Après le « de Gaulle circus » devant la tombe du Général, quelques vérités

Ils étaient « presque » tous présents devant la tombe de De Gaulle, ce 9 novembre 2021, qu’ils en profitent car, dans quelques décennies, leurs enfants ou petit-enfants, seront en djellabas et porteront le niqab, quand ils se rendront à Colombey-les-deux-mosquées.

Ils sont presque tous présents, au garde à vous devant la tombe du général De Gaulle, ce 9 novembre à Colombey-les-deux Eglises. Il n’y aura pas Marine, devenue gaulliste depuis peu, son père, Jean-Marie ne lui pardonnerait pas, lui qui fut son plus ardent adversaire, elle a préféré se « dissimuler » à Bayeux. Il n’y aura pas non plus Eric Zemmour, mais il est vrai que « tous » n’apprécient pas le même De Gaulle que le sien.

Il est vrai aussi  qu’il y a plusieurs De Gaulle : le De Gaulle d’avant 1940, le De Gaulle de Londres derrière son micro, le De Gaulle de la libération, proche des communistes et de l’épuration, le De Gaulle contre les Américains, contre une certaine idée de l’Europe, contre l’OTAN, l’ONU, contre les Arabes, mais pour la décolonisation, mais également contre leur migration vers la France, mais aussi contre les Pieds Noirs « qui auraient dû se faire massacrer sur place » et, enfin, contre « ces révolutionnaires en carton-pâte » de mai 68, sur lesquels il envisageait de « faire tirer ».

De Gaulle, et ses « vertus économiques » (Il payait son électricité, ses notes de restaurants, etc.), mais était-il vertueux également sur certaines autres dépenses ?

Sur ce sujet, justement, et selon les sondages, une majorité de Français ne ferait plus confiance aux « politiques » qu’ils propulsent, par leurs votes, à l’Assemblée Nationale, au gouvernement et même à la présidence de la République. Ils estiment, paraît-il, que ces « gens-là » ne leur disent pas la vérité, toute la vérité.

Sont-ils réellement inconscients au point de croire un seul instant que des « politiques » vont leur dire « la vérité » ?

Eric Zemmour, qui pourtant se plaît à encenser « un certain De Gaulle », a eu l’honnêteté de dénoncer les « fonds secrets » utilisés très largement par le « général », pour entretenir sa police parallèle, le « SAC » et ses « Barbouzes », lors d’un récent débat.

Puisqu’il est question donc du « vertueux » De Gaulle, voici quelques vérités de « ses » ministres :

Roger Frey, ministre de l’Intérieur, devant l’Assemblée Nationale, le 7 mai 1966 : « J’affirme solennellement, et une fois pour toutes, qu’il n’y a pas de police parallèle et qu’il faut que cessent ces calomnies odieuses, ces racontars déshonorants, ces histoires de barbouzes qui n’ont même pas le mérite d’être drôles. »

Raymond Marcelin, ministre de l’Intérieur, sur RTL, le 7 juin 1969 : « Les barbouzes ? Les polices parallèles ? C’est une légende qui a la vie dure. Pour ma part je n’en tolèrerai aucune. »

Georges Pompidou, président de la République, par réponse écrite au député de la Mayenne, André Davoust : « Il convient de mettre un terme avec la plus grande netteté aux insinuations scandaleuses selon lesquelles le gouvernement entretiendrait et emploierait des polices parallèles. »

Donc c’est une certitude, ils vous l’ont juré, ils l’ont affirmé, « Il n’y a jamais eu de polices parallèles ». Le SAC n’a jamais existé et il n’y a jamais eu de « Barbouzes », paroles de vos ministres, de politiciens !

La preuve de ces mensonges d’Etat a été apportée par le rapport de la Commission parlementaire d’enquête de l’Assemblée Nationale, présidée par Alain Haudecoeur, en date du 10 mars 1982 (Voir mon livre « J’accuse De Gaulle », page 232 et les suivantes).

Suivi, quelques mois plus tard, par la décision de dissoudre le SAC, prise par le président François Mitterrand, en date du 3 août 1982, après la « tuerie » d’Auriol, dans les Bouches-du-Rhône.

