Assez de fatwas : Mayotte, c’est la France !

Publié le 24 novembre 2017 - par - 20 commentaires - 1 003 vues
Share

En mémoire de mon regretté ami Pierre PUJO, grand patriote français, disparu il y a dix ans.

Qu’on me permette d’abord de rappeler qu’une fatwa constitue un avis juridique donné par un spécialiste de la loi islamique sur une question particulière. Ceux qui jugent que tel territoire donné constituerait une « terre islamique » se targuent donc, même inconsciemment, d’être des spécialistes de la loi islamique. Pour autant, toutes les fatwas ainsi édictées n’ont pas forcément une autorité pleinement reconnue, si ce n’est par un cercle assez restreint de semblables ou d’affiliés.

Que certains édictent ainsi que le cent et unième département français, Mayotte, l’île aux parfums, ne ferait pas partie de la France, du fait de la religion présumée de la majorité de ses habitants, non seulement n’a aucune portée juridique, mais est surtout susceptible de constituer un acte de trahison.

Imagine-t-on les réactions qu’entraîneraient des appréciations contestant la francité de l’Alsace-Lorraine du fait de son passé historique, de l’emploi d’un parler germanique ou de la prégnance plus qu’ailleurs de la religion protestante ?
Les Mahorais, français bien avant d’autres, n’ont cessé de se battre pour le rester, quitte à faire des concessions majeures, par l’abandon du statut dit coranique, au plan du droit civil.

Et puis, n’oublions pas  non plus que les femmes mahoraises (dont les fameuses « chatouilleuses ») ont une place prééminente dans leur société, à commencer dans la lutte pour rester français.
Comment mieux souligner l’acharnement de ce peuple à rester français et uniquement français si ce n’est en relevant que leurs pires ennemis, avec à leur tête certains « Franco-Comoriens », osent proclamer que MAYOTTE est une île « comorienne », alors qu’ils sont obligés de reconnaître la volonté constante des populations concernées de demeurer françaises.

Idriss, le 1er octobre 2017, sur le site WONGO s’exprime à propos d’une feuille de route « prélude à un hypothétique rapprochement franco-comorien ». « Depuis l’indépendance, les Mahorais ont toujours lutté avec obstination et intelligence pour rester français. Ils ont su utiliser les contradictions françaises et comoriennes. » Il ajoute : « Aujourd’hui les Mahorais ont organisé des gigantesques manifestations, leurs élus furent mis à contribution, la presse de l’île apporta sa contribution générale. » Il s’agit bien entendu de la mobilisation contre l’envahissement de l’île par des populations qui lui sont étrangères.
A lieu de reconnaître le choix des Mahorais et de le respecter, certains s’obstinent à le remettre en cause, en édictant ce qui n’est rien d’autre que des fatwas, pour des raisons diamétralement opposées, mais qui auraient, si on les écoutait, le même résultat : chasser la France de l’Océan Indien, sans parler de l’instauration d’une misère généralisée…

Il y a évidemment parmi eux les sempiternels contempteurs de notre pays, pour qui la France est coupable des pires horreurs esclavagistes et colonialistes – j’hésite à peine à ranger parmi eux les excités du PCF, fort heureusement moribond, du MRAP et de Survie…

Ceux-ci avec le concours de certains Franco-Comoriens (Français de papiers et COMORIENS de cœur, assez souvent islamistes de surcroît) concéderaient à accorder la double nationalité aux Mahorais et encore !
Exemple de prose haineuse d’un de ces zèbres, prénommé Saïd Ahmed – évidemment détenteur d’un passeport français, en plus père de deux filles avec des prénoms « chrétiens »  – celle que l’on pourra relever tout au long de l’ouvrage : Comores ? D’une République à l’autre, aux éditions dites du Cœlacanthe !

