Au Président Khamenei, qui rêve de rayer Israël de la carte du monde…

Publié le 2 octobre 2019 - par - 834 vues
Share

LETTRE OUVERTE À MONSIEUR ALI KHAMENEI, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE IRANIENNE

Copie à monsieur Antonio Guterres

 À la veille du carême du Grand Pardon, la majorité des juifs de par le monde se rendent à leurs synagogues pour lancer leurs prières au Créateur et Lui demander humblement pardon pour leurs fautes, mais aussi la bénédiction d’une paix durable dans le monde entier.

En cette veille de Kippour et après maintes cogitations et tergiversions, je veux cesser d’hésiter et de me camoufler derrière le paravent de l’évidente inefficacité de mon initiative… Je prends donc la plume pour vous écrire suite à vos récurrentes menaces d’effacer le petit état d’Israël de la mappemonde…

Voyez-vous Monsieur Khamenei, avec tout le respect que l’on doit à votre rang éminent et à votre personnalité qui se dit représenter « Dieu sur terre » – un imam – il me semble que vous êtes sur le point de faire une erreur tragique qui coûtera excessivement chère à toute l’humanité.

Je m’explique :

Quel est d’après vous le vainqueur de toutes les guerres ? Au cas où vous l’auriez oublié, il n’y a qu’un seul et unique vainqueur : c’est « la mort » – qui dit mort dit désolation, destruction, ravage, délabrement, tristesse, ruine morale et matérielle dans tous les camps impliqués et même limitrophes. En fait, il n’existe aucun vainqueur, hormis le mal, le Satan, comme vous l’appelez.

Et pourquoi ? Quel est le gain, votre gain ? Dans quel but ? Celui d’effacer un imposteur, un prétendu sioniste voleur de terres, un peuple nuisible ? En somme, des êtres humains comme vous et comme moi, dont l’unique crime est d’être juif…

Ou alors n’est-ce pas là votre subtile ambition de recréer l’ancien empire perse ? Ou celui, non négligeable d’islamiser le monde entier…?

Vous savez, il existe une myriade de prétextes valables ou non pour permettre au mal de s’implanter dans le cœur de ceux qui cherchent à inscrire leurs noms dans l’histoire de l’homme… et pas conformément à la manière la plus noble.

Il me semble nécessaire de vous rappeler qu’il n’existe aucun peuple sur cette planète qui vit sur ses terres ancestrales, et que depuis que le monde existe, le plus fort a toujours assujetti le plus faible et s’est emparé de ses biens et de ses terres.

En outre, il n’existe aucun être humain qui peut prétendre posséder quoi que ce soit sur cette terre…  La terre entière, le cosmos, toutes les créatures appartiennent à celui qui les a créés et il s’appelle l’Éternel. L’être humain n’est qu’un passant, un locataire temporaire, un hôte, qui, une fois le contrat défini de la vie consommé, retournera au sable dont il est fait.

Ce qui revient à dire qu’il n’existe aucun peuple sur cette planète qui possède une garantie ferme de demeurer sur ses terres pour l’éternité. Vous n’ignorez certainement pas qu’il y eut dans le passé de l’homme une succession d’empires nés de la convoitise, de l’ambition, du désir d’arracher quelques bribes à l’éternité, de la soif insensée de se prendre pour Dieu… Ces empires ont disparu, ne laissant derrière eux qu’un amas de papier et de vestiges croulants en souvenir. Ces aiguillons malsains refusent de se dissiper, et l’histoire ne manque pas de nous en donner des exemples virulents : il y a soixante-dix ans à peine, Adolf Hitler laissait son empreinte morbide et des millions de morts – pauvres pions, victimes de son rêve fou de créer un troisième Reich qui durera « mille ans ». Il n’en dura que douze.

Israël, dans ce pot-pourri, a pourtant existé bien avant la montée du Christ et de l’islam. Nous reconnaissons ses traces déjà à l’époque pharaonienne dans les hiéroglyphes, quelques 1 300 ans avant la naissance de Jésus.

