Assassinat de trois adolescents juifs : assez de tergiversations, place à la force

Publié le 2 juillet 2014 - par - 1 835 vues
Share

Boutedjdahamas2Les trois adolescents, juifs, Naftali Frankel, 16 ans, Gilad Shaer, 16 ans, et Eyal Yifrah, 19 ans, retrouvés hier lundi, assassinés par les Arabes, avaient été portés disparus alors qu’ils faisaient de l’auto-stop entre Hébron et Bethléem non dans ce que les pro-arabes et les Arabes de Palestine appellent « dans le bloc de colonies du Gouch Etzion », mais dans ce qui furent des premières installations juives (le yichouv) sur la terre de Palestine pour rentrer dans leur Yéshiva (école talmudique). L’un des jeunes gens avait eu le temps de contacter la police pour signaler leur enlèvement, avant que son téléphone ne soit éteint.

Le  Goush Etzion est un groupe de quatre villages agricoles juifs qui ont été fondés entre 1940 et 1947 avec les biens achetés dans les années 1920 et 1930, puis pris et détruits par la Légion arabe le 13 mai 1948, la veille de la création de l’État d’Israël, lors de la guerre israélo-arabe de 1948-19491. La zone a été laissée en dehors de la ligne verte. Les villages ont été reconstruits après la guerre des Six Jours et de nouvelles communautés se sont installées autour du Goush Etzion en Judée Samarie.

Goush Etzion est composé de vingt-deux villages avec une population de 70 000 habitants.
L’assassinat des trois adolescents est le fait de militants du Hamas, donc de Palestiniens avec lesquels le monde entier demande à Israël de faire la paix en leur donnant toujours plus de territoire, toujours plus d’argent, toujours et toujours plus, cela en France nous rappelle quelque chose.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a affirmé : Le Hamas est responsable de la mort des trois jeunes Israéliens enlevés et va le « payer »,

« Ils ont été kidnappés et assassinés de sang-froid par des animaux à forme humaine », a-t-il déclaré « Le Hamas est responsable et le Hamas paiera », a-t-il juré.

Mais le Hamas a prévenu Israël que « toute escalade ou guerre lui ouvrirait les portes de l’enfer », en réponse aux responsables israéliens qui ont accusé le Hamas de la mort des trois jeunes disparus : « Si les occupants se lancent dans une escalade ou une guerre, ils ouvriront sur eux les portes de l’enfer », a déclaré un porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abou Zouhri, mettant de nouveau en doute la « version israélienne » de l’enlèvement.
Et bien sûr, ce sont les israëliens qui sont chez eux mais qui sont les occupants.

Cette belle histoire qui est celle d’Obama comme celle des pays de l’OCI et de l’occident marque ce que les pays pensent réellement de « l’extermination des juifs d’Europe » et du droit des peuples sur le territoire de leur nation.

Dès les premières heures de l’enlèvement, l’armée israélienne avait lancé une opération de recherches en Cisjordanie pour retrouver les trois jeunes. Cinq Palestiniens ont été tués par les soldats israéliens depuis le début de cette opération et près de 400 Palestiniens ont été arrêtés, en grande majorité des membres du Hamas, à qui Israël impute le rapt.

Mais bien sûr le Hamas se prétend « comme toujours » innocent. Le chef du mouvement terroriste palestinien « Hamas », Khaled Mechaal, affirmait ne pas avoir d’informations sur les trois adolescents, mais disait soutenir « tout acte de résistance ».

Cette affaire embarrasse tout autant Obama que Hollande ou Netanyahu, car plus que tout elle démontre le réel des idéaux arabes : tuer tous les juifs, la demande de terre ou de pays n’étant que l’arbre qui cache la forêt.

La seule solution pour l’État d’Israël, au-delà des pleureuses de la gauche israélienne, qui en permanence rappellent que s’il y a des crimes et des attentats c’est à cause de « l’occupation israélienne » qu’attend Tsahal pour amener tout ce beau monde à Gaza, dans le Sud Liban chez le Hezbollah où en Syrie chez leurs amis du « califat ».

