Arabie Saoudite : construire une église est un crime

En projet au Bahreïn : l’église N.D. d’Arabie

Ni croix ni symboles chrétiens !

Face à la progression de l’islamisation en Occident, et tout particulièrement en France où le nombre de mosquées couvrant tout l’hexagone a atteint le chiffre vertigineux de 2.500 à 2.600 (1.500 en 2003 et 2.400 en 2014) vous avez pu vous demander : est-il possible de construire des églises au cœur des pays islamiques, dans la péninsule arabique ?

Dans l’Arabie préislamique, on ne comptait pas moins de 300 couvents et certainement encore plus d’églises. L’expansion de l’islam les a fait disparaître grâce à sa politique hégémonique comme il avait éradiqué les tribus juives et leurs lieux de culte.

Comment expliquer le masochisme actuel de l’Occident qui se suicide dose après dose et par étape chaque fois qu’une mosquée est inaugurée avec la complicité de nos politiques qui veulent ainsi témoigner de leur ouverture à la diversité et à l’islam. Les a-t-on entendus réclamer un droit à la réciprocité ? Mollesse de mollusque.

Tous les arguments que l’islam brandit pour esquiver la question de la construction d’églises, de temples ou de synagogues sont fondés sur des textes de sources islamiques surannés et qui ne résistent pas à la moindre critique. Essayons d’y voir un peu plus clair.

Les chrétiens dans la péninsule arabique

A quelques exceptions près, aucun chrétien présent en Arabie n’est citoyen des Etats de la péninsule. Le chrétiens sont considérés comme une population de passage. La politique de tous ces Etats est de ne pas naturaliser la main-d’œuvre étrangère ni de permettre le regroupement familial. Elle est surtout d’effectuer une rotation de ces travailleurs afin de s’assurer que leur transit soit de courte durée et d’éviter ainsi que ces non-musulmans ne se mélangent, en particulier par le mariage, à la population autochtone musulmane. Une salubrité religieuse dites-vous ? On estime qu’en Arabie Saoudite, 5,5% de la population, soit 1.460.000 personnes, sont chrétiens. Aux Emirats Arabes Unis, c’est 15%, soit 384.000 personnes. Au Kuweït, 15%, soit 350.000. Au Qatar, 8,5%, soit 73.000. Au Yémen, 0,013%, soit 2.700. Il faut ajouter à cela une précaution fondamentale pour parer à l’extension du christianisme : tout musulman qui se convertit à une autre religion devient apostat et le châtiment de l’apostasie est la peine de mort. La liberté de conscience n’est pas admise dans l’islam.

La nationalité des chrétiens en Arabie

Parmi les chrétiens asiatiques en Arabie, on relève surtout des Philippins, des Tamouls, des Népalais. On note aussi une présence importante de chrétiens palestiniens, syro-libanais et d’Egyptiens coptes qui sont tous arabes ou arabisés. Sans oublier tous les ingénieurs, tous les techniciens des champs pétrolifères et gaziers venant d’Europe et des Etats-Unis qui subissent le même sort que les autres étrangers.

Y a-t-il en Arabie des églises construites ou en projet ?

Pour environ 3,1 millions de chrétiens en Arabie, on compte 22 églises parmi lesquelles : St-Antoine de Padoue à Ras-el-Khayma (Emirats Arabes Unis), St-Paul à Moussafah (Abu Dhabi), et, à proximité, une église grecque-orthodoxe et l’église grecque-catholique du Sacré-Cœur (1939). L’église de la Sainte-Famille à Kuweït City est le siège du vicariat (1953). Cela représente 1 église pour 141.000 fidèles alors qu’en France il y a 1 mosquée pour 2.000 fidèles soit 70 fois plus de mosquées. (Mgr Fromager, AED).

En 2013, le roi du Bahreïn a offert 9.000 m2 pour la construction d’une église destinée à être une cathédrale (budget de 20 millions d’euros) pour couvrir les 4 pays du vicariat : Bahreïn, Qatar, Kuweït, Arabie Saoudite (1) L’autorisation a été accordée à la condition que l’édifice ne soit pas surmonté d’une croix ni d’autres signes religieux chrétiens pour ne pas provoquer de réactions de la part des fondamentalistes. Il y aura un clocher mais la cloche n’est pas autorisée à sonner. La mission de cette église-cathédrale « est de manifester l’amour de Dieu mais pas de convertir » a dit Mgr Ballin. Il faut noter que le Bahreïn a toujours été ouvert aux autres religions et que les non-musulmans jouissent des mêmes droits civiques que les musulmans, y compris de l’accès à la citoyenneté. Chose rarissime.

