Au revoir, mon colonel

Publié le 27 mars 2018 - par - 38 commentaires - 1 110 vues
Share

Mon Colonel,

« L’hommage d’aujourd’hui n’appelle que le chant qui va s’élever maintenant, ce Chant des Partisans que j’ai entendu murmurer comme un chant de complicité, puis psalmodier dans le brouillard des Vosges et les bois d’Alsace, mêlé au cri perdu des moutons des tabors, [ … ] Ecoute aujourd’hui, jeunesse de France, ce qui fut pour nous le Chant du Malheur. C’est la marche funèbre des cendres que voici. A côté de celles de Carnot avec les soldats de l’an II, de celles de Victor Hugo avec les Misérables, de celles de Jaurès veillées par la Justice, qu’elles reposent avec leur long cortège d’ombres défigurées. »

Commencer par l’hommage de André Malraux à Jean Moulin, héros de la Résistance, est bien le moindre des honneurs que l’on puisse vous rendre et rendre à votre courage et à votre combat contre la barbarie.

On pourra disserter des heures entières sur la notion de héros que certains vous contestent. Mais qui – au-delà de la récupération honteuse que nos responsables politiques ne manqueront pas de faire -, qui donc aurait la trempe nécessaire pour aller au-devant d’une mort certaine, l’héroïsme simple mais de grande valeur se plaçant ici dans le geste noble, infiniment courageux, de la sauvegarde d’une vie, celle d’une parfaite inconnue ? On pourrait également, aujourd’hui, où nous perdons toute notion de courage devant un ennemi qui avance protégé par les lois de notre République, opposer les époques. On pourrait tenter de minimiser votre geste mais, disons-le, il se trouve que l’islam étant bien pire que le nazisme qui valu à Jean Moulin de mourir en héros, considérant également les conditions horribles de votre mort, votre geste prend une grande valeur de symbole dans ce combat qui nous oppose à la barbarie islamique, la pire idéologie destructrice que le monde ait connu à ce jour.

Vous avez été le seul à combattre de votre propre volonté cet ennemi déterminé, sachant probablement ce à quoi il fallait vous attendre : la veulerie, l’absence de morale et d’humanité… et la mort certaine, comme les autres de nos concitoyens, morts et blessés près de vous, auxquels il faut également rendre hommage. Ils se battaient, eux, d’une autre manière, pour vivre sereinement leur vie de tous les jours. Comme d’autres, parmi lesquels le Père Hamel, assassiné dans son église, selon le même horrible procédé, Madame Sarah Halimi, Hervé Cornara, Madame Mireille Knoll hier encore, en France, de Nice à Carcassonne en passant par Paris. Ils ont été assassinés par les mêmes “soldats religieux” – comme celui que vous avez affronté courageusement -, qui expriment chaque jour davantage cette haine de notre civilisation et de notre démocratie qui les nourrit. Mais ne cachons pas la terrible réalité de votre sacrifice derrière de fausses considérations humanistes, celles qui nous interdisent de nommer l’adversaire ; ce même adversaire qui a, depuis plus de trente ans avec la complicité de nombreux élus, ouvert la voie au chaos politique, économique, social et culturel de notre pays.

Chaque jour, des provocations de plus en plus visibles et virulentes – prières de rue, revendications communautaristes, atteintes à l’intégrité physique de nos concitoyens, parfois jusqu’à l’assassinat – nous montrent à quel point leur détermination est terrible à faire de notre pays une terre sans lumière. Chaque jour votre exemple doit nous inciter à refuser cette idéologie pour – enfin, et il n’est pas trop tard, votre courage l’a montré – faire renaître notre “Douce France” de ses cendres.

Puisse votre sacrifice ultime, celui de votre vie et de celle de vos proches qui ne pourront plus être éclairés par votre sourire, faire que chaque Français – moi le premier -, se pose la question de savoir s’il aurait le courage, devant cette barbarie d’un autre âge supportée par une idéologie meurtrière qui se dit religion, de réagir, de s’opposer, voire de combattre comme vous l’avez fait. Car vous avez combattu, Mon Colonel, seul, sans arme, face à un assassin déterminé par ses croyances religieuses délétères qui font de la mort un paradis quand nous embrassons la vie pour qu’elle soit chaque jour plus rayonnante.

Puisse votre sacrifice nous aider maintenant à fédérer toutes les initiatives, dans un combat quotidien sans trêve, contre cet obscurantisme religieux lié à l’islam qui gangrène notre démocratie depuis déjà de nombreuses années.

Puisse votre sacrifice aider à la prise de conscience de nos responsables politiques de toutes obédiences qu’il n’existe d’autre alternative qu’un combat sans merci contres ces barbares religieux, à livrer avant tout à l’intérieur de nos frontières ou la soumission à plus ou moins long terme.

Puissiez-vous, par le courage dont vous avez fait preuve, contribuer à fédérer notre peuple, ses initiatives, ses combats, chaque jour, chaque heure, pour opposer un front patriotique commun et barrer la route à la déferlante de ce communautarisme mortel pour notre nation et pour notre civilisation.

