1

Askolovitch préfère les assassins de ma fille aux Identitaires !

Claude Askolovitch est un VRAI CRÉTIN INDÉCROTABLE ! Mes premiers rapports avec ce journaleux remontent à l’article que l’immonde avait fait sur moi lors de ma lutte contre le concert du rappeur islamiste Médine, proche des Frères musulmans, qui envisageait sans aucun scrupule venir faire un concert sur le lieu même où ma fille et 99 autres personnes avaient été massacrées.

En effet, deux journaleuses du journal Immonde, Élise Vincent et Lucie Soullier, avaient éprouvé le besoin de faire un article sur moi (pour une fois que des journaleuses parlent de moi) deux pages dans leur numéro du week-end. Rien que ça, peu de gens peuvent s’enorgueillir de cet honneur. L’affaire aurait très bien pu s’arrêter là si l’idiot inutile qu’est Askolovitch n’avait pas décidé, sans même prendre la peine de vérifier si les affirmations des deux gourdes étaient justes (d’après ses dires c’est courant dans la profession) !

Ce qui est révoltant car si chaque journaleux fait la même chose en recopiant et en transformant les articles du collègue, à la fin de la chaîne, ce n’est plus que de la soupe. Et puis n’oubliez pas que TOUS CES IDIOTS INUTILES SONT PAYÉS AVEC VOTRE POGNON ET VOS IMPÔTS. Askolovitch, sans prendre contact avec moi, avait décidé d’en remettre une couche et de me traiter de facho d’extrême droite (alors que je ne fais pas de politique), etc.

Bref, de tous les noms d’oiseaux. Fort mal lui en a pris, car lui répondant par tweet, car je ne suis pas du genre à tendre l’autre joue, son compte Twitter s’est affolé, débordant d’injures et de menaces. C’est alors que cet abruti, qui n’avait pas su trouver mon téléphone pour me rencontrer avant ses  articles puants, l’a soudain retrouvé, et m’a supplié de retirer mon tweet, car certains utilisateurs menaçaient ses enfants ! Jugeant effectivement que ses enfants n’avaient rien à voir dans cette affaire, je m’exécutais. Il me demanda alors s’il pouvait faire un article sur moi sur Slate. Je lui donnais alors mon accord à la condition de pouvoir lire l’article avant sa parution, ce qu’il me promit. Hélas « un problème technique » fit que l’article paru avant que j’en aie eu connaissance. Bien entendu, je n’en ai jamais cru le moindre mot, mais j’exigeais un droit de réponse. Non pas que l’article me concernant soit réellement à charge, mais il faisait clairement passer les gens qui me soutenaient pour de sombres crétins, ce qui à mes yeux était inadmissible ! Cela démontre à quel point ce journaleux n’est qu’un piètre professionnel !

Aujourd’hui, ce « chroniqueur », dans sa revue de presse, met sur un même pied d’égalité les « fascistes » et les djihadistes, comme si les deux étaient comparables.

https://www.causeur.fr/claude-askolovitch-affiche-ses-preferences-186682

http://www.slate.fr/story/196777/extreme-droite-villages-nationalistes-identitaires-campagne-france

En France, il y a bien longtemps que les « fascistes » ne tuent plus personne alors que les djihadistes, c’est TOUS LES JOURS voire plusieurs fois par jour. Je me souviens que lors d’une conversation téléphonique avec Askolovitch, il refusait d’admettre qu’en France certains quartiers vivent sous la charia. Dans quel monde tu vis, bouffi ? Si tu ne vois pas clair, prends une canne blanche et achète-toi un chien, bien qu’il n’y ait pas plus aveugle que celui qui refuse de voir ! Essaie d’aller dire cela aux habitants des quartiers perdus de la République ; arrête de rêver, tu t’en rends ridicule ! réveille-toi, tu ne peux plus vivre en niant la criante vérité ! dans leurs sacs à dos, ce ne sont pas des doudous que transportent les djihadistes mais des couteaux, des kalachs ou des bombes.

Encore une fois je ne te souhaite pas de vivre ce que j’ai vécu, et continue à vivre avec tes enfants… bien que parfois je me dis que tous les crétins qui adhèrent à ta thèse idiote devraient à leur tour subir la même chose, cela les ferait sûrement changer d’avis ! Alors un conseil, vis heureux avec tes enfants ; toi, tu as au moins cette chance-là. Moi, on me l’a enlevée ! Car à diffuser de tels mensonges, le jour où les mouches changeront d’âne, il faudra que tu assumes tes propos collaborationnistes et ce jour-là, il se peut que tu regrettes tes prises de position, imbécile !

Que tu penses de telles conneries, ce n’est en fait pas très dérangeant. Tu as le droit de penser ce que tu veux, mais que tu les divulgues, c’est un vrai manque de respect pour les victimes des djihadistes dont je fais partie.

Alors désormais, abstiens-toi !

Patrick Jardin