Au RN, Ravier s’en va, Touzé revient : tout un symbole…


Au FN Stéphane Ravier fut ce que l’on appelle un militant exemplaire. Il a fini par claquer la porte. Comme tant d’autres avant lui. Étrange caractéristique qu’a ce parti de dégoûter les plus dévoués ou les plus brillants. Car si Ravier a été fidèle au FN lors de la scission mégrétiste, comment occulter la longue liste de militants tout aussi remarquables qui, bien avant lui, furent traités avec le même mépris ? Qui se souvient d’Hubert Fayard et Nathalie Debaille ? Qui se souvient de Stéphane Durbec ? Qui se rappelle qu’après avoir joué les sycophantes en vue de pousser à la funeste rupture, Philippe Olivier fut aussi le premier à abandonner Mégret ? Malheur aux militants qui ont la mémoire courte…

C’est pour cette raison que nous avions rappelé le passé (une partie seulement) de Jean-François Touzé. Après l’avoir lamentablement trahi pour le Parti de la France (au conseil régional d’Île-de-France en 2009), Touzé vient d’être réintégré à la campagne de Marine Le Pen. Cette dernière déclare au sujet des cadres qui ont rejoint Zemmour qu’il s’agit d’un aller-simple. Elle accepterait donc le retour d’un Touzé en même temps qu’elle s’opposerait à celui, éventuel, de Ravier ?
Marine Le Pen se fourvoie. Ou on l’a fourvoie. Elle devrait mieux se renseigner sur son nouvel entourage. À notre modeste échelle, nous allons contribuer à l’y aider.

Le conseiller en communication de Marine Le Pen, Arnaud Hautbois-Stephan, accusé d’escroquerie…
Il est plutôt comique de retrouver Hautbois et Touzé au coude à coude pour faire la campagne de Marine Le Pen. Et salir Éric Zemmour à longueur de réseaux sociaux. C’est qu’on croyait ces deux énergumènes irrémédiablement fâchés. Longtemps, Arnaud Hautbois fut le bras droit de Jean-François Touzé. Un jour, Hautbois décida de rejoindre le FN. Il était ami de Yann Le Pen, la mère de Marion Maréchal. Cela facilita les choses. Touzé, lui, continuait à dire pis que pendre de Marine Le Pen. À l’en croire, une incapable. Hautbois fit la connaissance de la jeune Marion. Il devint son assistant. Lui présenta son premier mari. Touzé ne décolérait pas. Ivre de ressentiment, il se répandit en accusations dans le petit milieu militant. Hautbois, assurait-t-il à qui voulait l’entendre, était un escroc mis à la porte de son emploi pour avoir utilisé la carte de la bleue de son patron…

Infondée ou non, l’accusation n’en fut pas moins répandue par le sieur Touzé. Et répétée. Ce dernier ajoutait qu’Hautbois était coutumier du fait, aurait volé, disait-il, un des cadres du PNR expatrié en Roumanie, Frédéric Cranet. Là encore, calomnie ou non, nous n’en savons rien. Le problème est ailleurs : il est que si Touzé a dit vrai, Marine Le Pen est inconsciente de « traiter » avec un pareil personnage. Il est que si Touzé a menti, Marine Le Pen est tout aussi inconsciente d’accepter le retour d’une telle « planche pourrie ».

Plutôt Florian Philippot qu’Arnaud Hautbois-Stephan, plutôt Axel Loustau que Jean-François Touzé
Ils sont donc partis. Un beau gâchis. On peut être en désaccord avec lui mais personne de bonne foi ne s’avisera de nier l’intelligence de Florian Philippot. Ils ont fini par le mettre à la porte comme un malpropre. Les médiocres de profession lui attribuèrent la responsabilité d’un échec dû en premier lieu à l’incurie de Marine Le Pen. À titre personnel, je ne partage pas le tropisme systématiquement europhobe de Philippot. Il n’empêche : l’avoir chassé de cette manière constituait une double faute, morale et politique. Et tout ça pour quoi ? Recruter Arnaud Hautbois comme conseiller en communication ? Lui qui, auprès de Marion Maréchal, a passé le plus clair de son temps à monter la nièce contre la tante ? Et qui du fait de son conflit avec l’équipe de la revue « L’incorrect » est désormais prêt à tout pour se venger de ses anciens camarades ? Cela vous classe un homme. Oui plutôt Florian Philippot qu’Arnaud Hautbois. Et plutôt Axel Loustau que Jean-François Touzé. Nos désaccords avec Loustau sont bien plus profonds qu’avec Philippot. Il n’empêche : la sincérité de son engagement national ne fait aucun doute. Mais qui s’aviserait à parler de sincérité, envers qui que ce soit d’ailleurs, au sujet de monsieur Touzé ? Lui, le grand imprécateur contre Zemmour ? On l’a beaucoup dit, les images valent parfois mieux qu’un long discours.

Jean-François Touzé, un homme de convictions : la preuve en images
Tableau n°1 : on salue un jour la mémoire de François Duprat, un autre on demande l’entrée de Marc Bloch au Panthéon…

Ci-dessus : Tweet du 18 mars 2020 ; Touzé est alors un des dirigeants du Parti de la France.
Un an plus tard, Touzé vient de quitter le Parti de la France pour Marine Le Pen : vive Marc Bloch !

Nous allons nous arrêter là. Que Marine Le Pen se ressaisisse : elle vaut beaucoup mieux que cette armée de parasites qui viennent la plomber. Le parti Reconquête n’est vraisemblablement pas le MNR de Bruno Mégret. Et le RN, n’en déplaise aux zemmourolâtres, n’est pas prêt de disparaître. En particulier auprès de la classe ouvrière (qui n’a, elle non plus, pas disparu !). Il faudra donc en passer par des alliances. La pérennité de notre large famille politique est à ce prix. Pour cela, que les sycophantes et les escrocs prennent la seule direction qui leur sied : la porte !

Bernard Bayle

image_pdfimage_print
9
2

7 Commentaires

  1. les petites combinazzionés ne peuvent rien contre le rouleau compresseur Z

  2. les « transfuges », sorte de « cure biasse » dont la blondinette est l’exemple le plus frappant, ne sont qu’à la recherhce de places….qu’ils n’auront pas d’ailleurs. A propos de Ravier, j’espère que vous liez son revirement à sa situation personnelle « conjugale » (pour être discret).

    • Ne fouillez plus dans les poubelles de votre camp, je vous rappelle qu’il s’agit de dégommer Macro avec qui TOUS LES COUPS SONT PERMIS !

  3. J’ai rencontré très brièvement M. Touzé en son temps à Bernouilli et ai été plutôt surpris, en mal, de son parcours jusqu’à aujourd’hui. Le voir revenir au RN est un vrai scandale. Un autre scandale, dans un moindre mal, est le « repêchage » comme interviewer de JMLP à Montretout de l’autre girouette du nom de L. de Saint-Affrique (mais JMLP est vraiment bon prince en ayant aussi « repris » Pierrette…)
    Le RN va très mal finir avec de telles recrues. Cela montre le niveau de sa présidente à s’entourer d’une « fière » équipe, si jamais, pour nous gouverner…

  4. un sac de nœuds pour ou un panier de crabes pour les non initiés ! micron peut dormir sur ses deux oreilles…

Les commentaires sont fermés.