Après le passage d’Irma, le partie hollandaise tourne à plein régime, elle…

Publié le 12 avril 2019 - par - 17 commentaires - 1 464 vues
Share

Tout d’abord je remercie RL de publier mes modestes articles et surtout, toutes les personnes qui les lisent et y ajoutent des commentaires pertinents.

Suite à mon dernier envoi « Irma la douce et Emmanuel le débauché », je souhaite apporter quelques précisions : si c’est vrai que la partie hollandaise reçoit des capitaux américains, c’est vrai aussi, mais pas partout, du côté français. Ainsi le Club Orient dont j’ai déjà parlé était détenu en majorité par des Américains et il était prévu que le complexe rouvre fin 2018. Mais devant les querelles de clocher qui ont secoué le site (notamment des conflits entre co-propriétaires), les investisseurs ont décidé de jeter l’éponge, ne pouvant continuer à payer du personnel sans savoir quand on pourrait reconstruire. On suppose que cela sera fait un jour… aux calendes grecques !

Ce qui fait que la partie hollandaise tourne à plein régime, c’est que de ce côté on s’assied sur les droits sociaux, on paye le personnel avec un lance-pierres, on se fout royalement des 35 heures. Quant aux normes de toutes sortes qui frappent le côté français, on n’est pas trop regardant… Ainsi dès le 31 décembre 2017, avec ma femme et un couple d’amis on a pu réveillonner au restaurant « Le moulin fou », situé du côté hollandais avec du personnel français !
Ce qui se passe chez nous n’était que trop prévisible ; déjà fort endettée à cause d’un maire (fort sympathique au demeurant, cet Albert Fleming), qui a embauché et titularisé et fait venir beaucoup d’étrangers, notamment de Haïti, la collectivité, entre 2007 et 2013, a compté pas moins de six présidents. Ça fait quand même un par an !

Comment dans ce cas une Collectivité peut-elle tourner normalement alors qu’à Saint-Barth, ils ont l’inamovible et surtout très efficace Bruno Magras ? La Marina de Marigot, haut lieu des soirées animées à la fin des années 90, n’est plus qu’une marina fantôme. Depuis Irma, aucune réparation n’a été entreprise, en particulier au niveau des pontons dont on ne sait jamais si on ne va pas passer au travers. Plus aucun bateau ne peut amarrer depuis le 6 septembre 2017 et les rares restaurants qui sont encore là, survivent comme ils peuvent, c’est-à-dire mal. Le fait que cet endroit soit le paradis des dealers et crackés de toutes sortes n’arrange pas les choses. Devant la colère grandissante des commerçants, la Collectivité a décidé de prendre le problème à bras le corps avec la réfection des pontons depuis quelques jours. Pas de chance, une armada de syndicats a décidé d’une grève totale et illimitée à partir du 11 avril ! Même TF1 en a parlé… J’ai eu la mauvaise idée ce jeudi d’amener un de mes chats chez le vétérinaire situé à six kilomètres de chez moi, mais quand au bout de deux heures je n’en avais parcouru que cinq, j’ai décidé de faire demi-tour, le brave Réglisse attendra lundi… Ceci dit, la grève illimitée est loin de satisfaire les professionnels et il faut les comprendre, pour celles et ceux que ça intéresse :

http://www.faxinfo.fr/

Je vais arrêter de taper sur la partie française en notant que dans la zone commerciale de Hope Estate, les travaux vont bon train. Quasiment tout est reconstruit à l’identique… mais en mieux, le plus spectaculaire étant le futur Super U (encore quelques semaines de patience !), un vrai blockhaus, qui je pense saura mieux résister aux ouragans, contrairement à son prédécesseur Simply, qui s’est écroulé comme un château de cartes.

Et puisque l’on parle d’ouragan,  à Saint-Martin j’ai connu Georges, José et Lenny (ces deux-là à trois semaines d’intervalle en 1999), Gonzalo, Irma et dans une moindre mesure Maria. Le seul point positif avec Irma (si tant est qu’il y en eût), est que ce monstre est passé très vite sur l’île, à 25 km/h. S’il était resté stationnaire, comme ce fut le cas en 1995 pour Luis et en 1999 pour Lenny, les destructions auraient été beaucoup plus graves et je ne suis pas certain que je serais là pour en parler.

Pour l’anecdote, pour les fêtes de fin d’année 1999 je suis revenu en Métropole… pour y subir « la tempête du siècle », ce brave Lenny ayant décidé de traverser l’Atlantique !
Et pour finir, que vous soyez touristes ou résidents en Outre-Mer, ne dites JAMAIS que vous aimeriez vivre un ouragan, vraiment ça n’en vaut pas la peine…
Salutations à tous !

Philippe Dru

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Malou30

Marnie et non Marine…

La_Soupape

J’y pense souvent, comment ne pas se sentir rien du tout devant un déferlement d’une telle violence. J’ai vu en vrai (mais de loin) aux USA une très grosse tornade dans laquelle on voyait voler des bagnoles comme de feuilles d’arbre. Quand on sait que c’est minuscule par rapport à un ouragan on peut imaginer la puissance démentielle d’un tel truc. Je note au passage que votre ciel est bleu, vraiment bleu et que nos géo-ingénieurs de merde ne vous le pourrissent pas avec leurs traînées chimiques, mais bien sûr c’est la théorie du complot. Suis pas certain que ça… lire la suite

Pierre

Ah bon, 3 posts se suivant non validés. C’était pourtant l’historique d’une immigration massive, des errements de l’Etat et d’élus non compétents, j’en prends bonne note vis à vis de RL.

