Après Nice, la priorité du petit Brossat : traquer les flics homophobes

Publié le 22 juillet 2016 - par - 14 commentaires - 2 051 vues

HumaIslampaixOn a compris depuis longtemps que Ian Brossat est amoureux de Ian Brossat. Il suffit d’aller voir sur sa page facebook (une de nos lectrices nous informe régulièrement des dernières brossateries…) pour comprendre que ce loustic correspond parfaitement à cette blague d’une amie à l’encontre de Caroline Fourest : “Cette femme a un tel amour d’elle-même que si un jour elle se suicidait, ce serait un crime passionnel”. Sans vouloir généraliser, force est de constater que nombre d’homosexuels sont pourvus d’un narcissisme pathologique.

Les facebookistes savent donc tout de Ian Brossat, heure par heure. Où il passe ses vacances, avec qui, ce qu’il lit, la marque de son slip, et toute information indispensable à qui veut comprendre la réalité du monde, dans lequel le bobo-coco d’Hidalgo joue, bien sûr, un rôle prépondérant.

Ainsi, le petit chéri vient de donner une interview au Nouvel Obs. Le peuple de France, mais aussi les Parisiens, y apprendront que le petit-fils d’un agent du KGB qui a trahi son pays d’accueil, Israël, y apprendront une information capitale : Ian n’a pas choisi d’être gay, ni juif, mais d’être communiste.

http://rue89.nouvelobs.com/2016/07/14/ian-brossat-jai-choisi-detre-gay-ni-juif-jai-juste-choisi-detre-communiste-264627?utm_medium=Social&utm_source=Twitter&utm_campaign=Echobox&utm_term=Autofeed#link_time=1468489380

Bien évidemment, une telle information a profondément bouleversé la Brossaterie, et de nombreux groupies lui ont écrit pour lui dire qu’ils l’aimaient et qu’ils l’admiraient.

Pendant que la mairie de Paris travaille à installer un camp de migrants, dans un lieu tenu secret, pendant que, dans le 19e arrondissement, le camp de la Villette est à nouveau occupé par 2500 clandestins (comme un véritable tonneau des Danaïdes, c’est la 26e évacuation du même lieu en un an), qu’il a fallu à nouveau évacuer, le dernier stalinien d’Europe de l’Ouest passe ses vacances en Corse.

http://www.leparisien.fr/paris-75019/campement-de-refugies-a-paris-la-villette-sous-tres-haute-tension-18-07-2016-5977449.php

Je ne reprendrai pas la formule d’une de mes camarades, disant qu’il se faisait bronzer la rondelle, je ne tiens pas à ce que les groupies du stalino-bobo me qualifient d’homophobe. Donc, le petit Ian se fait bronzer à Calvi, où il informe les prolétaires de sa lecture du moment. Il faut bien qu’il utilise ses 6.000 euros mensuels (auxquels il faut ajouter les notes de frais et autres avantages dus à l’éreintante profession de maire adjoint) qui lui sont versés tous les mois, avec l’argent de nos impôts.

BrossatfacebookCorse

Naturellement, le petit Brossat et ses groupies ont été très choqués, si, si, et même révoltés des attentats de Nice. C’est pas bien, glapissent-ils, tout en évitant bien sûr de parler de l’islam, mais de la “bête immonde”, qui, dans le jargon de ces gens-là, désignent, bien sûr, la très méchante extrême droite…

BrossatfacebookNice

Mais il y a bien plus grave. Depuis la Corse, notre valeureux copain des migrants a appris une nouvelle épouvantââââble. Dans son Paris, un couple homosexuel, Victor et Maxime, aurait été contrôlé par un groupe de policiers qui aurait tenu des propos gravement terribles à l’encontre des paisibles coreligionnaires de Brossat. On devine le traumatisme subi par les deux malheureux… Et naturellement, le combat doit être mené, même depuis la Corse, contre les policiers homophobes.

Brossat facebook homophobes

Que dans le Val d’Oise, des racailles islamisées aient tiré sur des policiers, en blessant six, suite au décès d’un repris de justice, n’a pas paru bouleverser le vaillant adjoint d’Hidalgo. Et pas davantage les coups de couteau reçus par une mère de famille et ses trois filles, de la part d’un de ceux qu’il protège de tout son poids. Pas plus la tentative de meurtre d’un réfugié afghan (encore merci à Brossat et ses potes) contre un éducateur, qui avait osé lui demander de retirer ses pieds de sur la table.

