Au lieu des clandestins, si l’on s’occupait des jeunes handicapés français ?

“Monsieur le président de la République : pourquoi on m’empêche d’aller à l’école ?”, demandait Quentin Ratieuville en 2008. Ce jeune humoriste qui souffre des syndromes de Marfan et Loeys-Dietz, deux maladies génétiques, a participé le 15 décembre à la demi-finale de “La France à un incroyable talent”, sur M6. 

Pour l’occasion, il a décidé de présenter un sketch très personnel sur l’injustice dont il a souffert quand il était enfant. En école primaire, alors dépendant de son auxiliaire de vie scolaire (aujourd’hui appelée “accompagnant d’élèves en situation de handicap”, AESH), il se voit réduire cette aide par l’Académie de Normandie. À la place, on lui propose… un ordinateur.

Ne pouvant plus suivre l’intégralité des cours, ses parents sont contraints de lui faire cours à la maison, l’isolant ainsi de ses camarades. La double peine pour celui qui est déjà condamné à vivre avec ses deux maladies lui imposant des séjours réguliers à l’hôpital. À ce jour, il a subi 21 opérations chirurgicales à seulement 19 ans. “Je l’ai mal vécu car j’adorais l’école à cette époque-là et cela me permettait de sortir la tête de l’eau entre deux séjours à l’hôpital. Avec cette décision, ils m’ont encore plus isolé”.

Face à cette injustice, Quentin Ratieuville avait décidé d’écrire à Nicolas Sarkozy pour tenter de trouver une issue à cette situation, lui permettant ainsi de retrouver ses camarades comme un élève “normal”. 

Quentin Ratieuville n’a pas reçu de réponse de la part de Nicolas Sarkozy en personne. Toutefois, il a reçu un message de son cabinet. “Même du haut de mes six ans, j’ai compris que leur réponse ne changerait strictement rien”, ajoute-t-il.

Après 8 mois de combat mené par ses parents, il a finalement pu retrouver ses camarades et une AVS, présente auprès de lui 24 h par semaine. “Ma mère est allée voir la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées), au rectorat et et jusqu’au ministère de l’Éducation nationale. Elle s’est battue pour que son fils puisse simplement aller à l’école.”

L’appel à Sophie Cluzel

Quentin Ratieuville constate que la situation demeure difficile encore en 2021 pour les personnes  souffrant d’un handicap. “Sur l’inclusion des personnes handicapées, ce n’est pas possible de vivre avec tant de retard”, fustige-t-il, se disant prêt à rencontrer Sophie Cluzel, ministre chargée des Personnes handicapées pour essayer “d’apporter sa pierre à l’édifice”.

La France a malgré tout fait d’important progrès depuis le vote de la loi du 11 février 2005, qui a posé le principe du droit à la scolarité pour tout jeune en situation de handicap. Entre 2006 et 2018, les effectifs d’élèves en situation de handicap scolarisés en milieu ordinaire ont presque doublé, passant de 74 000 élèves à plus de 134 000 élèves selon les données du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Dans le second degré, les effectifs ont été multipliés par 3 sur la même période.

Quentin Ratieuville mesure de son côté le chemin qu’il reste encore à parcourir. « Par exemple à l’école, ce n’est pas normal d’avoir à batailler pour avoir une AVS. Il faut faciliter l’accès à l’éducation pour les personnes handicapées. C’est compliqué aussi de justifier qu’il faille une carte pour se garer sur une « place handicapé” », ajoute-t-il, soulignant plus globalement que l’environnement urbain demeure encore aujourd’hui inadapté pour les personnes qui souffrent d’un handicap.

image_pdfimage_print
26

15 Commentaires

  1. Si la débilité peut mener à une meilleure comprehension des vrais enjeux d’une société se souhaitant juste. Prk pas? Ça vaut bien son clando bien titré? JG, svp, montrez à Daphné comment chiffrer tout ça. Pour recentrer un peu le débat. À la base, on parle bien de bougnoules et autres bizarreries, non? RL vous régalez

  2. Stop à la recherche contre le sida. Gardons la moula pour les cancéreux.
    Ouais prk pas?
    Bin disons que Raphaël apprécierait pas trop. C’est pas son propos

  3. Le gros problème les handicapés coûtent cher et pas rentables ce que pensent les politiques , dans un avenir proche les chambres à gaz vont reprendre du service , pour du pognon dingue l’extermination de masse est tres proche , il ne manque plus les chômeurs , malades , les moins que rien les illettrées , la solution finale en marche c’est pour bien tôt.

