1

Aquitaine : Rousset dit non aux « Nuits romanes », hommage à notre histoire

Aquitaine : Rousset dit non aux « Nuits romanes », hommage à notre patrimoine et à notre histoire

Il paraît que le festival Nuits Romanes, qui existe depuis 2005 coûterait bien trop cher… Pourquoi cette année les 4 millions annoncés posent-ils problème dans la nouvelle région Aquitaine et n’en posaient-ils pas dans l’ancienne région Poitou-Charentes ?

Réponses de Alain Rousset, président -socialiste- de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

  • la gestion calamiteuse (ça c’est moi qui le dis) de Ségolène Royal de l’ancienne région Poitou-Charentes pendant quelques lustres a produit une ardoise de 132 millions d’impayés… Bah ! 4 millions de plus ou de moins, comparé à l’attrait des Nuits romanes qui n’était peut-être pas un mauvais choix pour le tourisme… Seule façon pour cette région sans industrie de faire venir le chaland et rentrer des devises, ce n’était pas la pire des idées de Royal l’incompétente et la dépensière.

http://www.sudouest.fr/2016/04/07/poitou-charentes-sans-la-fusion-des-regions-c-etait-la-faillite-2324474-626.php

  • Le principe d’égalité qui ramène tout au plus bas niveau. Des fois que chacune des anciennes régions se prenne d’envie d’obtenir et de réaliser, elles aussi, des « nuits de leur patrimoine », ce serait la cata financière…

nuits-romanes3

« Dans un souci d’égalité territoriale », indiquait un élu, l’ALPC a fait le choix de privilégier son cœur de métier, c’est-à-dire le soutien aux compagnies et festivals et de proximité, petits ou grands.

Traduisez : cultiver les clients à la mode romaine, tout cet électorat captif qui, par le jeu des emplois, subventions et autres prébendes, assure le renouvellement du vote socialiste. Combien d’intermittents et de compagnies miteux se contentant de faire de l’original  (traduisez de l’incompréhensible) ou du social et vivant grâce aux subventions des politiques ?

Il est vrai que les priorités de Rousset sont ailleurs :

« l’emploi, le haut-débit, les dotations pour les lycées et les investissements dans les centres de formation des apprentis »

Les dotations dans les lycées ? Pour entasser des ordinateurs dans des armoires, parce qu’il est de bon ton d’informatiser à fond des lycéens plus doués avec un ordi que leur enseignant d’informatique au lieu de leur transmettre notre histoire ?

Les investissements dans les centres d’apprentis ? Quand tout, la politique scolaire d’orientation, les obstacles et contraintes que rencontrent les petits patrons désireux de prendre un apprenti, le nombre de jeunes trop flemmards pour avoir envie de se salir les mains, sans parler de ceux qui ne sont pas capables de se lever de bonne heure et de respecter des consignes même simples, ont pour conséquence que le nombre d’apprentis diminue d’année en année ?

http://www.actualite-de-la-formation.fr/une-du-sommaire/une-de-2015/les-regions-revendiquent-la-hausse-de-leurs-depenses-en-faveur-de-l-apprentissage.html?

Rousset oublie de parler des énormes sommes de fonctionnement -de personnel- du Conseil régional,  déjà,dans la seule région Aquitaine, 1 milliard et demi en 2014… Avec ce titre éloquent de Sud Ouest  » la région peut-elle réduire ses dépenses de personnel ? «

http://www.sudouest.fr/2014/12/16/la-region-peut-elle-reduire-ses-depenses-de-personnel-1769691-4855.php

Rousset a-t-il la même volonté de réduire les dépenses « culturelles « concernant migrants, Afrique, islam et compagnie ?

Combien de subventions pour l‘Institut des Afriques, association fondée en 2015 ?

Qui paye pour la semaine des Afriques ? « La Semaine des Afriques sera l’événement vitrine de l’Institut des Afriques. Véritable temps fort de l’année, elle a vocation à toucher un large public et à rassembler des manifestations multiformes autour des Afriques : ciné-débats, expositions, spectacles, conférences, lectures de nouvelles, ateliers, village associatif »…

L’Institut des Afriques est une association loi 1901 créée en janvier 2015 pour mettre en valeur les potentiels africanistes présents sur le territoire régional et porter une vision renouvelée des mondes africains.