François Desvignes

Les DOM TOM, scories de l’ex-Empire colonial, doivent être liquidés.

Il faut leur donner leur indépendance et s’en débarrasser pour pouvoir mieux se débarrasser de nos colored métropolitains.

On ne peut vouloir tout et son contraire, les DOM TOM et la remigration.

Notre mot d’ordre ce doit être « Omo lave plus blanc ».
Ou « à chacun son île ».

Je ne sais pas si M DRU trouvera cette vérité intelligente.
Mais puisqu’elle est vraie, nous devrions admettre qu’elle est juste.

patphil

étonnant qu’une partie de l’ile soit debout et l’autre couchée.

haiti et st domingue se partagent la même ile, l’une est prospère, inonde les marchés de produits frais (jusqu’en guyane) l’autre importe même des oeufs!

Pierre

Oui il y aurait beaucoup à dire sur St Martin, que j’ai quittée, maison de Cul de Sac  détruite par Irma, en décembre 2018, après plus de 30 ans sur l’ile. Situation très difficile pour ce confetti de la République: désastre du cyclone,  reconstruction ralentie par les lourdeurs administratives françaises et le manque de budget, surpopulation notamment de jeunes sans avenir hormis l’aide sociale et les trafics en tout genre à commencer par la drogue, chomage très élevé, délinquance antinomique avec le tourisme seule ressource de l’ile quand les hotels sont operationnels, ce qui n’est plus le cas, montée  du… lire la suite

Pierre

(Suite)Et pourtant,  pourtant …St Martin avait un bel avenir dans les années 80, avant la défiscalisation de la loi Pons : gentillesse de la population habituée au multiculturalisme,  peu ou pas de délinquance.. . 

Pierre

(Suite)Mais cette défiscalisation non encadrée (St Martin, jugée plus sûre, a reçu 80 % des investissements du département Guadeloupe) a fait exploser la population (de 8000 à 32000 en 4 ans !)avec une immigration massive notamment d’Haïti pour des travailleurs sous payés et mal logés (les cases en tôle à 100$/mois, soufflées par Luis en 1995), les chambres d’hôtels (700 à 4000) sans qu’il y ait de désserte  aérienne suffisante des USA et aucune d’Europe, chambres que les propriétaires defiscalisateurs  se sont empressés de revendre, faute de rentabilité,  conduisant au mitage des hôtels puis à la diminution des chambres à… lire la suite

Pierre

(Suite)
Bref une non planification des investissements (contrairement à St Barth) par des élus au mieux incompétents et un État imprevoyant , une immigration massive non controlée par l’Etat, qui par le jeu du rapprochement familial a perduré. …un passage en 2007 en Collectivité territoriale mal négocié  avec la Guadeloupe et l’Etat, par des Élus qui ont cru qu’être natifs de l’ile remplaçait la compétence….ont complètement déstabilisé St Martin…

Lacunes de l’Etat, immigration massive non contrôlée, incompétence des Élus.. …les recettes pour transformer un petit paradis en île à problemes.

Bon courage à ceux qui se battent pour redresser la situation.

zéphyrin

peut-on parler de multiplication des ouragans dans ce secteur , ou était-ce la même chose dans l’histoire ancienne ?

crap2sp

suite.. elle aussi victim son bateau endommage Et aussi les greves quasi permanente.j’ai connu tout cela,Nous etions un petit groupe tous de retour d’Afrique,tous assez souder,surement ce qui nous permis de tenir,car la politique sur cette ils est une horreur elle aussi,corruption a tous les etages,et le racism anti-blanc flagrant la bas plus qu’ailleurs.,merci pour cet article Philippe

crap2sp

J.ai connu Marigot un peut plus tot.ainsi que les cyclones,Jose etend le dernier,que j’ai vu passé.et arriver juste après Luis.une époque tres dynamique,aussi malgre les sequelles laisse par Luis.le demontage de toutes les epaves sur le front de mer,vers Sandy ground.Le tournage de Speed2,qui amena qq peut a regain de vie après l’horreur,des francais jeunes qui on eu un mal terrible a se remettre de cette epreuve,drogue et alcool,tous avaient l’air de zombies,et combine y sont rester,le nombre de morts de disparus pensant qu’ils pourraient fuir ce monster,et puis les bruits les rumeurs,des conteneurs charges plein de cadavres quasiment tous… lire la suite

Malou30

Jupiter n’avait il pas assurer que tout serait reconstruit en 6 mois ?

HOMBRE

reconstruire avec l argent des gueux ??un endroit pour milliardaire !!!
non mais ca va pas???POUR QU ILS REVIENNENT SE TAPER DES FILLES DE L EST ET SIROTER DU CHAMPAGNE A 500 EURO LE CARAFON ILS ONT LES MOYENS D ENTRETENIR LEUR PETIT PARADIS QU ILS SE D E———–DE TOUS SEUL

Une patriote

Oui, comme il a juré ses grands dieux qu’il ne toucherait jamais aux retraites des petits, ainsi que tout ses mensonges, boniments, baratin, que débite cet escroc depuis 20 mois. Mais ils s’en trouvent encore pour hésiter à voter RN ? C’est à croire que les français sont masos, plus il leur ment, plus cet escroc les vole, plus il détruit et appauvrit le pays et ses îles, plus ils en redemandent ????????

Marnie

Malou30 Effectivement c’est triste. Mais les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. Comme quoi les Présidents qui se succèdent veulent le pouvoir mais sont incapables d’accomplir leur fonction.

Malou30

Marine , nous devrions surnommer Jupiter M. Promesses ! Il ment comme il respire !