    • Le rêve de ces salauds est de les exterminer. En attendant, les femmes enceintes sont persécutées dans les services post-natals. Lors des écographies dés qu’il est vu la moindre anomalie avec le fœtus, un avortement est proposé. Certaine femmes finissent même par déprimer à l’idée d’aller aux RDV

  4. les pauvres étrangers qui n’ont qu’à demander à être soignés gratuitement en france, vous voulez les ruiner?
    les pauvres migrants « clandestins » qui ont l’AME donc gratuité à 100% (merci jospin)alors que la majorité des français n’ont pas de mutuelle et ne sont remboursés qu »à 70 moins un euro pour la visite médicale ou la séance de kiné moins 0,50 euro par boite de médicament (merci sarkozy)

  5. De tout coeur avec nos compatriotes qui ont tant de difficultés pour vivre le quotidien, il faudra marquer à la culotte le prochain president jusqu’à ce qu’il ratrappe le retard de ses prédecesseurs dans ce domaine.

  6. … et des veuves d’agriculteurs ? Leurs maris ont fait ce qui reste de plus beau dans notre malheureux pays, les odieuses manoeuvres des pourris au pouvoir les ont poussé au suicide et elles sont réduite à la plus extrême misère… Tout ça pour continuer de gaver des envahisseurs égorgeurs qui ne viennent chez nous que pour nous nuire. Merci les collabos corrompus !

    • Le but des ces salauds de politicards est que nous devenions dépendants des autres pays pour notre alimentation. Ca ne leur a pas suffit de détruire toute notre industrie, ils détruisent notre agriculture. Ils détruisent la France et plus largement l’Europe. Ils détruisent également sa matière grise en important tous ces immigrés analphabètes qui refusent de s’intégrer et imposent leur mode de vie arriéré.

  7. TOUS les Gouvernements se foutent éperdument des PH ! Ils n’ont jamais rien fait pour nous et ne feront jamais rien ! Je l’ai encore testé il y a un mois seulement : des dizaines d’organismes fantoches, tels l’AGEFIPH, qui ne sont intéressés que par leurs subventions, et d’autres qui n’ont pour mission que de vous mener dans une impasse. Dernièrement, j’ai testé pour vous : DUODAY : stages et emplois pour PH; rencontres avec employeurs « Handi ouverts » ! Et la loi sur l’obligation d’emploi des PH, ça vous parle ? Que du vent ! Nada ! Il ne se passe RIEN; vous n’obtenez rien, et, à la fin de la journée, vous retournez chez vous, et merci d’être venus ! Mais, « en même temps », quelqu’un, quelque part, a touché du pognon pour vous mener en bateau ! Ah si, une astuce toujours valable : dites que vous vous appelez Mohammed ou Bamboula; et là…

  8. Combien de milliards distribués en pure perte aux dictatures africaines. Combien de milliards distribués au photovoltaïque, à l’éolien, l’hydrolien, à la voiture électrique EN PURE PERTE ! Tout cet argent jeté par les fenêtres pour complaire aux crétins écolos aurait bien arrangé la vie des handicapés. N’oubliez jamais que le handicape peut frapper tout le monde à tout instant ; un faux pas dans l’escalier et vous voilà tétraplégique…

  9. C’est au nom de l’humanisme que tous ces gôchistes veulent que l’on accueille tous les déshérités de la terre. Pour moi notre devoir ce n’est pas ça, ce n’est pas de dire venez à nous car nous sommes humanistes, notre de devoir est de répandre nos idées vers d’autres pays pour qu’ils deviennent plus humanistes. C’est tout. Nous devons prendre soin des nôtres. A charge aux autres pays de faire de même.

  10. ABSOLUMENT D’ACCORD, les nôtres avant les autres ,quand on voit la galère des gens en fauteuils ou rien n’est adapté, trottoirs ,transports en commun ,idem pour les aveugles ,y a du boulot alors que pour les envahisseurs les assos à la c…leurs déroulent le tapis rouge INADMISSIBLE ET REVOLTANT

  11. il y a 11 millions de pauvres en france dont 5 millionsd immigrés qui gagnent moins de 1000 euros par mois c est vrai il y des jeunes fds et des agriculteurs et des retraités qui gagnent moins de 1000 euros par mois faites les comptes les francais se sont appauvris en deux ans autant qu en 10 ans depuis 2009, la france est en voie de tiersmondisation et de sous developpement

Les commentaires sont fermés.