Argenteuil : Même Le Nouvel Obs dévoile quelques dessous de l’émeute musulmane

Publié le 6 août 2013 - par - 4 727 vues
Traduire la page en :

La semaine dernière, j’avais pointé le virage de Valls dans ses rapports avec l’islam et le bannissement de son vocabulaire du mot islamophobie. Ce brusque changement de position interpellait à plus d’un titre et dimanche, un article particulièrement construit du Nouvel Obs nous donnait la trame de ce revirement :

Argenteuil : comment la guerre du voile s’est rallumée

Comme à Trappes, la colère monte dans cette ville du Val-d’Oise et les actes anti-musulmans se multiplient. Agathe Logeart démonte les mécanismes de cette bataille politico-religieuse.

Un vrai travail de journalisme a été effectué et les informations sont tellement nombreuses que je vous incite à lire complètement ce reportage.

On y apprend que « le pire est à venir » et que la DCRI est dépassée par cette montée du radicalisme. En outre, des questionnements étranges sont posés :

Ce 13 juin, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, est en visite non loin de là, à Villiers-le-Bel. Cela tombe bien : toutes les huiles du département (le procureur de Pontoise, le préfet, la directrice départementale de la sécurité publique) sont réunies à ses côtés quand elles sont prévenues par SMS d’une agression commise par deux hommes “genre skinheads” sur une jeune fille voilée dans une rue d’Argenteuil.

Le hasard fait bien les choses en permettant une agression par des « skins », accusés de tout par les médias suite à la mort d’un jeune activiste, à quelques kilomètres à peine d’un regroupement de « responsables ». Hélas, malgré le déploiement de moyens inouïs (nombre de policiers, mises sous surveillance, étude des vidéos etc), rien n’est trouvé.

Mais les réseaux fonctionnent et c’est lors d’une réunion où le maire devait se faire mousser en détruisant la laïcité à des fins électorales que ce dernier est pris à partie :

Il doit y annoncer la signature d’un permis de construire pour d’importants travaux et la mise à disposition d’une salle municipale pour accueillir les quelque 5 000 fidèles.

La foule se montre agressive et violente, la lapidation du commissaire débute. Et une autre pépite est lâchée par la journaliste !

Mais ce n’est rien à côté du traitement infligé au commissaire d’Argenteuil, Christian Goyheneix, qui a bien failli se faire écharper avant de pouvoir entrer à l’intérieur de la mairie au moment où, sous l’impact de projectiles indéterminés, des vitres de l’entrée volent en éclats. Le père de Rabia, Abdelkrim B., intervient : “Ne leur donnez pas l’occasion de nous traiter comme des sauvages. Comportez-vous comme des musulmans. Calmez-vous, on les aura !” Dans la foule, l’ancien maire UMP Georges Mothron est effaré, mais se gardera bien de manifester la moindre solidarité à son successeur : “Philippe Doucet a fait trop de promesses d’emplois ou de logements à la population maghrébine, qu’il savait ne pouvoir tenir. Pas étonnant que cela se retourne contre lui.” Battu d’une courte tête en 2008, il attend sa revanche aux municipales de 2014.

Le vivre-ensemble est mis à mal mais surtout on voit le jeu malsain du communautarisme organisé par le maire lui-même en offrant logements et emplois. Mais les noirs, les blancs, les indiens, les asiatiques ne sont ils pas assez bien pour ce maire ?

La tragi comédie ne s’arrête pas là. Non content d’avoir mis à mal les symboles de la république, d’avoir refusé tout dialogue et d’avoir traité avec dédain le travail privilégié par la police pour retrouver les « skins » à crête noire (le rouge a disparu), certains musulmans demandent des têtes :

Munis d’une liste de noms, ils réclament des têtes au commissariat, visant notamment une équipe de la BAC, surnommée par les habitants “Bac des Ch’tis”, et une autre, celle du “Chinois”. A Argenteuil, tout le monde connaît ces policiers. Pour leur brutalité et la chasse au faciès dont ils seraient coutumiers, selon leurs accusateurs ? Ou plutôt pour leur efficacité à démanteler les trafics – de stups notamment – dans les cités ?

La journaliste de cet hebdomadaire, après une enquête réelle de terrain, questionne sur les vraies motivations dans cette demande qui ne semble pas provenir des honnêtes citoyens du quartier. Tout se mélange donc dans les interactions entre les musulmans et l’état : malgré une laïcité bafouée et un local prêté, malgré le travail d’investigation de la police, malgré l’agression d’un commissaire, ces derniers en veulent toujours plus, y compris pour commettre des trafics en toute impunité.

Alors que Valls s’était montré très ferme avec les chrétiens qui manifestaient et avait fait arrêter le jeune Esteban Morillo alors qu’il était victime d’une agression par trois personnes, le ministre tente de calmer ceux qui ont agressé ses policiers :

Manuel Valls écrit aux victimes. Il les assure de son “total soutien” et “condamne avec la plus grande fermeté tous les actes de violence, d’autant plus lorsqu’ils sont motivés par la haine et la discrimination”. Et les invite place Beauvau. Une voiture de la préfecture attend une heure au pied de l’immeuble du père de Rabia pour l’y conduire. En vain. Abdelkrim B. estime que c’est au ministre de se déplacer.

Combien de victimes ont été invitées, avec voiture, par un ministre pour échanger ? Et combien ont refusé ? Une pensée donc pour toutes ces femmes qui ont été victimes d’agression et pour lesquelles les plaintes ont été classées sans suite….

Mais qu’à cela ne tienne, si la police doit éviter de croiser les musulmans « actifs » afin de ne pas les stigmatiser, ces derniers savent occuper le terrain abandonné (afin de ne pas mettre à mal le fameux vivre ensemble) :

Des “envoyés spéciaux” du site islamique Anâ Muslim (“Je suis musulman“), portant barbe et tunique longue, sillonnent la ville. Ils interrogent des jeunes qui considèrent qu’il ne faut pas attendre que “la justice fasse son travail” et conseillent aux soeurs d’éviter de sortir, “sauf en cas de nécessité”.

Mais ce qu’a dû comprendre Valls, le monsieur « Quand même », c’est la perte de cet électorat :

Ils sont nés en France et ont une carte d’électeur. Et on ne les reprendra pas à voter pour la gauche. Vont-ils créer leur propre liste ? Ce n’est pas impossible. “La génération couscous et danse du ventre, c’est fini.”

Ces éléments permettent de mieux comprendre pourquoi Valls le chimique fait la tournée des mosquées en espérant garder les voix des musulmans « peu actifs » et dire son soutien contre les actes anti musulmans (pourtant largement bien moins nombreux que ceux anti chrétiens).

On notera que ces évènements nous auront appris qu’à Argenteuil, le maire socialiste achète les voix des maghrébins et trahit la laïcité, Valls soutien les agresseurs de ses commissaires, certains musulmans demandent à dealer tranquillement, les barbus font régner l’ordre en djellaba, les agressions tombent lors des visites des ministres, quitte à se faire agresser, il vaut mieux être voilée pour que la police déploie des moyens incroyables.

Bref, la volte face de Valls était prévisible et les choix communo électoralistes tuent le vivre ensemble et fait taire les gens (arabes, blancs, noirs, chrétiens, musulmans, athées)  qui n’aspirent qu’à vivre paisiblement.

Sébastien Langlois

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi