le Brésil a su la jouer très fine sur l’oreille : de par l’imposition d’un Imposto de Importação de 35 % sur les produits à forte valeur ajoutée, les fabricants étrangers s’adaptent en produisant sur place, avec bien sûr de la main-d’œuvre locale. Rien à voir avec une « délocalisation » qui ici nous amène à consommer ce que les industriels « français » font pousser au bout du monde.

Bref, pour l’arrangement « gagnant-gagnant », c’est pas gagné.

Jacques Vinent

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Marechal

L’arnaque c’est Macron

Burno

Elles ne sont pas mignonnes les deux lopettes sur la photo d illustration.???

Peg

Juste un mot sur la photo : macron va-t’il rouler un patin à trudeau? On a la nette impression qu’il n’en n’est pas loin. Et ce type abject voudrait qu’on le respecte?

pauledesbaux

UN MERCATO ENTRE TAPETTES CA VOUS VA LES FRANCAIS NORMAUX ,;? il faut croire que oui…….

POLYEUCTE

Le CO2 ? On s’en fout ! Sans CO2, plus d’arbres, donc plus d’oxygène ! Marrant, non ?
Nos Paysans, eux, seront bien morts. La Vieille Terre de France !
Déjà 350.000 contre 7 M en 1940 ! Allez bouffer aux Mac Do de Toronto ou Brazillia !
L’Incompétence est en Marche !

Énée

Macron est petit AMATEUR, un MENTEUR et un TRAITRE.

Natou

C’est insupportable le Macron il ne peut s’empêcher de peloter les hommes comme sur la photo ! On dirait qu’il va lui rouler # une pelle # !
Qu’il le fasse son coming out

Dehache

Tafta, Ceta, c’est une affaire de tatas, comme le montre la photo ! Trudeau/ Macron même conbat.

Emile

Le petit fumier de l’Élysée fait bien le boulot que l’oligarchie de la finance et des multinationales lui a confié……

didile

On était un grand pays ,la quatrième ou cinquième puissance du monde .
Maintenant ,on n’est tellement plus rien qu’on ne nous attaque pas ,on nous envoie des pichenettes ,des coups d’éventails ,dégage,tu me fatigues .
En littérature ,ça donnerait « va ,jeune présomptueux  »
En renaudien « laisse béton ».
En rap probablement pire ,mais mon vocabulaire de rap est limité .

jeannot

Il parait qu’énormément de français sont prêts à le réélire en 2022. Eh bien allez y ! « Le cap est bon », vous pouvez vous faire éborgner, ils s’en tapent. Encore 7 ans à ce régime là et la France ne sera plus qu’un lointain souvenir

Joël

« du fort heureusement défunt Tafta avec les US ».
C’est là qu’on rit. La plupart des produits américains transitent par le Canada ou y sont produits sous licence.
Le CETA c’est la société-écran du TAFTA.

Jacksoul

Pas totalement faux. Sauf que les volumes de marchandises « suspectes » (viande bovine) importés seront très inférieurs avec le Ceta (65.000 tonnes) que ce que Cecilia Malmström, commissaire au commerce extérieur, avait prévu avec le Tafta.

Marnie

C’est triste à constater et à dire : les plus grands ennemis des français sont actuellement au pouvoir. L’ensauvagement actuel de la France le prouve.

necas

Par la grâce d’imbécils dopés à la bien pensance qui mène le pays dans le ravin de l ‘amertume …..

a.hourquetted'are

Sur la photo, le geste de Macron est insupportable! Aucune dignité, savoir vivre…ce qu’il veut, quand il veut et où il veut!!! Le Trudeau n’est pas en reste.

jeannot

La photo qui résume tout. Deux mafieux qui semblent se dire : « on les a eus, ils n’y ont vu que du feu ! » Ou plutôt : « on les a enc..és encore une fois ! »

necas

Vous êtes vachards ! Ils forment tout de même un  » beau  » couple .

patphil

une seule réponse, le boycott des produits industriels où l’origine des viandes n’est pas indiqué! et le faire savoir!

Isa

Quelqu’un sait-il si le consommateur sera en.mesure de savoir l’origine des produits en provenance du Canada, suite à la signature du Ceta ? Pour boycotter leur achat.

Peg

Chez mon boucher, une fiche donne l’identité du boeuf qu’il est en train de vendre (race et provenance). J’ai la chance d’avoir un bon boucher et n’achète jamais de viande au super-marché.

SLOBODA

Trop de libre échange commercial, tuera nos nations

amril

GPA en vue???

didile

Et voilà une importation de masse qu’on va pouvoir faire probablement sans échange :les mères porteuses .
Ce n’est pas trop(enfin pas encore )le truc des Françaises .
Et n’oublions pas qu’il faut deux mères pour en faire une qui n’en est pas,
une qui donne(?) ses ovocytes ,l’autre son utérus .
Les laboratoires et les fabricants de catalogues vont faire fortune.

Daniel

Et les mères porteuses seront elles certifiées BIO?

Peg

Bien sûr! Plié dans 6 mois et remboursé par la sécu comme la PMA et l’avortement. Par contre, si vous avez un accident…