Attentats : les Français attendent autre chose que les palabres des généraux

Publié le 21 août 2017 - par - 25 commentaires - 1 160 vues
Share

Tout avait pourtant bien commencé dans le dernier édito de l’ASAF. Attaque de Sentinelle par un ressortissant algérien vivant en France – notre pays attaqué par des islamistes qui ont déclenché une guérilla urbaine – actions ciblées contre la police et la gendarmerie – confirmation d’une 5ème colonne: « la France a hélas toujours hébergé et nourri sur son sol des Français ou des étrangers combattant avec ses ennemis ». Mais au troisième paragraphe, arrive la méprise fatale : « nos adversaires ne sont pas des soldats – encore moins des commandos – qui pourraient bénéficier des conventions de Genève, mais de vulgaires tueurs, lâches et au comportement suicidaire qu’il faut «neutraliser» au plus tôt»

La France a une longue tradition d’hébergement et d’engraissement des traîtres à ses intérêts

« Affirmer, par ailleurs, qu’il n’y a pas eu et qu’il n’y a pas de 5e colonne en France comme l’a écrit l’ancien ministre de la Défense, dans son livre Qui est l’ennemi ? est faux et dangereux. 

En effet, sur le plan historique d’abord, la France a hélas toujours hébergé et nourri sur son sol des Français ou des étrangers combattant avec ses ennemis. Pour ne parler que des trois derniers conflits, il y eut durant la guerre d’Algérie les « porteurs de valises » qui assurèrent le soutien des terroristes du FLN ; lors du conflit indochinois, ce furent les communistes staliniens, amis de Boudarel, universitaire français et commissaire politique au service des tortionnaires des camps du Viet Minh ; durant la Deuxième Guerre mondiale, il y eut les collaborateurs de la Gestapo qui traquèrent et torturèrent les résistants français. »

Si l’édito de l’association de soutien à l’armée française rappelle à bon droit ces tristes heures du roman national, elle en déduit à tort par un raccourci incompréhensible que  : « Cette erreur historique est dangereuse car, en refusant de regarder la réalité des faits actuels, elle rend difficile l’analyse des causes de la haine qui habite ces terroristes et perturbe la mise en œuvre de mesures efficaces pour les neutraliser. ». L’ASAF ne peut ignorer ces causes, a eu et a encore toute latitude pour s’en imprégner dans Riposte Laïque :

http://ripostelaique.com/islam-riposte-laique-a-raison-depuis-dix-ans-mais-cela-agace-les-juges.html

http://ripostelaique.com/il-y-a-un-siecle-clemenceau-aurait-fait-fusiller-le-traitre-macron-pour-dix-raisons.html

http://ripostelaique.com/barcelone-je-ne-supporte-plus-ces-larves-emascules-de-collabos-qui-nous-insultent.html

La France est en guerre mais pas en guerre contre les palabres et les circonvolutions de son état-major et de ses généraux

A la différence de Macron chef des armées, des ministres et des parlementaires, le terrorisme ne connait pas de pause estivale. Et pourtant : « affirmer que nous sommes en guerre exige d’en tirer toutes les conséquences d’autant que ceux qui la mènent vivent au milieu de la population, agissent en civil, et bénéficient de soutiens logistiques et financiers nombreux et puissants. » Ajoutons – y la manne de la prestation sociale, celle de la Politique de la Ville et la clémence du pouvoir judiciaire.

« Nos adversaires ne sont pas des soldats – encore moins des commandos – qui pourraient bénéficier des conventions de Genève, mais de vulgaires tueurs, lâches et au comportement suicidaire qu’il faut «neutraliser» au plus tôt. » Là, l’analyse de la rédaction de l’ASAF vire à la désinformation. Les adversaires en question sont des ennemis non désignés par les politiciens. Ce sont des soldats de l’islam et de son Coran qui ordonne l’assassinat de tous les mécréants, partout où ils se trouvent. Ce ne sont donc pas « de vulgaires tueurs, lâches et au comportement suicidaire » et le lecteur pourra légitimement s’interroger sur les guillemets employés dans la suite de la phrase : «  qu’il faut «neutraliser» au plus tôt ». Dans la circonstance, n’est-ce-pas plutôt le verbe tuer qui ferait la riposte la plus efficace contre ceux qui n’ont d’autre but que de tuer et mutiler hommes, femmes et enfants, au détail ou en gros.

