Attali et Cohn-Bendit rêvent d’un coup d’Etat européen !

Publié le 18 avril 2011 - par - 905 vues
Share

Emission « Ce soir ou jamais » – France 3 – Mercredi 13 avril

MM. Jacques Attali et Daniel Cohn-Bendit ont carrément préconisé que le parlement européen s’ « auto – saisisse en Assemblée constituante » ! Et cela sans susciter de réactions des autres participants.

On se pince pour vérifier que l’on est bien éveillé ! Rien de moins qu’un Coup d’état au niveau européen ! On s’auto-saisie en Assemblée constituante, on écrit une constitution européenne abolissant ce qui reste des Etats, sans même faire semblant de consulter les peuples, et le tour est joué ! Et le plus inquiétant est que D. Cohn- Bendit est député européen. Et qu’Attali, le messianique de la dissolution des Nations dans le grand océan mondialiste, a l’oreille des puissants.

C’est bien là l’aboutissement de la détestation des nations qui constituent l’Europe. Bien sûr, les peuples offrent quelque résistance à ces projets de dissolution de tous les pays européens au profit d’un magma dans lequel il sera beaucoup plus facile de faire passer les visées immigrationnistes, anti-christianisme et pro-islam. Il faudra quand même que l’Europe nous explique un jour son tropisme islamiste – voir l’affaire du calendrier européen – car cela devient complètement incompréhensible. Qu’on soit hostile aux religions, cela peut se comprendre, mais dans ce cas, on est hostile à toutes. Or ils ne sont pas du tout hostiles aux religions, au contraire. Ils ne sont hostiles qu’au christianisme…et cela uniquement parce qu’il forme la base de la culture européenne, cette galeuse à éliminer.

Préconiser un véritable coup d’état européen, c’est vraiment dépasser les bornes. Nous ne sommes plus au 19ème siècle. Ne vous imaginez pas qu’un tel coup d’état laisserait les peuples européens sans réaction. Ce serait aussitôt la révolution dans les rues de toute l’Europe !

Si l’Europe a pu à une époque passer pour un espoir, c’est maintenant une menace dangereuse pour tous les européens. Ivres de puissance, députés et commission européenne sont capables de tout pour imposer leurs vues, et en particulier sont décidés à nous faire absorber de force le surplus de population des peuples du sud, quel qu’en soit le prix pour la population européenne. Un magma sans culture propre se manipule tellement mieux ! Et le fait que les « Autres » ne renoncent pas du tout à leur identité et à leur culture, et au contraire les renforcent, ne leur pose aucun problème. Nous seuls devons renoncer à notre identité et notre culture. Pourquoi ? Mystère…c’est comme cela. C’est décrété par les politiques européennes et vous n’avez qu’à vous soumettre.

Bravo, MM ! Et quand on pense que les mêmes considèrent l’élection du Président au suffrage universel comme un « plébiscite dictatorial » (suite de l’émission) ! Surtout le moins possible de suffrage universel, n’est-ce pas ? Le « peuple » est dangereux, quand il n’est pas d’accord avec vous. Mieux vaut « s’arranger » entre députés. On pourrait aussi ne plus élire que les maires au suffrage universel, lesquels éliraient les députés, lesquels éliraient un Président ou un Premier Ministre. Cela serait encore mieux pour « filtrer » les humeurs populaires, ces galleuses qui ont l’outrecuidance de se sentir encore françaises, ou allemandes, ou norvégiennes, ou tchèques, ou polonaises, tout en sentant aussi très européennes, mais pas du tout au sens où vous l’entendez de disparition programmée de leur culture.

Alors, on s’ « auto – saisie », n’est-ce pas, bien que l’on n’ait pas du tout été élu pour cela d’une part, et que l’on ait plutôt été élu, d’autre part, sur des enjeux de politique intérieure, et surtout par rejet de l’adversaire, et non par adhésion à vos thèses. Vous n’avez jamais été élus pour faire disparaître les nations, fruits de 2000 ans d’histoire. Vous n’avez jamais, au grand jamais, été élus pour faire disparaître l’Europe et sa civilisation, fruit de 1000 ans de « Moyen-Age », dans le creuset mondialiste. Vous n’avez surtout jamais reçu mandat d’ »importer » le monde entier en Europe.

Quand on pense qu’au départ et pendant longtemps, on nous a « vendu » l’Europe comme une « protection des frontières de l’ensemble européen » par rapport au reste du monde. L’abaissement des frontières ne devait se faire qu’à l’intérieur de l’Europe. Nous avons été grugés. Il y a maldonne. Décidément, il va falloir revenir à l’ « éloge des frontières », même avec une coopération économique poussée. Il est temps de refaire l’Europe tout autrement. Nous ne voulons pas de celle que vous voulez nous imposer.

Vous n’êtes qu’un théâtre d’ombres, MM. les députés européens ! C’est vous qu’il faudra un jour dissoudre – légalement bien sur.

Clothilde Delarive

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.