Arte ose accuser Christine Tasin d’appel au meurtre contre les musulmans

Publié le 13 juin 2013 - par - 5 257 vues
Share

Tout se passe dans les dix premières minutes. Bien évidemment, on reparle de la bête immonde, de la mort du gentil Clément Méric, et des prochaines dissolutions des groupes violents d’extrême droite. Sont présents sur le plateau un historien nommé Michel Winock, qui paraît très content de lui, et ne nous raconte pas grand chose qu’on ne sache déjà. Résumé de ses propos, tenus par ailleurs sur un ton pédant assez irritant : « Attention, on n’est pas dans les années 30, il n’y a plus Hitler et Mussolini, mais quand même, l’extrême droite, c’est pas bien, et vous vous rendez compte, ma bonne dame, ils progressent dans toute l’Europe, c’est inquiétant ».

Présent également celui que nous avons appelé le journaliste vopo, Renaud Dely, sourire narquois d’autosatisfaction au bord des lèvres, caricature du petit bobo journaleux bien propre sur lui, qui cherche systématiquement à ramener le débat sur Marine Le Pen, forcément un peu complice des affreux skins. Rappelons qu’il avait été l’auteur d’un reportage sur Le Nouvel Observateur où il ciblait les néo-facho, et nous avait fait l’honneur de nous compter dedans.

NouvelObservateur 1944-2012

Mais le grand moment sera, à partir de la 7e minute, l’intervention d’une obscure journaleuse, nommée Nadia Daam.

Elle commence à parler de la fachosphère, et parle de noms évocateurs : Fdesouche, Riposte Laïque. Ah bon, Riposte Laïque est un nom qui évoque la fachosphère ? En quoi ? Mais le plus beau reste à venir.

Elle parle d’une militante d’extrême droite, Christine Tassin, proche des Identitaires. Trois conneries en une phrase : elle écorche le nom de Christine, se goure sur son positionnement politique et sur sa proximité idéologique. La jacobine souvernainiste Christine, s’affichant de gauche républicaine, est aux antipodes des régionalistes identitaires européistes ! Elle explique surtout que cette méchante Christine Tassin veut interdire le Coran, les mosquées et les prénoms musulmans, et, dès que les musulmans vont descendre dans la rue pour protester, qu’elle réclame que l’armée tire dans le tas.

Et, la bouche en cul de poule, la bougresse gémit, et récite sa leçon : « C’est un appel au meurtre contre les musulmans, un appel à la violence, et personne ne dit rien ! Plus grave, aucune poursuite n’a encore été engagée, vous vous rendez compte ! »

Le stupide Winock, qui, manifestement n’était pas au courant de l’article, opine, l’air grave, et exprime, lui aussi, sa surprise devant cette inaction des pouvoirs publics. Et, de manière particulièrement militante, Dely laisse entendre que la libération de la parole raciste va au-delà de l’extrême droite, et atteint des pans de la droite. C’est bien, petit, tu as rempli ton rôle, les socialistes seront contents de toi, tu peux aller te coucher.

CaptureartechristineVoilà donc le nouvel angle d’attaque sur lequel ils vont se précipiter : Christine Tasin, par ailleurs organisatrice de la manifestation du 22 juin, veut faire tirer l’armée sur les musulmans. Et bien sûr, ils joignent sa photo à ces crapuleuses révélations !

Rappelons, et la présence sur ce plateau de Renaud Dely n’est absolument pas un hasard, que c’est le journal en ligne du Nouvel Observateur qui, par Guillaume Weill-Raynal, que nous avons qualifié de minable mouchard, a lancé l’offensive contre Boulevard Voltaire, Robert Ménard et Christine Tasin, suite à l’article de la présidente de Résistance Républicaine, intitulé « Que faire des musulmans, une fois le Coran interdit« . Le frère jumeau de Clément demandait carrément, dans son article, à Christiane Taubira d’engager des poursuites contre Christine et Robert, reprochant même aux organisations antiracistes de ne pas l’avoir fait jusqu’à ce jour.

http://ripostelaique.com/le-minable-mouchard-guillaume-weill-raynal-et-ses-sales-methodes-dislamo-collabo.html

Ce dimanche, poursuivant l’offensive, le salarié du Qatar, qui se dit journaliste, Claude Askolovitch, s’appuyant sur cet article, demandait carrément l’interdiction de Riposte Laïque, affirmant que Christine en était la présidente (encore un mauvais qui a tout faux !).et de Boulevard Voltaire !

http://ripostelaique.com/lislamo-journaleux-askolovitch-demande-linterdiction-de-riposte-laique.html

Arte, par sa journaleuse Nadia Daam, et ses comparses, remet donc une louche à ce qui s’apparente à une campagne de presse qui débute contre Christine, mais aussi Boulevard Voltaire, dont l’animateur, Robert Ménard, a le toupet de postuler à la mairie de Béziers, et d’avoir accepté tous les soutiens, dont celui du Front national..

Rappelons donc les faits.

http://www.bvoltaire.fr/christinetasin/que-faire-des-musulmans-une-fois-le-coran-interdit,13185

Dans cet article, Christine explique l’incompatibilité entre l’islam et la République, et en tire la seule conclusion possible : les musulmans devront choisir entre les lois de l’islam et celles de la République, et ceux qui font le premier choix devront quitter la France. Certes, on comprends que cela froisse la bobocratie, mais il n’y a pas de quoi se rouler par terre ! Elle ajoute, prévoyant de possibles révoltes :

Bien sûr, il y aura contestations, émeutes et même menaces terroristes. Le pouvoir y mettra fin grâce à sa détermination sans faille, et, s’il faut sacrifier quelques extrémistes pour redonner à 65 millions d’habitants paix et protection, il faudra faire savoir que l’armée, dépêchée à chaque menace, n’hésitera pas à tirer dans le tas. C’est terrible, mais il n’y aura pas d’autre solution pour calmer le jeu et imposer notre loi.

On est loin de la caricature qu’en font les Guillaume Weill-Raynal, Askolovitch et Nadia Daam ! Christine, bien évidemment, n’appelle pas l’armée à tirer dans les tas de tous les musulmans. Cela a toujours été le contraire de son discours. C’est donc carrément de la désinformation, de la manipulation et de la malhonnêteté. Cela s’appelle même une faute professionnelle au service de la désinformation, de la part de la dame Daam et ses complices. Surtout que les auditeurs et lecteurs de ces brillants journaux et émissions ne connaîtront jamais le dernier paragraphe de cet article :

Par ailleurs, éternelle optimiste, je demeure convaincue que la majorité des musulmans, principales victimes de l’islam, choisira de demeurer dans une France qui saura enfin se faire respecter.

Deux solutions. Soit les journalistes qui calomnient Christine et Boulevard Voltaire n’ont pas lu complètement l’article, et ce sont des incompétents. Soit ils savent qu’ils mentent, et ce sont des salauds qui la mettent délibérément en danger.

Lucette Jeanpierre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.