Assez d’immigration, augmentez les salaires !

comparatif-salaires-elus-travailleurs

Avec la forte reprise économique, la pénurie de main d’oeuvre se fait sentir dans de nombreux secteurs. Faut-il pour autant faire appel aux immigrés comme le suggèrent certains économistes ?

 

C’est ce que propose Emmanuelle Auriol. Professeur d’économie à l’Université Toulouse Capitole celle-ci réclame un « recours accru à l’immigration face aux pénuries de main d’oeuvre ». Constatant l’échec d’une immigration intra-européenne, faute pour notre pays d’être suffisamment « attractif », elle opère une distinction entre « les réfugiés qui sont un enjeu politique » et « les migrants économiques » que l’on pourrait solliciter. Une idée fixe ! En 2015 déjà, face aux problèmes posés par l’immigration clandestine, elle proposait dans une tribune de Libération de « légaliser l’immigration économique en vendant des visas aux gens qui souhaitent travailler chez nous ».

Jacques Attali est lui aussi un chaud partisan de l’immigration pour pallier au manque de main d’oeuvre dans notre pays. Dés 2008 dans un rapport « pour libérer la croissance » remis à Nicolas Sarkozy, il estimait que « l’immigration, facteur de développement de la population est, en tant que telle, une source de création de richesse, donc de croissance ». Cette fois c’est dans un livre* « Faire réussir la France » que l’ancien sherpa de Mitterrand récidive. Il propose de « laisser les immigrés travailler, indépendamment de leur régularisation éventuelle, afin de favoriser leur intégration et faire rentrer des cotisations pour le système social ».

Rien de bien nouveau sous le soleil. Dans les années soixante déjà, le patronat allait recruter dans les campagnes portugaises, les douars du Maroc ou les villages de l’Afrique noire une main d’oeuvre bon marché et peu revendicative pour les métiers du bâtiment et de l’industrie automobile. Ces filières d’immigration étaient, sinon encouragées du moins tolérées par le gouvernement français. Ce n’est plus le cas aujourd’hui où la question migratoire empoisonne depuis des décennies la vie politique avec les conséquences néfastes que l’on sait pour la tranquillité publique.

Pénurie d’emploi dans tous les secteurs

Certes, le problème du manque de main d’oeuvre se fait cruellement sentir. 66% des entreprises, autrement dit deux entreprises sur trois, ont du mal à recruter des candidats correspondant à leurs besoins. 300 000 postes sont actuellement à pourvoir. Tous les secteurs souffrent de cette pénurie. La construction, mais aussi l’industrie et les services aux entreprises sont les plus touchés. Parmi les métiers en tension arrivent en tête les aides à domicile et les aides ménagères, les aide-soignants, mais aussi les chauffeurs routiers, les maçons, les plombiers-chauffagistes, les menuisiers et les charpentiers. Et tout cela en dépit d’un taux de chômage élevé et d’un grand nombre de candidats sur le marché. Aussi, oser affirmer comme Emmanuelle Auriol « que les autochtones ne veulent pas de ces boulots pénibles et mal payés » est proprement injurieux. Combien de fois a-t-on entendu ce sophisme éculé ? Les Français seraient-ils moins courageux que d’autres ? Ou faut-il chercher plutôt la raison de cette situation dans le haut niveau de protection sociale dont on bénéficie en France.

 

En réalité le discours « libéraliste » de ces économistes s’inscrit dans le droit fil de la politique de Bruxelles qui vise à faire venir toujours plus d’immigrés en Europe. Peu importe qu’ils soient en situation régulière ou pas ! Les clandestins ayant l’avantage d’offrir aux chefs d’entreprise une main d’oeuvre à bon marché, certes peu qualifiée mais docile et dévouée.

Il est urgent de mettre fin à cette politique de Gribouille que n’acceptent plus les Français. Il faut que les professions soient rémunérées à leur juste prix en tenant compte des conditions d’exercice de chaque métier.

Souvenons-nous des grandes grèves des éboueurs parisiens au milieu des années 70. C’était l’époque du plein-emploi et la ville de Paris n’arrivait pas à recruter du personnel pour ce travail peu attractif . On fit donc appel à de la main d’oeuvre étrangère. Les candidats étaient recrutés sous le statut de saisonnier. Un emploi moins bien payé que les agents municipaux pour ces contractuels qui représentèrent jusqu’à 75% des éboueurs parisiens. Il fallut attendre 1977 et l’élection de Jacques Chirac pour améliorer la collecte des ordures ménagères et revaloriser les salaires du personnel. Le métier d’éboueur devint dés lors attractif.

