Au pays des aveugles, la « différence » est reine !

Publié le 7 octobre 2013 - par - 908 vues
Share

Existentiellement parlant, les hommes ne se demanderaient point « comment vivre » s’ils ne vivaient pas en communauté. Pour Robinson, en effet, cette question n’avait pas lieu d’être, puisqu’il était seul. Tout au plus pouvait-il se demander « pourquoi vivre ».

La question du « comment vivre » passe donc par l’autre, et l’autre, à son tour, ne peut l’esquiver. Or, l’autre implique la « différence », puisqu’il est « autre ». En conséquence, comment vivre la « différence » lorsque les différences sont sur un même territoire ?

En les égalisant par le droit ? Mais de quel droit les égaliser par le droit ? Et d’abord, quel droit les égaliserait-il sans conteste ? Le droit divin ? Le droit laïque et républicain ? Si l’on opte pour le droit divin, à quel Dieu se référer ? Si l’on opte pour le droit laïque et républicain, sur quel fondement indéniable l’asseoir ? Faudra-t-il en appeler à toutes les cultures pour répondre à toutes ces questions ?

Que vaudrait, par ailleurs, cet appel si chaque culture refuse de voir en « l’autre » un égal culturel ou, pire, un égal naturel ? Bref, comment dialoguer si les hommes ne parlent pas la même langue ? Et en même temps comment ne pas dialoguer si l’on veut éviter l’affrontement interculturel, et, par la suite, la violence véritable ?

Admettre la différence culturelle en tant que « fait » est chose évidente. Que les plus inquiets ici se rassurent : la Terre est assez grande pour accueillir toutes les cultures !

Admettre la différence culturelle au sein d’une même culture est autre chose. Cela peut néanmoins se révéler constructif dès lors que la différence est au service de la ressemblance, c’est-à-dire de l’universel.

Admettre la différence culturelle au sein d’une même culture parce que la « différence » vaut d’être « en tant que différence », est tout autre chose : c’est ouvrir les bras sans ouvrir les yeux !

Maurice Vidal

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.