Ce guignol n’hésite pas à s’en prendre aux femmes mahoraises, coupables, dans la vie sociale et politique de leur île, d’avoir une place très importante.
En effet, l’aveu est de taille (page 33) : « Or, dans la tradition des pays musulmans, les femmes n’ont pas trop (sic !) d’accès à la puissance publique. Mais le cas de Mayotte est exceptionnel du fait des négligences des hommes politiques. »
Heureusement que le « frère » Saïd Ahmed veille au grain !
Tout va crescendo dans le bouquin, qui certes devrait relever de la pathologie mentale, mais dont je fais état, car il est révélateur, non seulement de ce que certain auteur d’origine tunisienne appelle « la maladie de l’islam » mais aussi de la virulence de l’ultra- nationalisme grand-comorien !

Dans sa conclusion, l’auteur évoque impunément « Les harkis comoriens » et appelle à la constitution « d’une armée solide capable de repousser l’ingérence française ».
Hélas ! j’ai dû subir aussi la lecture d’un autre texte presqu’aussi odieux, publié, si ma mémoire est bonne, le 15 octobre 2017, émanant d’un identitaire prénommé CHARLES qui lui également dénie la qualité de département français à Mayotte qu’il proclame « terre islamique ». Cela me paraît grandement stupide, surtout venant de quelqu’un censé être patriote.
Plusieurs sites dont bien sûr RIPOSTE LAIQUE, dénoncent le danger d’une islamisation politique de moins en moins rampante. Ils accordent aussi de plus en plus de place aux apostats et aux agnostiques nés musulmans et évitent ainsi le piège de marquer au fer rouge tout ce qui aurait un lien même supposé avec l’islam.

Nos ennemis, les islamo-gauchistes, n’attentent que cela, que nous tombions dans le piège du rejet total !
Donc camarades, attention, discernement et patience !

Il existe au moins un pays qui avec 95 % d’habitants présumés musulmans – donc le pourcentage estimé à MAYOTTE – constitue une  République LAIQUE (c’est moi qui souligne) dont le premier président fut un catholique et qui, cerise sur le gâteau, n’éprouve aucun ressentiment envers son ancien colonisateur. Ce pays c’est le Sénégal !

JEAN-MICHEL WEISSGERBER

Print Friendly, PDF & Email
Share

20 réponses à “Assez de fatwas : Mayotte, c’est la France !”

  1. Peau de la Vieille Hutte dit :

    Je me fous de votre commentaire Esclafit, essayez d’aligner plus de quatre mots du genre « totalement faut » ; argumentez non de dieu !

  2. Pierre ESCLAFIT dit :

    Si l’on pousse les mahorais qui veulent rester français comme depuis le référendum, attention car les réactions ne sont pas celles des veaux qui dorment sur notre métropole, ils ont un autre sens aigu de l’injustice et cela se règle souvent au fil de la machette.

  3. saintongeais dit :

    je suis un traître à la patrie, je le reconnais car je suis pour la restitution totale le plus rapidement possible de Mayotte aux Comores. Je suis même pour l’indépendance de tous les DOM TOM.

  4. dufaitrez dit :

    Dans les « Gérard d’Or » ? Je décerne le Premier Prix ! Hors Concours !
    La plus grosse Konnerie de Sarko avec Lisbonne.
    Mayotte emmaillote nos « futures chances » ? Les Leurs ! Hélas !:Première Maternité de « France » !
    Weissgerber = Tanneur Blanc ! Le bien nommé !

  5. La_Soupape dit :

    Excellent article pour faire l’unanimité contre lui, c’est rare sur RL !

    Vvvvvous ne pensez pas que vous feriez mieux de le proposer chez les zanticouilles de mes deux fas, hummm ?

    Inutile de dire que je pense la même chose que tout le monde et que même que si on pouvait y faire quelques essais nucléaires là-bas…

  6. Peau de la Vieille Hutte dit :

    Je rejoins les commentaires de Pierre et d’Yves Essylu, Weissgerber est tombé sur la tête ! Ces gens n’ont rien à faire chez nous.

