Au Bénin, j’ai retrouvé l’amour de la culture française et tout ce qui fout le camp chez nous…

Publié le 5 novembre 2017 - par - 46 commentaires - 2 040 vues
Share

Je reviens du Bénin. J’y ai participé, avec une association amie, à l’organisation d’une foire du livre* à tout petit prix adapté au pouvoir d’achat africain. Cette association recycle des ouvrages universitaires récents voués autrement au pilon et des livres récupérés auprès d’établissements scolaires et de particuliers. 15000 livres étaient proposés pour la plus grande joie des habitants de Cotonou qui n’ont pas manqué de faire une razzia dans tous les domaines. J’ai remarqué l’intérêt porté aux sciences humaines, particulièrement à la philosophie et à la psychologie. Les tables de droit, de gestion et de médecine ont été  prises d’assaut ainsi que la religion chrétienne et la jeunesse.

Mais ce qui m’a le plus touchée, c’est de découvrir un amour profond pour la littérature française, du moyen-âge à nos jours. Qui aurait pu penser que Chrétien de Troyes, Aucassin et Nicolette, Tristan et Yseult, Ronsard et Rabelais, Malebranche ou Bossuet puissent trouver acquéreur à Cotonou ? Ouvrages de rhétorique, de grammaire ou de linguistique, Grévisse ou Lagarde et Michard, dictionnaires et encyclopédies s’arrachèrent en peu de temps.

Certains professeurs revenaient tous les jours à mesure que d’autres cartons étaient ouverts, fouillant sans relâche pour trouver de nouveaux trésors. Que des gens bien élevés, polis, respectueux et reconnaissants, comprenant fort bien le travail accompli par les bénévoles pour organiser une telle manifestation ! Pas de wesh wesh-casquette à l’envers et une seule voilée étudiante en médecine, preuve que la culture, là-bas comme ici n’intéresse guère les adeptes du coran… Un commissaire de police fort cultivé a emporté Rousseau, Musset,  Verlaine et Platon pour ses enfants et m’a dit son intérêt pour des ouvrages de criminologie que nous n’avions pas, mais j’en ai profité pour lui parler de Xavier Raufer et évoquer l’état catastrophique de notre pays. Lui, comme d’autres Béninois avec qui j’ai pu converser sont effondrés par ce que nos dirigeants font subir à la France ; l’un d’eux m’a dit, pointant l’islamisation et l’invasion migratoire musulmane : « Vous allez être remplacés ! » Et je vous assure qu’il ignorait l’existence de Renaud Camus !

Une balade en ville m’a aussi permis d’apprécier l’attachement des Béninois à leur identité, à travers les nombreuses publicités. En voici un échantillonnage et, loin du métissage forcené et de la diversité imposée par nos entreprises et leurs annonceurs, ici seules des personnes noires sont à l’affiche :

       

       

      

Les logos et blasons officiels des ministères et de la mairie donneraient probablement de l’urticaire à nos promoteurs du vivre ensemble et de l’ouverture des frontières :

                                                                                                               (fraternité justice travail)

J’ai particulièrement apprécié cette affiche de la semaine de la sécurisation des frontières, à faire tomber en pâmoison Esther Benbassa :

J’ai donc passé quinze  jours merveilleux, comme un retour à nos valeurs passées, au milieu de gens curieux, passionnés par le goût de l’étude, l’érudition, la langue et la culture française et européenne, des gens bien sûr empreints  de leur culture traditionnelle mais aussi très attachés aux fêtes chrétiennes et ne manquant pas de sortir la crèche et le déguisement de père Noël pour la nativité : là-bas pas de Libre Pensée pour les attaquer en justice !

Et là-bas les sœurs franciscaines, qui gèrent l’établissement où nous nous trouvions, revêtent une aube rose lors des grandes fêtes catholiques, comme pour la Toussaint :

Et là-bas j’ai ressenti, en creux, tout ce qui manquait, tout ce qui disparaissait, tout ce qui s’écroulait inexorablement dans ma pauvre patrie…

Danielle Moulins

* Action entièrement privée sans subvention ni soutien de « nos » ministères, les bénéfices dégagés servant à payer la logistique et le transport des livres.

