1

Aujourd’hui je vais vous parler de racisme…


Une fois n’est pas coutume.

Donc, cela va être interprété comme des propos racistes, bien évidemment…
Dès qu’on parle de sujets un peu sérieux on est traité de nazi, de facho ou de raciste… C’est devenu tellement courant que ceux qui le disent ne savent parfois même pas ce que cela signifie.
Les histoires de races ou de racisme, ça échauffe toujours les esprits.
Et c’est vrai qu’avec les différences ou les spécificités raciales, il y a toujours des histoires.

Pourtant, le « racisme », donc la méfiance, entre des peuples très différents physiquement, comme par la couleur de la peau, est une réaction animale normale et naturelle, profondément ancrée en l’homme depuis toujours, car c’est une attitude instinctive et collective de prudence et de défense des groupes humains par rapport à une menace potentielle.
Il n’y a rien là qui soit criminel ni condamnable.

L’homme se méfie toujours de ce ou ceux qu’il ne connaît pas et il a raison.

Ce qui est criminel, c’est de maltraiter ou de tuer d’autres hommes parce que leur peau n’est pas de la même couleur ou que leurs traditions sont très différentes.
Il est tout de même important de noter que les blancs et les jaunes, plus avancés et civilisés, sont beaucoup moins dans la défensive et la méfiance par rapport à d’autres races moins évoluées qui, elles, sont beaucoup plus « racistes » et agressives dans les mots et les comportements.
Leur seule attitude, aujourd’hui, d’exiger perpétuellement des excuses et de la repentance pour des événements d’un passé révolu (colonisation, domination, exploitation, esclavage, etc.) en est un signe patent.
Ils sont incapables de tourner la page et ne vivent que sur cette haine absurde et stérile.
D’autant plus que les africains, notamment, se sont eux-mêmes fréquemment adonnés à la mise en esclavage et à la vente de leurs propres frères, bien avant l’arrivée des colons, et ne viennent pas s’en vanter…

Je précise quand même que je ne pense pas être raciste.
Les races, je m’en fous. J’ai d’autres sujets plus graves à penser.
Je n’ai rien contre les gens de couleur, de langue, de culture, de traditions ou de religion différentes, tant que ces gens se comportent respectueusement et amicalement avec moi et ceux de mon pays, de mon peuple et de ma culture, c’est-à-dire français, blancs et chrétiens de tradition et de culture européenne et je pense que nous sommes nombreux à partager cette vision des choses.
J’ai d’ailleurs travaillé à une époque dans différents pays du monde, dont en Afrique du nord et en Amérique du nord et aux Antilles, et j’ai toujours eu d’excellents rapports avec des noirs et des arabes avec lesquels je travaillais ou qui étaient sous mes ordres. Aucun problème.

Ce matin, 05 04 2022, j’entendais sur une radio régionale (gauchiste) du sud-est que des associations d’accueil de migrants se plaignaient que le traitement réservé aux réfugies ukrainiens n’était pas le même (il serait meilleur) que celui réservé aux réfugies syriens ou irakiens, entre autres.
Alors, pour commencer, il faut rappeler que TOUTES les associations d’accueil de migrants, qui se prévalent de leurs qualités d’empathie, de générosité, de partage et d’être des gentils, des humanistes et « le camp du bien » (faut pas chier la honte !), sont des associations gauchistes et les gauchistes sont d’éternels fouteurs de merde (dans le monde entier) qui ont largement contribué à ruiner notre pays ces dernières décennies et on leur doit bien 150 millions de morts en un peu plus d’un siècle.
Et ces associations se donnent de grands airs et font beaucoup de bruit pour se faire remarquer…

Cela étant dit, ces associations n’ont vraiment pas attendu pour se plaindre, comme toujours, au nom des syriens, des irakiens, des arabes, des maghrébins et des africains, d’une supposée différence de traitement avec les ukrainiens.

Je leur répondrai, pour commencer, que les ukrainiens sont effectivement des réfugiés de guerre (à 90% des femmes et des enfants)  et que c’est un devoir humain de les accueillir, de les réconforter et de tenter de leur donner les meilleures conditions d’accueil dans notre pays et dans des familles françaises qui les reçoivent avec beaucoup d’amour pour leur permettre de se remettre des traumatismes de guerre qu’ils ont vécu, en attendant de pouvoir repartir un jour dans leur pays, quand la guerre sera finie et la reconstruction commencée.
Et à 95% ils veulent repartir, car ils aiment leur pays.

