Audrey Pulvar : « Mon père, ce héros et ce pédo »…



« Mon père, c’était cette silhouette qui rentrait de nuit de réunions syndicales ou politiques. Je restais éveillée parce que je voulais le voir arriver. Il passait et il ne savait pas que j’étais réveillée. Je me levais après, dans la nuit, j’allais écouter Radio Moscou sur des ondes courtes. C’est ça, mon père. Forcément je le regardais comme tous les enfants, « Mon père, ce héros », mais je l’entendais parler de politique, de combat, de grève… J’ai été nourrie à ça ».

Ainsi parlait Audrey Pulvar, fin mars 2017 dans un entretien qu’elle a accordé à France Ô – la chaîne publique à 30 millions d’euros de budget annuel et zéro spectateur, mais c’est un détail.

Autre détail, plus important : en 2017, il y a belle lurette que la Pulvar des plateaux connaissait les penchants exotiques de son papa. Elle avoue que ça fait une vingtaine d’années qu’elle était au courant, lorsque ses cousines lui ont révélé les câlineries que cette grande figure du syndicalisme martiniquais – décédé en 2008 – leur a fait subir :

« Cela a été un choc très profond pour mes proches et moi. Tant qu’elles ne souhaitaient pas s’exprimer publiquement, ce n’était pas à nous, à moi, de nous substituer à leur parole de victimes » s’est-elle justifiée auprès de l’AFP.

À cette époque, les crimes du papa n’étaient pas encore prescrits. Non-dénonciation de crimes pédophiles, chère Audrey, ça pourrait vous valoir des ennuis du type de ceux qu’a connus le cardinal Barbarin. Encore que, pour l’homme d’Église, le procès était évidemment biaisé. Normal : en république voltairienne, tous les coups sont permis contre le catholicisme. Mais contre une journaliste-militante-de-gauche (pardon pour le pléonasme), on peut naturellement s’attendre à ce que le parquet regarde pudiquement ailleurs. 

Ce qui ne l’a pas empêchée, notre Pulvar cathodique, de jouer les vierges effarouchées lors de la publication du livre que Camille Kouchner a consacré aux ébats pédocriminels de son beau-père Olivier Duhamel. Pas du tout du tout concernée, la Pulvar ! Ça y en a être un sale pwoblème qui ne touche que ces dégénérés de leucodermes :

Quand, dans la pièce de Molière, le Tartuffe sera joué par un Black, on ne pourra pas vraiment parler de contre-emploi. Un rôle sur mesure pour Audrey dans le cadre de la lutte contre les préjugés-racisés-genrés ? Coup double…

Bon, on ne va pas en faire six caisses et trois petits fûts, de cette sordide affaire. Mais simplement remarquer qu’elle pourrait éliminer une candidature à gauche pour la prochaine présidentielle, celle de la maire Hidalgo, qui se flatte depuis toujours de bénéficier du soutien inconditionnel de son adjointe préférée.

Depuis combien de temps Anne savait-elle qu’Audrey savait ? Entre bonnes copines, on se cause, on se raconte ses « traumatismes », quand même, non ? Ou alors, ça sert à quoi d’avoir des ami.e.s ?

Voilà qui devrait réjouir les potes de la maire Hidalgo : Mélenchon, Jadot et Montebourg car un.e de moins pour occuper le haut de l’affiche à gauche ! 

Une gauche par ailleurs en capilotade, mais on me permettra de ne pas davantage pleurer sur son sort que sur celui des tribus Pulvar et Duhamel-Kouchner. Que voulez-vous, quand on est « facho », on a le cœur sec, c’est bien connu.

Henri Dubost

image_pdf
0
0

15 Commentaires

  1. Il a fait quoi comme boulot le père de Mme
    Pulvar, à part syndicaliste ?
    Il était pédophile ;c’est un point de détail comme disait l’autre.
    Ah, si c’avait Été Lepen, quelle affaire !

  2. Le socialisme admet la pédophilie comme « un progrès » dixit le journal Le Monde ou Libération, la Mairie de Paris, les artistes et les représentants du parti socialiste…

  3. Quand va-t-on enfin parler à la TV du pédophile DIVIN Mahomet ???????Et datte sur le makrout de son INCESTE avec sa belle-fille Zaynab, femme de son fils adoptif Zaïd ?
    A cause duquel inceste Allah himself descendit une sourate pour interdire l’adoption.
    Et voilà pourquoi en islam on ne peut faire d’adoption pleinière.
    1400 ans que ces saloperies demeurent impunies, voire même cautionnent la pédophilie islamique !!!!! Compatible avec la République les gars ??

  4. Audrey Pulvar n est pas responsable des perversités de son père. Vous êtes vraiment à la masse.

  5. Arrogante négresse !
    Qui n’a pas sa place en France ,qu’elle retourne en Martinique faire le bordel dans don île.

    • Ah mais on est pas racistes sur rl, surtout pas… Non, juste un petit peu racistes et fascistes.😑

      • Ah mais on n’est pas con-con chez les cocos, surtout pas… Non, juste un peu cucul et cacas…

      • Pas de bol Carrasco c’est tout tes héros qui tombent pour Pedo. Et Cohn bandit est libre comme l’air.
        Jean Marie Lepen lui est nickel chrome.
        Ça te fait enrager le gaucho! Prend pas la peine de répondre les gauchos sont des cinglés.

  6.  » mais je l’entendais parler de politique, de combat, de grève… J’ai été nourrie à ça ».
    Un branleur quoi.
    Qui avait l’esprit surtout occupé à satisfaire ses vices. Mais il écoutait Radio Moscou…, donc un héros. On dirait un sketch.

Les commentaires sont fermés.