Après le « pas de polémique », la stratégie du Gaulois bouc émissaire

Passage à l’heure d’été dans une grande discrétion, cette année.
Un deuxième dimanche du Coronavirus s’offre à moi.

Sibeth la bien nommée déplore qu’on « fasse polémique de tout ». Ce tout est souvent confiné dans sa volumineuse personne.

Édouard Philippe : « Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision du confinement ». C’est bien mon Doudou.
Tu penses que grâce aux lois d’exception que ton équipe de gredins et toi avez mises en place pour un contrôle sans précédent de la population, nous assignant à domicile d’une manière que les dictatures les plus féroces ne sont jamais parvenues à imposer, tu peux ordonner qu’on nous coupe la langue et les mains ?
Tu nous laisses les yeux pour qu’on puisse regarder Youporn avec tes ministres après 22 h 30 ?
Nous continuerons à dire et à écrire, à demander que vous soyez, le temps venu, recouverts de goudron et de plumes et trimballés dans la France entière, confinés dans une cage aux dimensions d’une « fillette » de Louis XI.

Rappelons-nous le match Olympique Lyonnais/Juventus de Turin, Macron au théâtre avec Brizitte, la même sur les quais de Seine avec ses gardes du corps pour constater l’incivisme des Parisiens, souvenons-nous de la frontière grande ouverte à Menton, des passagers débarquant de zones hautement contaminées à Roissy sans subir aucun contrôle, le premier tour des élections municipales maintenu, l’interview de Buzyn dans Le Monde
Et les banlieues autorisées à ne pas respecter les règles du confinement sur ordre de Laurent Nuñez, l’unique neurone de Castaner, et la racaille autorisée à contaminer à tout- va, dansant sur les capots de voitures de police dans les quartiers sensibles. Maintenant, elle engorge les services d’urgence de Seine-Saint-Denis.
Quel témoignage aura-t-on dans quelques jours ?

Est-ce que, comme en Allemagne, un médecin confiera que beaucoup de banlieusards des territoires perdus de la République refusent de manière agressive et parfois violente, d’être traités par du personnel féminin ? Qu’ils sont violents, qu’ils tabassent le personnel soignant ? Qu’entre un vieillard et une chance-pour-la-France, le gouvernement a ordonné de choisir la CPF ?

« Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision du confinement ».
Déni et mensonge dont nos « zélites » politicardes sont l’allégorie.

Selon Véran, nous étions prêts et archi-prêts. La guerre contre le virus chinois, dût-elle durer deux ans, il ne manquait pas un bouton de guêtre à nos pioupious.

Véran a percuté le réel, mais comme tous ces personnages qui s’agitent devant une toile verte pour effets spéciaux, il a aussitôt repris sa hautaine attitude. Même pas mal.
Il a commandé un milliard de masques et des centaines de milliers de tests de dépistage du virus de Wuhan à la République Populaire de Chine.
Les mêmes masques défectueux ne se fermant pas correctement sur le visage ou ayant des filtres censés arrêter les particules virales qui ne fonctionnaient pas, rappelés par les Pays-Bas ?
Les mêmes tests de dépistage affichant 70 % de faux négatifs que les 650 000 achetés par l’Espagne à l’entreprise chinoise Bioeasy qui n’a pas de licence pour vendre des médicaments en RPC et ne figure pas sur la liste des distributeurs recommandés dans ce pays ?
Est-ce avec ce type de tests que la jeune fille de 16 ans a été testée deux fois comme négative au Covid-19 avant de mourir positive ?

Ce gouvernement du blabla est l’exemple le plus cruel de quoi les amateurs en politique sont capables.
Selon le sinistre de la Santé, nous avions 117 millions de masques en stock, ce qui est, dit-il, largement suffisant en temps normal. Comprendre quand on n’a pas besoin de masques. Comme une armée sans arme et sans soldat est largement suffisante en temps de paix.
Mais entretenir des stocks stratégiques, bâtir une armée apte au combat, ce n’est pas pour affronter la normalité.
Gouverner c’est prévoir.
Macron, Philippe, Véran sont les représentants d’un État si profond qu’ils ne peuvent voir le réel, l’arrivée du tsunami viral chinois. Leur idéologie mondialiste, destructrice de la Nation, de la souveraineté du peuple, ne le leur permet pas.
Le schizophrénique « en même temps » n’aide pas.