Mais les tergiversations de Netanyaou, dues au chantage d’Obama, risquent de ne plus suffire. Les seules solutions à laquelle sous peine d’extermination des juifs d’Israël devrait recourir un gouvernement digne des Trumpeldor où des Jabotinsky seraient de retirer la nationalité israélienne à tous les Arabes israéliens, en accord avec le maréchal Sissi, qui ne demande que cela, écraser Gaza sous les bombes et reprendre ce territoire donné par Sharon aux Palestiniens, de reconquérir le territoire naturel du peuple juif, c’est-à-dire toute la Judée Samarie, en rappelant que ces terres sont depuis toujours habitées et mises en valeur par des juifs et pas par des bédouins ou des chameliers arabes.

Cela peut sembler hypothétique et infaisable, mais des officiers généraux de Tsahal seraient prêts à renverser un pouvoir civil qui laisserait à la merci des assassins musulmans : les juifs israéliens. Ce qui se passe en Irak et en Syrie donne raison aux pessimistes qui veulent qu’Israël attaque en premier.

Les musulmans djihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), engagés dans les combats en Syrie et en Irak, ont annoncé le 29 juin le rétablissement du califat, le régime politique islamique disparu il y a près d’un siècle, et le changement de nom de l’organisation en « l’État islamique ».

Laisser ces bêtes humaines s’imaginer qu’ils peuvent assassiner sans risque d’une réponse des pays occidentaux c’est dans leurs têtes de débiles un encouragement à déclarer la guerre sainte dans le monde entier.

Pour Israël nous avons une lueur d’espoir, en effet, en mai, l’état-major de Tsahal avait affronté la première « mutinerie électronique » plusieurs centaines de militaires ont exprimé sur Facebook et divers autres réseaux sociaux leur soutien au soldat David Adamov, publiquement mis en cause par sa hiérarchie pour avoir malmené un jeune Palestinien dans le centre d’Hébron en Cisjordanie. Un mouvement d’humeur qui a contraint le chef d’état-major à prendre la parole ce jeudi. « Il est important de rappeler clairement à nos subordonnés que Facebook n’est pas un outil de commandement, a indiqué le général Benny Gantz. « Il ne saurait se substituer au nécessaire dialogue entre les commandants et leurs soldats ». Benny Gantz qui doit sa promotion à ses ronds de jambes, défend les pauvres petits palestiniens qu’un soldat appelle « fils de pute », et alors ce n’est pas la vérité !

Cette fronde numérique a débuté après la diffusion, dimanche soir, par la dixième chaîne de télévision israélienne, d’une vidéo filmée par un habitant d’Hébron. La séquence, qui dure une minute trente, met en scène une altercation entre un soldat de la brigade Nahal et un adolescent palestinien qui s’applique visiblement à le provoquer. Le conscrit repousse à deux reprises son contradicteur avant d’armer son fusil et de le pointer sur lui puis de lui donner un coup de pied. Lorsqu’il réalise qu’un deuxième individu est en train de filmer la scène, il le met à son tour en joue en criant : « Éteins ta caméra ou je te mets une balle dans la tête, fils de p… »

Enfin un geste de « juif » dans un monde de lâche, contrairement au gouvernement israëlien, aux associations juives de france, qui sous couvert de « rester calme » vont laisser les Palestiniens et djihadistes du monde entier en paix « pour être responsable », rappelons leur les mots de Bonaparte: On avance et on voit. Les juifs ayant été les premiers sur cette terre qui englobe la Judée Samarie, voire plus, ce n’est pas aux singes pseudo-savants de l’ONU et du gouvernement américain de dire que cette terre appartient aux Arabes. Ce n’est pas avec l’islamisme d’Obama et la stupidité de Hillary Clinton qu’Israël aura des alliés fiables. Ne parlons pas de Hollande, de Juppé ou de Fabius !

Lazare Zylbergleitt

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.