Aujourd’hui Trump, demain Marine : ils voudront voler nos victoires !

L’Amérique des juges, celle d’Obama et de Clinton, celle des médias, celle d’Hollywood et des bobos chanteurs, celles des entreprises hors sol (Microsoft, Apple, Google, Facebook…) essaient de voler la victoire aux électeurs qui ont voté Trump.

Pas une heure sans que cette faune sans racine, sans frontière, sans autre idée que la globalisation qui l’a enrichie sur le dos de millions de pauvres bougres américains, africains, asiatiques ne vienne gazouiller, “facebooker”, “éditorialiser”, sa haine contre Donald Trump et la population que celui-ci représente.

Le but est de le ligoter pour qu’il ne puisse pas appliquer son programme. L’objectif est de l’empêcher de gouverner, de le destituer de fait. Un coup d’Etat soft.

Si demain, contre la justice mur des cons, contre les politicards de la Ripoublique, contre la machine médiatique, contre les “zartistes », contre les apparatchiks de l’Union européenne, contre les religieux qui lisent le Coran à l’église, Marine Le Pen parvenait à son tour à entrer à l’Elysée, nul doute que l’attendrait un sort encore pire que celui réservé à Trump.

Les juges avec l’aide des associations liberticides (Mrap, Licra, LDH et compagnie) ne cesseraient de vouloir mettre en examen les élus frontistes pour chaque propos contre l’immigration illégale, chaque mot contre la racaille des banlieues. Les Malik “Boutique” du PS comme ceux de la pastèque écologique, de la gauche vote des étrangers, des syndicats, de la droite toujours prête à suivre la gauchiasserie pour garder quelques prébendes, crieraient qu’ils vont prendre les armes. Les chaînes de désinformation en continu tourneraient à plein régime pour démonter chaque phrase de la présidente élue. Le show-biz jouerait son politiquement correct sur toutes les scènes de France et de Navarre. Les curés, les imams et les rabbins, main dans la main, lanceraient l’anathème contre les patriotes. L’Union européenne brandirait ses menaces à la Papa Schultz.

Et nous, que ferions-nous ? Nous contenterions-nous de les regarder saboter notre victoire sans rien dire ? Nous laisserions-nous déshériter par la pouillerie gauchiste que la nomenklatura sait si bien agiter quand il s’agit de détruire les gens qui lui déplaisent ? Baisserions-nous la tête devant les hologrammes mélenchoniens ?

Ou aurions la force et la volonté de faire taire la caste, de dire à ces supposées élites tout le mal que nous pensons d’elles, de les faire plier, de les mettre à genoux ?

La démocratie ce n’est pas le gouvernement des juges, c’est le gouvernement du peuple. La démocratie ce n’est pas les manœuvres dilatoires des politicards, c’est le respect des décisions du peuple. La démocratie ce n’est pas les plateaux de télévision où les journaleux gavés de subventions et leurs prétendus experts donnent des leçons de morale à la France périphérique, c’est la réinformation des citoyens sans risquer des amendes à la moindre vérité déplaisante. La démocratie ce n’est pas ces chanteurs, ces acteurs, ces écrivaillons qui pointent leur accusateur pour nous désigner comme fachos, bourreaux, racistes, criminels de la pensée dès qu’ils sentent que leur ronron pervers ressemble à un plat avarié, c’est Le chant des partisans, et des chanteurs et des écrivains qui refusent la lâcheté et la bêtise (je pense à Jean Raspail et Jean-Pax Mefret). La démocratie ce n’est pas la religion qui s’affiche en burqa à tous les coins de rue, ce n’est pas ces évêques dhimmis qui plient l’échine au nom de la soumission et de cette tolérance qui ne tolère qu’elle-même, la démocratie c’est la religion dans la sphère privée et pas des Belphégor sur nos boulevards et nos marchés, dans nos universités et nos piscines.

Si Trump perd la bataille aux Etats-Unis, la caste aura sans doute gagné pour longtemps la guerre qu’elle livre au peuple.

Mais si l’Amérique a sans doute les ressources pour survivre à une telle défaite, pas nous. Alors veillons à ne pas perdre ce combat.