Qu’en est-il en Arabie Saoudite ?

On a cru un moment, en février 2014, qu’un projet d’église copte allait être autorisé en Arabie Saoudite lors de la rencontre au Caire entre le pape copte Tawadros II et Ahmad Kattan, ambassadeur d’Arabie Saoudite. L’information a été vite démentie et le projet enterré.

Le grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdul Aziz ibn Abdullah, pourtant réputé « modéré »,  a déclaré en 2014 : « Il est nécessaire de détruire toutes les églises de la région ».  Un autre dignitaire, Mohammad Saleh al-Munajjid a déclaré le 7 décembre 2015 : « Jamais d’églises en Arabie Saoudite ».

Les arguments de l’islam pour criminaliser la construction d’églises

Les arguments avancés par l’islam contre la construction d’églises sont considérés comme irréfutables. Ce fut le cas au cours des siècles et c’est devenu quasiment un dogme. On fonde ce refus sur des hâdiths, sur les déclarations des fondateurs des quatre écoles juridiques, d’imams, d’auteurs anciens, de « savants » en droit islamique et de grands muftis actuels. Voici un choix de déclarations significatives :

–          « Il ne faut pas laisser en terre arabe ni église, ni chapelle, ni un foyer [chrétien] » (Imam Mohammad ibn al-Hassan).

–          « Les chrétiens n’ont pas à construire des églises en pays d’islam » (al-Moudawwana al-Qubra).

–          « Et qu’ils [les chrétiens] ne construisent pas d’églises en pays d’islam » (al-Shafi’î).

–          « Les juifs et les chrétiens n’ont pas à construire sur le territoire des musulmans ni synagogue ni église ni sonner une cloche … » (Imam Ahmad).

–          « La volonté d’un mécréant est mécréance, construire une église pour diffuser l’incroyance est une mécréance » (Abu al-Hassan al Ach’arî).

–          « Et ils interdisent toute vente d’églises et de lieux de culte en terre d’islam » (Ibn Kadâma).

–          « Les musulmans sont tous d’accord : ce que les musulmans ont construit comme villes ne permet pas aux dhimmis de créer une église …dans la ville ou le village habités par des musulmans et où il y a des mosquées, rien ne doit faire apparaître une quelconque liturgie de la mécréance, ni église, et rien d’autre …. » (Ibn Taymiyya 1263-1328).

–          « Par consensus, la construction d’église est illicite, de même sa réparation » (Taki al-Dîn al-Sanlî). (Lire le pacte d’Omar (2)).

–          « Ils [les chrétiens] ne peuvent vendre les églises ». « Dans la péninsule arabique, il n’est pas permis de construire des lieux de culte ni pour les mécréants ni pour les autres. Ce qui a été construit doit être démoli. Les détenteurs de l’autorité doivent les détruire et les éliminer afin qu’il ne reste pas de bastions de la mécréance, ni églises, ni lieux d’adoration. Il faut qu’ils soient éliminés de la péninsule arabique et qu’il ne reste que les mosquées et les musulmans » «  car le prophète avait ordonné l’expulsion des juifs, des chrétiens et des polythéistes et avait interdit qu’il y ait deux religions » (Ibn Bâz 1910-1999-).

–          « Tout lieu de culte qui n’est pas celui de l’islam est une maison de mécréance et d’égarement. Il n’est permis d’adorer Dieu que selon la loi d’Allah de l’islam qui est l’accomplissement de toutes les lois […]. L’islam, dans la péninsule arabique, a interdit que sa loi soit bafouée par un mécréant. Il ne peut prendre la nationalité, ni avoir un bien, ni construire une église pour les adorateurs de la croix. Deux religions ne peuvent cohabiter, la seule religion est celle de l’islam pour laquelle Allah a envoyé son messager » (extraits d’une fatwa de la Commission permanente des fatwas en Arabie Saoudite (dossier Abd el-Razzak, 60/6)).

