Asphyxiés, on s’est réfugiés à la Salpêtrière, et non, Castaner, on n’a rien cassé !

Publié le 3 mai 2019 - par - 26 commentaires - 1 470 vues
Share

Après des fouilles aussi nulles qu’inutiles – il suffit juste de refiler un leurre pour passer masques et lunettes ; et j’imagine le reste, quand on est un ultragauchiste qui rêve de tuer du flic -, j’ai connu ma première émotion de la journée : La Rotonde – café-brasserie très branché du quartier de Montparnasse où le sieur Macron fêta, en 2017, son accession au second tour, certain de remporter la mise deux semaines plus tard – avait été transformée en camp retranché, rapidement gardée par des CRS triés sur le volet et prêts à cogner sévèrement si on s’approchait de la grotte du miracle en marche !

Qu’il est loin le temps où cet établissement recevait Picasso, Modigliani, Hemingway, les surréalistes, Apollinaire, etc. Passer de sanctuaire des arts à cantine du vicaire du fric, quelle déchéance !

Question castagne, nous n’avons pas été déçus. Il faut dire que de jeunes rebelles anticapitalistes – dont certains brandissaient parfois le symbole de la révolution internationale par excellence… un I-Phone ! – étaient venus en découdre avec l’autorité, en plein cœur du cortège, histoire d’exciter les cordons de CRS et gendarmes qui n’en demandaient pas tant pour saupoudrer l’atmosphère des fragrances rares du gaz lacrymogène et blesser à tout-va, parfois grièvement, contrairement aux dires fétides des médias aux ordres de l’agité du bocal élyséen.

Ainsi, planqué un instant dans un cinéma de ma jeunesse – Le Bretagne –, j’ai pu voir l’ampleur des dégâts sur la nuque d’un manifestant, atteint vraisemblablement par un Flash-Ball. À part ça, ils ne visent jamais la tête ou alors c’est accidentel, qu’ils nous disent ! Dehors, écrasés de toute part dans une promiscuité modérément joyeuse, des hommes et des femmes menaçaient parfois de s’évanouir, tout ça avec la bénédiction de Didier Lallement, le « vaillant » préfet qui donne des ordres de loin.

Inédit dans les annales syndicales, m’ont confié de vieux briscards, les véhicules et le cortège de la CGT – comme les autres formations – ont bel et bien été visés. Qu’on les aime ou pas – plutôt « pas » pour moi –, il faut savoir que TOUS les grains de sable auront leur part dans cette répression étatique, les patriotes encore plus que n’importe qui. Alors, ne nous réjouissons pas du malheur des uns : il pourrait bien devenir le nôtre, sans oublier toutefois que ceux-là nous haïssent de tout leur cœur de faucille et de marteau, évidemment.

Au sujet des « Gilets jaunes radicalisés », oui il y en avait et oui ils criaient « Révolution » avec l’ultra-gauche. Sans défendre leur choix idéologique, je tiens à préciser à de futurs commentateurs hystérisés – lesquels osent se prétendre patriotes sans avoir l’élémentaire lâcheté d’êtres des macronistes à ciel ouvert ! – que ces gars-là ont pris cher – comme on dit aujourd’hui – dans les manifestations avant de faire leur mue anarchiste. Certes, cela ne les dédouane pas de leurs actes, mais des yeux réduits en bouillie, des mains arrachées, des coups et injures ça ne motive pas à respecter un État déchaîné contre « son »peuple. Après tout, on essaie bien d’expliquer le geste d’un terroriste comme Merah dans notre pays : pourquoi pas un Gilet jaune ayant basculé dans une violence qui n’a pas encore tué de gosses ?

Au fait, ce 1er mai, l’antisionisme se portait plutôt bien, avec slogans et drapeaux palestiniens entre autres. Et les voiles fleurissaient çà et là. Pour faire bonne mesure, nous portions notre croix sans complexe et nous étions quelques-uns. C’est de toute façon devenu une évidence parmi la gauche de lutter contre le patriarcat, la violence faite aux femmes, le racisme, etc., sauf quand il s’agit d’islam. Au pays du « Pas d’amalgame » et du « Vivre-ensemble », tout est permis au Croissant, avec la bénédiction de syndiqués gémissant aussi pour les migrants qui, soit dit en passant, ne sont que de la viande corvéable fraîche pour ce « grand capital » pourtant honni. On n’en est plus à un paradoxe près…

Parenthèse : à tous les menteurs du gouvernement et leurs serviles valets, s’il y a bien eu intrusion dans l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière, c’est que les manifestants risquaient purement et simplement d’être étouffés par les gaz, voire écrasés par une foule effrayée. Ils ont juste essayé de se mettre à l’abri sans rien dégrader. J’étais dans cette f… nasse et je n’avais jusqu’alors jamais vu une telle démonstration d’inconscience policière, à moins que ce ne fût intentionnel ? Vous savez, nous les franchouillards rances, on a le complotisme chevillé au corps comme le pinard et la baguette !

