Assesseur voilée : affolé que RL ait parlé de lui, Marc Simon se croit obligé d’insulter notre site

Publié le 25 avril 2012 - par - 4 302 vues
Share

Suite à la parution du texte sur l’assesseur voilée d’Aubervilliers, la rédaction a reçu, de la part de Marc Simon, l’électeur concerné, ce texte adressé à Pierre Cassen, qui en avait fait une vidéo.

[youtube DfTyM7w8MB4]

http://www.youtube.com/watch?v=DfTyM7w8MB4&feature=player_embedded

Monsieur CASSEN,

J’ai été très surpris que mon nom et ma fonction au sein de l’ADLPF soient utilisés dans votre chronique publiée dans Riposte Laïque et Résistance Républicaine, sans mon consentement préalable.

Ma surprise c’est rapidement transformée en colère lorsque vous qualifiez la femme voilée, qui occupait la fonction d’assesseur, d’ « arabo-musulmane ». Cette femme, puisqu’assesseur d’un bureau de vote, ne peut être que française, de religion musulmane assurément, mais rien ne vous permet d’en déduire hâtivement une origine ethnique et surtout d’en faire mention dans votre chronique.

D’autre part, je n’ai jamais publié d’article dans Riposte Laïque, et si au début de vos publications je me reconnaissais dans vos idées antireligieuses, au jour d’aujourd’hui je ne peux pas cautionner votre dérive aux relents extrémistes.

Je suis athée, libre penseur, franc maçon et pour une application sans concession de la loi du 9 décembre 1905, mais je ne suis surement pas raciste, et je ne supporte pas qu’on puisse utiliser mon nom dans des propos à connotation raciste comme vous l’avez fait au sujet de cette femme.

En tant que vice-président de l’ADLPF, je pense avoir fait auprès de la mairie d’AUBERVILLIERS une démarche logique en fonction de mes convictions en matière de laïcité.

Cette démarche a été faite sans haine et sans racisme et je suis persuadé que le message a bien été compris dans ce sens par la mairie d’AUBERVILLIERS.

Merci d’en tenir compte.

Salutations laïques.

Marc Simon

CC : Jean-Yves VANNIER et membres du Comité de direction de l’ADLPF

REPONSE DE PIERRE CASSEN

Naturellement, cette contribution, que Marc Simon a fait suivre à l’ensemble de la direction de l’ADLPF, et qui donc est à présent publique, appelle de ma part plusieurs remarques. Il est d’abord étonnant qu’un dirigeant d’une association laïque nationale qui rend public un viol du code électoral (rappelons que les assesseurs ne doivent avoir aucun signe permettant d’identifier leur appartenance), encore davantage pour des raisons religieuses, ose réclamer une autorisation préalable pour qu’un journal comme Riposte Laïque évoque l’événement,  relaté par ailleurs publiquement sur le site des Libres Penseurs. On aurait pu penser qu’un vrai militant laïque, qui a courageusement réagi à à un fait inadmissible, aurait été ravi que l’information soit reprise par un site à la forte audience. Curieuse conception, par ailleurs, de la démocratie, de l’information et de la liberté d’expression pour un militant qui se prétend libre penseur (ADLPF signifie Association des Libres Penseurs de France).

Mais le plus surprenant n’est pas là. Marc Simon essaie de me faire, ainsi qu’à RL, un procès en sorcellerie, en partant d’une fausse citation de ma part. Il suffit de se reporter à la vidéo pour vérifier que je n’ai pas qualifié l’assesseur voilée d’arabo-musulmane, mais de femme « d’origine arabo-musulmane ». Je ne conteste pas qu’elle soit française, nous n’en sommes pas encore au droit de vote des étrangers. Donc, en toute logique, on ne peut pas encore être assesseur d’un bureau de vote sans être français.

J’admets une erreur, une seule, dans ma vidéo, je pensais vraiment que Marc Simon avait déjà publié un article dans RL, comme Denis Pelletier, Roland Bosdeveix, Pierre Le Gall, Joseph Petitjean, Hubert Sage et le regretté Antoine Thivel, dirigeants actuels ou anciens de l’ADLPF qui ont déjà envoyé, par le passé, des contributions à RL, qui, bien évidemment, les a publiées avec plaisir. Dont acte, Marc Simon ne verra pas son CV souillé par un article écrit sur notre site, mais je me dois de rappeler tout de même que l’ADLPF n’a pas toujours parlé ainsi de Riposte Laïque. Brigitte Bré Bayle fut invitée à leur congrès en 2007, tandis que Maurice Vidal fut ovationné debout par la salle, il y a trois ans, suite à un discours musclé sur la réalité de l’islam comme Maurice en a le secret.

Par contre, comment un militant confirmé peut-il confondre les principes laïques, qui sont ceux de Riposte Laïque, avec des idées anti-religieuses ? Comment peut-il confondre athéisme et laïcité ?

Qu’est-ce qui lui permet, d’autre part, de parler de « notre dérive aux relents extrémistes » ? A-t-il lu un seul de nos six livres, nos dix milles articles, assisté à une des centaines de conférences que nous avons tenues, et vu nos centaines de vidéos? Parlerait-il d’un site « aux relents extrémistes » si, au lieu d’attaquer l’islamisation de la France, nous cencentrions nos attaques essentiellement contre la seule religion catholique, comme le fait la Libre Pensée présidée par Marc Blondel ?

Et naturellement, la saloperie attendue tombe : il nous fait d’abord profiter de sa carte de visite : athée, libre penseur, franc-maçon… « mais sûrement pas raciste », et le personnage me fait savoir « qu’il ne supporte pas qu’on puisse utiliser son nom dans des propos à connotation raciste ». Le commissaire politique a parlé, les imams, l’OCI, les associations dites anti-racistes peuvent être ravis de leur œuvre. Le vice-président d’une association laïque, l’ADLPF, qualifie de « propos à connotation raciste » une vidéo qui évoque une femme d’origine arabo-musulmane qui portait un voile comme assesseur, et qui rappelle les nombreuses offensives du voile contre la laïcité. Ce serait risible si ce n’était pas triste à en pleurer, et illustrait la lâcheté des principaux responsables laïques devant l’offensive du fascisme islamique, dont le voile est l’uniforme.

Comment expliquer une telle agression ? Sans doute terrorisé à l’idée d’être amalgamé aux « ultra-laïcistes » de Riposte Laïque, comme nous qualifie la philosophe Catherine Kintzler, ou aux méchants « racistes » comme a osé nous qualifier Caroline Fourest le 18 décembre 2010, l’électeur d’Aubervilliers, par ailleurs vice-président de l’ADLPF, achète sa tranquillité dans les milieux maçonniques et laïques en insultant grossièrement notre site et son fondateur.

Notre ami Guy Sauvage disait, parlant du mot « extrême droite » qu’il était devenu l’insulte des médiocres. Il aurait pu ajouter que le mot « raciste » est devenu l’insulte des idiots utiles des barbus, mais surtout l’arme des islamistes de l’OCI pour interdire toute critique de l’islam.

L’auteur de la contribution se dit « libre penseur ».  J’ignore s’il pourra se regarder dans une glace sans baisser les yeux, après avoir écrit une infamie indigne d’un amoureux de la pensée libre, mais je suis certain que Voltaire doit se retourner dans sa tombe.

Pierre Cassen

PS : Pour info, le site de l’ADLPF reproche à présent à RL « un acte de piraterie », rien de moins ! Sans commentaire…

http://www.libre-penseur-adlpf.com/article-riposte-laique-fait-acte-de-piraterie-104043339.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.