« Armes 2.0 le pouvoir des mots » ou la «version améliorée» de l’EI

Publié le 3 mars 2019 - par - 11 commentaires - 791 vues
Share

Comment l’État islamique a-t-il remporté la guerre de la communication ? Une chercheuse, Aya Mcheimeche, diplômée en sciences politiques et administratives, relations internationales et défense, sécurité et gestion de crise, décrit, dans un livre à paraître courant mars, le cauchemar qui nous attend, avec la version améliorée de l’État islamique. « L’État islamique, affaibli aujourd’hui, est une « version améliorée » d’Al-Qaïda et nous assisterons dans quelque temps à la naissance de la « version améliorée » de l’État islamique » diagnostique la chercheuse dans le livre « Armes 2.0 le pouvoir des mots » (VA Éditions, 98, Bd de la reine, 78000 Versailles, France).

Aya Mcheimeche livre le nouveau visage de l’État islamique, à l’issue de sa mue

La lecture de cet ouvrage donne des frissons, car l’auteur a décortiqué les plus récentes vidéo de l’État islamique : « Il y a un temps pour tout, un temps pour vivre, un temps pour mourir, un temps pour pleurer, un temps pour rire, un temps pour aimer, un temps pour haïr, le temps est venu d’agir et de secourir la religion par la langue, le cœur, les membres, la plume et le sabre ». (Dar al-Islam).

Au fil des pages, Aya Mcheimeche insiste : la communication est devenue une arme, une arme de recrutement et de conviction. Le temps est venu de s’y adapter… L’État islamique, affaibli aujourd’hui, est une « version améliorée » d’Al-Qaïda et nous assisterons dans quelque temps à la naissance de la « version améliorée » de l’État islamique. » martèle l’auteur, soucieuse d’alerter l’Occident du mutant qui va sortir des entrailles de l’État islamique.

Aya Mcheimeche, « auteur de Armes 2.0, le pouvoir des mots », a le mérite de réaliser un ouvrage d’analyse des revues et des vidéos de l’État islamique ainsi que des techniques de conviction employées par l’organisation : « la foi, la communauté et l’action ». Cet ouvrage a pour ambition d’étudier ces caméléons de la communication que sont les dirigeants de l’État islamique, capables de jongler entre l’appel à la violence et la terreur que montrent les vidéos et un aspect plus réfléchi et plus méthodique parfaitement rédigé dans leurs revues.

Citant un communiquant de l’État islamique, Aya Mcheimeche reprend les conclusions de ce terroriste du Web « Nous concluons […] en précisant que ce magazine ne s’adresse ni aux chercheurs ni aux journalistes mécréants ou pseudo-musulmans qui veulent étudier l’État islamique et qui nous attaqueront de toute manière, même si notre orthographe et notre syntaxe étaient parfaites » (Dar al-Islam).

Rédigée par une « chercheuse pseudo-musulmane », cette étude ne s’attardera pas à attaquer, mais bel et bien à analyser au mieux la communication de l’État islamique afin de se préparer aux batailles à venir, derrière un écran.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

https://ripostelaique.com/moselle-combien-coutent-les-migrants-dans-ce-departement.html

Ardèche : le maire d’Annonay interdit l’islamiste intégriste Omar Erkat

Quand la France sera-t-elle débarrassée du psychiatre égyptien Omar Erkat ?

Le patron du Dauphiné Libéré jugé pour violences et outrage le 24 septembre

Le patron du Dauphiné Libéré sera jugé pour violences le 28 mai

http://www.lareference-paris.com/485

https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/meurtres-en-serie-a-marseille-des-kalachnikov-lyonnaises-002599045.html

Fréjus : un clando tunisien viole une sexagénaire dans un parc public

Il y a 3 ans, Hervé Cornara était décapité par un islamiste

Que faire des 460 « enfants soldats » de Daech à leur retour en France ?

Le recul du gouvernement dans la lutte contre le terrorisme

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
le Franc

le pouvoir des mots, tu parles ; si le pouvoir politique n’avait pas laissé se répandre cette idéologie en France et en Europe sans l’ombre d’une once d’un début de contre discours, on n’en serait pas à regretter déjà nos territoires perdus ; le pouvoir politique A ACCOMPAGNE, au contraire, le discours islamique, par la allahlisation de toutes les couches de la société jusqu’aux structures d’état, aidé en cela par les grands groupes de distribution industrielle, toute critique devant se régler à la faveur des tribunaux d’exception ou au bannissement individuel ou groupé des droits civiques les plus élémentaires.

DUFAITREZ

Communication 2.0 ? En arabe forcément !
La Solution ? Ne pas traduire !
Simple, non ?

Damien

Faux, DAESH communique/ait dans nombre de langues…

emile

oui ils savent exploiter nos faiblesses et utiliser nos technologies contre nous
mais de toutes façons ils n’ont pas le génie de notre race …
et vont se faire contrer tôt ou tard
nos molle-démocraties sont longues à réagir…trop…tellement elles sont inhibées en ce moment par des préceptes à la c.. que nos « lumières » ont inculqué.

patphil

croyez vous que l’état islamique ait gagné la guerre des mots, chez les bobos, et leurs soutiens dileurs des cités oui…

pierre

On n’a rien à attendre de gouvernants qui ont perdu et cédé plusieurs centaines de territoires à l’ennemi.

andrea

Commencer leur texte par un plagiat (raccourci et déformé) d’un des livres de l’ancien Testament, l’Écclésiaste 3:1…. ils ne se sont pas trop fatigués.
Ceci dit, en parlant de temps, il va arriver celui du retour de manivelle dans leurs sales gueules de pourritures d’islamistes, à force de faire ch…le monde entier avec leur idéologie (et non pas religion) rétrograde, violente, stupide, incohérente, nuisible.

Pedro de la Mancha

Pardon ! Mais je dois être très con, je n’ai rien compris. Ils vont faire quoi au final ? Désolé, j’ai rien pigé. Être plus rusés ? Mais oui mais bon… Ça va être compliqué de ne pas les voir venir avec leurs babouches.