Pour survivre, ils ont choisi d’incriminer les Français. Après le « pas de polémique », la stratégie du bouc émissaire.
Le macronisme – avec sa cohorte de banquiers, de journaleux, d’experts, de politicards, de stars du showbiz – tente de survivre en se déchargeant de la faute sur le petit peuple des Gilets jaunes, sur le mauvais peuple par qui « le virus du délire se répand[ait] plus vite que le Coronavirus » dixit Raphaël Enthoven, « ce sous-BHL » (Michel Onfray), sur le peuple trop blanc qui ricane sans se cacher des postures de la macronienne aristocratie.
Pour Macron et ses mignons, Philippe et ses traîtres, le petit peuple FDS est responsable de la souillure qui contamine la France, fille aînée de l’Europe.
C’est à cause de lui, de ces illettrés qui coûtent un « pognon de dingue » que le confinement, cet emprisonnement de millions de Français, a été décrété.
Ces gens de peu trop idiots pour saisir la pensée tellement « complexe », l’analyse « probablement trop intelligente, trop subtile » (Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale) de leur Jupiter de théâtre.

Un des thuriféraires de cette gouvernance au bouc émissaire, Ferdinand Bernhard (ex-UDF, ex-Modem, divers droite), maire de Sanary (Var), mis en examen pour « favoritisme, détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêt » en 2015, interdit aux habitants de s’éloigner de plus de dix mètres de chez eux. Plus besoin d’une application gendarmesque délimitant une zone circulaire d’un kilomètre autour de l’adresse du contrevenant – forcément contrevenant. Une chaîne d’arpenteur suffira.

L’époque est volatile.
La popularité de notre capitaine d’eau douce qui pilote le navire France comme une coquille de noix sur une flaque d’eau remonterait au zénith selon un sondage dominical.
Difficile à croire.

Marcus Graven

image_pdfimage_print

33 Commentaires

  1. Il pense que la communauté avait mis trop de temps à reconnaître la gravité de la menace, et a notamment pointé du doigt les célébrations entourant la fête de Pourim le 9 mars.« Nous avons publié des directives sérieuses avant Pourim. Nous avons senti que les choses changeaient et commençaient à être dangereuses, mais apparemment ce n’était pas suffisant », a-t-il rapporté.
    https://fr.timesofisrael.com/la-majorite-de-la-population-juive-de-strasbourg-serait-atteinte-du-covid-19/
    MEME LEURS FRERES VONT LEURS FAIRE LA GUEULE

    • la fermeture des lieux publics « non indispensables »a commencé le 15 mars(le confinement deux jours plus tard) donc le 9 mars TOUS les lieux publics étaient accessibles.Oú est le problême?

  2. En définitive et après une longue méditation, je pense que c’est Onfray qui a raison !
    Ces mecs au gouvernement ne nous veulent pas « volontairement » du mal.. Ils sont juste TOUS PLUS NULS LES UNS QUE LES AUTRES.

    Alors
    « Bienheureux les simples d’esprit car le royaume des cieux leur appartient » (et siconne qu’elle dit aïe tu fermes ta gueule de porte vérole stp)

    SOYONS CHARITABLES, souhaitons seulement que ce royaume leur appartienne le plus rapidement possible, c’est tout

  3. perseverare diabolicum, ils n’ont toujours rien compris
    les usines qui fabriquaient des masques en France toujours à l’arrêt, ils en commandent des millions en Chine

      • certains sont des maniaques du cross-postage, ils ne peuvent s’en passer comme si lnous ne devions manquer eur commentaire pour rien au monde

  4. Raphaël Enthoven devra payer un jour pour don mépris ,sa suffisance ,son arrogance
    ce petit coq de plateau et philosophe de mes 2

    • Pour faire un vieux con, il faut s’y prendre très jeune, ; celui-là a toutes ses chances de finir en tête du peloton.

  5. un jour il va bien falloir se souvenir des paroles…..qu’un sang impur abreuve nos sillons…..car il faudra que ces connards payent leurs incompetences, tous, de sarkozy qui a commencé le massacre, à macron qui est un nul universel, en passant par grotoumou qui n’a rien fait si ce n’est poursuivre ce qu’il ne comprenait pas…vu que lui à la limite il a l’excuse de la connerie abyssale, mais bon on le pendra quand même !!!
    et que dire de ces flics qui continuent à aller dans les cités et qui se plaignent de se faire lyncher…la seule chose à faire c’est d’empecher les racailles de sortir de ces cités, point barre, qu’ils se regroupent on s’en fout !!! mais qu’ils restent dans leur taudis de merde !