Dernier détail : il y avait des infirmières parmi les manifestants ; donc, le déplorable Christophe Castaner allant chouiner sur place, ça m’émeut nettement moins que les yeux de Roger Gicquel annonçant la mort de Claude François ! D’ailleurs, les agressions à l’hôpital sur le personnel soignant sont plutôt le fait d’une certaine population, sans parler d’une administration tyrannique. Sinon, il n’y avait pas une loi relative aux fake news ? Je dis ça, je ne dis rien !

Pour conclure sur cet épisode grossi comme un ballon de baudruche, l’intrusion dans l’enceinte de La Pitié-Salpêtrière, on la doit donc à une stratégie extrémiste et sans discernement du maintien de l’ordre, jumelée au mépris des ultragauchistes pour la vie des autres. Des ultragauchistes qui ont aussi attaqué le commissariat du 13e arrondissement de Paris.

Anecdote : un copain et moi, voyant une bande de révoltés d’un jour défoncer une agence de banque et rappliquer derrière eux des CRS mal disposés, nous avons décidé de nous esquiver prudemment. Soudain, les petits merdeux nous ont emboîté le pas en criant avec leurs voix de prépubères non genrés : « Protégez-nous ! » Je ne peux pas retranscrire ici ce que mon pote leur a répondu… Ne vous inquiétez pas, les bambins, papa doit sûrement avoir un bon avocat  dans ses relations !

Quant aux défenseurs de la « doctrine » policière en vigueur avec les Gilets jaunes, soit vous êtes des girouettes parce que, dans le même temps, vous abreuvez d’injures Macron et sa caste ; soit vous êtes des cons… ou peut-être les deux à la fois. Cela dit en gardant bien à l’esprit que la police et la gendarmerie ne sont pas des blocs – permettez-moi le mot – indivisibles : nombre de voix s’élèvent dans leurs rangs pour s’étonner d’un tel déploiement de force lorsqu’on leur ordonne de baisser la tête dans les cités radieuses où ne règnent pas trop le calme et la volupté vantés par Baudelaire ! À ce propos, les temps changent et les analogies aussi : au « CRS = SS » s’est substitué « CRS = DAESH ».

De plus – et avec toute ma rancœur face à la répression étatique –, voir un CRS blessé, soigné par des secouristes sous les invectives, avec parfois jet de projectiles, c’est dur à avaler. Tout comme c’est dur de voir, place d’Italie, un secouriste à son tour blessé… par des policiers. Cet épisode suffit à dire l’absurdité de la situation. Autre absurdité : abandonner une grenade de désencerclement non dégoupillée. Une fois prévenu, un CRS l’a ramassée, sans un remerciement.

Bon, je vais peut-être me répéter mais les manifestations sont définitivement compromises à Paris. Le retour de l’esprit rond-point, ce serait pas mal. La capitale est un symbole, d’accord, mais un symbole qui commence à sentir le soufre. Laissons les extrémistes à leurs ravages et retournons à nos blocages.

J’allais oublier : une fois qu’on nous a laissé sortir de la place d’Italie, on est allé fêter l’anniversaire symbolique d’Alexandre Benalla, place de La Contrescarpe. Pour lui et Macron, le 1er Mai c’est un déchirement amoureux…!

Charles Demassieux

(Photos : Malo ; vidéo : Charles Demassieux pour Riposte laïque)

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Sebire pierre

Les mains arrachées, les yeux crevés, c’est réservé aux français de souche. Utiliser des ldb dans les mains nics de banlieue, ils ne s’y risqueraient pas.temeraires mais prudents! Ces gens nous haïssent. Suffit pas de le dire, il faut le savoir. Et y conformer sa conduite.

Yohann le debattant

Pas faux.

POLYEUCTE

Bcp de GJ sont retournés sur leurs rond points, ce jour ! On les a vus !
Retour aux origines salutaires…
La France profonde a toujours eu raison.
Paris ne doit plus être le centre de la France retrouvée.
Capit/a/ole de la Métropole ou Nécropole de la Fraternité ?

Fleur de Lys

Encore un qui va finir sur orbite* (voir le tweet de Wauquier qui soutien castagneur )

Le simplet du Puy-en-Velay a encore perdu une bonne occasion de fermer son clapet

*Le jour où on mettra les cons sur orbite, t’as pas fini de tourner
https://by-jipp.blogspot.com/2019/05/encore-un-qui-va-finir-sur-orbite.html

Enfants de Clovis

La conclusion de toute cette histoire est que Castaner nous montre, mois après mois, son vrai visage. Malgré son statut, son titre de premier flic de France, son costard, sa cravate, ses leçons et ses grands airs…. Castaner reste une petite racaille, un vulgaire mafieux de la pègre marseillaise, menteur pathologique, truqueur, manipulateur chronique.

En résumé…. en plus d’être un islamo collabo assumé, Casta est par nature un bon à rien et une sombre merde.

En vous remerciant.

Charles Demassieux

Au moins je ne leur abandonne pas la place !

Berna

Il n’aurait donc pas changé : évolué en bien depuis sa jeunesse ???

Yohann le debattant

Ça vous dérange pas de vous joindre à des gauchistes et des islamistes pro-palestiniens?

Charles Demassieux

Ce n’est pas en restant derrière son écran qu’on fera changer les choses.

