Assa Traoré, la folle qui prend noirs et arabes pour des bébés phoques

Publié le 8 février 2021 - par - 18 commentaires - 1 188 vues
Traduire la page en :

Dans une récente interview au journal “Jeune Afrique”, l’inénarrable Assa Traoré a déclaré que “noirs et arabes n’étaient pas en sécurité en France”. “A tout moment, ils peuvent succomber sous les coups de la police”, a-t-elle ajouté pour appuyer son affirmation. Les statistiques officielles mentionnent pour l’année 2019 le nombre de 19 interpellations policières ayant entrainé la mort. C’est certes 19 de trop, dont la majorité n’étaient d’ailleurs ni noirs ni arabes, mais de là à ce que les millions d’africains du nord ou du sud vivant sur notre sol hésitent à sortir de chez eux par peur des “violences policières”…

Mais Assa Traore sait de quoi elle parle : son frère Adama est lui même décédé à Persan, au poste de gendarmerie, sous les coups de la maréchaussée. Preuve s’il en est que nos forces de l’ordre sont des racistes patentés, dignes héritiers de la Gestapo. Car il était si gentil, ce Adama, dixit sa sœur : il était plein de vie, toujours souriant. On se demande bien pourquoi la police est venue chercher noise à un tel enfant de chœur, un si gentil boyscout, le gendre idéal. Les faits de violences, trafic de stupéfiants, vol à la roulotte qui lui ont été imputés étaient probablement le fait d’erreurs ou de manipulations judiciaires. Quant au jeune Kévin, son codétenu à la maison d’arrêt d’Osny, qui l’a accusé de viols répétés, sans doute était-il lui aussi un de ces racistes invétérés, prêt à toutes les infamies pour nuire à un basané…

Tout le monde le sait, en France, ce sont bien les noirs et les arabes qui rasent les murs, tremblent devant les hordes sauvages de blancs sanguinaires, ces brutes épaisses assoiffées du sang des pauvres immigrés. La délinquance est évidemment le monopole des Eudes, Jean Edouard et François Xavier, et si par extraordinaire il se trouvait un Mohamed tombant dans la délinquance, ce serait le racisme ambiant qui l’y aurait poussé… Les noirs et les arabes sont bel et bien les bébés phoques du XXIème siècle, et Assa Traore une Brigitte Bardot des temps post-modernes.

Le plus extraordinaire, dans tout cela, est l’absence quasi totale de réaction de toute la sphère médiatique et politique, qui enregistre les propos absurdes de Traore sans piper mot, comme elle le faisait hier avec ceux de Camelia Giordana. Personne pour prendre la défense des forces de police, et surtout pas le ministre. Personne pour oser demander si la controverse récurrente entre force de l’ordre et militants antiracistes patentés, ne tiendrait pas seulement à la surreprésentation de certaines catégories ethniques parmi les délinquants habituels auxquels la police a le plus souvent affaire. Signe des temps, seuls ont osé répondre à Assa Traoré Ibrahim Maalouf, Zhang Zangh et Mila: pour avoir le droit de répondre aux insultes portée par une “racisée” à la police, et à la France en général, il faut être soit même issue d’une minorité. Les autres n’ont qu’à essuyer la calomnie en silence, faire semblant de n’avoir rien entendu, ou encore de croire aux inepties absurdes d’une hystérique qui ne se remet pas de la mort de son frère, et surtout ne veut pas admettre ce qu’il était, un délinquant de la pire espèce. Il faut donc que la France entière subisse en silence les calomnies haineuses d’une hystérique qu’elle accueille et nourrit pourtant en son sein, qu’elle assiste à sa mise au piédestal médiatique, qu’elle se voit diffamée jusqu’à l’étranger, quand le Times l’honore d’une pleine page à sa une, qu’elle se voie sommée de déboulonner les statues de Colbert, Voltaire et De Gaulle pour y placer sans doute l’auguste figure de la pauvre victime de la gendarmerie du Val d’Oise…