Selon Constantin Melnik, conseiller spécial de Michel Debré sur les polices parallèles et les « Barbouzes », il y aurait eu environ 500 assassinats entre 1958 et 1962, notamment 135 en 1960 et 103 en 1961, dont une bonne douzaine d’hommes politiques.

L’école de formation du SAC se situait à Saint-Germain-en-Laye et le financement de cette organisation parallèle était contrôlé par Jacques Baumel, secrétaire général de l’UNR, et André Rives, futur député.

Vertueux, économe, De Gaulle ! Pas sur le nombre de ses victimes : de Pucheu à Bastien-Thiry, la liste est longue et, sans doute, incomplète.

Certes, ces preuves indéniables de « mensonges d’Etat » remontent à quelques décennies mais, très sincèrement, pouvez-vous croire un seul instant qu’il n’existe plus rien de « parallèle » autour des politiciens qui nous gouvernent ?

Manuel Gomez

image_pdfimage_print
15

27 Commentaires

  1. Quand on se rend dans un cimetière, ou à un enterrement, on ne porte pas de rouge.
    Madame Pecresse n’est donc pas si sincère,

  2. Tous les humains ont leur part d’ombre, leur éventuelle réussite est rarement conforme à leur histoire racontée. Il faut cependant lui reconnaitre un caractère dont n’ont pas hérité les moules qui lui ont succédé, accrochée a leur poste quelque soit le mauvais temps. Lui savait claquer la porte. C’est un homme d’une autre époque, celle d’un pays fier quel que soit les épreuves, rien à voir avec les moutons masqués, vaccinés, hanounanisés.

    • Oui, il savait claquer la porte et même abandonner l’Elysée comme en 69 après une défaite électorale ! Oui, il a su se carapater, en abandonnant l’Elysées, à Baden où le GENERAL MASSU l’a fait repartir !

      • Le General de Gaulle est un militaire, un stratège sorti de Saint Cyr. Le départ à Baden Baden était sa tactique, qui a bien déstabilisé ses opposants, et cela continue.

      • archi nul votre réaction, vous oubliez que c’était un militaire, il a eté voir massu qui etait le chef de l’armée pour s’assurer de son soutien : normal non?!

  3. Il y a beaucoup à dire sur de Gaulle mais je pense que c’était un vrai patriote.
    Et que, s’il voyait de ses yeux la clique de vendus prébendiers faire des simagrées sur sa tombe, il les virerait aussi vigoureusement que Jésus jadis, chassa les marchands du temple, en y ajoutant de grands coups de pied au c…!

  4. Et penser que ces gens là se réclame de notre grand homme… Et ils se regardent sans ciller dans une glace, et ont la présomption de lorgner la fonction suprême!!! Honte à eux. Eric protèges toi de ces malotrus, sauvez nous.

  5. Le SAC n’existait pas? Au cours d’une campagne électorale, l’équipe d’affichage, à laquelle j’appartenais, a été coincée à Palavas par ces salopards qui avaient une carte avec bandeau tricolore; leur « patron » était Pasqua.

  6. ENCORE BRAVO A MANUEL GOMEZ .OUI LES BARBOUZES ORGANISES POUR LUTTER CONTRE L’ALGERIE FRANCAISE ONT ETE LES AMIS INTIMES DU FLN ALGERIEN CONTRE L’OAS ET
    LES PIEDS NOIRS .

  7. Le côté positif de de Gaulle que retient Zemmour est une « certaine idée de la France » qu’il est facile de comprendre par comparaison avec les agissements d’un certain macron
    A côté de ça de Gaulle était d’abord un politicien cynique comme un certain mitterand
    pour avoir cotoyé des anciens de l’OAS j’ai cru comprendre que nombre de barbouses ont eu une fin violente

  8. personnellement, ça existe toujours, Benala qui viens d’être jugé, en fait partie. Les soit disant policiers en moto (un pilote et un cogneur), qui arrivent sur les lieux de manifestation (surtout des Gilets jaunes), frappent, cognent et foutent le camps immédiatement certainement pour ne pas les reconnaitre.

