1

Après les confinements sanitaires, les confinements écologiques ?

J’ai mis cet article dans la rubrique « Humour, dérision ».  J’aurais pu le mettre dans la rubrique « Anticipation » si elle avait existé dans la nomenclature de Riposte Laïque

***

Comme tout hybris qui se respecte, l’hybris mondialiste ne connaît aucune limite. Après avoir agité le Sars-Cov2 pour promouvoir un confinement généralisé dans de très nombreux pays du monde, et constaté que les populations – à part quelques irréductibles complotistes – se soumettaient finalement assez docilement à leur agenda, nos élites ont décidé de passer à la vitesse supérieure avec les confinements écologiques.

***

C’est ainsi que, pour cause de pollution atmosphérique, la ville de New Delhi vient d’ordonner samedi dernier la fermeture pour la semaine de toutes les écoles de la ville, et envisage d’imposer un confinement total de toute sa population pour une durée encore non précisée.

Le « ministre en chef » de la capitale indienne, Arvind Kejriwal a déclaré que « son gouvernement examinerait cette proposition après avoir consulté les parties prenantes. Un confinement pour cause de pollution n’a jamais eu lieu auparavant. Ce sera une mesure extrême »

Depuis le début de la semaine, l’ensemble des chantiers de la ville est à l’arrêt. Les fonctionnaires sont assignés d’office au télétravail et les salariés des entreprises privées sont instamment priés de les imiter. L’incinération des déchets agricoles dans les États voisins de New Delhi a été interdite par la Cour suprême indienne. Des dizaines de milliers d’agriculteurs autour de la capitale brûlent traditionnellement leurs chaumes au début de chaque hiver. Une pratique désormais « streng verboten ».

Le Bureau central de contrôle de la pollution a demandé vendredi dernier aux habitants de « limiter les activités de plein air » et a conseillé aux autorités gouvernementales de se préparer « à la mise en œuvre de mesures d’urgence ». L’agence gouvernementale a ajouté que la qualité de l’air serait probablement « mauvaise au moins jusqu’au 18 novembre à cause de  vents faibles », peu favorables à la dispersion des particules polluantes.

https://www.aubedigitale.com/les-medias-declarent-que-les-confinements-climatiques-sont-une-theorie-du-complot-alors-que-linde-se-prepare-a-imposer-un-confinement-climatique/

***

Début 2021, le gouvernement de New Delhi a inauguré son premier purificateur d’air géant, un ensemble de 40 ventilateurs capable de filtrer 1000 mètres cubes d’air par seconde. Coût de l’installation : 2 millions de dollars. Effets relativement modestes, puisque son rayon d’action ne dépasse pas le kilomètre. Ce qui, signalons-le, est quand même nettement supérieur au rayon d’action de la bombe atomique de Boris Vian :

***

Les Khmers verts se frottent les mains. Ils viennent de réussir un coup de maître en Inde. On imagine qu’Anne Hidalgo va avec jouissance emboîter le pas aux autorités de New Delhi, protestant du fait que, question nocivité, la pollution parisienne vaut bien celle de la capitale indienne, non mais !

« Parisiens ! Cessez immédiatement de respirer ! Vous voyez bien que votre haleine est mauvaise pour la santé ! »

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni