Arrêtez de sacraliser Coluche : aujourd’hui, il serait à la Nupes

Quenelle de Coluche

Depuis sa mort accidentelle, Coluche est devenu sacré et personne n’ose émettre de critiques à son égard.
Pourtant nous devrions cesser le voir comme un modèle de réussite. Coluche n’était qu’un artiste gaucho comme on en fait depuis 81.
Et ce sketch le prouve où il se permet de se moquer « courageusement » de Jean-Marie Le Pen.

https://www.youtube.com/watch?v=36b-sNl5W8U

Tout y passe, de la diabolisation en comparant Jean-Marie Le Pen à Hitler, jusqu’à l’accueil à bras ouverts des Africains, si possible Arabes.
Et Coluche le fait toujours avec son racisme exacerbé, car Coluche étant de Gauche il a le droit d’être raciste mais personne de Droite n’a ce même droit.
Si Coluche était encore en vie, soit il aurait fini par avoir sa place les plateaux télé, chose qu’il a connue à Canal+, sous Mitterrand ; soit il aurait fini député NUPES avec Sandrine Rousseau.

Et vu le passif du personnage, je ne serais pas étonné de sales dossiers.
Alors non, je n’en appelle pas à la censure mais je demande d’ouvrir les yeux.
Et écoutez attentivement ce sketch et dites-moi si vous voyez une différence avec France Inter.

Donc arrêtons de sacraliser Coluche, tout comme Balavoine. Ce n’était que des donneurs de leçons.
Certes, leur mort est regrettable mais cela n’enlève rien à ce qu’ils étaient.
De plus, pour avoir regardé « Les petits meurtres d’Agatha Christie », je trouve que son fils est nettement meilleur.
Oui, il a été victime de censure et de menaces. Mais je connais un ancien journaliste qui a fondé son parti et se retrouve sans cesse poursuivi par la justice.
Et je suis persuadé que Coluche aurait appelé à la censure de Zemmour et peut être même encouragé les menaces de mort.

C’était un artiste de Gauche et ça se résume à « Faites que je dis ! Pas ce que je fais ! ».
Alors il a créé « Les Restos du Cœur » et « Les enfoirés » qui abandonnent les Français nécessiteux pour les migrants.
C’est une interprétation mais je pense que Coluche a fait les Restos juste pour donner une meilleure image de lui.

Ça fait parler, un artiste qui se donne aux pauvres. Mais s’il avait été vraiment sincère, aurait-il eu besoin des caméras ?
La Gauche sert à créer la pauvreté pour s’enrichir. Elle n’a jamais cherché à ce que le revenu des gens soit meilleur.
Mais elle a tout intérêt à laisser les choses telles qu’elles sont pour pouvoir se donner l’image de sauveur.
Donc si Coluche était encore des nôtres, il aurait été un des premiers à voter Mélenchon et à appeler à voter Macron !

Quentin Journeaux

image_pdfimage_print
27
5

49 Commentaires

  1. Coluche était anar. Je le vois mal, aujourd’hui, à la NUPES. Du reste, quand Coluche était de ce monde, il n’a jamais eu de parole de sympathie pour le trotskyste lambertiste Jean-Luc Mélenchon, passé au Parti socialiste.

  2. Frogmobile et motard fâché. Que vous ne soyez pas d’accord, c’est une chose. Que vous soyez condescendant en est une autre. C’est plus facile de se rabattre sur des commentaires qui vous plaisent que simplement dire que c’est nul! J’ai lu les commentaires de Carole et Fabiola qui sont très intéressants. C’est une opinion défendable largement tout comme on peut avoir une vision différente. Je pense que parce que vous aimez Coluche, vous ne pouvez pas accepter que l’on puisse émettre une critique. Et pourtant je reconnais l’humour mais il faut savoir faire la part des choses. Rien ne dit que j’ai tord mais rien ne dit non plus que vous avez raison. Je vous souhaite un Joyeux Réveillon de Noël

    • Et pourtant grace a lui des millers de patriotes pauvres mangent aux resto du coueur gratuitement…. Ce qu il ne faut pas lire.

    • Une « grosse merde »… comme vous y allez ! Coluche disait des vérités qui transcendaient les courants politiques. Vous vous basez sur quoi pour insulter un mort ? Excellent humoriste, recordman de vitesse à moto, créateur des « Restos du coeur », tonton flingueur de la Mitterrandie. Rien que du bon. Vous avez fait quoi, vous, de votre vie pour être si aigre.

  3. pff, et de de funes qui a définitivement ridiculisé l’armée n’en parlons même pas.

  4. ce type a contribué par son nihilisme à la dérision de tout, il a corrodé la France tout comme canal + o les prétentieux se retrouvaient pour baver sur la France
    le service de la voirie s’est chargé de nous en débarasser

  5. Il a gagné des sommes très importantes. Il a été très mal entouré par son impressario notamment. Et par tous les profiteurs qui venaient se faire gaver à ses frais. A sa mort, Véronique Colucci a dû renoncer à la succession…constituée par des dettes et des arriérés d’impôts absolument énorme. Il n’était même pas propriétaire de la fameuse maison rue Gazan à Paris. « Riche » trop vite. Distribuant l’argent.
    Sans compter, une vulgarité et une grossièreté insupportables à la longue. Avec ses restau et ses « potes ». L’alcool. La drogue. Et l’affaire Dewaere. Pas joli tout ça. Ca ne fait pas rire.

  6. J’ai une amie qui est responsable d’un RdC et ce qu’elle m’en rapporte n’est pas piqué des hannetons. Entre les « sans-papiers » qui se croient tout permis, ceux qui ne veulent pas de petit-salé aux lentilles (majoritaires…) ou ceux qui engueulent les bénévoles en essayant de resquiller, il faut avoir le moral (avec en plus, parfois, un beau matin, on constate le pillage par effraction de toutes les denrées du local…)

    • à Anton : Entre les « sans-papiers » qui se croient tout permis
      À Flers dans l’Orne (61100) c’étaient les turcs qui amenaient leurs bonnes femmes aux resto du Cœur, et les bonhommes restaient assis au volant de leur Mercédès, quelques rues plus loin.

  7. Pour ma part, je n’imagine pas trop Coluche d’accord avec une Sandrine Rousseau dénonçant le machisme des barbecues ou l’idée d’une police des tâches ménagères. Il n’était tout de même pas con à ce point !
    Son « touche pas à mon pote » était relativement défendable à l’époque il le serait nettement moins aujourd’hui où le pote est souvent devenu l’agresseur. Tout dépend d’un fait : Coluche roulait-il pour les victimes ou pour les maghrébins en tant que maghrébins. Les deux mots ne sont plus synonymes. Aujourd’hui, la donne a changé.

  8. C’était juste un opportuniste qui a su profiter de sa vulgarité réelle ou simulée pour endormir les veaux de franchouillards tout juste bons a se rouler dans la beauferie. D’ailleurs un de ses fils a un jour reconnu qu’il avait gagner un max de fric grâce aux restos, notamment. Ceci d’ailleurs utilisé à mauvais escient (sex & drugs) cf histoire Dewaere etc…

    • N’importe quoi ! Il n’a pas eu le temps de s’enrichir sur les resto du cœur vu qu’il est mort quelques mois après.

  9. Je partage tout à fait votre avis. Je n’ai jamais aimé ce monsieur. Il suffit de découvrir les relations houleuses qu’il avait avec les gens du café de la gare pour comprendre le personnage : dans les pièces il piquait les meilleures répliques des autre comédiens. Il notait tous les bons mots qui pouvaient trainer pour se faire une réputation de comique à bon compte. Il s’est fait casser la figure plusieurs fois pour ça. Ca m’a été confirmé par des gens du métier : c’était un pilleur. Quand aux restos du coeur..noble cause mais il y aurait beaucoup à dire effectivement. je pense que c’était aussi beaucoup pour sa gloriole personnelle. Je l’ai toujours appelé « saint-Coluche », intouchable. Et puis quand on voir ce que c’est devenu. Une assoc de gauche de plus .. qui constate une situation et ne fait rien pour l’améliorer.

  10. Là, vous me décevez beaucoup.
    On ne peut pas parler pour les morts…
    De plus, les gens évoluent : à commencer par les fondateurs de RL, socialistes Christine TASIN et Pierre CASSENS sont devenus aujourd’hui leurs pires opposants !
    De même pour beaucoup de Français !
    Coluche était réputé pour avoir toujours table ouverte chez lui. Il a nourri pas mal d’artistes en mal d’embauche, il les conseillait, les a pistonnés pour faire des films, il avait la main sur le cœur.
    Très intelligent, rien ne dit qu’il n’aurait pas changé de bord en insultant Mélenchon, la folle Rousseau et toute la clique de tordus sur toutes les radios et plateaux de TV !
    Rien ne dit qu’il n’aurait pas réorienté les restos du cœur et les enfoirés !! Ses innovations ont été reprises par des petits, des minus, des déviants, mais Coluche est mort et ne peut plus leur hurler dans les oreilles.