Quelques liens concernant l’obligation de métissage et l’imposition de la « diversité » (novlangue) que nous subissons en France :

https://www.youtube.com/watch?v=ZgtTVI-efAk

http://resistancerepublicaine.eu/2017/09/03/le-metissage-obligatoire-avenir-de-lhumanite-voila-a-quoi-vont-ressembler-nos-petits-enfants/

https://www.polemia.com/la-publicite-de-la-telerealite-commando-de-choc-de-lidealogie-du-metissage/

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
mimi

et dans le hall du CREPS a Aix en provence ,une affiche « l’administration s’engage pour la diversité » je vous passe les intitulés sublimaux !…et pdt ce temps , locaux et extérieurs négligés , quand au personnel ,pas d’info pour le moment !

la générale BOHL;

Merci Danielle pour cet article qui remonte le moral!!!!!Il y a encore des contrées où l’islam n’a pas foutu le bordel!!!!!!Pourrrrrvou qué ça dourrrrre…….

dufaitrez

J’ai parcouru le Marché de Cotonou, l’un des plus grands d’Afrique.
Calme et convivialité.
Bien reçu en tant qu’ancien colonisateur… Beau Pays, encore calme !
Puissent, ces livres, être un dernier rempart !

colette

exact je connais le Bénin, et c’est un pays encore calme et agréable, les gens sont trés gentils

wika

Nous saurons donc où aller retrouver nos racines, le jour où notre pays aura été totalement bradé aux « chances pour la France » par des zélites incultes et négationnistes

cirrus

Bravo aussi de dénoncer le scandale des livres jetés au pilon chaque année, alors que les étudiants sont la plupart du temps misérables… Il faut bien que les éditeurs se fassent du fric.

cirrus

La France aux Français et le Bénin aux Béninois… mais j’apprécie profondément votre article qui montre votre humanité, l’absence de racisme que je partage avec vous, ayant pour meilleur ami un Français né au Mali et adopté à 6 mois, puis élevé « more gallico » en France et qui s’est pleinement intégré à la société française. Il ne prend la place de personne, ses parents étant stériles et ayant choisi d’adopter ainsi deux enfants. Désormais, le Mali refuse l’adoption internationale. Pourquoi pas, chacun est maître chez soi, n’est-ce pas ? Ah, plus en France ? Pardon…

MARC FRITZ

Le racisme est un sentiment profondément étranger à l’identité culturelle française. Nul part d’ailleurs dans le monde un étranger a autant de droits et de protections qu’ici.

C’est une immigration de masse musulmane qui pousse nombre de français à se détourner de ce modèle de société ouverte, généreuse, tolérante…Quelque soit la légitimité de nos colères, puissions nous jamais oublier qui nous sommes…

patphil

honneur, patrie, excellence … des mots qui fugurent dans les blasons montrés ! des mots tabous en France aujourd’hui !
heureusement que l’afrique francophone est là pour faire perdurer le français qui est systématiquement écorché par les zélites européennes (belges compris)

Levasseur

comme TRAVAIL, FAMILLE, PATRIE
heureusement mis à l’honneur dans les états d’Amérique

INIAKA

Le Bénin est à majorité catholique et animiste. Les musulmans représentent à peine 10% de la population et sont surtout concentrés au Nord Bénin de par la proximité du Burkina Faso, du Niger et du Nigeria.
J’adhère à l’article de Danielle sur l’intérêt que porte les Béninois pour nos auteurs français. Je rajouterai La Fontaine et bien d’autres encore.
Il ne faut pas non plus généraliser, les trois quarts du pays vit dans la pauvreté notamment dans les zones rurales où ils n’ont pas accès à la culture.
Je suis français de souche,mais je suis fier d’avoir quelques attaches dans ce pays.
Les Béninois aime la France et ceux qui vivent en France ne supportent pas l’invasion migratoire arabo-islamique et se comportent comme de vrais patriotes.

Zorglub

Si je peux me le permettre , il vient aussi à Cotonou de se créer une commanderie Templière , qui se dévouera pour son prochain. J’ai rencontré il y a une semaine à Viviers 3 membres de cette commanderie des gens plein de bon sens qui nous plaigne et oui, de vivre dans un pays comme le notre .Connaissant Cotonou , je sais que ce que dit Danielle Moulin est vrai et que les béninois pourraient être un exemple.

Levasseur

Le Bénin est sans doute une chance pour la France
Les valeurs de ce pays correspondent à celles que nous avons malheureusement perdues
Vivement un grand changement à la tête de notre pays !
La Hongrie, la Pologne sont des exemples également
Le cœur de l’Europe bat dans ces pays

kalidas

Il y a quelques années, j’ai vécu une expérience similaire à l’Ile Maurice. Dans un taxi, le chauffeur me récitait des vers de Lamartine dont j’aurais été bien incapable de prononcer le premier mot l Visiblement, ces populations aiment bien davantage notre belle langue que tous nos islamo-bobo-pédagogistes. Et là bas, l’écriture inclusive ne provoquerait qu’un immense éclat de rire !

Jemenfoutiste

Est-il vrai qu’au Benin, Chrétiens et Musulmans arrivent à cohabiter sans problèmes, contrairement à chez nous?

justOK

les musulmans cohabitent partout sans problèmes quand ils ne se regroupent pas , ce qui est le cas dés qu’ils deviennent trop nombreux !

Jemenfoutiste

Justement la communauté musulmane est plus importante que la communauté chrétienne au Benin et pourtant…..

ludo22

Mais pas majoritaire dans le pays:
D’après le recensement de 2013 (RGPH4), 27,7 % des habitants sont musulmans, 25,5 % catholiques, 11,6 % sont praticiens du vaudou, 6,7 % appartiennent à l’Église du christianisme céleste. Il existe d’autres communautés rassemblant moins de 5 % de la population, telles que les méthodistes, les adeptes de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours (mormons), les Témoins de Jéhovah, les bahaïs, les baptistes, les pentecôtistes, les membres de l’Église de l’Unification (Moon) et les eckankars. 6 % de la population se déclare sans affiliation religieuse.
source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Bénin#Religions

Levasseur

Patience, Patience …. le bordel arrivera bientôt
un musulman c’est comme un serpent, ça se glisse, ça s’intéresse à vous pour connaître vos faiblesses et ensuite … vous connaissez la suite en France et en Irak ….
Après le passage de l’islam rien ne repousse !

Dédénembrouillepas

Superbe Article ! Merci…loin de certains messages haineux dont d’aucuns se font les chantres parfois ici même. Deo Gratias !

Anne Lauwaert

Ont-ils accès à Internet ? Connaissent-ils la presse de réinformation comme RL ? J’ai via facebook un contact avec des gens de Likasi/Jadotville ils lisent mes textes sur mon https://atelier-ca-della-fiola.blogspot.ch/ et entre autres mes souvenirs du Congo des années 50, et découvrent l’époque de leurs grands-parents et même d’où viennent certains noms. Que pensez-vous de la possibilité de ce genre de contact avec les francophones du bout du monde ? est-il possible de les développer ? Les « vieux livres » très bien, mais aussi l’accès à ce que nous pensons et écrivons aujourd’hui ?

Danielle Moulins

Les Béninois sont parfaitement « connectés », tout au moins en ville, et j’ai moi-même bénéficié d’une clé avec un haut débit parfait. Ils sont accros aux réseaux sociaux et communiquent par whatsap à tout bout de champ, ce qui a permis l’affluence à notre foire. Ils ont de nombreuses chaînes de télé dont France 24 et suivent l’actualité en France. Par ailleurs la majorité des livres que nous proposions ne sont pas « vieux », certains étaient neufs ou très récents, en particulier dans les domaines universitaires. J’ai relevé de très nombreuses adresses mail qui vont me permettre de garder le contact et de communiquer avec certaines personnes, comme le commissaire de police, tout en gardant une certaine prudence…

Bertran

« des gens curieux, passionnés par le goût de l’étude, l’érudition, la langue et la culture française et européenne  »
« Et là-bas j’ai ressenti, en creux, tout ce qui manquait, tout ce qui disparaissait, tout ce qui s’écroulait inexorablement dans ma pauvre patrie… »

Mais la solution au problème est simple, Danielle! Le grand remplacement justement! Si ces gens là sont si remarquables, pourquoi ne pas les faire venir chez nous pour redresser notre culture qu’ils aiment tant et qui est menacée?

Danielle Moulins

Vous m’avez fort mal comprise et mal lue! Ces personnes dont je parle n’ont aucune envie de venir en France, ils ont des métiers et des activités stables au Bénin, des enfants à qui ils veulent donner une bonne éducation et la culture française fait partie de cette éducation, contrairement au désastre engendré par les programmes de notre Education Nationale mortifère! Vos remarques à l’emporte pièce frisent le ridicule.

Bertran

Qu’entendez-vous par « éducation nationale mortifère »?

Danielle Moulins

Il me semble pourtant être claire, je parle de l’Education Nationale française et ses dérives pédagogistes qui produisent des générations d’incultes et de quasi-analphabètes et dont le point d’orgue a été le passage Belkacem.

Bertran

Quelles sont les « dérives pédagogistes » dont cous parlez et que reprochez-vous à Belkacem précisément?

Levasseur

un grand oui !
même culture, chistianisme …

jan le Connaissant

Alors, émigrer au Bénin ( pour ceux qui veulent fuir ) ?!…
( rires )
:-)

Martin (du Gard)

Cet article de Danièlle ne me surprend pas. Retraité depuis 6 ans, je garde un excellent souvenir d’ un patient béninois qui a fait souche en France où il a fondé famille métisse. Homme très intelligent, un cerveau bien fait et bien plein, très cultivé et occidentalisé. Et avec ça d’ une grande courtoisie , générosité et gentillesse. Son visage affichait tout cela sans mentir. Par contre j’ ai eu une famille de blacks antillais avec lesquels ça ne passait pas, je sentait l’ hostilité indécrotable malgré mes prévenances. En deux mots ils étaient conditionnés, pervertis par le système victimisant d’ un côté et culpabilisant de l’autre. Pourquoi ? Eh bien parce qu ‘ils baignaient dès la naissance dans l’ ambiance entretenue par la « République » aussi bien en Métropole que dans les Dom Tom.

patphil

antillais francophones, car les antillais anglophones ne sont pas du tout racistes

pzorba75

Ps d’ouvrages scientifiques? Développer l’amour de la littérature classique est bon pour une toute petite élite, mais la priorité doit être donnée à l’étude des sciences, mathématiques, physique, sciences de la nature, études indispensables pour lutter contre les influences des religions qui n’ont un objectif : retarder aussi longtemps de possible le progrès et la libération de l’exploitation capitaliste.

Martin (du Gard)

On voit bien que vous n’avez aucune connaissance du monde catholique en particulier et chrétien en général. Vous m’opposerez avec raison l’obscurantisme de bien des papes, évêques et autres princes mais ils étaient tout sauf de véritables hommes d’ ouverture. Idem dans le monde juif où il y a aussi les puissants d un côté, exploiteurs du petit peuple maintenu dans l’ ignorance. Mais l’Esprit Saint ne s’ est pas laisser faire, même s’ il lui a fallu du temps. Toute la crème de la civilisation que ce soient les arts, la pensée, les sciences n’ a émané que du monde judéo-chrétien notamment de prêtres jésuites. Les asiatiques , contrairement aux arabes, ne s’ y sont pas trompé et ont allègrement intégré toutes nos découvertes et créations et nous surpassent désormais dans bien des domaines.

Brouillon

Vrai, l’islam n’a jamais rien créé que du désordre.

Danielle Moulins

Bien sûr qu’il y avait de nombreux ouvrages scientifiques, je n’allais pas détailler l’ensemble des titres dans l’article. Je rappelle que les tables de médecine ont été assaillies. Par ailleurs le fait d’être catholique ( la majorité des visiteurs l’était) n’empêche en rien le développement de l’esprit scientifique.

Merci Danielle pour cet article réconfortant, d’autant plus réconfortant que les bonnes nouvelles sont rares.

montecristo

Idem au Maroc où les étalages sont bourrés de littérature française, où je rencontre des gens qui parlent au subjonctif, d’autres qui écrivent en français châtié dans des magazines culturels et surtout qui me disent que les Français sont idiots de se laisser envahir … Mais seulement dans un certain milieu !

Belaid S

Mme Latifa l’a aussi. dit les Français sont des naïfs et crédules

Oriana Garibaldi

Bravo Danielle pour ton reportage passionnant. Merci de démontrer de façon aussi
flagrante, mais aussi cruelle… tout ce que nous perdons un peu plus chaque jour.
L’Europe – et pas seulement la France – marche sur la tête. Cela fait mal, très mal.

rabarabé

Il y a encore quelques africains qui apprécient notre culture.
Mais pourquoi ceux qui nous envahissent sont ils si différents!

gabriel zallas

comme le disent les algériens chez eux : « les meilleurs algériens vivent en Algérie » ; vous aurez saisi le sous entendu !

raskasse

Cela fait plaisir de savoir qu’il existe encore des peuples heureux et moins abêtis qu’en france.

lucide

J’ai bien souvent rencontré des africains plus amoureux que moi de l’âme française. J’ai ressenti une belle honte.
D’autre part, les français sont de moins en moins préoccupés par la FRANCE, mais bien plus par « le bonheur au quotidien, les projets matérialistes qui s’additionnent, et les loisirs ».
On pourrait dire qu’ils ne vivent pas sur un territoire qui a un vécu, une âme, mais bien plus comme des plantes qu’on cultive aujourd’hui,HORS SOL

C’est pour ça qu’ils cèdent si facilement le droit de leur sol.
OUI LES FRANCAIS SONT DES HORS SOL. Mais il faut dire qu’on leur a bien appris la leçon. Ils ont eu de grands maîtres en désintégration de l’attachement à la patrie.

Anne-Marie G

Bien vu, bien dit.

Vinay

Ce n’est pas surprenant : Beaucoup d’Africains s’intéressent souvent à la littérature, à l’histoire du christianisme alors que paradoxalement, pas mal d’immigrés résidant en Europe venus de ces pays d’Afrique salopent toute la culture occidentale avec plaisir et complicité. Pas étonnant alors que vous avez ressenti là-bas ce qui manque chez nous…

Jacques Vinent

Salut Danielle, on était presque voisins !!!
Dans le même sens, j’ai sympathisé à Abidjan avec des autochtones qui criaient « Vive la France ! » suite à la (discutable à mon sens) désignation d’Audrey Azoulay à la tête de l’Unesco.
Le « Boulevard Giscard d’Estaing » m’a aussi bien amusé.