Attention à la parano : les « musulmans modérément musulmans » existent !

Publié le 28 avril 2013 - par - 1 741 vues
Share

Dans la logique des textes, il est contradictoire d’être musulman « modérément », mais en déduire que «  les musulmans modérés » n’existent pas ou sont « potentiellement » des terroristes, relève d’une vision un peu délirante la psyché humaine.. 

Les « musulmans modérés » sont contradictoires : sans doute, mais qui n’est pas pétri de contradictions ?!  

Les « musulmans modérés » sont sans doute dans la contradiction, mais de nombreux « musulmans» et combien de « musulmanes »,  ont risqué leur vie ou sont morts pour défendre leur liberté face à d’autres musulmans qui veulent leur imposer la loi islamique intégrale.

Est-il besoin d’une autre preuve de leur sincérité ?

Quand on donne sa vie pour une idée, c’est que l’on y croit.

Les personnes qui se considèrent comme musulmanes et veulent vivre dans la démocratie, avec nos droits humains, nagent en pleine contradiction, et peuvent avoir des revendications contraires à leurs propres souhaits, donc dangereuses pour tout le monde. Certes …

Certes, mais il ne faut pas oublier l’essentiel : ces personnes, « musulmanes modérément musulmanes, modérément observantes » ont les mêmes objectifs que nous, la démocratie et les droits humains. Elles se trompent sur la possibilité d’atteindre tous leurs objectifs en même temps, à savoir à la fois garder les textes sacrés de l’islam comme référence et vivre en démocratie, selon nos droits humains.  A nous de les détromper.

Il n’y aucune raison de craindre que ces personnes soient plus influençables que d’autres, il n’y a aucune raison de croire qu’elles aient moins de force morale que d’autres, et moins de capacité intellectuelle pour mener leurs réflexions ! Certes les textes pèsent, y compris psychologiquement, mais elles sont aussi aux premières loges pour sentir les dégâts de ces textes. Plusieurs apostats de l’islam ont expliqué que leur souvent long parcours de réflexion sur l’islam a commencé par la révolte devant telle ou telle violence venant de l’islam …

Le fait que ces « musulmans modérément musulmans » ne se manifestent pas plus contre les abus des militants de l’islam « islamistes », ne doit pas non plus être systématiquement interprété comme un acquiescement. Car il ne faut jamais oublier combien la menace est grande, de se voir violenté ou au minimum persécuté, si l’on parait être un « apostat », et combien cette menace est proche pour les gens dont la famille et l’entourage sont musulmans. Il est encore plus difficile d’exprimer une critique de l’islam quand on est « musulman » en France que quand on ne l’est pas ..

Bien sûr, plus l’immigration musulmane est massive avec sa part de fanatiques, plus le danger venant de ces « milices islamistes » en France est grand pour tout le monde.

Mais le plus grand danger vient en réalité de tous les « intellectuels », de toutes origines,  qui interdisent de dénoncer les textes de l’islam, de dire que oui, ces textes intiment à tout musulman d’être un combattant, d’imposer l’islam par la force et la terreur éventuellement, que ces textes dont le coran supposé parole de dieu lui-même, disent parmi leurs principales normes de conduite, comme modèle, les plus grandes monstruosités morales que l’humanité ait connu.

Ces « intellectuels » à la manque, empêchent les personnes qui se considèrent comme musulmanes et qui sont de bonne volonté, de voir la contradiction de leurs idées, et justifient toutes les mesures qui donnent du pouvoir aux milices islamistes en France, y compris contre ces « musulmans modérément musulmans ».

La France a importé des populations qui ont aujourd’hui comme « référence » ces textes. C’est à nous tous maintenant qu’il incombe de résoudre les problèmes qui en résultent …

Il est un peu facile de dire que « les Français » n’ont pas été consultés. Certes ils n’ont pas été consultés sur cette question sous cette forme là, mais la majorité n’a pas non plus posé de question, a laissé faire et continué à élire ceux qui organisaient cette immigration.  

En vérité, les Français ont gagné à court terme à cette arrivée, leur niveau de vie n’en a pas été encore atteint : voilà pourquoi votre fille est muette …  Pourquoi les immigrés ou descendants d’immigrés se poseraient ils plus de questions que les autres ?!  La démocratie parait si solide …

A nous de faire comprendre à tous et toutes qu’elle ne l’est pas, et de « retourner » ceux qui peuvent être en effet engloutis dans une cinquième colonne, comme ils peuvent éventuellement, devenir les messagers de la démocratie et de certaines de nos valeurs humaines niées par l’islam,  dans leurs pays d’origine.

Elisseievna

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.