–          « La construction de lieux de culte pour des non-musulmans en terre d’islam n’est pas permise. Il n’est pas permis non plus de louer des locaux pour les transformer en églises », selon un consensus des savants de l’islam, d’après une fatwa du ministère kuweïtien des biens religieux.

–          « Ce qui est regrettable, c’est que certains musulmans ont répondu favorablement aux mécréants en autorisant la construction d’églises au pourtour de la presqu’île de l’islam […]. Cette presqu’île est réservée par l’islam aux gens de l’islam. Elle a été confiée par le prophète à sa oumma. C’est une bonne terre et elle ne peut être habitée que par des gens bons. Mais comme le polythéiste est un scélérat, la presqu’île arabique lui est interdite » (Cheikh abd al-Rahmân al-Bourâk).

Les réponses islamiques aux critiques de l’Occident

L’islam répond avec la même verve aux critiques lancées en Occident contre le refus de construire des églises en pays musulmans. Ces réponses sont fondées sur des concepts faux. Citons quelques réponses :

–          « Les mosquées sont des lieux d’adoration du seul Allah le Tout-puissant, alors que les églises sont des lieux de la mécréance où l’on adore le Christ et sa mère simultanément ».

–          « On prétend, sous prétexte de laïcité, qu’en Occident, on accorde aux musulmans la liberté du culte. Cela est dénué de toute vérité. Car ils interdisent aux musulmans d’exercer leur liberté personnelle : la polygamie, le port du voile, les banques islamiques et l’application aux musulmans des lois islamiques. Les musulmans n’ont-ils pas alors le droit d’interdire la construction d’églises puisque l’enseignement de leur religion l’interdit ? ».

–          « Nombreux sont les citoyens de l’Occident qui se sont convertis à l’islam (3). La présence de mosquées fait partie des droits civiques. Elles n’ont pas été construites pour les musulmans nouveaux arrivants. Dans les Etats de la péninsule arabique, les citoyens sont tous musulmans et celui qui se convertit au christianisme est un apostat et son châtiment est connu [la mort]. Pourquoi alors construire des églises pour une main-d’œuvre temporaire ? »

–          « Donner l’autorisation de construire des mosquées en pays d’islam sous prétexte qu’en Occident on autorise aux musulmans la construction de mosquées nous conduit vers un autre problème : celui d’autoriser le prosélytisme chrétien parmi les musulmans sous prétexte que le prosélytisme des musulmans est autorisé en Occident. Aucun musulman ne reconnaît la liberté de conscience et celui qui reconnaît ce droit est un apostat, même s’il fait ses prières et respecte le ramadan ».

–          « Si l’interdiction de construire des églises en pays d’islam devait entraîner l’interdiction de la construction de mosquées dans les pays des mécréants, dans ces conditions, il faudrait éviter les dégâts de la contamination des musulmans et de l’Arabie par la religion chrétienne abrogée [par Allah]. Il est préférable pour les musulmans qui le peuvent d’émigrer ou de prier chez eux plutôt que de conserver quelques avantages en pays de mécréance » (Fatwa de ‘Abd al-Karîm al-Bourâk).

–          « Il existe une spécificité [de l’islam], son respect est accepté par les gens de bon sens. L’Etat du Vatican interdit la construction d’autres lieux de culte considérant le Vatican comme le fief de la chrétienté (4). De même, la péninsule arabique est le sanctuaire des musulmans et l’aboutissement de leur objectif. Même si le Vatican venait à permettre la construction d’une mosquée, cela ne nous imposerait pas la construction d’une église car nous ne sommes pas à la traîne du Vatican. L’islam est plus haut et rien ne le dépasse. Comparer les lieux de culte de l’unicité divine et les lieux d’adoration des mécréants n’est que stupidité et égarement et chaque musulman doit être mis en garde ».

–          Le Conseil islamique mondial (Le Caire 10/10/2000) « a affirmé d’une façon absolue que la péninsule arabique et son cœur, l’Arabie Saoudite, est la citadelle géographique de la doctrine de l’islam. Il n’est pas permis qu’il y ait une visibilité d’une autre religion que l’islam. Réclamer à nouveau la construction d’églises en Arabie Saoudite est une question qui a été tranchée par un long dialogue avec le Vatican. A été conclu, à la clôture de ce dossier, l’engagement de ne plus soulever cette question une seconde fois ».