    • D.accord ,il avait quand même le talent de séduire ses égaux , quant il ne les faisait pas rire de leurs propres défauts, d.accueillir ses proches, de nourrir ses amis peut-être d.honorer ses parents’ de provoquer et moquer les puissants . De là à en faire un saint-laïque, il ne faut rien exagérer. La mort ne confère aucune vertu , surtout à ceuxceux qui en ont quelque peu manqué, et comme l.exprimait Brassens « qu.il est heureux le temps qui passe, et dès qu.ils ont cassé leur pipe, ontpardonne à tous ceux qui nous ont offensé,les morts sont tous des braves types .et plutôt Monsieur Harouet : « on doit le respect aux vivants et la vérité aux morts »

    • Je suis d’accord avec vous, Fabiola. Coluche était incontestablement un homme généreux, même s’il n’était pas un saint laïque, même si son humour était souvent plutôt cru. Les choses ayant beaucoup évolué depuis l’époque où ses « potes » devaient souvent être défendus contre la malveillance de certains, les potes en question ayant quelque peu changé de style (ou ayant été remplacés par d’autres pas vraiment « potes »), je pense qu’il aurait évolué également. En tout cas, je suis certaine qu’il n’aurait jamais été d’accord avec les délires d’une Sandrine Rousseau mais qu’il l’aurait bien au contraire prise pour cible dans ses sketchs.

    • Tout à fait d’accord! Je suis atterré par la mesquinerie des commentaires. Ca sent l’extrême droite biscottos petits cerveaux. Etre de gauche à cette époque ça voulait encore dire quelque chose. Et comment un Coluche d’aujourd’hui pourrait il ne pas se régaler de la connerie « woke » ambiante..

      • In attend vos commentaires hautement intellectuels avec impatience. Déjà votre pseudo relève le niveau…

  11. C’est votre opinion, et je ne la partage pas du tout .
    Coluche , avant d’être un artiste pour vous de gauche, était quelqu’un du peuple, appartenant à une famille simple d’immigrés italiens, en contact avec les difficultés de la vie et n’ayant aucun lien avec la caste qu’elle soit de la Banque, de l’Enarchie, ou de l’Armée. Dans ses sketches, il a tapé avec raison sur tout ce qui venait d’une Autorité puante, et arrogante, coupable d’innombrables décisions stupides. Son talent était basé sur son bon sens populaire. Et comme son ami et collègue Thierry le Luron, il a tapé sur la droite giscardienne quand elle était au Pouvoir, et sur les socialos quand ils étaient également au pouvoir (revoyez ses interventions sur Europe 1). Il a fait peur à la gauche cornaquée par Attali, car il n’était pas gérable ou soumis pour les gens de goooche, d’où son regrettable accident .

    • Ca fait du bien de vous lire je commençais à desespérer devant la mesquinerie des commentaires. L’article est nul et son auteur n’a aucun recul historique.

  12. …sans oublier qu il a été piloté par Attali au moment où il voulait se présenter….

  13. Il a bien contribué à  » descendre » le Français de souche…puis ses restos, conseillé par Lederman ont contribué à masquer les manquements de l’état. » Les moins pauvres aident les plus pauvres.

  14. Je ne pense pas, s’il n’avait pas eu ce prétendu accident (rappelez-vous qu’il était jugé dangereux pour la caste mitterandienne contre laquelle il se présentait), il aurait été tué par le politiquement correct.
    Il suffit de voir les comiques actuels qui ne sont des copié-collé entre eux, des clones fades et insipides.

  15. Oui Quentin, il est désormais établi, avec les réserves qui s’imposent, que Coluche n’a toujours servi que ses intérêts, même l’idée des restos du coeur ne serait pas de lui, mais destinée à construire son image. Je n’ai jamais trop apprécié ce personnage, par contre, l’idée de Balavoine de construire des puits en Afrique était intéressante et pouvait contribuer, dans ses limites, à éviter des déplacements de populations et donc, être un frein à l’émigration.

