1

Aucun animal ne s’amuse au Taharrush…

Nous avons tous des choses qui nous énervent. Tous des situations qui nous agacent. Des reportages bidons, des médias trop lâches. Nous avons aussi des situations qui nous font peur, d’autres qui nous mettent en rage, et certaines situations qui ne sont pas seulement révoltantes, mais tout simplement qui nous dégoûtent au plus profond de nous-mêmes.

Le viol d’une femme fait partie de ces situations que nous ne pouvons pas accepter, qui nous fait mal aux tripes, parce que l’on imagine notre femme, notre mère, notre sœur, notre fille en être victime.

La victime d’un viol est dépossédée de son corps, elle est battue. Des mains inconnues la touchent, la bousculent, la déshabillent, la pénètrent, et elle ne peut que hurler, exprimer sa peur dans cette foule organisée qui l’entoure. Une foule devenue agressive, assoiffée de sexe, inondée d’une folie monstrueuse.  Ce sont des hyènes, ou des loups qui en meute, encerclent la future victime, et c’est l’horreur qui s’installe.

Un viol en groupe sur la place Tahir en Egypte.

Je suis bien trop gentil pour ces violeurs en groupe, ces galeux, ces ordures, en les comparant à des animaux. Les dominants chez les hyènes sont les femelles. Les loups chassent pour manger, et donc je ne peux que dénoncer des hommes malades qui ne voient dans cette agression, à but de viol, qu’un jeu qu’ils nomment Taharrush. Aucun animal ne s’amuse à ce type de jeu pour violenter une femelle de sa race.

1/ Seuls, des hommes malades de leur sous-culture du désert peuvent le faire !

2/ Seuls, les hommes issus d’une culture considérant la femme juste au-dessus du chien, peuvent exprimer une telle haine de la femme.

3/ Seuls des hommes ayant la certitude que la femme n’est qu’un objet sexuel. Qu’elle n’est qu’une chose à posséder par la terreur, et la violence ! La razzia fait partie de cette culture !

4/ Seuls des malades de religion sont capables de déshumaniser à ce point une femme, pour en faire une proie et accéder à leurs obsessions. 

Dans la première vidéo,  Lara Logan décrit de façon claire, le viol dont elle a été victime. La violence qu’elle a subie, n’a pas d’équivalent dans nos régions, dans nos pays. Cette violence est belle et bien importée. N’en déplaise à Madame Angela Merkel ! Elle et ses alliés européens, sont responsables ! Alors on se prend à rêver d’une arène ou ces responsables seraient à la merci d’une foule de tarés sexuels !

Ce type de violence vient de pays où la femme n’est qu’une ombre, un bien familial, une propriété que l’on peut échanger ou vendre. Des pères vendent leurs filles, des frères exercent une dictature sur leur sœur, pour garantir sa virginité déclarée essentielle pour l’honneur de la famille disent-ils ! Elle peut en mourir ! Les femmes vivent dans la peur de déplaire à ces pères, à ces frères, et pour finir, à leurs maris ! Souvent avec l’aide des mères formatées au bled ! Où est l’amour dans tout cela ?

Leurs obsessions sexuelles relèvent quasiment de la pathologie, et elle vient de si loin que nul ne peut garantir dans ces régions, que le moindre prétexte ne pourra pas servir à un viol comme en Egypte lors de la chute du régime ! Elle est culturelle disais-je, puisque la femme n’existe pas vraiment en tant qu’être humain, elle n’a pas de choix, reste mineure à vie selon la charia. Le mari peut battre sa femme quand il l’estime nécessaire (S4v34). Elle n’est qu’un ventre, un champ de labour (S2v223).

Alors ces jeunes hommes entrés en nombre considérable, ne voient dans les femmes européennes qu’un troupeau de « gazelles ». Les cheveux libres, sans voile, souriantes, habillées à l’européenne ! Ils font la chasse en groupe, encerclent et pillent comme le prophète leur a enseigné ! Des sourates, des hadiths sont là pour justifier leur folie.

Mais certains vous diront qu’il ne faut pas confondre ces gens-là, ces ordures, avec l’islam de paix, d’amour, et de tolérance. Mais nous savons bien que la réalité est bien plus forte que la fiction. La novlangue, le politiquement correct, la bien pensance, la lâcheté des politiques et des médias sont les complices de ces viols.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager et le diffuser auprès de vos amis et relations

Gérard Brazon (Libre expression)