    • –> Geronimo

      J’adore !
      Tu veux être ministre de l’intérieur quand je serai dictateur ?

      • Super tous les deux; je ne rate jamais geronimo, je me régale! Il n’a jamais cédé ! …quand on sait ce qu’on lui a fait….

  6. De toute façon, après la crise et s’il y a des comptes à rendre, ce sera non pas les politiques qui morfleront, mais ce sera les spécialistes qui ont conseillé le gouvernement. Responsables, mais pas coupables.

    • Ils nous ont déjà fait le coup avec le sang contaminé : garetta a été plombé mais FABIUS est redevenu ministre et président du conseil constitutionnel : une honte,

      • Non non, de son point de vue c’est une reconnaissance de ses pairs (de …) et une réussite enfin !!!

  7. Je veux bien qu’il remonte dans les sondages si on l’exécute aprés.

    • C’est sur l’échafaud que la majorité des gaulois veulent le voir monter !

  8. Edouard, tout comme Manuel, souffre d’une grosse fatigue qui le rend inepte à gouverner. Le premier avait dit : « Qu’ils viennent me cher » concernant un véritable scandale et maintenant nous avons Edouard qui nous dit avec son incroyable assurance qu’il ne laissera personne l’accuser de son criminel retard dans la décision du confinement, l’absence de masques, de gel hydroalcoolique, de matériel adapté concernant la réanimation et autres, tant concernant le personnel hospitalier que les français lambdas. Le pire c’est le refus de fermer la frontière avec l’Italie. Ce gouvernement, grotesque de suffisance et d’incompétence a des centaines de morts sur la conscience. Il est impossible que l’ensemble des français ne le sanctionne pas.

    • Qu’il soit  » inapte  » à gouverner et non, inepte, cependant, il l’est , et très clairement 👺

  9. Chronique très intéressante, j’apprécie particulièrement l’ironie sarcastique et l’humour noir tout à fait de mise.

  10. Votre bouc a des gentilles petites cornes de chèvre. Un vrai bouc a des cornes beaucoup plus développées.

    • À Clerco (t’as vu hein !) 😄

      C’est pass’que c’t’un jeune, faut qu’ça pousse…

      Bêêêêêê !!!

    • Et il ne faut pas le traire de la même manière, faut juste secouer le pis !

      • Il a 12 flèches plantées dans le corps et ça ne semble pas le perturber .

  11. Faire grimper tous ces salauds du Gvt , sur la roche Tarpéienne, et les jeter dans le vide. C’est le seul rêve qui anime la France, la vraie, ou du moins ce qu’il en reste ! …

  12. On se dit en voyant ce qu’il se passe, qu’est ce que ça aurait été si nous n’avions pas été prêts à affronter une telle crise. Et rire monstrueux,surtout le 1er Avril « https://www.fdesouche.com/1356699-coronavirus-edouard-philippe-auditionne-le-1er-avril-dans-le-cadre-de-la-mission-dinformation-parlementaire-presidee-par-richard-ferrand » Sauf que ce n’est pas un blague. A ce niveau là, je ne trouve même pas une critique à formuler. Puisqu’on nous dit que tout a été anticipé, préparé, qu’il n’y a eu aucun retard ? D’ailleurs le Conseil d’État, spécialisé dans le port du hidjab déboute quiconque ose se saisir de lui quant au manque de protection des soignants.Un médecin vient de mourir à Metz, Salomon le croque mort nous dira ça tout à l’heure.

  13. Et dire… Et dire… que les bobos par brochettes entières, OSENT nous traiter de « haineux » quand on dénonce l’horreur qui a cours.
    La traque de la « haine » plus importante que le rétablissement de la Justice…

    • « que les bobos » n’oubliez pas aussi « ceux » qui ont une veille active sur le web pour traquer la « haiiiinnneeeeeeuuuu » (et éventuellement déposer plainte…))

  14. C’est formidable ce pays, on enferme les français et on libère les criminels. Merci macron et ses acolytes.

  15. La compilation est terrible. Elle montre l’incapacité de nos dirigeants à gérer la situation, incapacité camouflée derrière des mensonges éhontés.

Les commentaires sont fermés.