    • « , par contre, l’idée de Balavoine de construire des puits en Afrique était intéressante » Sachez bien que ces puits/pompes étaient systématiquement démoli par leurs bonshommes qui ne pouvait souffrir que leurs femmes/boniches puissent se prélasser en même temps qu’eux. Faits authentiques. Ces sombres crétins récupéraient la ferraille.
      Une blague de mauvais goût pour terminer.
      Tu sais ce qu’ils ont fait de l’hélico qui s’est écrasé ? Une machine. hé oui, devant Sa bine et derrière, ça bat l’avoine.. ;-/ !!!

      • Jolicoeur,je ne savais pas, mais venant de leur part, rien ne m’étonne, pour la blague, je ne l’avais jamais entendue, c’est vrai que c’est chaud😉

  16. Coluche me faisait rire, je le confesse, mais j’ai bien peur, hélas, que vous ayez raison, s’il était encore en vie, il aurait probablement voté pour Mélenchon puis pour Macron au second tour, et il aurait peut-être rejoint les rangs de LFI comme candidat à la députation. Parmi tous les spécimens qu’il y a dans le parti de Méluche, il aurait été comme un poisson dans l’eau, sa mort prématurée l’en a préservé et lui a permis de devenir une sorte d’icône de la gauche, plus ou moins intouchable car populaire de son vivant. IL y a un autre « comique » qui a vécu plus longtemps que lui mais qui a très mal tourné bien avant de passer l’arme à gauche ( si on peut dire ça dans son cas ) c’est Guy Bedos. La gauche ne réussit guère aux « artistes » !

  17. Je ne pense pas qu’on puisse assurer que Coluche serait resté sur la même longueur d’onde qu’a l’époque ou il est décédé. Les temps ont changés. Ces certitudes d’hier, pour peu qu’il se soit intéressé à la réalité auraient pu évoluer. La mode d’idéaliser les pauvres immigrés est en train de disparaitre… C’était un homme intelligent, et, comme nombre de gens de gauche , il aurait pu se poser des questions. Rien ne nous permet d’être si affirmatif.

  18. Entièrement d’accord avec vous. Il serait à la NUPES, et comme le gros Bourdon, il fustigerait les « connards de non vaccinés « . Coluche aujourd’hui serait tout à fait politiquement correct et macrono-compatible. Et pareil pour Gainsbourg ou Balavoine. Ou encore en parlant d’artistes morts, Bigard.

  19. Il a surexploité l’humour par la dérision et les humoristes actuels sur les chaînes publiques limitent en tuant tout débat sérieux.

  20. « Si ma tante en avait on l’appellerait mon oncle, et si mon oncle en était on l’appellerait ma tante. En tout bien tout honneur, naturellement. Poil aux organes de remplacement. » — (Les Pensées de Pierre Dac)

  21. Pas du tout d’accord sur ce que serait devenu Coluche. Il n’aurait pas été assez con pour suivre cette gauche crade, il aurait évolué, peut-être même qu’il aurait pris ses distances avec le monde politique.

    Quant à Balavoine, quelqu’un le prenait au sérieux ? Où ça ?

  22. Tchao pantin, il était pas mal…Le reste, c’est vrai que c’était une gauchiasse. Il ne me faisait pas rire et je le trouvais grossier, vulgaire…

    • On peut être grossier sans être vulgaire. Il y a une vraie différence. Voir pour cela le fameux texte de Jean Yanne dans son film  » Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil  » : https://www.youtube.com/watch?v=80ZrY4EJVuo
      Jean Yanne pouvait être grossier et cynique, et misanthrope comme toutes les personnes lucides. Foncièrement un anarchiste de droite. Il a eu ses moments de vulgarité et en particulier avec  » Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ « , dont l’acteur principal était …Coluche. Tiens tiens…
      Grossier ou vulgaire ? Le surévalué Coluche, lui, était les deux, de façon permanente. Aujourd’hui, il serait covidiste, altermondialiste, mélenchoniste. Ce qui se fait de mieux dans la vulgarité.

      • A noter que durant le tournage du film, Coluche et jean Yanne ne s’entendait absolument pas !
        Plusieurs fois, ceux-ci ont en effet failli se battre tant ils ne se supportaient pas

    • nous aussi, mais les médias sont des très grands spécialistes de transformation de nul pervers et méprisants en idoles que tout le monde adulent. Il n’y a pas plus manipulateurs mentale que les médias.

Les commentaires sont fermés.