Après le covid, le méchant Poutine

Après une propagande de peur du covid, 24/24, – propagande actuellement mise en sourdine mais toujours distillée sur RTL et CNews, prête à ressurgir, débridée, après les élections législatives pour rebâillonner la société et continuer d’en faire une collectivité cobaye des usiniers des « vaccins » – nous sommes pilonnés par une propagande antirusse, 24/24, sur toutes les antennes.

Ceci n’empêche pas Marlène Schiappa de nous prévenir : « ça repart à la hausse, les contaminations, ça repart à la hausse ». Et pour cause, madame von der Leyen et monsieur Véran ont acheté des millions de nouvelles doses d’un produit – dont le PDG de Pfizer (monsieur Bourlat) vient de reconnaître qu’il est bien un produit expérimental, son inefficacité et que l’on n’en connaît pas les effets à termes ; explication du PDG de Pfizer : « ils » lui ont dit d’y aller… – Mais il faudra coûte que coûte l’injecter et, guerre ou pas, élections ou pas, il faut préparer les cobayes à retourner se faire injecter une 4e, 5e, 6e dose. Peu importe les effets.

Que le covid se soit transformé en goutte au nez ne justifiant pas de prendre le risque de prendre un produit expérimental aux effets incertains de tous points de vue ne compte pas, il faut injecter ! Il faut restaurer et alourdir le système de société fondé sur un système d’ausweis perpétuel qui va se décliner pour bien d’autres aspects de la vie en société, telle « qu’ils » veulent imposer.
Comment qualifier autrement que de propagande de guerre une information se gardant de faire état des témoignages ukrainiens disant : que personnel et patients de la maternité de Marioupol ont été chassés le 5 mars par les azovniki pour en faire une caserne et une base de tir contre les Russes ?

Comment qualifier autrement que de propagande de guerre la censure sur Facebook qui interdit de montrer ce que sont les azovniki créés en 2014 pour harceler les populations de langue russe du Donbass, quels sont leurs symboles exprimant leurs objectifs, à savoir la swastika (la croix gammée du Troisième Reich) ?

Il est « contraire aux critères de la communauté Facebook » de montrer les azovniki en uniforme de Waffen SS, paradant en arborant des étendards aux couleurs de l’actuelle Ukraine avec au centre la croix gammée. Ce serait « haineux ».
Dans le même temps, Facebook va permettre les appels au meurtre, sur la personne de Poutine et, plus généralement, sur les Russes, indistinctement.

La guerre de la bureaucratie de l’Union européenne, la guerre d’une petite clique de milliardaires et des gouvernements vassaux à leurs intérêts prédateurs, est une guerre adoptant le langage du stalinisme : après le « à chacun son Boche » des années 42-44, c’est le « à chacun son Russe »…
Pour créer un climat irrationnel interdisant toute pensée critique, toute réflexion libre, les médias aux ordres fabriquent de « l’information ». Prenons un exemple parmi d’autres. Les médias ont montré une jeune femme errant au milieu de décombres qui se trouveraient dans la maternité de Marioupol que nous évoquions. Cette femme a été identifiée. Elle est mannequin et blogueuse, elle se nomme Marianna Podgurskaïa. Le père de l’enfant qu’elle porte est un photographe travaillant avec des agences de presse occidentales. Parmi ses livraisons, montrant la guerre actuelle, on retrouve trois fois Marianna Podgurskaïa, dans trois lieux et trois situations censées émouvoir.

Je conclurai sur ces points :
Des témoignages ukrainiens dénoncent les azovniki. Ils s’installent au milieu de civils pour tirer sur les Russes, ici une maternité, là une école ou un immeuble d’habitation. Ils interdisent ou tentent d’interdire aux civils de s’éloigner des lieux de tir et de combat, menaçant des femmes de les fusiller si elles s’éloignent. Cette méthode de combat est bien connue. Les azovniki recourent à la façon dont le Hamas combat : installer ses lanceurs de roquettes et missiles au milieu des non-combattants, dans des écoles, services médicaux, immeubles d’habitation, pour transformer les civils en remparts et provoquer parmi elles des victimes nécessaires à la propagande.
Poutine a proposé de rencontrer Zelenski en Israël, pour négocier.

Débat sur CNews, commentateurs, chroniqueurs, experts, personne ne relève l’existence de cette proposition. Pour les médias en France, cette proposition n’existe pas… Chacun jugera. Erdogan a recruté des « combattants sunnites syriens » pour combattre aux côtés des azovniki. Ces combattants, on sait qui ils sont. Ce sont les rescapés de Daesh, qu’Erdogan a envoyés combattre les Kurdes de la partie nord du Kurdistan de Syrie annexée de fait par les bombardements aériens et les exploits sur le terrain des vétérans de Daesh requalifiés « combattants sunnites syriens » par l’allié de Zelenski – Macron.

Alain Rubin

image_pdfimage_print

2 Commentaires

  1. oooh je connait cette photo ! eh oui les francais trés mou du bulbe gobent tout,le vaccin qui protége,le Poutine méchant et surtout gobent le macron a 30%,en fait seule une poignée de francais sont bien éveillés ( les patriotes) les autres mijotent dans leur jus et regardent bfmwc et c’est fini pour eux.En gros les francais vous leurs laisser les jeux a gratter,l’emission miss France ,l’eurovision,un peu de pinard et ils sont dociles,personnes ne mouftent,c’est bien triste,faut-il un réel conflit comme en Ukraine pour leur retirer les doigts du fion pour se reveiller….je crois bien

  2. Avec d’autres , vous vous obstinez avec honnetete et courage de remettre les pendules a l’heure, M.Alain Rubin.Nous vous en sommes reconnaissants. L’idee que ce pantin ridicule, corrompu, qui jongle avec ses origines et sert ainsi de paravent aux admirateurs de Simon Petlioura et de Stepan Bandera du Bataillon Azov, de Slovoda,dont les pratiques sont similaires a celles du Hamas, agissant sous l’egide de l’Otan, d’imperialistes americains et collabos globalistes, recyclant la Shoah par balle de Babi Yar, pout falsifier l’histoire, nous ecoeure et nous revolte.Les appels a l’aide , les comparaisons obscenes du President Zelensky sont une ignoble masquarade. Du covidisme a l’ukrainisme, l’abrutissement total.

1 Rétrolien / Ping

  1. Après le covid, le méchant Poutine – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie

Les commentaires sont fermés.