. Dupond 1

Yohann le debattant
+100000000000000000000000000000000000
Parader avec ceux qui ont appellé a voter macron est la meilleurs façon de se décridibiliser et conforte le stalinisme ….Oui il vaut mieux rester derriere son écran et voter patriote aux prochaines !!!
https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/05/05/martinez-souhaite-que-macron-fasse-le-score-le-plus-haut-possible_5123118_4854003.html

. Dupond 1

Parader avec ceux qui ont appellé a voter macron est la meilleurs façon de se décridibiliser et conforte le stalinisme ….Oui il vaut mieux rester derriere son écran et voter patriote aux prochaines !!!
https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/05/05/martinez-souhaite-que-macron-fasse-le-score-le-plus-haut-possible_5123118_4854003.html

Magnesia

Rien ne justifie l’intrusion dans un hôpital. Absolument rien. Quand on manifeste on prend ses responsabilités et on ne met pas la vie d’autrui en danger.

Metallica

Manifester est un droit inscrit dans la constitution. Le gouvernement nous interdit se droit en nous envoyant ces division de SS qui n’hésite pas a mutilé volontairement hommes et femmes en visant la tête et faut arrêter de dire que c’était des accidents. macron veux déclencher une guerre civile pour pouvoir écrasé le peuple français, plus facile ensuite de nous remplacer par des millions de migrants islamique

Magnesia

Metallica vous répondez à côté de la plaque. Liberté de manifester oui mise en danger de la vie d’autrui non. Pour moi les SS ce sont les black blocs et ceux qui les soutiennent. La culture de l’excuse on en a ras le bol.

Eric des Monteils

Il y en a toujours qui font sembant de ne rien comprendre, ou alors de mentir comme les professionnels du pouvoir : des tarés !

Charles Demassieux

C’était de la panique, comme partout ailleurs. Des habitants ont même ouvert les portes de leur immeuble pour faire entrer les manifestants. Il n’y a eu aucune dégradation. Le reste n’est que mensonge.

limone

que des habitants aient ouvert leur porte, c’est une chose, un hôpital c’est autre chose ! il n’y a pas eu de dégradations dites vous pourtant le portail de protection de l’hôpital a sauté ! que Castaner, comme à l’accoutumée amplifie à dessein les faits, rien d’étonnant puisqu’il veut discréditer le mouvement, dès le début, mouvement qui, a certains égards , n’est pas complètement blanc, j’en fait partie :les blacks bloc applaudis , désolée, je ne suis pas d’accord ! la récupération gauchiste non plus ! La panique est aussi des deux cotés, Castaner est planqué quand les jeunes flics sont exposés ! tout cela est difficile même si le seul responsable est Macron, mais les blacks Bloc qui ont oeuvré aussi à NDDL, je suis désolée mais c’est inadmissible ! de surcroît en faisant venir des BB ét

limone

..des BB étrangers ! c’est juste l’horreur !

Berna

Des mercenaires payés avec nos impôts pour nous trahir et nous écraser . Vincent Peillon disait que la Révolution Française n’était pas terminée. C’est criminel de vouloir et de la réactiver !!!
Quand donc un tribunal juger a-t-il les mauvais gouvernants.
Au fait, les SS étaient des socialistes, n’est-ce pas ?
Ça n’a pas changé …..

beretvert

Petit merdeux non je ne suis pas macroniste et déteste ces tarés de GJ et l’ancien officier supérieur de commando Marine que je suis te dis merde sale morveux

Chalres Demassieux

Pauvre bonhomme aigri, je connais pas mal d’anciens militaires, dont certains dans ma famille, qui défendent les Gilets jaunes, voire les encadrent dans les manifs. Mais au fait, pourquoi ne viendrais-tu pas leur dire tes mots doux sur place ? En fait, tu es un pur produit su système : tu pisses où on te dit de pisser. Enfin, puisque tu détestes les révoltes populaires, je te conseille de renoncer à ta retraite et ta protection sociale…!

Charles Demassieux

Si tu as des choses à dire, essaie de ne pas te planquer derrière un pseudo, viens le faire le samedi ! Quant à tes états de service, d’autres en ont autant sinon plus à présenter, dont certains dans ma famille, et ils défendent les Gilets jaunes, voire les protègent dans les manifs. Tu n’es qu’un pur produit du système qui pisse là où on lui dit de pisser, tout en profitant des avantages que d’autres ont obtenus en se révoltant. Allez, je te laisse à ton aigreur ulcérée et m’en vais croire à des lendemains sans petites créatures insignifiantes de ton espèce…Ciao !

Père2Claques

Bonjour Charles Demassieux

Vous reprochez à certains sur ce forum d’être un pur produit du système.Oui!Et alors?Tous autant que nous sommes,nous sommes les produits du système,et nous l’alimentons.Cher ami!Il y aura toujours un système!

Charles Demassieux

Je suis bien d’accord avec vous, mais je préfère le mien à celui que prône ce type qui m’insulte déjà depuis plusieurs semaines en commentaire de mes articles.

Charles Demassieux

Pauvre type. Tu te sens visé ? Tant mieux !