Après les trahisons de Macron, celle de Belloubet


Après les propos insensés et infâmes du candidat Macron fustigeant la France pour « crime contre l’humanité », après les multiples incitations de l’élu Macron à la repentance pour sa présence en Algérie, le Président  est suivi et imité par ses collaborateurs les plus proches dans cette entreprise honteuse de démolition de l’honneur de la France.
Il y a aujourd’hui l’affaire Mila… qui n’est pas qu’un énième coup porté à notre pays mais un acte majeur et désolant pour lui car il renforce l’action de la cinquième colonne musulmane qui, chaque jour un peu plus, envahit nos institutions et la vie de notre société pour, à terme, s’en rendre maître.
Avez-vous entendu parler de l’affaire Mila ?… Savez-vous de quoi il s’agit ? Sans doute, en avez-vous eu quelques relents. Vous avez au moins entendu Nicole Belloubet, ministre de la Justice, garde des Sceaux, en parler un peu, ou du moins réagir… Réagir avec maladresse, comme toujours lorsqu’un membre de LREM réagit à l’actualité, encore plus quand c’est un membre du gouvernement d’Emmanuel Macron. Car ce Président, aventurier de la finance mondialisée, amateur en réthorique politique (quand je dis « amateur » entendez dilettante fantaisiste et non expert passionné), provocateur maladroit et spécialiste en arrogance éhontée, semble avoir choisi et modelé les membres de son entourage à son image. Cela est si vrai que chaque événement de la vie publique française analysée et commentée par l’un de ces caciques du « nouveau genre » fait s’esclaffer les observateurs du monde entier quand il ne les choque pas violemment.
Sauf que dans l’affaire Mila, il s’agit de quelque chose de grave, je dirais même gravissime pour au moins deux raisons.
La première est que se trouve mis en évidence, aujourd’hui et ici, c’est à dire en France, dans notre pays, le fait que malgré la culture ancestrale et même millénaire pour certains de ses aspects, qui est la nôtre, issue pour partie du siècle des Lumières et en dépit d’un large consensus sur la force des règles de la laïcité, une religion, dont la nouveauté sous nos cieux ne devrait bénéficier d’aucune prérogative singulière ni préséance particulière, se pique de vouloir régir notre État de droit et le fonctionnement moral de notre société.
Les musulmans manifestent sur la voie publique au nom d’Allah, ce que les chrétiens ne font plus au nom de Jésus-Christ depuis cent ans.
Ils réclament avec arrogance et sans aucun à-propos des aménagements spécifiques respectueux de leur dogme exotique dans les pratiques courantes de la vie quotidienne. Horaires spéciaux et ouverture discriminatoire des piscines, menus spéciaux dans les cantines, abolition de l’interdiction du port du voile occultant pour l’accès aux actes administratifs… Bref, ils cherchent par tous les moyens à phagocyter les rouages de notre fonctionnement égalitaire démocratique. À tel point que certains (encore plus audacieux) réclament l’établissement de tribunaux de la charia, à l’instar de ce que nos amis britanniques (redevenus récemment libres par ailleurs) ont accepté bien imprudemment.
Lorsque l’opinion générale des Français s’émeut des attentats commis au nom du Coran, lorsqu’elle se réunit pour coaliser le ressentiment et la peine de tout le peuple meurtri, nul musulman ne se joint à cet élan. Lorsque des journalistes sont massacrés sur le lieu de leur travail, nul musulman ne condamne sans ambiguïté ces assassinats « rituels ». Lorsque des Français sont tués au nom d’Allah dans une salle de spectacle ou à la terrasse de cafés, nul musulman ne manifeste sa solidarité avec les victimes. Quand un musulman massacre à Nice des dizaines d’hommes de femmes et d’enfants, ils ne compatissent qu’avec les musulmans victimes du hasard de leur présence parmi des Roumis, au mauvais moment.
L’ennui c’est que la présence des musulmans sur notre sol représente aujourd’hui une masse d’individus que le pouvoir a renoncé à gouverner comme il gouverne les Français. C’est comme s’ils devaient bénéficier d’attention et de prévenance dont tous les autres seraient privés. Est-ce par crainte ? Est-ce par détermination ?… C’est en tout cas une évidence et la posture de Belloubet en atteste dans sa réaction primaire à l’affaire Mila. « Incitation à la haine raciale, insultes contre l’islam… atteinte à la liberté de culte… » C’est ainsi que Belloubet qualifie les critiques émises par la jeune étudiante. On croit rêver mais non, c’est une réalité.
Ce qui ne fut pas dit contre les moqueries adressées au Pape ou au Dalaï-lama l’est pour défendre la religion coranique.
Et pour comble d’obscénité immonde, le CFCM (conseil français du culte musulman pour les non initiés) se fend de la déclaration suivante puisée aux sources de la Bible, ce qui est un comble venant d’un esprit coranique : « qui sème le vent récolte la tempête ».
Réponse facile quand elle semble vouloir venir au soutien du propos puant de la Belloubet qui avait dit à propos des mots de la jeune Mila : une « atteinte à la liberté de conscience ». Or, cette remarque, elle-même, n’est ni plus ni moins qu’une atteinte à la liberté d’expression car toutes les religions sont critiquables et d’autres avant l’islam l’ont été sans mesure et sans que cela n’établisse une situation de haine telle que ce que l’on connaît aujourd’hui à l’égard de la jeune Mila.
Mais là ne s’arrête pas l’histoire car au sein du gouvernement, le plus novice et maladroit que la France ait jamais connu, les points de vue, sans doute opportunistes, se multiplient contradictoirement. Une fois de plus le chaos règne au plus haut de l’État. Certains s’expriment  pour exonérer la ministre coupable de bêtise et de traîtrise, d’autres au contraire pour l’accabler comme la Schiappa, elle-même bien compromise dans des dérapages  singuliers et fumants  ou encore l’inénarrable Castaner, le sinistre mandataire gouvernemental qui offense en permanence ses troupes et les utilise de la façon toujours la plus inappropriée au point d’en faire les boucs émissaires d’une situation dont Macron est le seul responsable.
Quand la bêtise se rajoute à l’indécence dans une entreprise de saccage de l’esprit national, le plus grand danger est à venir pour le pays.
Jean-Jacques FIFRE
 