L’islam a résolu en sa faveur la question de la construction d’églises et d’une façon unilatérale. Les quelques églises construites en bordure de la péninsule sont donc destinées à être détruites. Les chrétiens présents en Arabie n’ont que des autorisations de séjour temporaire. Ils ne seront jamais citoyens des Etats musulmans. Les rares convertis au christianisme sont des apostats, ils seront donc éliminés par le sabre. L’islam nettoie.

Ainsi, toute contamination par le christianisme, le judaïsme, le bouddhisme etc. est impossible. L’islam se met en auto-quarantaine illimitée, dans le temps et dans l’espace. L’expansion de l’islam en Occident est porteuse des mêmes germes d’intolérance. Comme il l’a fait en Arabie, il procédera à l’éradication autant des autres religions que de l’athéisme. Les jours sombres de l’obscurantisme sont dans nos murs. A nous de nous réveiller, à nous de cesser d’être dupés par l’islam. Prenons notre avenir en main, épargnons-nous l’apocalypse qui s’annonce.

Bernard Dick

(1) Ni la presse du Bahreïn, ni les autres médias (Osservatore Romano, Agenzia Fides, Observatoire de la Christianophobie etc…) ne parlent de l’évolution de ce projet. Mais nous apprenons à l’instant même par Aide à l’Eglise en Détresse que ce projet avance et que la moitié des fonds sont collectés. La première pierre serait prévue vers mars 2017. A suivre … En tout cas, c’est une nouvelle rare qu’il convient de signaler.

(2) Lire : https://ripostelaique.com/Le-pacte-d-Omar-point-de-depart-de.html

(3) En France, le nombre de convertis à l’islam est approximatif : il était de 70.000 à 110.000 en 2010. Le ministère de l’Intérieur (31/07/2013) évalue à 4.000 le nombre de conversions annuelles

(4) Il faut avoir aussi des réserves foncières et le Vatican est minuscule.

Au 04/02/2017 : nombre d’attaques terroristes islamiques mortelles :

image_pdf
0
0

27 Commentaires

  1. J’encule Allah je chie dans la gueule à Mahomet et j’me torche le fion avec des corans

  2. Tout â fait d’accord @Dunois, en 2011, les manifestations du 20 février ont abouti entre autres à la modification de la constitution qui a finalement fini par la reconnaissance de la liberté de conscience: mais dans les pays dit musulmans deux religions ne peuvent cohabiter comme il a été dit ci-dessous ! L’une des exigences du Mouvement berbère ( Mouvement de masse, le plus important au Maroc, réunissant plusieurs centaines d’associations pacifiques ) est entre autres, la séparation du religieux du politique ! Ce mouvement a été le premier à manifester devant le parlement dans les 24 h qui ont suivi les attentats de Casablanca du 16 mars 2003 et qui ont fait 45 victimes, non seulement pour condamner ce crime haineux, mais aussi pour appeler â séparer plus largement le religieux du politiq

  3. L’islam doit rester en terre d’islam, là où les musulmans se détruisent entre eux depuis des siècles, ce qui est une bonne chose pour le monde. Aussi, du fait que ces gens n’acceptent pas d’église dans leur p….. de pays, nous devons détruire toutes les mosquées en France avec les mêmes arguments que ces dégénérés. L’islam n’a aucune place en occident. L’islam n’a aucune revendication à faire valoir en France. Si les musulmans ne veulent pas comprendre ça, les français vont leur faire comprendre à coups de fusil et se sera justice.

  4. @PaixenFrance , tout à fait d’accord avec vous, car la plupart des occidentaux qui défendent l’islam, le font par méconnaissance des textes du Coran ! Tant qu’ils ignorent ces textes, ils défendront avec férocité ce cancer qu’est l’islam l Riposte Laïque doit donc user de plus d’intelligence pour informer les défenseurs des droits de l’homme en leur envoyant les réf. des versets sataniques du Coran qui incitent à la haine et à la violence ! Ça marchera, car le français est d’abord rationnel ! Bonne chance mes frères ! Et je suis sûr que le mouvement Berbère qui détient la laïcité sera de votre côté !

  5. FUCK ISLAM … partout et toujours et le monde des êtres humains vivra dans son Paradis dévérolé … (et je pèse mes mots)

  6. Nos dirigeants successifs de l’UMPS devront rendre compte auprès du peuple Français. Leurs complicités avec l’islam démontre qu’ils ont trahis la nation Française.