L’armée n’aura le soutien des citoyens que s’ils peuvent être légitiment armés

Il est une affirmation qui est une gifle à la face des patriotes : « S’il existe des forces capables de réagir avec efficacité à une attaque surprise, ce ne sont ni la population civile très vulnérable, ni les forces de sécurité « de proximité » généralement moins entraînées, mais les unités militaires de Sentinelle. » 

Soyons désagréables à notre tour :

http://ripostelaique.com/levallois-pourquoi-sentinelle-na-pas-ouvert-le-feu-a-cause-de-nos-politiciens.html

Soyons efficaces :

http://ripostelaique.com/israel-la-preuve-quil-faut-armer-les-francais.html

http://ripostelaique.com/attentats-les-citoyens-doivent-etre-armes-la-preuve-par-trois.html

http://ripostelaique.com/chefs-militaires-rien-nest-regle-ecoutez-ce-que-vous-disent-les-citoyens.html

https://ripostelaique.com/bonheur-projet-freres-musulmans.html  https://ripostelaique.com/author/jean-francois-cerisier

Et faisons remarquer que les quelque 6 000 généraux mutiques, embourgeoisés, probablement en vacances, s’accommodent du naufrage de la France

http://ripostelaique.com/le-chef-des-armees-macron-depeche-linculte-deputee-anissa-kheder-a-lotan.html

http://ripostelaique.com/macron-fait-la-lecon-a-kim-jong-un-et-a-trump-quil-regle-le-terrorisme-en-france.html

http://ripostelaique.com/officiers-generaux-cessez-de-contempler-vos-etoiles.html

http://ripostelaique.com/armee-les-freres-trois-points-sont-ils-toujours-a-la-manoeuvre.html

Quelques éclairs de lucidité mais une conclusion affligeante 

Si l’ASAF pointe des évidences, elle ne va pas au bout de son raisonnement : « Il faut sortir d’une posture exclusivement défensive si nous voulons gagner cette guerre » et  « il s’agit d’abord de s’attaquer à l’ennemi d’aujourd’hui, immédiat et prêt à agir. Il faut le rechercher, identifier ses réseaux, le neutraliser et exercer une pression dissuasive très forte sur ses éventuels sympathisants ».

« Les mois à venir pourraient voir se multiplier les actions terroristes sur le territoire national dans des formes nouvelles. L’Etat doit organiser la Nation pour gagner cette guerre qui s’annonce longue et difficile. Pour vaincre, les Français ne doivent pas seulement proclamer les « valeurs républicaines » mais surtout retrouver la confiance, faire preuve de courage dans le quotidien et montrer une détermination sans faille dans ce combat permanent pour la liberté. »

En somme, tout un verbiage qui lasse les patriotes prêts, en armes, à défendre la France et les citoyens naïfs et désarmés qui voudraient seulement continuer à vivre comme Dieu en France suivant un vieux et désormais obsolète proverbe allemand.

Source et intégralité du propos : Le terrorisme ne connait pas de pause estivale. Lettre ASAF 17/08 du 19 août 2017 http://www.asafrance.fr/item/le-terrorisme-ne-connait-pas-la-pause-estivale.html

Jacques CHASSAING

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
dufaitrez

Les « Généraux » Martinez, Desportes, pauvre Tauzin, etc… nous accablent de longs discours écrits sur tous les sites possibles !
Marrade générale ! Bonnes retraites, élucubrations d’un soir…
« Ils se donnent à la France » ? MDR !

MAX

Nos militaires sont envoyes a l’etranger pour qu’ils n’interferent pas dans la destruction de notre pays. Macron les eloigne comme Hollande l’a fait. Attention 30% de nos militaires sont des musulmans. Ne les pensez pas nationalistes comme les anciens. Ce sont les salaries d’un systeme et ils en ont rien a foutre du pays sauf les vieux mais eux ils n’ont pas de couilles. Lorsqu’on sait qu’on a des types chez nous, capables de te mettre une balle dans la tronche d’un type a 3 kms, je me demande pourquoi on perd autant de temps?

Chassaing Jacques

Les rapports entre l’armée et le peuple.
« L’armée ne doit faire qu’un avec le peuple, afin qu’elle voie en elle sa propre armée. Cette armée-là sera invincible et tout ennemi, quel qu’il soit, loin de pouvoir nous écraser, sera infailliblement anéanti. »
Citation de Mao Tsé-Toung (1938, 1945), (reprise dans Le petit livre rouge, pages 171 et suivantes. Ed Pékin 1966). On lira aussi avec intérêt les chapitres : La guerre et la paix, oser lutter oser vaincre, la guerre populaire, l’armée populaire, les rapports entre officiers et soldats, compter sur ses propres forces et lutter avec endurance.