 

Ne conviendrait-il pas de s’inspirer de cet exemple pour redorer le blason de certains métiers aujourd’hui délaissés car jugés trop contraignants et plutôt mal payés ?  Comment expliquer qu’un prof en France soit deux fois moins payé qu’en Allemagne ou aux Pays-Bas en début comme en fin de carrière ? Pourquoi les salaires des infirmiers hospitaliers sont-ils inférieurs au reste de l’Europe ? Alors que dans la plupart des pays développés le salaire de ces professionnels de santé est supérieur au salaire moyen de l’ensemble des travailleurs, il est chez nous inférieur de 6% à la moyenne des travailleurs français. Un manque de reconnaissance qui explique en partie les difficultés actuelles des hôpitaux confrontés au manque d’ infirmières et d’aides-soignantes.

Alain MARSAUGUY

Faire réussir la France de Jacques Attali avec Julie Martinez (Fayard 384p , 19 euros)

image_pdfimage_print
18

19 Commentaires

    • Le pire du pire…………collusion et pression entre les juges et les médias et les politiques!

      Un rapport d’enquête qui met en cause et un mois plus tard, un nouveau rapport d’enquête qui dédouane la même personne!!!!!!

      Alstom? J’attends ………..

  1. Vu sur une chaîne d’infos un savoyard infirmier travaillant en Suisse salaire 4200e et conditions de travail bien meilleures ,salaires à l’hôpital de Thonon 1800e ,à Thonon ,ils ont du mal à recruter et en Suisse ça se bouscule au portillon pour les postes ,édifiant.

    • La France et l’europe distribuent des millions en afrique pour soi-disant l’aide au développement!
      Mon oeil, retour aux envoyeurs par différents canaux, les passeurs facilitent mais pas qu’eux!
      Ils ne font pas transiter des milliers de type comme ça sur des embarcations! 400.000 personnes chiffre officiel, chiffre officieux c’est pire. Le passage est institutionnel, qui paie le passage jusqu’à 15000€ par tête de pipe par des types qui ne savent que lire le coran!

      De plus, il y a des campagnes présidentielles………ça coute!

      Alors le pauvre bougre qui gagne 1200€ par mois ou le retraités 1000€ qu’en ont ils à faire! Rien, aucun ne sait comme les petites gens vivent! D’ailleurs ils en ont toujours trop puisqu’on ne cesse de nous augmenter les prélèvements sociaux!

      • un seul conseil aux lecteurs du petit livre vert: regardez le bond fantastique de la chine et faites pareil: foncez !

  2. on devrait pratiquer une politique a la Hongrie de Orban , accentué les naissances des blancs plutôt que d importer la merde

    • quelle horreur ! préférer nos enfants et notre civilisation vous n’y pensez pas ?
      nous avons les devoirs de repentance et d’aide à tous les pays pauvres…
      Nous serons plus heureux avec 15 millions de plus de copains africains .
      Normalement j’estime (à la louche) ce nombre à l’orée de 2060

  3. Combien de preuves va t’il falloir pour que les gens comprennent que ces salauds sont en train de liquider la France ? Ils distribuent de l’argent comme des confettis. Ils favorisent l’invasion islamique, ils détruisent l’hôpital et nos institutions. Les juges relâchent les criminels étrangers et persécutent les français. Et beaucoup ne voient rien ! Au secours !

  4. Depuis janvier 10 000 Algériens A L’ASSAUT DE L’EUROPE passent par l’Espagne
    leur objectif venir en France .

    MONDIALISATION heureuse………..

    Les charges sociales vont augmenter ,mais pas les salaires

  5. Le français est maso, plus il est racketté, matraqué, escroqué, par les plus corrompus, plus il en redemande en remettent depuis plus de 40 ans le meilleur bonimenteur corrompus au pouvoir qui va s’entourer d’autres corrompus. Dans ce panier de CRABES ils ne se bouffent pas entre eux. Ils font semblant comme les avocats de se taper dessus et se serrent la main à la fin. Il suffit de regarder l’entourage de Macron ou une énorme partie n’avait pas de mots assez forts pour le descendre pendant la campagne pour tout de suite après accepter un ministère. LA SEULE qui n’a jamais accepté de manger de ce pain là c’est MLP / RN . Même le nouvelle coqueluche portée aux nues aujourd’hui E.Z a mangé à plusieurs râteliers, mais ça ne fait rien, ON OUBLIE et passe dessus, tant pis s’il nous trahie comme les autres une fois au pouvoir. S’IL Y ARRIVE ? Pourquoi ? Parce que le français à une mémoire d’huitre et qu’il continue à écouter le meilleur bonimenteur du moment dont le pipo lui donne le son qui est le plus agréable à son oreille, tant pis s’il va en baver voir crever de mal pendant les 5 ans qui vont suivre. Stupide il est, stupide il restera jusqu’à sa mort ou remplacement qui ne serait tarder !