Israël a été conquis par plusieurs envahisseurs, dont un roi perse, appelé Cyrus II, ou Cyrus le Grand. Mais Cyrus après toutes ses conquêtes et ses immenses satrapies, nous raconte Le livre d’Esdras de l’Ancien Testament, autorise les Judéens exilés à Babylone à rentrer à Jérusalem et donne l’ordre de reconstruire le Temple de Jérusalem détruit lors de la prise de la ville par Nabuchodonosor II.  Depuis, Cyrus II est considéré par les juifs de l’antiquité comme un messie…

Il faut aussi vous éclairer sur certains aspects concernant la foi…Vous savez bien que Jésus était juif, né de parents juifs en Israël… et que le christianisme forgé à Rome a adopté l’Ancien Testament comme base fondamentale de sa foi.

Quant au prophète Mahomet, qui apparaît quelques 700 ans après le christianisme, et afin de créer son islam, il s’est profondément servi du judaïsme pour son projet de nouvelle religion. Il suffit de procéder à une comparaison des deux livres : la Bible et le Coran pour comprendre qu’il y a d’énormes et d’incontournables similitudes… La BIBLE existait déjà quelques 500 ans avant la naissance du christianisme. Elle était et elle demeure à ce jour le document original et intégral duquel s’étaient inspirées les autres religions monothéistes, dont le christianisme et l’islam.

D’ailleurs, comme vous avez dû le constater, les musulmans ont même adopté des noms juifs, comme Abraham = Ibrahim, David = Daoud, Salomon = Salman, Ismaël = Ismaël et la liste est longue. En principe, le judaïsme a servi de socle pour la création des deux religions : le christianisme et l’islam…

Pourquoi cette haine du Juif alors ? La réponse est évidente et elle est terriblement simplifiée dans toute sa logique.

Mais revenons à l’époque actuelle, votre menace d’effacer Israël de la face du globe serait catastrophique pour toute la région, sinon plus, car Israël, comme tout autre peuple menacé, s’il est attaqué, emploiera toutes les armes dont il dispose pour se défendre, protéger ses citoyens et survivre…

Survivre, résilience devenue presque impossible au sein de tant d’inconscients, de fourbes et d’hypocrites.

Enfin, depuis la nuit des temps, tant de chefs d’État ont juré de jeter les Juifs à la mer, de les anéantir, de les effacer, mais en vain. Le peuple juif existe depuis plus de 5 000 ans, en dépit de toutes les intimidations et de toutes les guerres, il résiste. Et il est là pour rester, puisque sa foi est incrustée dans les deux principaux écrits du christianisme et de l’islam. Les deux religions ne survivront pas sans la constance de leurs racines émergeant du judaïsme – elles n’en sont en fait, que des embranchements.

Et si au lieu de considérer les Juifs comme un ennemi, vous les considéreriez comme un peuple frère ?

Nous avons tous tant à gagner en contournant nos différends au lieu de s’atteler à aiguiser nos épées ?

Je fais appel à votre conscience et à votre dévotion envers vos concitoyens. Épargnez-leur d’inutiles souffrances et considérez la paix et la collaboration avec tous les peuples du monde, au lieu de faire fructifier la haine et de semer la mort là où vous passez. Ne cherchez pas à produire des armes de dissuasion, comme le nucléaire… Il ne peut servir à personne, sinon qu’à semer la mort et à rendre notre planète encore plus invivable.

Nous voulons tous vivre… peu importe notre foi qui n’est qu’un capital individuel et ne doit en aucun cas être imposée.

Essayez d’imiter Cyrus II, ce très sage chef d’État perse dont le monde ne peut que s’en enorgueillir.

Que Le Seigneur bénisse toute Sa Création d’une paix durable… AMEN.

Thérèse Zrihen-Dvir

http://theresedvir.com/ (Copier coller sur google chrome)

https://theresezrihendvir.wordpress.com/

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.