Asselineau démontre l’urgence pour la France de quitter la zone euro

Asselineau1-300x169.jpg

Le premier à fuir l’euro, et donc l’Europe d’Ursula Von der Leyen, est celui-là même qui, il y a exactement dix ans, en vantait tous les aspects, à savoir Mario Draghi, alors président de la Banque centrale européenne.

Aujourd’hui démissionnaire empressé, il est est contraint de laisser aux Italiens la possibilité de reconquérir la souveraineté de l’Italie lors des élections de septembre prochain. 

On ne peut que souhaiter un sursaut transalpin salvateur et sa contagion rapide à la France. Car si la majorité des électeurs vient de voter comme des branquignols, sans le moindre débat public sur l’appartenance de la France à l’Union européenne, tous les Français n’en supportent pas moins les conséquences de la soumission à l’euro. Et comme l’effondrement de cette monnaie coloniale (dixit François Asselineau) est de plus en plus certain, car vis-à-vis des marchés, la zone euro n’est plus fiable (à partir de 46’ de la vidéo infra), il y a tout intérêt à la fuir au plus vite. 

Qui plus est, l’euro a perdu son ambition de monnaie de transaction internationale et son statut de monnaie de réserve. En tant qu’expert, c’est ce qu’a très bien compris Mario Draghi. Asselineau résume ainsi l’affaire: « c’est que cela sent très, très, mauvais et qu’il a été le premier rat à quitter le navire, le Titanic euro ». 

François Asselineau rappelle qu’une monnaie viable est celle qu’un peuple et une nation utilisent de manière naturelle, avec un sentiment de solidarité et d’appartenance à une même collectivité.

« Plus nous resterons coincés là-dedans, plus le naufrage sera terrible ». 

Le président de l’UPR rappelle enfin la citation du Prix Nobel d’économie, Joseph Stiglitz : « Ce sont les premiers qui quitteront l’euro qui s’en sortiront le mieux ». 

Ce qui, au demeurant, n’est pas sans similitude avec le régime de retraite par répartition, que d’aucuns comparent à un système d’escroquerie à la Ponzi, dans lequel les premiers arrivés ont été les mieux servis. 

Pourquoi n’arrive-t-on pas à résoudre définitivement les crises de l’euro ?

https://youtu.be/5YFoC5qaJGY

Le G7 est devenu un ramassis des pays les plus endettés, dont la France et l’Italie.

L’avis de Xavier Moreau, directeur du Centre d’analyses politico-stratégiques (Stratpol) https://stratpol.com/ dans 

L’ÉCHIQUIER MONDIAL. BRICS contre G7, le renversement du monde ?

https://youtu.be/ylv6qhKKKZ0

France, Italie, Allemagne, BCE : qui va détruire la Zone euro ?

https://youtu.be/Azh7IJod5iI

Repères 

L’euro est actuellement la monnaie officielle de 19 des 27 pays membres de l’Union européenne (UE). Ces pays ont transféré à la Banque centrale européenne (BCE) leurs compétences en matière monétaire. Au 1er janvier 2023, la Croatie sera le vingtième pays à adopter l’euro : https://www.vie-publique.fr/dossier/285747-leuro-face-au-dollar

Bourse au Quotidien – V’là le FMI : tous aux abris !

https://youtu.be/EpDpiyqhHdw

La zone euro est-elle au bord de la crise de dette ?   – 28 Minutes – ARTE

https://youtu.be/2gv9s-T_A0Q

Pour mémoire 

La Tragédie de l’euro. François ASSELINEAU

https://youtu.be/2Op3yVHH6dM

Jacques CHASSAING

image_pdfimage_print
13

7 Commentaires

  1. Il y a un seul petit problème avec Asselineau, il nie l importance de l immigration africaine. C est dommage.

  2. je l avais dit : c est le retour de la VRAIE INFO d investigation avec le retour aux manettes de JACQUES CHASSAING . ce sont les hauts parleurs de la priere de la mosquee de SAINT CHAMOND qui nous l ont reveille . ASSELINEAU est un genie ; c est pour cela qu il est censure partout ! on nous fera jamais croire que toutes ces erreurs strategiques AU NIVEAU ECONOMIQUE soient involontaires . elles sont calculees et executes par des gens intelligents mais qui veulent etre des fossoyeurs de LA FRANCE .

  3. François Asselineau,est un excellent analyste, il sait être concis, a une fluidité de discours et un sens pédagogique inné, il est vraiment dommage que sa présence sur les médias soit si rare car il serait facile pour les Français de voir la différence entre un véritable présidentiable et à quelques exceptions près, les pitoyables clowns qui furent candidats.

  4. On n’arrive pas à se débarrasser de l’euro, de l’europe, de la mainmise des US sur notre souveraineté… parce que les politicards à la Monnet, Schumann, Giscard, Hollande, Sarkozy, Macron… l’on imposé ainsi.
    De Gaulle, en son temps, partisan farouche de la souveraineté de la France, avait viré les armées US de France, sortie du NATO. Il s’opposait frontalement aux monnet et schumann, manipulés par la CIA pour nous imposer l’europe du fric.
    Nous sommes dans l’europe des lobbies, parce que les Asselineau et autres gugusses à la Philippot, Zemmour, dupontaignan… roulent pour eux-mêmes, interdisant l’UNION Nationale.
    Ils se moquent des Français, pour eux, pour des cacahuètes, pour ces 1,4€ par voix qui font leur rente à vie!

Les commentaires sont fermés.