1

Arménie : Éric et Philippe se retrouvent pour mener un combat civilisationnel

À l’aéroport de Roissy, on a pu voir Philippe de Villiers et Éric Zemmour afficher leur amitié et leur complicité, après le faux bond du Vendéen lors du meeting de Villepinte.

https://twitter.com/i/status/1469615888705929216

Destination : l’Arménie

On se souvient que le 9 décembre, lors du débat Zemmour/Le Maire, Léa Salamé avait remué le couteau dans la plaie, en soulignant la défection de Philippe de Villiers et le manque de soutiens envers Zemmour. « Il viendra et les autres aussi », avait répondu celui-ci.

Voilà qui est fait et Philippe de Villiers s’en est expliqué :

« Plus je le regarde, plus je me dis que ce qu’il défend, c’est ce pourquoi je vis, c’est ce pourquoi je souffre : il défend la civilisation. »

Craignant tout d’abord qu’un soutien trop affirmé envers Zemmour ne nuise à la réputation du parc du Puy du Fou, Philippe de Villiers s’est donc ravisé, restant cohérent avec le combat civilisationnel qu’il mène depuis tant d’années.

Nos deux compères se sont donc envolés pour Erevan, la capitale de l’Arménie.

https://youtu.be/DclrxfumcUE

Un voyage pour affirmer leur soutien au peuple arménien et pour rappeler que l’Arménie est « une des plus vieilles terres chrétiennes de l’Histoire ». 

« Je pars en Arménie avec mon ami Éric Zemmour, pour adresser au peuple arménien un message d’espérance, ainsi qu’à tous les chrétiens d’Orient, aujourd’hui abandonnés par l’Occident qui perd le fil de sa civilisation. La petite flamme de la veille française brûle encore », a déclaré Philippe de Villiers.

Eric Zemmour se rend en Arménie pour “réaffirmer son soutien au peuple”

De son côté, Éric Zemmour a  rappelé que cette vieille terre chrétienne est « le berceau de notre civilisation ». Car selon lui, « l’Europe a été fondée par le christianisme et que, sans le christianisme, il n’y a pas d’Europe et il n’y a pas de France ».

https://www.huffingtonpost.fr/entry/eric-zemmour-en-armenie-pour-envoyer-un-message-subliminal-a-la-france_fr_61b358fbe4b068effec98969

Un peu d’histoire pour comprendre.

Le conflit qui oppose l’Azerbaïdjan musulman à l’Arménie chrétienne est à la fois une guerre territoriale, ethnique et confessionnelle. Pour résumer, c’est une guerre de civilisation.

Ces deux pays faisaient déjà partie de l’Empire russe avant d’être intégrés en 1920 à l’ensemble des 15 républiques qui allaient former l’URSS.

L’Arménie de l’époque intégrait le Haut-Karabakh, jusqu’à ce que Staline décide de rattacher cette région chrétienne à l’Azerbaïdjan musulman.

Une première guerre du Haut-Karabakh eut lieu entre 1988 et 1994, en pleine désintégration de l’URSS, les populations arméniennes souhaitant leur rattachement à l’Arménie. C’est Moscou qui mit fin à ce conflit sanglant. Le bilan territorial fut à l’avantage de l’Arménie.

La deuxième guerre du Haut-Karabakh a éclaté le 27 septembre 2020 et a duré 44 jours. L’Azerbaïdjan, soutenu par la Turquie, a voulu récupérer les territoires perdus depuis 1994. Une guerre qui s’est soldée cette fois par la défaite de l’Arménie.

C’est encore Moscou qui imposa une médiation entre Bakou et Erevan.

La complexité de ce conflit et l’absence de solution durable font que les accrochages frontaliers sont fréquents entre les belligérants.

Erdogan rêve de rétablir l’Empire ottoman et attise les braises à la première occasion.

https://www.diploweb.com/Geopolitique-de-la-Seconde-Guerre-du-Haut-Karabakh-27-septembre-9-novembre-2020.html

C’est donc dans ce contexte éminemment tendu que Philippe de Villiers et Éric Zemmour sont venus apporter leur soutien à cette communauté chrétienne, persécutée depuis des lustres.

Rappelons que le génocide de 1915  fit 1,5 million de morts, Arméniens, Syriaques et Grecs pontiques. Un génocide encore nié par Erdogan.

Par ailleurs, ce voyage souligne les convergences de vue avec Poutine, soutien de l’Arménie.

Et  comme la France comprend une importante communauté arménienne de 500 000 personnes, ce voyage à l’étranger ne peut être que bénéfique à notre candidat.

En attendant, Éric Zemmour s’est rendu ce dimanche au monastère de Khor Virap (VIIe siècle) en Arménie. Il a appelé à mieux défendre cette nation « chrétienne au milieu dun océan islamique ». « À chaque fois, l’Orient et l’Occident ont trouvé des champions pour s’affronter dans ce grand affrontement entre la chrétienté et l’islam ».

Jacques Guillemain

Philippe de Villiers explique son ralliement à Eric Zemmour : «J’ai l’impression que mon pays va mourir, et je ne veux pas de ça» (lefigaro.fr)

Philippe de Villiers explique son ralliement à Eric Zemmour : «J’ai l’impression que mon pays va mourir, et je ne veux pas de ça»