НОВОРОССИЯ

Et Mao de dire « L’armée doit être comme un poisson dans l’eau » et le Col. Roger Trinquier, spécialiste de la contre guérilla en AFN d’ajouter, « supprimer l’eau et vous supprimerez le FLN » . Sans le peuple il n’y a pas d’armée, elle même issue du peuple.Le malheur c’est qu’aujourd’hui, faute de soldats du Contingent, l’armée s’est coupée du peuple. Autrefois l’armée avait de brillants théoriciens comme le gal. Jean Estienne, « le père des chars » qui plus tard inspira de Gaulle mais surtout le gal. allemand Gudurian avec l’emploi du binôme char-avion. Aujourd’hui, à l’exception du gal. Vincent Desportes qu’avons nous… lire la suite

J Chassaing

Et les enseignements de la rattenkrieg adaptée au combat de nos banlieues actuelles, explicités dans La bataille de Stalingrad (Antony Beevor).

JILL

Les généraux se feraient couper les choses pour la France ;par bonheur ils n’en n’ont pas ;donc ils ne risquent rien …Fermez le ban !

JILL

Les généraux en activité se préoccupent en priorité de leur carrière ;ceux en retraite estiment qu’ils en ont assez fait ;même si leurs états de service sont bien modestes .
Donc ne comptez pas sur eux ;ils prendront le train en marche si ils le jugent assez confortable et assuré d’arriver à destination …Mais attention messieurs à ne pas vous prendre vos c……s molles dans les portes à fermeture automatique .

Colonel de Guerlasse

Pour ce qui me concerne, le camp est choisi depuis longtemps. L’armée n’attend qu’une chose, que le peuple se décide. C’est en cours et cela ne sa passe pas trop mal côté recrutement.

J Chassaing

Tout dépend de la qualité et des motivations des recrues.

НОВОРОССИЯ

L’armée attend le peuple et le peuple attend l’armée. On va pouvoir attendre encore longtemps ! Pendant ce temps là, le gauchiste Macron va sécuriser au maximum son hold up « démocratik » en nous imposant la tyrannie d’une majorité sans opposition. Quant à l’ennemi, chaque jour qui passe le rend plus fort. C’est donc une véritable course contre la montre qui est engagée pour reconquérir la France. Un bon chef d’état-major rompu à la Méthode d’Elaboration de la Décision Opérationnelle (MEDO) ex Méthode de Raisonnement Tactique (MRT), doit être capable d’appréhender l’actuelle situation au regard des renseignements et des moyens dont… lire la suite

LEFROID

Le salut de la nation française, mieux que par les gâchettes, passe par la DÉMOGRAPHIE. Nos villes s’africanisent. Le métis est super-tendance, sous les armes comme dans les maternités. Le blanc-de-blanc ne tient plus la rue et reste skotché à son ordi. Nos filles deviennent des mecs. Que peut faire contre cela une armée mal dans sa peau ? Rêvons d’une grande voix chrétienne stoppant ce renversement.

André

Désolé de vous le confirmer, mais j’en reviens toujours à mes publications de 2008 lorsque je fus atterré par l’accueil qui me fut réservé où j’ai tout essuyé, jusque même y compris les menaces de mort. Cependant en 2008, je nourrissais cette faible lumière que je réveillerai des consciences Que nenni ! Le mal ne fait que gagner du terrain et mes publications s’accomplissent. Seul le CRIF a tout compris et il a tous les pouvoirs en France, il a fait fermer mon blog principal. La bête immonde a toute la planète à son pouvoir. Je n’ai cessé de le… lire la suite

madeleine

Pseudo « André » tu fermes ta gueule et tu oublies le CRIF. Compris ?

André

madeleine l==> Je vous ai compris, je sais ce qui se passe ici. J’ai tout résumé dans ma vidéo pédagogique en reconstruisant le puzzle:
https://gloria.tv/video/ApTzXbsa6Nk821eHRk3XiEsC8

daniele L.

« il s’agit d’abord de s’attaquer à l’ennemi d’aujourd’hui, immédiat et prêt à agir. Il faut le rechercher, identifier ses réseaux, le neutraliser et exercer une pression dissuasive très forte sur ses éventuels sympathisants ».

Là, nous sommes dans la guérilla que je comprends mieux. C’est exactement ce qu’ont fait les soldats dans ce qu’on appelé plus tard, « la bataille d’Alger ».