image_pdf
0
0

28 Commentaires

  1. Bonjour
    Babeloued est en mort cérébrale.
    Il faudra un jour juger tout ces felons.
    Vae victis.

  2. Par tous les jugements liberticides en atteinte à la liberté de parole vis à vis de l’islam, l’islam est devenu la Religion officielle de la France.
    Le comportement des Cathos, à commencer par le Pape, donne le LA !

  3. Désolée, mais que la vérité est cruelle parfois. : le quota 50/50 dans la composition du gouvernement démontre à quel point cette répartition est aussi idiote que la plupart de nos ministres macroniennes. On a rarement vu autant d’inculture chez nos <>

  4. très bon article, merci ! J’ai entendu aujourd’hui à la télévision des journalistes interroger un homme politique , nul doute que la France est coupable , terriblement coupable de ce qui s’est passé en Algérie, d’après ces journalistes, et personne pour relever ce fait ! Et donc il m’apparait plus que nécessaire de faire en sorte que les citoyens sachent, à la faveur de cet homme qui vient de décéder, le nom m’échappe pour l’heure, qui était militaire en Algérie, et qui a bien spécifié dans un interview datant de 2017 que les barbaresques avaient été le point de départ de la venue des français en Algérie ! poursuivre des bandits qui enlevaient des familles entières sur leur bateaux, et à la demande de plusieurs pays occidentaux et des USA

  5. les juifs qui il y’a 3000 ans ont génocidé tout le peuple du pays de canaan devenu « la terre promise »: pas de repentance…
    les italiens qui ont génocidé le peuple juif réuni à jérusalem pour la pâques en 70 (plus d’un million de morts par l’épée, la famine il y’a 2000 ans : pas de repentance…
    les turcs qui ont génocidé les arméniens en 1917 et qui cherchent à génocider tous les kurdes dans l’indifférence générale : pas de repentance….
    les uttus qui ont génocidé 1 million de tutsis en 100 jours (mieux qu’hitler en 1 an) : pas de repentance
    les américains qui ont génocidé les indiens: pas de repentance…
    mais macron se repend d’un soi disant génocide des algériens ! quel con!