Il serait temps que la télévision et la presse reflète un peu mieux ce qu’il se dit et se passe dans la rue. Aujourd’hui, même la plupart des noirs et des arabes que j’ai rencontré se moquent des propos d’Assa Traore : ” ce n’est pas vrai, c’est nous qui emmerdons tout le monde ici”, m’a même dit spontanément l’un d’entre eux… Pourtant, sur tous les plateaux, ce sont les Rokaya Diallo, les Rost, les Houria Bouteldja, les Yassine Bellattar qui ont micros ouvert : ils ne représentent même pas la majorité de ceux qu’ils prétendent défendre, qui savent bien de quoi il en retourne… C’est pourtant ceux la qui monopolisent la parole, font autorité dans tous les médias, et malheur à ceux qui osent s’en prendre à eux : attaquer ces gens là, c’est s’exposer à se faire traiter de raciste à la première parole prononcée. Et la majorité silencieuse, celle qui trépigne de rage dans son coin, n’a qu’à bien se tenir : la démocratie, ce n’est décidément plus l’expression du plus grand nombre, mais celle des minorités sacralisées par le système, que plus personne n’a le droit de venir contredire publiquement…

Olivier Piacentini

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
S.Didier

Mais qu’elle se casse…

Stéphanie D.

Elle est libre de se casser si elle ne sent pas en sécurité en France, personne ne la retient et aux dernières nouvelles elle peut le faire.
Bon vent et bon débarras!

PS: Ah Ca, n’oublie surtout pas de faire battre radio tamtam afin de dissuader un maximum de tes confères de traverser la mer pour venir vivre chez les vilains racistes.

Mantalo

Plus je la(le) vois plus je vois un travelo….
Depuis le début de sa médiatisation.

Kayok enragé

Croyez vous qu’il faut perdre du temps à s’occuper de cet O’ CEDAR sur pattes. C’est lui accorder bien trop d’honneur.

LJJ

Pourquoi cette ordure n’a pas été rejetée avec toute sa tribu en afrique ?
La FRANCE doit se débarrasser de ces cafards, de ces ASSASSINS….
La FRANCE aux FRANCAIS ; pas à ceux qui l’insulte.

krokman

Dans quelle que mois, on va nous dire que le vaccin est fait pour “exterminer seulement les noirs est les arabes” n’est- ce-pas Assa ?, est en plus injecter par notre police ou gendarmerie républicaine pendant qu’on y est ? .

Alexandre Vézère

What ‘up with her ?
Get off !

plouc

si la France n’était pas gouvernée par des traites et des islamo collabos , il y aurait longtemps qu’on lui aurait rasé le crane à cette bonobo !!!!!

geronimo

excellent la comparaison avec les bébés phoques…je vais utiliser ce termes dés à présent pour désigner les racailles et autres zyvas colorés

Lisianthus

J’aime bien aussi ” islamopithèques ” …

La lyonnaise

Et surtout qu’elle n’oublie pas de dire dans cette revue Jeune Afrique que la France est un pays très très dangereux pour les noirs et qu’il ne faut surtout pas y venir!

Allah est au bar

Qui tient l’information ? Des tapettes, des eunuques, des transgenres adeptes de la bicyclette des fiottes qui crèvent de trouille ou qui mouillent devant les barbares. Ce ne sont pas ces lopettes républicaines qui vont mettre miss Têtapoux dans les cordes.

kabout

pour la traoré et ses semblables il y a des départs toutes les heures a Orly ,direction leurs bleds pourris.

patphil

la folle ?
elle sait parfaitement ce qu’elle fait et ça marche
les islamogauchoscollabos la confortent et elle a raison d’en profiter

alcide

Vous le dites très bien: en fin d’article, Assa traoré, comme Rokaya Diallo ou Houria Boutelja, sont des pions, protégés, financés, encouragés par le système qui tient à maintenir la discorde et la division. dans le pays.

Dominique

Bingo!!!!!!!!!!

baarsch

tout à fait d’accord, alcide

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Surreprésentation de certaines ethnies…MDR !!!.Qu’en termes choisis ces vérités-là sont dites.

Lire Aussi