Puissiez-vous inciter toutes les initiatives patriotes à se réunir, comme le souhaitait Jean Moulin en son temps, pour faire face et montrer à cet ennemi que notre peuple ne se laissera pas soumettre.

Terminons justement par les mots de Jean Moulin, au moment où il partit pour Londres. C’est bien la moindre des conclusions que l’on puisse écrire à la fin de cet hommage que l’on vous rend ici afin que votre sacrifice ne soit pas inutile et qu’il puisse servir à réunir toutes les forces d’une nation qui ne veut pas se soumettre : « Il serait fou et criminel de ne pas utiliser [ … ] ces troupes prêtes aux sacrifices les plus grands, éparses et anarchiques aujourd’hui, mais pouvant constituer demain une armée cohérente [ … ] déjà en place, connaissant les lieux, ayant choisi leur adversaire et déterminé leur objectif. »

Et enfin, pour compléter cet hommage bien modeste, cet appel d’André Malraux adressé aux enfants de France, ceux qui, près de nous aujourd’hui auront bientôt la responsabilité de conduire notre pays sur la route d’une nouvelle liberté : « Ecoute aujourd’hui, jeunesse de France, ce qui fut pour nous le Chant du Malheur. C’est la marche funèbre des cendres que voici. A côté de celles de Carnot avec les soldats de l’an II, de celles de Victor Hugo avec les Misérables, de celles de Jaurès veillées par la Justice, qu’elles reposent avec leur long cortège d’ombres défigurées. »

Au revoir, Mon Colonel.

Jean-Louis Chollet

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Marie d\'Aragon

Merci pour ce bel hommage TOUT SIMPLEMENT !

Une patriote

Ce que j’espère c’est que l’acte de résistance, de courage et de sacrifice du Colonel Beltrame N’AURA PAS ETE EN VAIN ET QU’IL VA ENFIN OUVRIR LES YEUX DES GENERAUX. Le Colonel Beltrame leur a montré la voie à suivre, il a ouvert le chemin de la résistance et leur a donné une leçon de courage. Alors j’espère que tout ces Généraux vont enfin monter qu’ils sont de la même trempe et vont enfin réagir et venir au secours des citoyens en éjectant l’usurpateur afin de reprendre le pays en mains et expulser l’envahisseur. OU ALLONS NOUS VOIR comme après la démission du Général de Villiers DES CARRIERISTES SE DEGONFLER ET CONTINUER A SUIVRE AVEUGLEMENT L’USURPATEUR en laissant les français courir tout les risques et se défendre seul ?

crap2sp

les generaux dites vous avec tout le respect que l’on doit,font surement comme pas mal de francais,ils pensent aux vacances d’ete.et qui mieux que ces generaux savent ce qui vat arriver.a moins d’un E D de St Marc.mais nous ne sommes plus en 62,ces generaux n’ont que des etoiles,et une retraite,mais pas de fougue

Une patriote

Cet acte de courage n’ouvrira en rien les yeux des politiques. Qu’à fait Macron après les attentats = STRICTEMENT RIEN , il fait des discours pour manipuler les gens, met des médailles sur les cercueils, des plaques sur les murs et c’est tout. Pas de fiches S expulsés, pas de fermeture pour les 100 mosquées salafistes et pas d’expulsion des 100 imams, pas de fermetures des frontières alors qu’on sait que les terroristes reviennent de Syrie. AH SI, ce qu’il a fait c’est de réunir tout les partis politiques derrière le cercueil du colonel pour ENCORE MANIPULER ET CALMER LA POPULATION, mais il ne ne fera STRICTEMENT RIEN D’AUTRE, car ce type est avant tout pour l’invasion musulmanes et PEU LUI IMPORTE LE NOMBRE DES VICTIMES !

Carole

On ne peut tout de même pas reprocher à Macron d’avoir honoré ce courageux colonel : il a bien fait et son discours était un sans faute, plein de délicatesse et d’émotion je dois le reconnaître. Maintenant, effectivement, on attend la suite, des actions très fermes pour ce genre de drame ne se renouvelle pas.

dufaitrez

On ne peut mieux dire et écrire !
Le « Dernier des Mohicans », disais-je hier…
Dans une France en voie d’extinction, aseptisée et soumise, il a relevé le Gant ! Celui de l’Honneur ! Chevalier d’un autre temps ! Adoubé par les Vrais Français !
Tous les autres, ne sont que des Mécréants soumis à l’islam ! Honneur à Lui !

Lance-missile

Il est évoqué l’auteur du célèbre éloge à Jean Moulin mais il s’agit d’ André MALRAUX,
une petite erreur sur le prénom à moins que Jean en soit le second.
Cette évocation me rappelle ce qu’il aurait dit du XXI ème siècle qui serait religieux..
mais comme j’ai coutume de dire il n’avait pas précisé que ce serait l’islam .avec tous ses « déséquilibrés » (sic)…

François Pr

Il n’y a pas que l’islamisme de responsable. Il y a aussi les gouvernements : Sarkozy, Hollande et Macron. Il existe de nouveaux gilets pare balle efficace face aux balles militaires, légers, seyants nouveau produit mais chers. Ils ont préféré au lieu de donner des crédits à l’armée donner jusqu’à 1 milliard €, aujourd’hui, pour les immigrés clandestins et illégaux. Un colonel a moins de valeur qu’un broussard d’Afrique équatoriale. Avec ce milliard on pouvait acheter quand même un certain nombre de gilets… Les militaires on s’en moque comme l’a fait Darrmanin qui se félicitait d’avoir fait démissionner un « CEMA » 5 étoiles, lui le petit roquet.