    • vous avez 100 % raison. Où sont passés les français ? Où est passée la France de 1914 ? de 1940 ? Où sont tous ceux qui ont sacrifié leur vie pour que la France reste la France ? Je suis coincé dans ce pays de larvettes. Comme d’autres, sur leurs conseils, j’ai mis mon énergie, j’ai investi tout ce que j’avais dans ce cloaque, j’ai cru mes instits, mes profs.. Aujourd’hui, toutes les saloperies qu’ils m’ont inculquées, la morale du lundi matin, je me rends compte que je me suis fait avoir. Peut-être avaient ils raison ? Eux aussi se sont fait avoir !

  6. Malheureusement la photo du haut n’apprend rien de nouveau ; le métier de branleur a toujours été mieux rémunéré que celui de travailleur.

  7. Augmentons les salaires,diminuons les charges sur les prestataires de services, supprimonsles aides (RSA,etc)

    • Exact. Il y a 3 millions et demi de chômeurs et 300000 postes disponibles ; cherchez l’erreur. Et avec ça il faudrait faire rentrer plus de migrants ? lol

  8. La France se classait en 2018 dernière des pays de l’OCDE pour le temps de travail annuel par habitant : 630 heures. cf https://www.rtl.fr/actu/economie-consommation/les-francais-ne-travaillent-que-630-heures-par-an-un-record-selon-l-ocde-7795138516

    Ces 630 heures, c’est le cumul de nos 35 heures, nos congés payés et jours fériés, un taux de chômage (réel) élevé, des jeunes qui entrent plutôt tard dans la vie active et des salariés qui partent en retraite plutôt tôt.
    Nous avons beau avoir une bonne productivité du travail, cela ne compense pas.
    Pour essayer de compenser, l’État arrose à tout va ; ce qui se traduit par des prélèvements obligatoires records. Donc des charges pour les entreprises parmi les plus élevées au monde. Donc des salaires bas (sinon l’entreprise met la clef sous la porte – 60.000 faillites chaque énne dans le pays).
    En clair, si les patrons, y compris voire surtout de PME ont recours aux clandestins, c’est parce qu’en bout de chaîne, nous travaillons, globalement, trop peu (avec de fortes disparités selon les secteurs mais c’est une autre question). C’est la faillite de l’État-providence, en réalité. Comme partout ailleurs où il a été poussé à bout – dernier exemple en date de pays géré de façon socialiste et ayant fait faillite : le Vénézuéla.
    Tout est fait à l’envers, dans ce pays. Donc on en arrive à faire venir des crève-la-faim pour faire un boulot que nous pourrions très bien faire nous-mêmes.
    certes, il s’agirait aussi de supprimer toutes les aides sociales aux étrangers, du moins ceux en situation irrégulière ou n’ayant jamais cotisé.
    Mais le problème est plus profond, il vient aussi de notre « modèle social » arrivé en bout de course, avec des quantités industrielles de gens payés à ne rien faire.

  9. Voilà une triste image de l’Égalité en France. Et dire que cela figure dans la devise de la République. Tout y a été altéré :
    – La Liberté, devenue aléatoire ou muselée;
    – L’Égalité, devenue utopique et ce, même à partir de l’enseignement primaire !
    – La Fraternité qui échoue lamentablement devant la montée des individualismes. Chacun pour soi, puis que l’Etat n’y arrive pas.
    Pas question d’identifier le ou les responsables ce serait très difficile car extrêmement nombreux.
    Où va la France actuelle ? Ses traditions largement reconnues d’hospitalité tout comme « consacrée à la Vierge Marie »,selon les vœux de Louis XIII, ou encore « Fille aînée de l’Église ». Même avec une laïcité bien comprise, il faut bien enseigner ou rappeler ce que fut l’histoire de la France en son royaume de l’époque dont nul aujourd’hui ne peut oublier encore moins anéantir.

  10. Vous avez raison : lorsqu’un père de famille doit nourrir ses enfants, il ne rechigne jamais à la tâche. Il prend ce qu’il trouve pour faire bouillir la marmite.
    Tous les blablabla des politiques ne tiennent pas la route !
    Un vrai homme se bat, fera tout pour que ses enfants aient à manger et soient habillés de chaud en hiver.
    Mais les politiques sont-ils de vrais hommes ???

  11. La brochette de connards à gauche sur la photo…..Il faut les mettre au boulot et couper les aides sociales aux chômeurs et aux feignasses.
    Il y a des centaines de milliers de poste de travail à occuper

Les commentaires sont fermés.