Il s’appuie sur la diversité de ces 8 membres qui représentent les mondes associatifs, la recherche universitaire, la formation, les activités culturelles, les migrants, les coopérations institutionnelles ou économiques :

  • Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes
  • Cap Coopération
  • COSIM Aquitaine
  • Genre en Action
  • IFAID Aquitaine
  • Centre de recherche Les Afriques dans le Monde -LAM –
  • MC2a -Migrations culturelles aquitaine afriques-
  • RADSI

Il vise à promouvoir et renforcer les nombreux liens entre les acteurs aquitains, bordelais et africains, et leurs territoires, dans les domaines culturels, universitaires, associatifs, économiques, etc.

http://europe-international.aquitaine.fr/actions/institut-des-afriques/

ll semble bien qu’il y ait aussi pas mal d’argent disponible pour l’international :

aquitaine

Enfin, pour faire croire aux Sans-dents que les migrants seraient une chance pour l’Aquitaine, on met aussi les petits plats dans les grands, à la région Aquitaine :

Mercredi 20 mai 2015 : débat à l’Hôtel de Région « Les migrants : menace ou espoir ? »

lundi 18 mai 2015Solidarité

Anne-Marie Cocula, vice-présidente du Conseil régional d’Aquitaine, ouvrira la 4ème édition duPrintemps de la Diversité, aux côtés d’Alioune Sy, fondateur de l’Association Aquitaine Afrique initiatives (AQAFI, Bordeaux), ce mercredi 20 mai 2015 à 16h à l’Hôtel de Région.

 

Cette manifestation est organisée par l’AQAFI, spécialiste des réflexions sur les mutations socio-économiques et politiques en Afrique, à l’occasion de la journée mondiale de la diversité culturelle. Le Conseil régional soutient cette initiative dans le cadre du programme régional d’actions Solidarité voté en 2011, la lutte contre les discriminations figurant parmi les objectifs prioritaires.

Programme

 16h : Accueil et ouverture

16h45 : Table ronde : « Les migrants : menace ou espoir ? » animée par Dr Cheikh TidianeGadio, ancien ministre sénégalais des affaires étrangères, président de l’Institut Panafricain de stratégies, Maître Lucille Hugon, avocat au Barreau de Bordeaux, Manuel Dias, président du Rahmi (Réseau aquitain sur l’histoire et la mémoire de l’immigration), Dr Joëlle Perroton, maître de conférences, université de Bordeaux, spécialiste de l’immigration, Daouda GaryTounkara, universitaire, chargé de recherche au CNRS. Modérateur : Cheikh Sow, anthropologue de formation, formateur et animateur social, musicien

18h45 : Concert « Musiques du monde » de Mostafa El Harfi.

Alors on ne peut que se révolter de voir le veto de Rousset aux Nuits romanes.

Pensez, des Français qui écoutent de la musique en admirant nos chapelles romanes, c’est discriminant ! Les chapelles romanes ne sont pas des mosquées. Les chapelles romanes sont une insulte aux immigrés, leur existence un affront aux musulmans, leur rappelant que si elles sont là c’est parce que Charles Martel a chassé leurs ancêtres dans une bataille mémorable.

 

 

« Pas moins de 170 soirées de fête, plus de 300 représentations, 150.000 spectateurs en 2015 : les Nuits romanes avaient trouvé un succès populaire sans pareil. Le secret de sa réussite ? La gratuité, certes, mais aussi une proposition artistique mêlant mise en lumière du patrimoine roman (chapelles, églises et abbayes), spectacles de bonne facture et gastronomie locale.

La programmation mêlait les formes (petites et grandes), les genres (musique, cirque, théâtre, danse, arts du feu, etc.), et les jauges (de 400 à 2000 spectateurs). »

eglise-nuitsromanes

 

nuits-romanes4

 

nuits-romanes6

Le dixième anniversaire, à l’été 2015, avait été célébré avec éclat : plus de 150.000 spectateurs, 170 soirées, 250 spectacles dans les quatre départements de l’ex-région Poitou-Charentes… « Les Nuits romanes », le festival régional créé par l’ex-présidente Ségolène Royal et porté par la Région, qui chaque année met en valeur les plus belles églises, ne connaîtra pas sa douzième édition.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2016/04/09/Les-Nuits-Romanes-stoppees-des-cette-annee-2680221

Pensez, des Français entre eux, dans un programme qui n’est pas passé par les fourches caudines de la censure et de la manipulation, qui exalte le sens de l’esthétique, le sentiment d’appartenance à un peuple, à une terre, un patrimoine, sans même évoquer la dure vie des migrants, le devoir de les accueillir, celui d’être tolérant avec l’islam et intolérant avec le FN… Impensable.

Coupez tout.

Rousset veille au grain.

« Selon « La Nouvelle République », Nathalie Lanzi, vice-présidente en charge de la culture, a été chargée de réfléchir à un nouvel événement festif à l’horizon 2017, dans toute la nouvelle région. »

Bonnes gens, l’année prochaine, c’est promis, il y aura à nouveau des spectacles, pour toute la nouvelle région, avec des thèmes, des acteurs, des associations… triés sur le volet. Et pas cher, mon frère !

Gageons qu’il pourrait s’agir de Nuits des mille et une nuits, Nuits d’orient,  Nuits africaines…  et autres fariboles dans l’air du temps.

Question subsidiaire : quand est-ce que Rousset fait démolir nos chapelles romanes et impose la « diversité » dans les troupes qui reçoivent des subventions de la région ?

Christine Rousset

http://resistancerepublicaine.eu/2016/04/17/aquitaine-rousset-dit-non-aux-nuits-romanes-hommage-a-notre-patrimoine-et-a-notre-histoire/