  9. Comme le dit si bien M. GOMEZ, il y a plusieurs personnages du côté de chez Charles, que l’on peut admirer ou détester, c’est selon ! En revanche, il y avait une constante chez lui, c’est qu’il n’aimait pas les melons ! Il ne voulait pas de Colombey les 2 mosquées ! Hors, que font ces charlots qui défilent sur sa tombe ? Ils font rentrer, s’installer et se reproduire la racaille muzz qui assassine à tours de bras les nôtres et préparent le grand remplacement pour en faire le 58 ème pays de l’OCI. Dommage que le SAC n’existe plus, ils auraient mis tous ces traitres dans le même sac pour le jeter au feu ! Traitres un jour, traitres toujours qui prétendent résoudre les crimes qu’ils ont commis !

  10. contre les Arabes, mais pour la décolonisation, mais également contre leur migration vers la France, mais aussi contre les Pieds Noirs « qui auraient dû se faire massacrer sur place » / dixit

    ABSOLUMENT ! c’est génial, c’est tout la GRANDE ZHORA CIRCUS…

    il faut M. Manuel Gomez que vous transmettiez a eric ZEMMOUR « spécialiste » historique ( et a d’autres…. ) ce passage sur les ambiguïtés du bonimenteur en chef, ils ont de lui un aspect sirupeux et dramatiquement erronés…rires /

    Et dire qu’il y a encore des couillons 60 apres ( du type Demassieux ) pour faire son éloge ! C’est dire…

  11. Voir Emmanuel Macron à cette cérémonie me donne vraiment un haut le coeur. Après avoir sali son propre pays par des déclarations telles que : la France avait commis des crimes contre l’humanité, qu’elle n’avait pas de vraie culture, que les français étaient des fainéants, des illettrés et j’en passe.. il est à se demander comment il ose continuer à être Président. Aura-t-il le toupet de se présenter en 2022 ?

  12. Ce grand escogriffe a dit de grandes choses ! Mais il aura fait le contraire de ce qu’il disait !

  13. C’est aujourd’hui que nous payons la politique catastrophique de De Gaulle ! Tout ce qui arrive depuis des années est la conséquence de sa « grandeur » ! Il n’aura jamais travaillé qu’à sa propre réputation sur le dos du peuple !

    • je ne pense pas que cela soit mieux maintenant la FRANCE ET SES 7000 MILLARDS DE DETTES …On est en faîte ,lire le livre de Agnès VERDIER MOLINIE
      la FRANCE peut-elle encore tenir longtemps?????

    • Ah bon ? Pourtant en 70, il laisse une France riche,blanche et un peuple homogène ! Il n’est pas responsable du regroupement familial de giscard-chirac en 76, ni de la trahison de la droite républicaine par la suite !

  14. ce « grand homme » qui a rendu la Frannce petite, destructeur de l Algerie françaiseet donc createur de la France algerienne, quel heros pour les politicars!

  15. une bonne fois pour toute si l’algérie étai resté française on serait dans la m…. Alors Merci DE GAULLE

    • OK mais depuis 1962 la France c’est la France-Algérienne ! ! !
      à quand et c’est pour quand ??? la libération et l’indépendance de la FRANCE

  16. De Gaulle fut un grand patriote,un grand chef d’État,pas un nationaliste,ni un va-t-en guerre ! il a fait des erreurs,tout comme le quatuor généraux,l’OAS et plus tard Jean-Marie Le Pen… qui a reconnu récemment que l’association était la meilleure solution pour l’Algérie… Aussi,j’aime beaucoup cette citation de De Gaulle : Chacun chez soi et un bon Dieu pour tous ! Aujourd’hui, parmi les candidats majeurs,Éric Zemmour est le seul vrai gaulliste social !

  17. et tous ces faux-culs de collabos, de traîtres et de dhimmis-islamophiles
    qui vont se recueillir sur la tombe du général De Gaulle à Colombey-les-Deux-Mosquées
    en zone occupée de la France colonisée et muSSulmaniSSée par l’iSSlam
    de ses SS-Nazislamiques

Les commentaires sont fermés.