    • Phil 93, je mentionne que votre discours et très approprié au cas de macron, car non seulement c’est un con, mais il est aussi pourri que l’était Hitler ! et pour vous en convaincre, allez dans votre barre de recherche et inscrivez y ceci ( Adriano Segaroti sur macron )
      Cet Adriano est un grand psychiatre italien qui connait bien macron, et vous serez surpris sur ce qu’il dit sur le (psychopathe) qui nous gouverne aujourd’hui !
      Macron c’est la fin de la France !!! ALORS RÉVEILLONS NOUS AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD ! Bien qu’il soit déjà peut être trop tard !

  6. Belloubet une vieille femme trop faible et trop égarée pour le poste qu’elle occupe..

  7. Si j’avais une gueule comme celle de la Beloubet j’aurai de suite attaqué mon père en justice pour malfaçon !!!
    Elle me fait penser à Belphégor !

    • Entièrement d’accord avec vous Présenter une gueule comme la sienne , c’est un traumatisme pour les spectateurs et cela devrait etre considéré comme un blasphème

  8. avec ses excuses d’aujourd’hui concernant le congé pour perte d’un enfant,
    et ses précédentes, on comprends mieux les critères d’embauche qui lui ont valu son poste
    elle ne fera pas d’ombre au chef, hq non

    • mais toutes l’equipe a macron,viennent tous de la haute finance comme macron de la banque rotshild,la BELLOUBET ancienne DERH de danone,salaires mensuel 100 000 euros par mois,comment voulez vous que ces gens la comprennent le peuple qui n’a plus un sous le 15 du mois,nseul mot d’ordre,VIRONS LES, et mettons au pouvoir le peuple et LE RN,seul parti qui n’a jamais trahis le peuple et nous a avertit sur l’islamisation de la france,sans cela continuer a voter pour eux et la fin est proche de la france

  9. Voir à ce sujet l’excellent article de Céline Pina sur le site de Causeur. Ce « dérapage » de Belloubet ne doit rien à la bêtise, et tout à l’électoralisme. Il s’agit de flatter l’électorat musulman à la veille des municipales. Démarche gravement irresponsable qui, pour quelques voix de plus, vend notre modèle Français de libre débat à l’islam totalitaire. Les 30 deniers de Judas… dont il convient de rappeler qu’à en croire certains, c’est le seul damné de la terre.
    Le qualificatif que cela mérite, en plus de traîtresse, est celui de CRAPULE. Elle pue la petitesse, la veulerie, l’ignominie et la lâcheté. D’ailleurs, elle porte ça sur son visage. Comme le disait très justement Serge de Beketch, à partir de 40 ans, on est responsable de sa gueule…

  10. ils ne trahissent pas, ils l’ont dit avant d’être élu !
    du moins macron à alger
    belloubete le pense et ose le dire et le faire; le suicide des français d’une balle dans la nuque, c’est si évident

    • Les députés LAREM ont lancé un concours pour élire le plus con, çà se bouscule au portillon.

    • le modem,associier a MACRON,avant le modem avait 0 depute,aux legislatives sur les affiches la photo a MACRON a coter du candidat du modem et miracle 47 deputes,vous voyez la connerie de certains francais qui sont completement abrutis par les mediats

  11. La démagogie fait parti de leur langage , utiliser ce genre de discours flatteur , pour s’attirer la sympathie de cette religion , et pour , simplement, gagner des voix aux élections. AH! C’est plus facile que défendre une française , qui n’a juste qu’emis une opinion !!!

  12. « L’affaire » Mila, marque d’une pierre blanche, une étape, un tournant important dans la prise de conscience de la dangerosité de cette religion. (de merde).
    Sans doute le début de quelque chose d’important.

    • +100000000000000000000000000000000000
      C’est surement pas ce qui va nous faire rapprocher des muzz

    • Il y a déjà eu l’affaire de « l’islam est une saloperie » et ça n’a pas été le début de quelque chose d’important, c’est à désespérer de faire marcher les mahométans au rythme éclairé de nos institutions suprêmes …

      • Au regard de ce qu’ils se font entre eux et de partout dans le monde, l’islam est une pire saloperie par l’ensauvagement qu’il instaure de partout où il tente de s’installer.

    • je n’aurai pas écrit ; « sans doute » mais plutôt : « très certainement »

Les commentaires sont fermés.