Au lieu de gémir, que la police tire sur la racaille !

Publié le 22 mai 2021 - par - 44 commentaires - 1 767 vues
Traduire la page en :

Si l’armée française est réputée pour être la grande muette car avare d’informations sur ses troubles, stupeurs et chuchotements internes, on peut désormais se demander si la police française ne mérite pas, elle, d’être qualifiée de grande gémissante du pays.

On ne voit plus que cela sur les plateaux TV, dans les journaux, en manifestation dans les rues organisées par les organisation syndicales policières : des policiers qui gémissent, tremblent et roulent des yeux effarés devant un public tout aussi effaré du tableau qu’on lui présente, de misérables livrés comme Blandine aux lions ou aux fatalités des noirceurs de l’âme humaine de banlieue.

Par moments, on se demande même s’ils regrettent de ne pas être aimés des délinquants tant ils réclament de leur part le respect de l’uniforme.

Bien entendu une majorité de la population les soutient, mais une partie de ces soutiens est tout de même troublée de les voir ainsi se mettre à genoux devant les politiques, les juges et leur hiérarchie comme les suppliantes ou l’implorante de Camille Claudel.

Il y a toujours ce malaise compassionnel qui nous vient du fond des âges à voir des soldats pourtant toujours armés se mettre à genoux devant plus faibles en force qu’eux.

En effet quoi, voilà des fonctionnaires qui sont légalement armés et habilités à défourailler pour faire respecter l’ordre public, mais qui ne veulent jamais utiliser les outils de travail que les contribuables se cotisent pour leur offrir. Comme ils ne veulent pas se servir de leurs appareillages de professionnels, on comprend que ceux qui sont en face n’aient plus aucun respect pour eux.

Rappelez-vous cette affaire de Viry-Châtillon : des policiers pris au piège dans leur voiture, attaqués au cocktail Molotov et empêchés de sortir de leur véhicule par une horde de hyènes attaquant en meute comme dans la savane africaine autour d’une presque charogne qui, blessée, ne peut plus se défendre.

Pour se dégager, aucun des policiers n’a sorti le flingue ni abattu la moindre racaille.

Pourtant avec un équipage de quatre policiers avec 6 balles chacun dans le chargeur, plus un ou deux chargeurs de rab, ils auraient pu facilement abattre dix ou douze assaillants qui se trouvaient à probablement moins de trente pas de leur cible pour lancer leurs cocktails.

S’ils n’en avaient abattu que 1 ou 2 pour 24 balles, il est évident qu’ils auraient été bons pour des séances de remise à niveau au tir.

Reprenez tous les faits divers depuis 20 ans, les commissariats attaqués et jamais une racaille abattue, alors qu’en attendant les renforts des villes voisines, avec un feu assez nourri, ils pourraient en abattre 5 ou 10 à chaque fois.

Des policiers coursés comme des proies sans jamais se retourner vers leurs assaillants, l’arme à main, pour en descendre 5 ou 10 et se risquer jusqu’à faire Camerone s’il le fallait pour en exterminer le maximum avant de succomber sous le nombre.

Je vous laisse faire le parallèle entre la France, la Chine ou la Russie : vous croyez qu’on verrait un commissariat attaqué impunément à Moscou par de la racaille de banlieue ?

Vous croyez qu’à Pékin un groupe de jeunes hyènes s’amuserait à attaquer des policiers en pleine réunion de travail dans leurs propres locaux ??

Allons voyons, vous m’avez compris, le problème policier n’est pas que policier, les policiers ne sont que la partie émergée de l’iceberg de la démission délitante qui coule le bateau France.

Pourquoi ont-ils donc peur ainsi d‘abattre alors qu’ils sont réellement en danger et qu’ils pourraient même arguer de la légitime défense ?

C’est un mélange de droit-de-l’hommisme, de politiquement séant, de philosophie de l’humain qui prétend que chaque vie en vaut une autre, de naïveté, de mise à la botte de la classe dominante et plus particulièrement politicienne qui refuse d’assumer ce qui est pourtant sa mission : pour protéger la démocratie, un dirigeant n’a pas le droit d’hésiter à exterminer tout ce qui la met en péril.