Et nous l’avons gagnée cette guérilla ! Qu’est-ce qui empêche, alors, les militaires d’aujourd’hui de faire ce qu’ont fait les généraux d’hier ?

J Chassaing

Oui bien sûr la Bataille d’Alger retracée dans un documentaire primé que j’ai vu deux fois Et les enseignements de la rattenkrieg adaptée au combat de nos banlieues actuelles, explicités dans La bataille de Stalingrad (Antony Beevor).

НОВОРОССИЯ

La France de 2017, c’est une tragédie mi shakespearienne, mi cornélienne qui se prépare avec quatre personnages principaux : L’Armée qui attend que la Nation la soutienne (l’ASAF pourrait en être le promoteur); la Nation qui attend que l’Armée se réveille ; le Politique, vassalisé qui se soumet ; l’Ennemi parfaitement identifié dans ses modes d’actions qui monte en puissance, avec une doctrine officiellement non reconnue parce que politiquement incorrecte. Nous entrons dans le 3ème acte, où à la faveur d’un évènement majeur, l’un des quatre personnages va décider du dénouement, soit quatre scenarios, déjà écrits en politique fiction. Quant… lire la suite

Haggar Dunor

Adhérent de l’ASAF, que je me permets de recommander à votre bienveillance malgré les erreurs d’analyse que vous soulignez, je déplore tout comme vous que nos braves généraux soient un peu mous du genou une fois à la retraite. Mais on ne peut à la fois « être » et « avoir été »… donc, soyons indulgents. Il fut un temps où les sociétés patriotiques faisaient florès en France mais c’était une autre époque. Adhérer en masse à l’ASAF serait lui donner un poids dans le jeu politique qu’elle n’a pas aujourd’hui et, comme l’appétit vient en mangeant, peut-être que les bonnes idées et… lire la suite

НОВОРОССИЯ

« Les vieux soldats ne meurent jamais » écrivait le général Douglas Mac Arthur : un général d’une sacré trempe comme la France aimerait en avoir aujourd’hui, capable de tenir tête au politique, même lorsqu’il était en retraite, comme en témoigne le livre de William Manchester « Mac Arthur, un César américain ».
Revenons en France, avec 18,2% du corps électoral M. Macron n’est pas légalement le président de la République.Il doit pouvoir être viré en toute légalité pour son hold up « démocratique ». Qui va s’en charger ?

Zeralda

« les vieux soldats ne meurent jamais »…il fut un temps où quatre généraux en retraite,plus exactement du cadre de réserve,( car les officiers généraux ne sont mis à la retraite que pour raison disciplinaire) après des carrières remplies et au service intégral de leur patrie ,décidèrent de ne plus accepter ce qui devait être d’une certaine façon fatale à la France et de se révolter contre un pouvoir trahissant les engagements pris solennellement par le chef de l’état de l’époque. Ils ne furent pas suivis ,allèrent de nombreuses années en prison mais moururent dans l’Honneur qui passe les honneurs frelatés… Certains… lire la suite

Haggar Dunor

La purge qui s’en est ensuivie dans les rangs de l’armée française, en particulier chez les officiers servant dans les corps de troupe, a hélas découragé pour longtemps toute manifestation de patriotisme exacerbé chez les militaires ! Et il paraît que l’Histoire ne repasse pas les plats…

НОВОРОССИЯ

@Zeralda Il faut avoir été dans le contexte militaire de l’époque, en Algérie pour se remémorer les cas de conscience échangés dans « les popotes » pour réaliser aujourd’hui combien le questionnement cornélien dans Cinna : « si j’avais à le refaire, je le ferais encore », n’est pas évident ! @ Haggar Dunor Si l’Histoire ne repasse pas les plats, il arrive qu’Elle bégaye. Ou une autre façon d’en tirer la leçon. La leçon à retenir du putsch manqué d’Alger, comme celui du colonel Stauffenberg contre Hitler c’est que dans le premier cas, il n’y ait aucune faille dans la préparation et l’exécution,… lire la suite

LEFROID

Question posée : la franc-maçonnerie n’aurait elle pas pondu ses oeufs chez nos généraux ?

Chassaing Jacques

Sauf réaction salutaire, nos généraux sont en train de se déshonorer et de creuser le fossé armée-nation.

alesia

pas besoin de généraux traitent, mais d une paire, si vous comprenez ce que je pense.tqu ils y aura des patriotes , la france se portera bien.