  7. Peau de la Vieille Hutte dit :

    Mayotte n’est absolument pas la France ! Ces musulmans noirs Maorais n’ont adhéré à ce pays qu’uniquement en sachant qu’ils allaient pouvoir vivre des transferts sociaux, c’est-à-dire du travail d’autrui ! Je suis pour leur rendre l’indépendance par décision unilatérale !

  8. supergoy dit :

    Mayotte est française pour deux raisons
    1 Pour fuir les autres Comores
    2 Pour aller à la soupe.
    Allez voir ce qui s’y passe: immigration incontrôlée, violence, mouvements sociaux vous verriez que l’annexion de Mayotte fut une connerie

    • Pierre ESCLAFIT dit :

      L’immigration incontrôlée n’est pas le fait des mahorais, mais des responsables politiques qui ne font pas faire le travail d’interdiction du territoire.

  9. patphil dit :

    mayotte une terre française?
    où 75% des gens ne parlent ni ne comprennent le français!
    avez vous entendu les pro départementalisation de l’ile? ils ne discutaient que des subsides qu’ils allaient recevoir!
    avez vous remarqué que les députés de mayotte sont toujours du coté du manche; udf sous giscard, rpr sous chirac, socialistes sous mitterrand ou hollande, sarkosiste puis maintenant macronistes!

  10. Pierre dit :

    « constituer un acte de trahison »? Et puis quoi encore?
    garder Mayotte pour ne pas « abandonner l’océan indien »? Je rêve!
    L’auteur de cet article est tombé sur la tête !!!
    Il faut « gentiment » abandonner définitivement ce confetti.

  11. Yves ESSYLU dit :

    L’historique montre que sarko, dont je n’apprécie pas vraiement l’orientation de merde marxisée, n’a fait qu’enregistrer les décisions antérieures

    • supergoy dit :

      Pas vrai on n’avait rien promis. Sarkozy a voulu récupérer 50 000 voix

    • Yves ESSYLU dit :

      Avant de déblatérer comme un con commencer par examiner la chaine de reponsabilité

    • Stratediplo dit :

      Pas de surprise, le premier président issu de l’immigration a même pris le risque d’invalidation en se faisant élire sous un faux nom pour paraître plus français, même si ses actes d’état-civil établis pendant son quinquennat (divorce et remariage) étaient bien à son vrai nom de Sarközy de Nagy-Bocsa. Et il a assez fait part de sa fierté lorsque son fils est entré dans une école d’officiers d’un pays qui avait déclaré la guerre à la France guère plus tôt, en 2003.

  12. Yves ESSYLU dit :

    La volonté des mahorais de voir Mayotte française n’a rien à voir avec un quelconque patriotisme autre qu’être nourris par la CAF, y’a bon la France
    Moralité les mahorais sont lus intelligents que les comoriens indépendantistes
    Ceci étant France est chrétienne et oser faire un parallèle des musulmans mahorais avec les protestants alsaciens relève de l’esprit perverti de WEISSGERBER

    • Jefkaweni dit :

      Mayotte envahie par les comoriens, comoriennes qui s’y prostituent, les anjouanais et anjouanaises (violence ,vol, viols) ou les femmes qui viennent y accoucher pur que leurs enfants soient « français ». Regardez sur youtube Mayotte « le Paradis de l’enfer ». Surtout n’oubliez pas que la capitale es Comores n’est pas Moroni mais MARSEILLE ! Si cela vous ouvre les eux , il sera temps.

  13. cirrus dit :

    J’ai connu pas mal de Mahorais ces dernières années.
    Premier constat : certains, le bac en poche, sont illettrés. On me dira que certains Français bacheliers ne sont pas très doués non plus, mais je n’avais jamais vu ça.
    2ème constat : aucun n’avait de prénom français.
    Je suis peut-être mal tombé…

    • patphil dit :

      professeur àà mayotte, j’ai constaté que les professeurs correcteurs du bac n’était jamais convoqués aux jurys, réservés aux administratifs du vice rectorat; 80% de réussite oblige!