Les guignols intellectuels qui ont répandu leur connerie dans la classe dirigeante prennent les Droits de l’Homme par le mauvais bout : la démocratie, c’est les Droits de l’Homme, aboutissement de belle facture après des milliers d’années d’errements et de servitudes. Tout ce qui met en péril la démocratie, la délinquance ou la démission politique de ceux qui sont chargés de la protéger par exemple, sont donc des atteintes aux Droits de l’Homme.

Où est-il indiqué dans le texte des Droits de l’Homme que l’on n’aurait pas le droit d’abattre tout ce qui met en péril ces Droits ??

L’article 30 de la Déclaration universelle des droits de l’homme précise qu’aucun individu ne peut se livrer à une activité ou à un acte visant à la destruction des droits et libertés des autres hommes :

« Article 30

Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés ».

L’article 3 proclame bien le droit à la vie, mais il est rédigé avec assez d’ambiguïté pour que le doute subsiste sur les droits pour les Nations à maintenir la peine de mort.

« L’article 3 de la Déclaration universelle des droits de l’homme stipule que « tout individu à droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de la personne ».

Cette rédaction est le fruit d’un compromis entre les représentants des États qui souhaitaient que l’on affirme que la peine de mort viole le droit à la vie et ceux qui voulaient en dire qu’elle ne constitue qu’une limitation au droit à la vie.

Le résultat fut que toute référence explicite à la peine de mort disparut du texte définitif de la DUDH ».

https://www.acatfrance.fr/peine-de-mort/droit-international

Alors que les auteurs de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme ne se sont jamais avancés sur la valeur des individus, se bornant à édicter que chacun doit disposer des mêmes droits en matière de dignité, protection ou à un procès équitable par exemple, toute une idéologie droit-de-l’hommiste s’est emparée du texte pour fanatiser la classe politique occidentale, lui faisant croire que toute vie se valait, au mépris de la réalité dont un seul exemple suffira à vous démontrer du contraire : une infirmière qui passe son temps à soulager les maux des autres et à essayer de sauver des vies est-elle plus importante pour l’humanité qu’une racaille de banlieue qui n’a aucune compassion et est capable de voler des vies d’innocents ?

Je vous laisse un instant avec vos insupportables conflits intérieurs de conscience et autres atermoiements propres à vous gâcher la journée, sachant que vous avez peut-être été contaminé par l’abstraction absolutiste d’une idéologie qui parait belle mais qui souffre des réalités contraires tous les jours qui, elles, ne sont pas belles du tout.

Or la clique politique française non seulement hésite mais refuse de faire ce que les démocraties grecques, Sparte ou Athènes, avaient déjà compris en leur temps : considérer que ceux qui mettent en péril le fondement de la démocratie dont l’un des objets majeurs est le bien-vivre ensemble n’ont aucune valeur et doivent être éliminés par l’ostracisme ou la peine de mort : c’est le prix à payer pour la survie de la démocratie.

Ne pas vouloir payer ce prix, c’est déjà attenter à la démocratie puisqu’alors la majorité qui voudrait vivre en paix et en sécurité vit en réalité sous la terreur des minorités et bandes armées haineuses que les juges et les ordures politiciennes protègent : la majorité ne vit donc plus sous le régime démocratique des Droits de l’Homme mais sous le régime fasciste des bandes, macronistes aujourd’hui, mais hollandaises, sarkoziennes, chiraquiennes ou mitterrandiennes auparavant.

On ne parle pas ici du vol de nécessité ou de la petite escroquerie de survie, mais des véritables malfaisants de banlieue qui, aux lois du citoyen, opposent en le proclamant tous les jours leur code de haine.

Notre clique d’ignobles politiciens fait ensuite la leçon et les étonnés de voir des mouvements qu’ils osent qualifier de nazis prendre leur essor en France.

Ceux-là n’ont décidément rien compris à la réelle démocratie, confondant les vrais démocrates avec les vrais nazis qu’ils sont eux-mêmes à laisser les hordes de haine envers la nation gauloise s’épanouir en toute liberté dans toutes les rues de France, dans les squares, les carrefours, les quartiers livrés aux multiples racailles anti-France et au final des villes entières terrorisées de sortir le soir ou trop tôt au petit matin.

Voilà, les nazis, ils sont dans les ministères, dans nos assemblées, nationales ou locales, dans les cours de justice qui délivrent l’ausweis de tuer le Blanc de France et qui adoubent le crime, le couteau, le hachoir, la kalachnikov, pourvu que ces armes soient tenues par des mains colorées qui ont déjà substitué sur leurs territoires leurs lois aux lois de la République.

On est donc en droit d’affirmer ici, au vu du texte de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, notamment son article 30, que ce sont les macronistes qui aujourd’hui attentent à la démocratie française en refusant de sécuriser le territoire et le citoyen, et le Rassemblement National, s’il met en pratique sa profession de foi d’éliminer par tout moyen et sans limite les dissidences, les racailles et les islamisés séparatistes, son meilleur rempart pour 2022 contrairement à ce que laisserait accroire la fachosphère médiatique dont les plus éminents représentants sont le Monde et Libération.

Mais prenons tout de même au mot l’anathème des bien-pensants qui sont aussi en même temps les malfaisant du pays : si être nazi c’est vouloir pouvoir évoluer dans les rues de France à toute heure sans risquer de se faire voler, violer, tabasser, égorger, brûler vif, alors la France est majoritairement nazie, assumons donc le fait et le mot, nos consciences sont claires, nous ne haïssons pas l’autre, qu’il soit noir ou blanc ou jaune ou bistre pour la couleur, nous haïssons l’autre en meutes qui tient le couteau face à nous désarmés au coin de rues, au sortir des écoles, au sortir des églises, au sortir des usines ou au sortir des bistrots ou même au sortir de chez soi, en résumé, nous ne haïssons que ceux qui nous haïssent, et il y en a beaucoup maintenant dans nos pays-campagnes, c’est pour cela que nous devons haïr beaucoup à proportion en retour, et si l’autre haineux est pour une grande part coloré, ce n’est pas de notre fait, c’est la traite négrière d’importation organisée par nos dirigeants depuis 40 ans qui en est la cause.

Et la police, au lieu de gémir, ferait bien d’obéir aux vrais Droits de l’Homme et aux Droits des citoyens qui dans la hiérarchie des normes ont valeur largement supérieure aux ordres de leur hiérarchie, aux circulaires des politiciens, au laxisme des juges, au délitement d’une nation.

Que la police de rue se dise enfin qu’au vu de l’article 30 de la Déclaration des Droits de l’Homme, comme personne ne peut s’arroger le droit de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés, leurs supérieurs et les missions d’inspection générales des services ainsi que les juges et les politiciens qui veulent leur interdire de se servir de leurs armes pour les cantonner dans l’inaction dans la lutte contre la racaille attentent par là-même aux Droits de l’Homme et du Citoyen qui n’aspire qu’à vivre en sécurité dans son propre pays.

Il s’ensuit donc, vu les textes internationaux paraphés par la France, que tant les juges que les cadres de la police ou les politiciens n’ont aucun droit à attenter à la démocratie française, que c’est aux citoyens dans leur majorité d’ordonner ou non aux policiers d’exercer à l’américaine s’il le faut pour des tirs à vue au moindre signe de danger, et pour les plus violents multirécidivistes, l’ostracisme à vie ou la peine de mort immédiate pour le salut de la démocratie.

Bref, qu’un référendum soit organisé auprès de la population sur les droits à donner à la police d’abattre au moindre danger pour ne plus se laisser brûler vive dans un véhicule.

Après tout, ce sont les racialistes, les indigénistes et les gauchislamisés de nos classes politiques et universitaires qui devraient être contents.

Ils veulent américaniser les luttes des minorités en les important dans notre pays, il faut alors aller jusqu’au bout dans l’américanisation, il faut que le policier français n’ait rien à envier à ses homologues américains dans son droit à défourailler.

Jean d’Acre

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Travis

Ces fonctionnaires qui refusent de se servir de leur outil de travail devraient être sévèrement sanctionnés, car non seulement ils mettent en jeu leur sécurité , celles de leurs collègues et la nôtre, mais ils salissent en plus l’ image de la Police et celle de la Nation.

DANY BARTHOUIL

Bravo ! et merci de le publier !! Depuis très longtemps je suis de cet avis et demande pourquoi les policiers n’ont pas droit à la légitime défense , pourquoi surtout ils ne désobéissent pas à leur hiérarchie, tous ! Ils veulent que la peur change de camp mais ne font rien d’autre qu’attendre que la Justice change et soit enfin juste !!!

AusecoursVladimir

Aussi la faute des français… si les français avaient voté Jean Marie Lepen il y a 3 décennies nous n’en serions pas la. sans compter qu’il en rentre 450 000 chaque année en territoire français près à voter pour les collabos bobos! Malgré toute les bonnes volontés Notre France est foutue à moins que l’ami Poutine nous envoie ses forces armées pour nous sauver comme en 1944!

Maximilien

Les.flics doivent sauver leur peau avec les armes létales face a la criminalité sinon qui le fera dans ce socialo-gauchismes…

Jobig

Les racailles ne se permettraient pas ce genre de comportement dans leurs pays d’origine. Les flics, dans les pays arabes comme en Afrique noire ou en Turquie appliquent le rapport de force : ont la mattraque facile et sont des spécialistes du passage à tabac. Ils n’ont même ps forcément besoin de sortir leurs flingues.
C’est pour cela que les forces de l’ordre du Maroc ou d’Algérie sont bien contents et rigolent bien entre eux de nous refiler leurs racailles.

Soazig NEDELEC

..tout à fait d’accord avec votre titre d’article..ce que je me dis à chaque assassinat de nos policier..

petitjean

le pouvoir préfère dix policiers morts, plutôt qu’une seule racaille morte !
le pouvoir sait que si un seul djeune est abattu par la police ce sera aussitôt l’émeute .
Et si c’est un mineur, imaginons le cirque des merdias
Les conditions d’utilisation de leur arme de service sont très très très strictes. Les policiers sont entre le marteau et l’enclume.
Tout dépend du pouvoir
Dans un pays normal, tout individu ,menaçant la vie d’un policier, devrait être abattu
Mais nous sommes en France
Souvenons nous des manifestations où des individus lancent des produits enflammés sur les policiers : c’est un cas de légitime défense
Le pouvoir craint par dessus tout, que les banlieues s’enflamment
Donc…….rien ne va changer !

Richard Desgagné

Chapeau. Rien d’autre.

Marie Peyras

Mariee a un Jamaicain- fier de ses racines -.depuis 20 ans.Homme sage et clairvoyant sur notre Salope qui s est attribué le nom de President et sur notre avenir .En Jamaique,la police est aimee, soutenue.Toutes ces vermines seraient détruites sans sommation.L armée aussi est présente et traduit.Pourtant ,les Badboys,je les comprends,la misère des ghettos,l attractivité d internet.Ils ne sont pas assistés comme ici par nos élites et finissent direct ds des prisons,qui m ont donné le frisson.Les Jamaicans sont un peuple CHRETIEN avec des Valeurs,jamais ils n accepteraient tous nos envahisseurs ceux-ci repartiraient vite fait,morts ou vifs.Je ne veux pas faire de la pub pr la Jamaique,j ai peur que tous ces touristes débiles qui me dégoûtent souvent ,reviennent, car ils pourrissent les gens.

Soazig NEDELEC

Bravo aux Jamaïcains..

DANIEL

Je suis absolument d’accord avec cette analyse. Les policiers sont attaqués. Ils se doivent de riposter immédiatement à balle réelles. Force doit rester à la loi. Et peu importe les jérémiades des “droits de l’hommistes”. Nous sommes en guerre comme disait le président d’un faible partie des Français alors utilisons les armes de guerre contre ceux qui nous la déclare. Croyez moi, ces “d’jeun’s” comprendraient enfin qu’à jouer au plus fort avec nos forces de l’ordre est bel et bien fini et peut-être n’y reviendraient-ils pas à deux fois, tant le risque serait élevé pour leur petite personne.
Je sais bien que l’ensemble des islamo-gauchistes trouveront mes propos scandaleux mais je les assume totalement.

Gabriel Zallas

Et si il y avait vingt, trente , quarante voyous fingués par jour, pas forcémént tués à quelques exceptions près, mais des condamnés à marcher avec des béquilles pour le restant de leurs jours après avoir fait un vrai séjour en prison d’au moins deux ans, que ferait le gouvernement et ses cadres devant la multiplication des ripostes plus musclés de sa police si tous se tiennent les coudes ? En cas de manif de BB et racailles des tirs tendus avec des balles de caoutchouc et des gaz plus durs que les lacrymos : je pari que le gvt ferait profil bas et céderait car sa survie ne tiend justement que grâce aux FdO.

Henri

Le pistolet représenté en photo est un Sig Sauer SP 2022, la capacité de son chargeur est de 15 cartouches en 9×19 (ou 9mm Para ou 9mm Luger), je ne connais pas de pistolets modernes ayant une capacité de chargeur de seulement 6 coups, mais peut être confondez vous pistolet et revolver.
De plus on dit une cartouche ou une munition, la balle est un élément de la cartouche, soit le projectile.

Robert Jordan

Que les flics n’aient pas couvert de crachats le Darmanin pendant la manifestation, auteur de leurs malheurs, est d’une bizarrerie effrayante. Ils l’ont laissé se faire la poire devant les caméras et ils pleurent ensuite.

FleXo

Puisque la police ne peu pas, les citoyens doivent se proteger. Si un certain nombre de citoyens , discretement faisait disparaitre une racaille, a coup de fourche, de manche de pioche ou a coup de pelle ,discretement, puis dissous, dans un vidonde soude le cadavre…si partout en France nous arretions d attentre le messith, l homme providentiel qui n arrivera jamais?

DEPALRAC

Va jeter un caillou sur la voiture de police aux USA, le policier sort et fait un carton.! En France il faut remplacer les Sieg Sauer 9mm qui restent dans les étuis des policiers et leur donner des pistolets à eau ou à billes, ça sera plus d’actiualité!

Jill

En effet que les policiers ouvrent le feu quand ils sont attaqués ;sans si possible faire du tir à tuer… Si ils transformaient les barbares en chapons, ce serait déjà bien.
Ensuite solidarité de tous les policiers… pas question d’envoyer l’un d’entre eux devant un juge collabo avant le résultat de l’enquête interne. Se défendre cela ne veut pas dire faire n’importe quoi ;c’est clair.

Superdupont

Que les policiers mettent moins de zele a faire evacuer les terrasses de bistrot à 21h05 après ils auront mon soutien !!

Paoli

Les policiers doivent tirer et bien viser …pour le salut de tous.

Jill

Les couilles, ce serait très dissuasif…

Système

On ne peut décemment pas tirer sur 99% des délinquants ; Nous ne sommes pas en Amérique du Sud … vous allez tirer sur des voleurs de scooters ? Sur des pickpockets ? Ben sûr que non,,,

Jill

Délit de fuite, oui… et agresseurs de policiers.
Tirer ne veut pas dire forcément tuer.

Sniper83

Ok pour tirer sur les voleurs de scooters si le vol est commis avec violence physique !!!

Jill

Non, délit de fuite suffit…

Anne Lauwaert

ça fait des années qu’on le dit: pourquoi les policiers ne se défendent-ils pas? eh bien parce que tout le monde sait que ce sera l’étincelle qui va mettre le feu aux poudres et que tout le monde a peur de l’explosion

Jill

Sauf si les barbares prenaient vraiment peur…
Si ils craignaient de se faire descendre en agressant des policiers ils moduleraient leur agressivité.

Romuald

Donc on a cas se faire casser le cul et dire merci. Pas tout le monde a peur de l explosion il y en a qui attende que ça. Mais là on va rentrer dans ceux qui ont des couilles et ceux qui n en ont pas.

djeffcrs

Changer la formation au tir des policiers et gendarmes. Ne plus accorder 10pts dans les tirs dans la tête et le corps mais 10pts dans les jambes..Il faut changer les cibles.
En contre partie la proportionnalité n’existe plus..
En situation le policier donne une injonction répéter deux fois si un individu de respecte l’ordre du policier il risque de prendre une balle dans la jambe même s’il n est pas armé.. Les policiers seront à nouveau craints et respectés

Un officier de police

Jill

Les jambes et l’entre-jambes… Perdre ses couilles en agressant un policier, le risque ne vaut peut-être pas la chandelle.

Domisoldo Dièz

Avec le stress et dans le feu de l’action, il est beaucoup plus difficile de placer une balle dans la jambe que confortablement au pas de tir…..

Jill

Sur un chargeur de 15 cartouches…

patphil

ça s’appelle de la légitime défense
au lieu de suivre les ordres de fuir si tous les policiers ripostaient …

Système

La légitime défense, c’est quand on est soi même agressé. Et la riposte doit être TOUJOURS proportionnée…

DANIEL

Et alors…les policiers, les pompiers, les médecins, le samu ne sont-ils
agressés et éventuellement tués ? Ne plus riposter vigoureusement confine à de la lâcheté

joseph d arimathie

votre article est un bijou de raison ! il faut revenir aux fondamentaux : dans leurs pays de merde d origine , ces degeneres n obeissent qu a la trique . le coran le dit clairement : si tu es un lion , je serais un mouton et vice versa .les GRECS l avaient parfaitement compris eux aussi : l ostracisme et la peine de mort . quand aux flics , l heure est venue de defourailler et plus de se faire dechirer ! mais en apparence , il y a plus de compassion pour les racailles que pour une aide soignante qui se fait trainer par une voiture sur 800 M par des racailles .

Requiem

Ils sont prompts à massacrer les autochtones qui manifestent contre la hausse perpétuelle des impôts ou l’absurdité du confinement éternel, mais jamais à taper sur les racailles, nos courageuses ordures en bleu.
Voir leur dernière dépliement de force,fusils d’assault en main pour évacuer les terrasses. Même là ils étaient d’un amateurisme minable, s’exposant à se faire piquer leurs armes, mais ils savent que des blancs ne leur feront rien.
Alors que dans les pays civilisés genre Brézil, les vrais flics ne se privent pas de faire disparaitre les racailles. En France c’est les racailles qui sont chargé de la police.

Système

Oui mais au BRÉSIL, il est parfois difficile de distinguer les flics de la racaille…

JEEP

Ultime difficulté, en France, les racailles ont infiltré la police tout autant que l’Armée. La solution ne peux être que politique et les droits de l’homme sont destinés tôt ou tard à être piétinés. Ils ont été contre productifs jusqu’à présent. Je suis pour abattre sans sommations tout auteur de délit de fuite ou d’agression envers un représentant des forces de l’ordre. C’est la seule façon de faire changer les mentalités.

Requiem

En France la racaille deviens flics,comme Zoubir.
https://www.bfmtv.com/paris/j-ai-passe-5h-a-l-igpn-le-policier-tiktokeur-participant-aux-princes-de-l-amour-dans-le-viseur-de-la-prefecture_AV-202101220083.html

Fourni des uniformes à ses potes rappeurs, aucune sanction.
Se met en arrêt maladie pour dépression (lol) et participe à une télé poubelle, sera finalement sanctionné par la police “raciste”.
Ya qu’en France que ça existe.
La racaille en bleu qu’elle ne vienne plus se plaindre quand les “cousins” les éclatent, ces sales antifa de mes deux.

Natou

Âmes sensibles s’abstenir :
Un viol filmé par les copains du violeur mis en ligne !

https://www.valeursactuelles.com/societe/un-viol-filme-en-direct-a-stalingrad-lenfer-continue-pour-les-riverains/

Natou

En fait tout cela est calculé , on demande aux flics de ne pas intervenir sinon c’est l’embrasement comme en 2005 où Sarko alors Ministre de l’intérieur avait justement demandé d’intervenir auprès des dealers et badaboum : les racailles coursées se sont planquées dans le local EDF et ils ont grillé et la c’était le feu dans les cités !!

Donc dans un souci électoral, il tire sur la corde en se disant on va gagner encore 5 ou 10 ans seulement c’est un volcan et quand la lave va couler dans peu de temps cela va faire boum !!!

Système

Ils n’en ont rien à foutre des émeutes ! C’est juste que la racaille sert à terroriser le petit peuple …

miguel

Rien à voir avec l’article, mais si la photo que l’illustre est representative de la généralité des policiers français, on s’explique que les racailles parviennent à les désarmer. L’agrafe du holster est mal placé : dans cette position, il faut se servir de la main gauche pour l’enlever, ce qui rend l’extraction de l’arme très compliqué dans une situation critique. C’est nul ce holster, il faut que l’agent puisse libérer l’extraction avec le pouce de sa main droite. J’espère au moins qu’ils portent leurs beaux Sig Sauer cartouche chambrée. En tout cas, ce holster n’est pas professionnel.

Coujou

Bien évidemment vous avez raison mais si un salaud de flic ou gendarme abat un jeune malheureux de quartier difficile qui ira le soutenir qui ira mettre à sac un tribnal pour qu’il soit acquitté et reconnu en légitime défense???
Personne juste du blabla de la part de syndicat policier aussi gauchistes les un que les autres juste bons à se pavaner sur les plateaux TV

Lire Aussi