Assises “La France des Gilets jaunes” : les priorités des patriotes

Publié le 5 février 2019 - par - 10 commentaires - 511 vues

RÉPONSE À L’ARTICLE DE GUY MILLIÈRE

L’odieux Monsieur Macron

D’abord, le mouvement n’ayant pas de chefs officiels, le mouvement GJ ne peut pas s’exprimer en tant que mouvement. Nous le voyons, chaque fois que des personnes prétendent parler à ce titre. L’absence de chefs pose un vrai problème.

D’autre part, le mouvement GJ n’a pas d’objectif officiel principal.

Avec des objectifs clairs, davantage de gens participeraient aux actions.

Les rassemblements du samedi sont certes encore mobilisateurs, mais qu’en attendre concrètement ?

Les affrontements avec les nervis du pouvoir sont strictement contre-productifs.

Si le but tacite de ceux qui se rassemblent courageusement tous les samedis, c’est bien le départ de la macronette des merdia polluant l’Élysée, alors il faut définir au moins quelques objectifs stratégiques intermédiaires.

Par exemple, en province, tenter d’occuper les préfectures et les merdia complices de la macronie. L’occupation, par la force, des gros merdia parisiens devrait être l’objectif intermédiaire principal, chaque samedi !

En région parisienne, si le but est bien de chasser l’occupant de l’Élysée, qui a le pouvoir d’appeler à une manifestation géante, pour encercler pacifiquement le quartier de l’Élysée, avec l’intention de maintenir le siège jusqu’au départ de l’occupant ?

Hélas, on ne fait pas la révolution par Internet. On fait la révolution dans la rue et on assume les violences, à condition que ces violences se produisent pour un objectif fondé.

Pour ma part, je reproche amèrement aux officiers supérieurs qui ont signé la lettre au p’tit cron, de s’être arrêtés à cet avertissement plus que platonique. Alors qu’avec leur expérience, leur sens supposé du commandement, leurs connaissances nécessaires, ils devraient se mettre en avant, au moins comme conseillers, avant d’être plébiscités comme chefs, le cas échéant.

L’apolitisme prétendu du mouvement fait la part belle d’une part aux déchets gauchistes, complices des racailles et casseurs de banlieue, et d’autre part à d’autre complices des nazislamistes, c’est à dire les déchets néonazis. Le refus de l’invasion et de l’islamisation et de l’insécurité croissante qui en découle, sont des soucis majeurs des Français. Or l’invasion et l’islamisation sont marginalisées dans le mouvement GJ, alors que les incidents provoqués par les déchets antijuifs et leurs complices les racailles occupent le devant de l’actualité.

Pour que la profonde et très ample et très légitime révolte actuelle ne soit pas gaspillée, il faut qu’une direction collective et collégiale du mouvement GJ se mettre en place.

Pour sa part, à l’initiative de Riposte Laïque et Résistance Républicaine, dans la lignée de la mouvance populiste grandissante en Europe, aux USA et désormais au Brésil, le camp patriotique français tient des Assises nationales le 17 mars, à Rungis.

Le camp patriotique, qualifié d’extrême droite par les merdias, les collabos et les dégénérés, se veut l’une des composantes majeures du mouvement en cours.

Ses objectifs principaux sont très clairs :

– arrêt total, au besoin brutal, de l’invasion, dite migratoire

– abolition de tous les privilèges accordés aux envahisseurs musulmans

– interdiction de construire de nouvelles mosquées

– Refoulement du maximum possible d’envahisseurs

– recouvrement de la souveraineté nationale, dans tous les domaines arbitrairement confisqués par l’UE.

Charles DALGER

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Michel de Belcourt

Moi aussi je signe des deux mains pour approuver cet article. C’est exactement e qu’il faut faire, bravo de le dire haut et fort. Merci encore pour votre article.

DUFAITREZ

Je ne lis plus Millière depuis qu’il est parti se réfugier aux USA. Quelle légitimité ?
Les GJ furent un Espoir.
Maintenant, infiltrés, tiraillés, par les uns et les autres, ils retombent dans l’éternel débat Droite/Gauche.
Des listes GJ ? Eparpillement sur les autres ? RL s’y colle ?

Elliot

Bonjour ! Bel article, net et concis ! 200% d’accord….avec les 5 objectifs principaux…

Anne-Marie G

Je ne crois plus à l’efficacité de ce mouvement des GJ. Il est noyauté par l’idéologie gauchiste et le cerveau de ses participants est complètement lessivé par la pensée unique diffusée par les medias dont la télé. Ils préfèrent se faire traiter comme des parias sur leur terre ancestrale, plutôt que de voter pour un parti d'”extrême-droite” ou “populiste”. Leur révolte confine à l’absurde, je n’en suis plus.

limone

ben l’efficacité , si ! il est extraordinaire, on parle ..juste que lorsqu’il s’agit de trouver les sources des dépenses et d’y remédier, ils ne veulent absolument pas entendre parler de l’immigration et du reste ! c’est clair puisque je les rencontre souvent , il m’a été répondu à plusieurs reprises que le problème est ailleurs , les grandes fortunes, ils pensent même y arriver ! alors que nous avons la possibilité de nous attaquer à ce qui est à notre “portée ” , les dépenses au quotidien des élus, décrites un peu partout , y compris ce que nous coutent les cités ..donc oui la connotation est à gauche clairement..il ne s’agit pas de voter pour un parti fusse à l’extrème droite, mais reconnaitre de façon pragmatique que les dépenses sont aussi là où on sait !! on m’a répondu que une fois

limone

le problème le leur , le mien aussi ,” traité ” , il m’appartiendra de faire ce à quoi j’aspire ! seule s’entend !!! c’est très gentil ! s’est il rendu compte que je pouvais apporter ma présence pour beaucoup d’actions, uniquement dans leur sens , mais pas dans le mien , le notre ?? donc je réfléchis à en sortir !!

Marnie

Bravo ! C’est clair, net et précis.

jan le Connaissant

c”‘est bien, Charles DALGER, tout à fait d’accord, mais le 17 mars c’est encore loin… Que sera alors le mouvement GJ, à ce moment, lui qui est de plus en plus colonisé par les gauchistes, à tous les niveaux
comment atteindre et convaincre le GJ du danger du gauchisme ?

cri

Allons chercher l armée pour le mettre dehors

Marnie

Jusqu’à preuve du contraire l’armée ne fera rien.

Lire Aussi