Par opposition, les immigrés arabes, maghrébins et africains ne sont pas des réfugies, car ils ne fuient par la guerre ni quoi que ce soit, mais ils sont des migrants économiques (des parasites et à 98% des hommes seuls et des enfants entre 14 et 35 ans) qui ont voulu quitter leurs pays où la vie « serait » dure, (surtout quand on ne veut pas travailler) pour venir en France et ne rien faire et être nourris, logés et blanchis aux frais des cotisations sociales et des impôts des travailleurs et contribuables français et du gâteau de notre système social de solidarité et sans aucune intention de repartir dans leurs pays, c’est-à-dire pour toujours.
Ce qui fuient ces gens, c’est le travail…
Et déjà, ça, les français n’apprécient pas trop.

Mais ce n’est pas tout.
Nos amis ukrainiens sont, comme nous, des européens de souche, des blancs, des chrétiens (très majoritairement orthodoxes et 9% catholiques) et ils partagent avec nous de nombreuses traditions chrétiennes. Les ukrainiens sont un peuple calme, pacifique et travailleur et nous les accueillons comme des frères et sœurs dans notre pays, en sachant qu’ils nous considèrent comme des amis et qu’ils auront de la gratitude envers nous. Ils ne représentent aucun danger pour nous.

A l’opposé, nous savons aujourd’hui que tous les pays arabes, maghrébins et africains ne partagent strictement rien avec nous en termes d’origines, de race (puisque c’est le seul mot), de culture, de traditions et de religions, car ils sont majoritairement musulmans et ils cultivent une haine féroce contre les européens, les blancs et les chrétiens, ce qui leur est commandée par l’islam.
L’islam prescrit clairement dans ses écrits (Coran, Charia, Hadiths), la haine et la guerre contre les « infidèles » (tous les non musulmans, juifs, chrétiens, bouddhistes, athées, etc.) jusqu’à ce qu’ils se soumettent à la religion d’Allah, et les encourage à leur mentir constamment (la taqiya) pour mieux les tromper, les endormir et les poignarder, les égorger et les décapiter à toute occasion possible, ce qui est parfaitement constatable en Europe, aujourd’hui.

Il est dès lors bien évident que nous ne pouvons avoir que de la méfiance et de la prévention contre les représentants de toutes les populations en provenance de ces régions du monde et que la majorité des citoyens français, mais aussi européens n’en veulent plus chez eux, en Europe, aujourd’hui.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Président Macron, ce traître immonde, avait défendu devant l’ONU et imposé au monde son fameux « Pacte de Marrakech », une loi inique et félonne qui interdit de critiquer et de s’opposer aux flux migratoires et ouvre toutes les frontières extérieures de l’UE à tous les migrants du monde, principalement musulmans, évidemment, car ils sont les instruments des puissances mondialistes de l’extermination des peuples occidentaux blancs et chrétiens.

Il convient aussi de dire que dans ces pays règne aussi perpétuellement la violence, car ces peuples sont rendus violent par cette religion violente et que tout est bon pour faire régner la violence et la guerre.
C’est le terreau dans lequel ils semblent s’épanouir.
Lorsqu’on leur demande « pourquoi êtes-vous et voulez-vous rester musulmans ? », la plupart du temps ils sont incapables de répondre ou bien répondent « C’est la religion de mes parents, de ma famille de ma communauté et je n’ai pas le droit de la quitter » ou encore « c’est une religion de paix, d’amour et de tolérance… »

C’est clair, ils se foutent sur la gueule sans arrêt mais sont des gens pleins d’amour, de paix et de tolérance…
J’admets que je pousse un peu la caricature.
Mais il est vrai que la critique ou l’abandon de la religion sont punis de morts par décapitation, grand signe d’amour et de tolérance…
C’est dire à quel point ils sont coincés là-dedans.

Néanmoins, et ça les musulmans refusent de la reconnaître, des millions de musulmans quittent et s’éloignent de l’islam chaque année, dès qu’ils en ont la possibilité, car l’islam interdit aux femmes d’étudier et de travailler et donc de s’émanciper du joug des pères et des maris et de trouver enfin la liberté. Pour les hommes c’est aussi une grande contrainte et le risque de commettre un jour un faux pas et d’être torturé ou exécuté.

Tout cela explique et justifie pleinement que les occidentaux, largement plus civilisés et avancés que ces 57 pays musulmans où ne règnent que la misère, la peur et la mort, refusent de voir leurs pays devenir musulmans et sombrer dans la haine et la violence perpétuelles.

Au fait, l’islam n’est pas une race !!!
Mais c’est un fléau planétaire.

Et c’est donc aussi pour cela que les pays occidentaux accueillent sans problème des ukrainiens et répugnent à accueillir des musulmans de quelque origine que ce soit et pour quelque motif que ce soit, car ils sont les seuls artisans de leur malheur en acceptant de rester dans cette pseudo-religion.
C’est à eux de se prendre en main et de faire changer les choses et de ne plus accepter de se soumettre à cette monstruosité.

Pour la France, la paix et la liberté.

Laurent DROIT