Nous souhaitons de bonnes vacances prolétariennes au maire-adjoint bobo-stalinien, et lui conseillons, quand il aura fini son livre, de lire “Le Grand Rembarquement”, d’Emmanuel Albach, et le dernier livre de Riposte Laïque, “Mahomet au volant, la charia au tournant”, écrit par une ancienne communiste cégétiste, Ghislaine Dumesnil. Cette machiniste de la RATP s’est rendue compte, dans son quotidien, des conséquences de la politique prônée par Brossat et les siens.

Mais elle faisait partie du monde du travail, elle…

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de

“…Victor et Maxime sont tombés sur trois policiers qui n’aiment pas les pédés…” Ces trois policiers seraient-ils mahométans ??? Parce que les mahométans, eux, ils ne les aiment pas les pédés. Ils les jettent du haut des immeubles. Mieux vaut aller bronzer à Calvi qu’en IRAK ( http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/58043-150117-etat-islamique-des-hommes-accuses-d-homosexualites-jetes-du-toit-d-un-immeuble ) . Plutôt que d’aller se faire bronzer, Ian ferait mieux de prendre des cours de parachutisme au cas où ses amis deviendraient majoritaires. S’il espère une faveur de ces gens là, il peut aller se brosser… et Ian brossat.

Mike2b

Ils ont raison: “L’islam religion de paix”.
Comme le communisme, tout pareil.
Bravo l’oumma! Euh… pardon, l’huma!

Cactus

On n’arrive plus à faire 2 choses en mm temps, en France ?

Trannod

que font les Corses….une baignade s’impose

Ce pauvre type ne va traquer personne. Les policiers l’emmerdent et lui pissent à la Rée.
Pardon, il prend ses vacances sur l’île de Beauté, plus au sud.

Mais le résultat est le même, qui, parmi les personnels des FDO, se soucie des états d’âme de ce défenseur de l’ouverture ?

Quinqua

Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons marchons
Qu’un sang impur abreuve nos sillons

Incrédule

La viande fraîche Ian brossat par à la conquête de la daube mouhaahaa

Mais quelle belle merde le type les doigts en éventail nous sors ses coraneries gerbantes….
Et en plus un homophile ….

Nivernais

Après Nice, la priorité du pittoresque Paul le Poulpe : traquer Ian Brossat.

Et la priorité du Nivernais, se gratter les génitoires au soleil?

Sniper83

A condition qu’elle en aie !!! mdr !

Nivernais

“qu’elle en aiT”
Eh oui, les “génitoires” ne remplacent pas la culture.

Les communistes jusqu’à Georges Marchais défendaient les prolétaires français mais Mitterrand les a carbonisés en 7 ans (1977 – 1984) donc ils se sont mis au régime socialiste ce qui les a amaigris davantage. En 2016, Pierre Laurent ne sait même pas si il va se présenter à la présidentielle (petit rappel Jacques Duclos faisait plus de 26% des voix en 1965). Alors Ian Brossat, historien nul de chez nul et exemple caricatural du boboisme parisien, ne représente rien sauf lui – même. Ce genre de personne n’existe que parce que des abrutis votent pour eux. Si les Parisiens compte sur ce genre de type pour les protéger d’attentats genre 13 novembre 2015, ils sont mal très barrés. Je leur conseille de venir chez moi à la campagne à 45 minutes de Paris au bon air. Trêve de plaisanterie. Ce monsieur est le représentant d’une coterie qui pour exister s’allie avec les autres minorités dont les musulmans contre le Francais de souche. Cette coterie devrait bien méditer l’attentat d’Orlando.

Ian s’en fout, il se fait plaisir doublement.
Primo, en se gavant d’argent public tout en accueillant migrants musulmans sur Paris , à nos frais ….tout en insultant copieusement les prochaines victimes collatérales de ces petits cartons d’invitations en les traitant d’islamophobes (terme dorénavant consacré par la bobo sphère parisienne et socialiste).
Deuxio, il se targue d’être un vrai humaniste communiste et se vante être dans le camp du bien, en luttant contre la peste brune (extrême droaaate).
Bref, un petit gars qui dort dans des draps en soie et, qui, en passant des vacances corses et dorées, loin des massacres niçois, se permet de qualifier les tueries innommables perpétrées par des potes à lui (migrant maghrébin) de tristes….
Pauvre mec, mais vrai nuisible.

Lire Aussi