    • « L’herbe est toujours plus verte » chez nous pour les wahhabites saoudiens.
      Si ça continue, faudra commencer à apprendre à vivre dans le désert, en attentant l’Exode dans la transition écologique rendant obsolète le pétrole.
      UMPS ou courant bonaparto-mamelouk toujours dans le mauvais sens contre Junon Moneta de la City de la pelle du 18 juin 1815 ?
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Campagne_d'%C3%89gypte

  7. En attendant, nous sommes obligés d’accepter des mosquées à chaque coin de rue. Et tout ça avec la bénédiction de nos dirigeants collabos. Incroyable mais vrai

  8. Comment il n’y aurait pas de temples protestants en Arabie Saoudite… les USA sont pourtant leurs alliés pour la vie…

  9. Bonjour Bernard,
    GRAND MERCI pour ce Devoir Citoyen de LANCEUR D’ALERTE sur LE réel problème de cette incivile archaïque DICTATURE sectaire INCOMPATIBLE avec les Valeurs de Notre République et CIVILISATION HUMAINE.
    Comme Marine dénonçant seule les Pays WAHHABITES, Arabie Saoudite, Qatar, Yémen, vous faites le TRAVAIL FRANC de L’ÉTAT NORMAL absent et des associations ne collaborant pas aux HORS LA LOI « DISCRIMINATIONS » colonialistes.
    En relation à DAECH :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Wahhabisme

  10. Et bien il ne reste plus qu’à faire comme les Romains qui avaient persécutés les Chrétiens à cause de leur intolérance à reconnaitre et cotoyer d’autres religions à cette époque ne l’oublions pas.

    • Bonjour Gabriel,
      Vous ne pensez pas si bien dire car à la base se sont aussi des orientaux ÉTRANGERS romains de « l’église romaine » antisémite antéchrist et celtophobe.
      « Église » veut dire « réunion » (ecclésia), donc « réunion romaine » de L’EMPIRE des historiques ennemis de la république. C’est une MILICE TERRORISTE du « Maître des Milices » de L’INQUISITION étant DÉJÀ du DJIHADISME IMPÉRIALISTE ROMAIN contre l’Ecclésia du système démos cratos TRIpartite des Indo-Européens Sapiens Universalis.

    • En Réalité Historique, ce sont les vrais ISLAMOPHOBES ANTÉCHRISTS (anti-Nazoréens) ennemis du vrai ISLAM (chrétien) initial n’ayant rien d’inquisition barbare. En clair ce sont des IMPOSTEURS FAUX MUSULMANS et experts en TERRORISME ANTINATIFS, que l’on pourrait comparer au NATIONAL SOCIALISME impérialiste politico-religieux.
       » Il participait aux persécutions des musulmans17 et fut l’un des plus féroces opposants à l’islam »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Omar_ibn_al-Khatt%C3%A2b

    • Ce sont des ANTÉCHRISTS ISLAMOPHOBES ayant écrit LEUR SECTAIRE DJIHADISME TERRORISTE comme Hitler à écrit MEIN KAMPF.
      Des IMPOSTEURS ANTECHRISTS « FILS DES TÉNÈBRES » ayant remplacé les VRAIS alliés de JÉSUS :
      « Selon Abu Hourayra le Prophète a dit : “Par Celui qui tient mon âme en sa main, la descente de Jésus fils de Marie est imminente ; il sera pour vous un arbitre juste… il mettra fin à la guerre et il prodiguera des biens tels que personne n’en voudra plus” » (hadith de Bukhari et Muslim).

      • Pour les vrais Premiers (Is) Musulmans, Jésus est ISA, le Messie « al masîh-‘Îsa » des ISAuriens natifs.
        Un musulman ANTÉCHRIST cela ne PEUT PAS EXISTER.
        Il s’agit forcément du DAJJAL ANTÉCHRIST, L’IMPOSTEUR, le SHEITan.
        Comme chante le Résistant Vicent Cassel « Bienvenue là où l’info n’est pas donnée par le Sheitan. »
        https://www.youtube.com/watch?v=gQg40-gYyvc

    • Aucune à la base. La colombe (pigeon/columba) est à la base le seau de la Cappadoce alors que le serpent est la « Vouivre » des Celtes (où Vivre), le Fleuve/Rivière, Ob, Ub (d’anUBis), le bon « serpent d’eau » des Naïades d’Océan (Pan), le « Dieu Cornu », le « Di Ab’le », Dieu (Di) le Père (Ab). Le SERPEnt (d’eau) est le signe du Zodiac des Verseaux (vercingr en Celte).
      C’est un hold-up du PANthéon par les romains du Sol Invectus du père Noé et Eve anti Idunn, de l’inquisition mythomane contre la Culture Native Laïque (païenne) Universelle.

