Ardèche : élu RN au Teil, Alain Couréon-Laville dézingue les candidates à Marine

Alain Couréon, ancien directeur du Tour cycliste féminin international  est élu RN au Teil depuis 2020, et dénonce les mauvais choix du Rassemblement National en Ardèche.

Si un homme connait bien les femmes, c’est Alain Couréon Laville, ancien directeur du Tour cycliste féminin international  élu d’opposition au Teil depuis 2020. Et il tape très fort sur les investitures données par Marine Le Pen à certaines candidates « qui n’ont pas le niveau ».

Dans un communiqué adressé voici deux heures aux journalistes, Alain Couréon Laville, élu RN au Teil, indique « qu’il ne soutient pas la candidate de son parti pour les élections législatives. » Pire, il lui fait une très mauvaise publicité à 10 jours du premier tour. Dans son viseur, Céline Porquet, secrétaire départementale du RN en Ardèche, conseillère régionale Auvergne Rhône-Alpes, candidate aux législatives pour Marine Le Pen dans la première circonscription.

Dans son communiqué, Alain Couréon met le braquet là où ça fait mal. “Avec cette faible assiduité de 72 % pour son mandat régional 2016-2021 (la moyenne des élus région AURA est de 86 % – source Franceinfo), elle se classe lamentablement dans le bas du tableau des élus présents pour défendre les électeurs. De ce constat, je me pose des questions sur sa réelle volonté d’engagement. Pour briguer un confortable poste de député, cette Nordiste sait déployer beaucoup d’énergie… Ce qui n‘est malheureusement pas le cas lorsqu’il s’agit de s’investir pour un autre candidat.”

Il enfonce le clou : “Malgré sa présence sur nos terres ardéchoises, la candidate Céline Porquet n’a aucune perspective ou bribe de programme lorsqu’il s’agit des problèmes locaux. À sa bouche, seul le récital du programme national de Marine appris par cœur est sans cesse rabâché. Un député se doit d’écouter les habitants de sa circonscription et de proposer des solutions. Je veux un député de terrain, présent à nos côtés et défendant nos valeurs ardéchoises et nationales”.

L’ancien directeur du Tour cycliste féminin international ne votera pas pour Céline Porquet. Il explique qu’il choisira quelqu’un de droite.  Pour l’instant, il n’a pas renouvelé sa carte au Rassemblement national.

On le voit : c’est toujours la zizanie au RN Ardèchois, après les épisodes Alain Barnier, René Grangis, etc. Et personne ne « pédale » pour la réconciliation des droites patriotiques. Surtout pas l’ancien directeur du Tour cycliste féminin international .

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

image_pdfimage_print
12

6 Commentaires

  1. Les belles cou-coureuses cyclistes comme Félicia Ballanger, tour de cuisse 5,5 mètres (par cuisse), déjà remplacé.e.s par des trans.is.tor.s .. Alain a dû les pratiquer pas mal.

  2. Si le RN réagit selon ses habitudes ce brave homme au parlé vrai va se faire éjecter sans le moindre entretien préalable conformément au mode de gestion de MLP et de son caniche bardella

  3. si je vous suis bien ; après avoir dézingué les candidates « à « Marine ce monsieur va « au » coiffeur

    • Le nombre de caractères est limité pour chaque titre. Il n’y avait pas la place pour mettre « de », à moins de supprimer le « e » à la fin de Marine.
      Vous suivez ?

Les commentaires sont fermés.