CHASSAING

Réponse à Jean-Louis Chollet
SI vous ne connaissez pas mon prénom depuis 2013 et 264 articles c’est que vous ne me lisez pas, ce dont je ne doute pas d’ailleurs. Je vous joins donc le lien qui vous permettra de vous instruire utilement : Jacques Chassaing

Quant à vous, que faites-vous sur RL à part la propagande de Marine et maintenant de Marion. Une parvenue et une arriviste qui, je le comprends le bien, ne vous ont inspiré aucune volonté de riposter par les armes aux guerriers de l’islam. Les deux pimbêches n’ayant jamais soutenu Riposte Laïque, ni le port d’arme de poing dissimulée pour se défendre des islamistes. Alors, un peu de pudeur et de courage monsieur le dispensateur de prose.

Une chose est sûre, c’est que ce n’est pas moi qui me sacrifierai pour vous!

Asx

On ne dedommagera pas la veuve qui n’est rien puisque pas mariée… Sacrée economie…

Yohann le débattant

????????

François Pr

Mais si ils étaient civilement mariés depuis 1 an. C’est à l’église qu’ils voulaient la cérémonie

Marion

Si, ils sont mariés civilement. Elle pourra donc percevoir les indemnités et la reversion, qui ne lui ramenèront pas son homme… C’est le mariage religieux qui devait être célébré dans quelques semaines.

C Cook

ils se sont mariés religieusement juste avant sa mort en toute discrétion. ref C’est dans l’air et bien avant autre article sur GLDF

EVA

Non, c’est une fausse information divulguée par certains journaux.
Le prêtre qui lui a donné les derniers sacrements en présence de son épouse (mariage civil) a précisé qu’il ne l’a pas marié religieusement sur son lit d’hôpital, car il était déjà inconscient.

uru

ah monsieur Chollet qu’il est bon de lire vos espérances , vos espoirs……mais monsieur hélas avec toutes mes excuses tout cela est de la naiveté que l’on entend depuis trop longtemps !!!! dans quelques jours tout cela ne sera que sujets de polémiques puis tout rentrera dans l’ordre dans l’attente du prochain attentat…..le peuple français n’a plus d’honneur, n’a plus de convictions , il est lache ……….et l’on a que ce qu’on mérite
mon dieu que j’aimerai me tromper mais des décennies de votes de mes compatriotes me démontrent hélas que je n’ai aucun espoir alors continuons a polimiquer à chercher des excuses à notre lacheté etc……..

CHASSAING Jacques

« assurer un premier échelon de légitime défense en attendant l’arrivée des renforts officiels » avec des volontaires en armes, expérimentés, dotés du permis de port d’arme de poing dissimulée et une refonte adaptée de la légitime défense. J’ai consacré un grand nombre d’articles à ce sujet ici sur RL. Il n’y a rien à attendre de nos gouvernants islamo-collabos et de nos généraux planqués.

crap2sp

c’est la guerre mr Chassaing,il n’y a plus de legitime defense,il y a de la defense legitime.vous devez tuer pour ne pas etre tuer,l’islamisme mene une guerre non conventionelle,la reponse doit etre de meme,non conventionelle.la defense du citoyen passéra par moins d’état de droits,pour ces barbares,pour qui nos droits de l’hommes,sont leur cheval de Troy,sachant que eux,avec la complicite des gouvernants,sont deja armes.

Fleur de Lys

merci pour ce très bel hommage rendu au valeureux et courageux Colonel Beltrame
RIP mon Colonel et sincères condoléances à sa famille

zabou

merci, beau texte

Jack

Merci ami Jean-Louis pour cette magnifique épitaphe qui ne sera jamais inscrite sur la pierre tombale du Lieutenant-Colonel Beltrame et qui ne fera en rien prendre conscience aux responsables politiques de France, pour la simple raison qu’il n’ont pas de conscience.

Carole

Une vermine en forme d’être humain, affreuse, malfaisante destructrice, dénuée d’humanité et de pensée, juste animée d’une haine démoniaque et insensée, a anéanti un être noble et bon, au visage dont la beauté solaire, reflet de son âme. Voilà où nous en sommes en France, en Europe, c’est le règne de la vermine et de la haine.

CHASSAING

« Puissiez-vous inciter toutes les initiatives patriotes à se réunir, comme le souhaitait Jean Moulin en son temps, pour faire face et montrer à cet ennemi que notre peuple ne se laissera pas soumettre… » avec des cierges, des poèmes et des ours en peluche?