  11. C’est la méconnaissance de cette religion exclusive et moyenâgeuse qui autorise les défenseurs des droits de l’homme à revendiquer un traitement égal pour les arabes sur notre sol. Connaître leurs textes et leur application ainsi que leur politique devrait ouvrir les yeux des plus naïfs.

    • « Reconnaissance » et « religion EXCLUSIVE » reflète tout le problème de l’inconscience au niveau national de ce COURANT EXCLUSIF de cet anormal ISLAM RADICAL et ISLAMOPHOBE, autant qu’antéchrist, antisémite, comme toute dictature politico-religieuse INCOMPATIBLE avec la CIVILISATION FRANÇAISE des LUMIÈRES.
      « Avec vos lois démocratiques, NOUS VOUS COLONISERONS, avec nos lois coraniques, NOUS VOUS DOMINERONS » Youssef Quaradaoui, du Conseil Européen colonial dominateur djihadiste salafiste wahhabite antirépublicain.

      • Erratum : Dans mon message ci-dessus, je voulais écrire « Méconnaissance » bien sûr.
        Car l’Islam n’est pas le problème, car il y a PLUSIEURS courants, dont certains ne sont PAS DJIHADISTES ni COLONIALISTES, mais COMBATTENT le lobby terroriste DAECH, comme les ALLIÉS discriminés, alaouites, chiites, kurdes, jordaniens, etc … .
        C’est le système collaborationniste faisant de hors la Loi « obstacles à LA vérité » qui crée L’ILLUSION qu’il n’y a qu’un SEUL Islam ennemi, alors qu’en Arabie Saoudite le RÉGIME « sunnite salafiste djihadiste wahhabite saoudien » peut DÉCAPITER et CRUCIFIER « jusqu’au pourrissement des chairs » des OPPOSANTS POLITIQUES CHIITES de la « Révolution Arabe » DÉMOCRATIQUE contre l’incontestable attardé dictatorial Régime WAHHABite SAOUDien indéfendable.

    • Cherchez l’erreur quand les prétendus « Droits de l’Homme » arbore le bonnet phrygien des anti-TRIpartite opposés au Tal Lion d’Achija.
      Le même bonnet phrygien que la Déclaration Universelle d’origine LEGale avait MIS AU PILORI.
      Sans HOLD-UP sectaire hors la Loi, NOS Droits de l’Homme doivent être assurés par L’ÉTAT DE DROIT Républicain de L’ORDRE PUBLIC, car il font partie de la « HIÉRARCHIE DES NORMES » indissociable d’une JUSTICE NORMALE restant un SERVICE PUBLIC et non PAS ASSOCIATIF se substituant à L’ÉTAT DE DROIT.
      Les seuls Légaux et Égaux représentants des « Droits de l’Homme » sont les Libres Citoyens du PEUPLE SOUVERAIN dans Notre CONSTITUTION LEGale.

  12. Je ne comprend pas encore pourquoi la France laïque et en général l’occident acceptent la construction de mosquées dans leur pays alors que les pays islamiques et en particuliers les pays arabo-musulmans refusent la construction d’églises, de synagogs et autres, dans leurs pays ! Ce qui n’est pas normal, c’est que ces musulmans n’admettent pas que deux religions cohabitent dans leur pays, alors hypocritement, acceptent cette cohabitation sur les terres chrétiennes ou terres laiques !!!

  13. En résumé, les musulmans nous traitent comme des merdes pestiférées dans leurs pays islamiques, mais quand on voit ce que l’occident a été capable d’inventer et de construire (avions fusées etc …) je me dis que les merdes pestiférées c’est eux et de loin !!! … je me demande ce qu’on attend pour les déporter en grand nombre vers leurs pays pourris islamiques

Les commentaires sont fermés.