Marcus Graven

image_pdf
0
0

16 Commentaires

  1. vous oubliez que le FRONT NATIONAL et MARINE ont un joker parmi ses adhérents finistériens
    un scandale qui fera taire beaucoup de critiques soyez en sûrs
    et comblera les caisses de campagne du parti pour de très très très nombreuses années
    merci facebook!

  2. Match de foot OM -Monaco (0-4) au stade Vélodrome. Spectateurs de Marseille: 60000. Spectateurs de Monaco:600. C’est Marseille qui aurait du gagner, n’est-ce pas roux?

  3. La propagande fait en effet circuler que Clinton aurait trois millions de voix de plus que Trump. Et c’est certainement vrai. Mais l’élection américaine se fait Etat par Etat. C’est la règle pour que les petits Etats ne disparaissent pas dans un comptage global des voix. Cette élection Etat par Etat fait que seuls les swing states et les Etats où le nombre de grands électeurs sont attribués au pourcentage obtenu par chaque candidat, sont réellement importants. Pour les autres, par exemple la Californie, où les démocrates sont sûrs de gagner, les électeurs républicains ne se rendent pas aux urnes. Et ces Etats démocrates sont très peuplés. Il faut donc cesser de raisonner en petit Français. Et regarder la carte des Etats-Unis coloriée en rouge et bleu au lendemain des résultats.

  4. Le problème de MLP pour la présidentielle, c’est son socle en béton d’électeurs… qui ne se dilue pas dans le reste de la société française, sauf aux marges. On ne gagne pas une élection avec un esprit de secte (25%), mais avec in esprit d’ouverture. Comme lors des dernières élections, c’est mort… Une importante et solide minorité ne fait pas une majorité. Sur quoi et quel sujet, quel programme MLP peut-elle bien rassembler 50% +1 français en âge de voter ? Remonter le Rhône à la rame aurait la même efficacité.

  5. Nous ne le perdrons pas !!! Le titre obscène du journal ci-dessus, les manifs anti Trump , montrent que la panique commence à gagner l’oligarchie ! Rangeons-nous derrière Marine et si ce n’est pas elle qui pourra sauver notre pays, ce sera QUELQU’UN d’autre ! Mais pas un de ces traîtres qui n’ont que les mots démocratie, vivreensemble, citoyen et citoyenneté et autres inepties républicaines (oligarchiques) à la bouche !

  6. Ouarf, sauf que dans chaque RECOMPTAGE, il s’est avéré qu’il a été « redonné » des voix à Trump. De plus, il a été découvert plus de 350 000 voix ILLEGALES pour killary !!! Et ce ne sont pas les seules malversation du clinton.

    Sortez des sentiers battus, expulsez vous de la Matrice, cherchez les infos ailleurs que sur LCI et BFMTV !!!

    http://www.breitbart.com/

  7. Trump a le mérite de faire tomber les masques. Donc je suis de plus en plus convaincu que le problème n. 1 soit l’islam , aussi bien pour nous que pour les autres, avec toutes les contorsions qu’il entraîne, comme par exemple les défilés de femmes portant une vulve sur la tête, suivies d’autres femmes …. et d’hommes..portant le voile. Si l’islam n’exerçait pas de pressions dans les consciences, persone n’en arriverait là. Ces gens sont totalement embrigadés dans une folie collective. C’est grave . Les riches profiteurs à qui la mondialisation à tout donné se moquent de ce peuple enragé contre la démocratie électorale. Où va_t_on pouvoir se réfugier ?

  8. En France, aucune chance que Marine le Pen soit élue en 2017. Ni même jamais.
    Les français (la majorité) sont à l’image de ceux qui les gouvernent (sans être autant pourris et pervers) et qu’ils choisissent systématiquement (‘surtout pas le Front National !’). Ils sont apatrides et moralement décadents.

  9. Je crains que toute votre analyse allah lumière de ce que subit DTrump soit vraie et même pire en France. La guerre civile dans ce contexte semble inévitable.

  10. Quand des politiciens truandent la voix du peuple, reste la DESOBEISSANCE CIVILE !

  11. « Trump, peut-on l’arrêter »? Eh non, mon pauvre, on ne peut pas. Vous connaissez le dicton : vox populi, vox dei.

  12. Pas nous rien de moins sur….en France tout est verrouillé. Ils peuvent même arriver à faire perdre leur job à ceux qui manifesteraient .et ca filmerait….

Les commentaires sont fermés.